Récit de la course : La Forest'Cimes 2015, par poucet

L'auteur : poucet

La course : La Forest'Cimes

Date : 3/7/2015

Lieu : Arbent (Ain)

Affichage : 562 vues

Distance : 450km

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Forest’Cime à Poucet ....

La Forest’Cime à Poucet ....



Comment qualifier la Forest'Cime : cyclosportive, randosportive, ultra rando, raid cyclo sport ??? Peu importe finalement, le concept propose de rassembler pendant 3 jours des cyclos passionnés en quête de jolis défis sportifs et de bons moments partagés ... Un petit peloton limité à 150 participants (limite non atteinte pour cette seconde édition) encadré par une solide équipe d'organisation aussi sympathique qu'efficace, s'appuyant sur l'expérience de La Forestière avec plus de 50 bénévoles dévoués, favorise le succès de la formule.

Les copains au départ ... Patrick, Jacky le Panda, Poucet, Bridou ...



En prime, nous avons bénéficié cette année d'excellentes conditions météo mettant en lumière les paysages superbes dévoilés tout au long de notre périple sur les petites routes tranquilles de l’Ain et du Jura . Toutes les intersections délicates étaient parfaitement signalées et sécurisés grâce aux motos suiveuses .... Organisation tip top ...



Dans le peloton j'ai retrouvé un peu le rythme et l'état d’esprit des radmarathons allemands ou de Liège Bastogne Liège : ça roule à bonne allure mais tout le monde reste raisonnable et décontracté, ce n'est pas la foire d'empoigne que l'on rencontre de plus en plus souvent sur le début des cyclosportives. J'étais surpris d'apercevoir encore l'avant du peloton aprés une heure de course. Sur la Forest’Cime, sans se mettre minable, un cyclo moyen peut parfaitement rester dans les roues jusqu'aux premières difficultés .... 



Néanmoins le dossard épinglé au maillot et la plaque de cadre accroché au cintre nous rappelle qu'un petit défi sportif agrémente chacune des étapes ... Comme le basilic dans les spaghettis, la montée chronométrée proposée tous les jours relève le challenge et émoustille l'esprit de compétions qui sommeille au fond de chaque participant : l’espace d’un instant, on donne le meilleur de soi pour avaler la grimpée inscrite au menu quotidien. Avant de se retrouver pour partager les sensations du jour et profiter du ravitaillement placé peu après la ligne … 









Chaque concurrent dispose d’un dossard personnalisé ou apparaissent son nom et sa nationalité, ce qui contribue grandement à la convivialité tout au long de ces trois jours passés ensemble. 

La seconde étape nous donnait l’occasion d’affronter le mythique Grand Colombier. J’avais découvert ces terribles rampes il y quatre ans lors du Tour de l’Ain Cyclo. C’était la dernière étape et nous arrivions au sommet, dans une ambiance déjà surchauffée. J’étais cuit de chez cuit et je m’étais lamentablement traîné jusqu’en haut ou m’attendait patiemment Danièle. Je regrette encore ma mauvaise humeur … 









Cette fois çi il n'y avait que des sourires et du bonheur la haut. Avec la canicule annoncée pour ce Samedi, les organisateurs avaient avancés l’horaire de départ et nous avons donc attaqué le géant en tout début de matinée. Quelle superbe montée, assurément le must de ces 3 jours .... On ne peut pas snober le Grand colombier, j’ai donc fait le maximum pour assurer une montée digne, mais sans me dépouiller. A mon niveau il n’y a rien à gagner, hormis la satisfaction personnelle. Et puis l’été promet d’être long et riche de jolis challenges . Inutile donc de s’exploser le caisson dès les premiers jours de Juillet. Mais que de belles images …



 
 
 








C’était agréable de pouvoir prendre le temps sur les ravitaillements ou quelques spécialités locales étaient mises à l’honneur …. Un véritable traquenard d’ailleurs pour les gourmands de mon espèce. Pour une fois la chaleur a contrariée ma digestion et je me suis surpris à renoncer devant les assiettes de comté ou de morbier … 





Il faut également saluer l’adaptabilité des organisateurs qui ont renforcés les points d’eau, avec notamment des motos fraîcheurs qui pouvaient distribuer des bidons sur le parcours … Tout ça avec le sourire bien sûr. 

La Forest’Cime c’était aussi l’occasion de partager une bien belle aventure avec les copains … 





Et de constater que notre Bridou est au Top, fin prêt pour aller relever l’immense défi de la Race Around Austria dans un mois maintenant …. Ca va le faire, c’est sûr !!!!!





Un GRAND MERCI à Aurore, Jade et Hugo pour les encouragements et les jolies images ….. 



BRAVO et MERCI à Jean Pierre Marin et à toute son équipe pour la parfaite organisation et tous les bons moments passés tout au long de cette trés belle Forest'Cime !!!!! On pense déjà à l'an prochain ... il est bien possible que les daltons CCK soient accompagnés par d'autres maillots CCK !!!! 

 
 
 


Les Photos à Poucet 


SCRATCH 
 
 
 
 

1 commentaire

Commentaire de philkikou posté le 10-07-2015 à 22:06:54

<belle aventure humaine et sportive .. Le Grand Colombier : découvert ses pentes en 2012 : c'est du beau et du costaud !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran