Récit de la course : Trail du Galibier - 41 km 2015, par pacman38

L'auteur : pacman38

La course : Trail du Galibier - 41 km

Date : 23/8/2015

Lieu : St Michel De Maurienne (Savoie)

Affichage : 1577 vues

Distance : 45km

Matos : Cascadia 10

Objectif : Faire un temps

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le Galibier pour une première réussie

Un moellon dans chaque cuisse , diificulté à descendre les escaliers, à dormir, mais heureux ! En pleine  récup quoi !
Quel bon souvenir ce trail du Galibier, malgré un temps maussade et même froid et pluvieux jusqu'au Galibier.
La nuit a été difficile le samedi, et j'arrive un peu fatigué à 6H15 pour prendre un café et la température de la course mais relativement serein. Le ciel est menaçant et c'est ce qui m'inquiète quand au sera à 2500M. Bref on oublie cela et je pars prudemment tout en sachant que ça monte rapidement dans un single en sous bois.  Après 10 bornes et 1000M D+ où on fait les montagnes russes sur les balcons de Valloire, je passe au second ravito dans les délais que m'étais fixé plutôt en bonne forme.
Là les choses sérieuses commencent pour monter au plan d'Orient  avec 900D+ en 5 km et je m'équipe un peu plus chaudement sous une pluie qui commence à devenir sévère.Au sommet après une montée raide à mon rythme  et surtout sans me mettre dans le rouge j'apercois en contrebas le camp militaires des Rochilles, première barrière hoaraire que je m'empresse de rejoindre via une descente roulante. (Toujours dans les temps à 2mn près de ce que je m'étais fixé). On est à présent dans des passages rocheux typés haute montagne  dans le massif des Cerces et j'apercois quelques lacs dans un  décor magnifique entre deux nappes de brouillard. J'arrive à plan Lachat après une descente roulante et réparatrice au km 20 dans un état de fraicheur correct. Aucune idée sur le classement qui m'importe peu pour l'instant. Je pense au conseil  de coach KB Guenille et mange bien   avant d'attaquer ce que je vois enface de moi, une mointé "dré
dans le pentu" comme on dit, à travers une prairie avec 2, 3 fanion pour indiquer un semblant de chemin à suivre. Enfin après des passages en balcon un peu délicat, j'aperçois au loin le petit Galibier (petit si on veut !) au loin avec des mecs scotchés dans la dernière montée du jour  pour arriver à 2700 M d'alt point culminant de la ballade: pierrier raide , mouillé,  dans le brouillard, et enfin arrivée au Galibier.
Il fait 6°, je suis toujours à mon rythme de sénateur,  j'ai 8mn d'avance sur mon planning et toujours pas cramé... Je m'autorise 2 tranches de sauc' et un morceau de camembert pour fêter ça et attaque la descente à la canne blanche vue la visibilité  . Ca glisse c'est raide et j'ai soudain dans les 5 premiers km de la descente les jambes en coton dans ce single pourri le long des gypsières avec des ravins partout. Du calme, je ralentis pour en pas tomber et gâcher tous ces efforts je  mange et je descend tranquille même si je perd pas mal de temps.
Enfin les 10 derniers km sont plus roulant et le beau temps revient. Je double une dizaine de concurrents dans les 5 derniers km et j'ai même l'impression d 'aller vite (cela n'est qu'une impression, les mecs marchent). J'appelle femme et enfants pour annoncer que Pacman va le  faire et désolé mais PUTAIN que c'est bon d'arriver avec un peu d'émotion quand même,  la fatigue oublié, avec une précision suisse dans mes prévisions de temps
Bilan 81 ème sur 186 au départ (source non officielle du speaker), 139 à l'arrivée, et un temps revu et corrigé après photo finish de 8:00:38. Bonne première pour cette distance mais je me dit déjà que je peux mieux faire.
Merci au potos pour le suivi et les messages et au spéciale dédicace à mes supportrices (ma femme et mes 2 crevettes)...et au coach...A plus pour de nouvelles
aventures.

2 commentaires

Commentaire de Manu Vander posté le 29-08-2015 à 18:28:41

Excellent récit j'ai l'impression de revivre la course , je fini pratiquement dans le même temps avec les même sensations et une ascension du Galibier dans la caillasse carrément mortelle, mais une fois la haut le bonheur prend le dessus.La descente jambe en coton c'est tout à fait ça.
Manu

Commentaire de pacman38 posté le 29-08-2015 à 21:38:09

En tout cas c était trop bon et j'ai déjà envie de me retrouver un défi dans le même style. Bonne continuation Manu

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran