Récit de la course : Cross Triathlon X Terra France 2015, par ericlebricolo

L'auteur : ericlebricolo

La course : Cross Triathlon X Terra France

Date : 5/7/2015

Lieu : Xonrupt Longemer (Vosges)

Affichage : 800 vues

Distance : 25.5km

Matos : Combi de nage Speedo
VTT non suspendu décathlon 340 vieux modèle, freins à patins cantilever, pneu arrière BTWIN tubeless ready en 26"x2.0, pneu avant Hutchinson cobra en 26"x2.1.
Sac à dos Quetchua.
Chaussures Salomon Crossmax2 usées.

Objectif : Terminer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Xterra France Découverte 2015

En parcourant Kikourou je suis tombé sur une discussion sur les cross-trails que je ne connaissais pas et j'ai rapidement été séduit par l'idée d'en courir un.

Je cours 2 à trois fois par semaine (parfois moins) et je participe à plusieurs courses par an, principalement des trails courts.

En suivant les différents liens j'ai vite porté mon choix sur le Xterra Découverte. Triathlon nature dans les vosges. Prix d'inscription raisonnable, même avec l'assurance pour les non licenciés Tri.

J'ai convaincu un ami avec qui je fais parfois des ballades en vtt d'y participer avec moi.

 

Nous voici donc à nous préparer à cette course selon nos disponnibilités, c'est à dire pas tant que ça. Je réussi à me caser une séance par semaine de natation le mois précédant la course, en tout trois séances à cause de la fermeture de la piscine près de chez moi pour vidange (grr). Course à pied environ 2 fois par semaine et un peu de vélo (vélotaf une fois par semaine).

Voila pour la prépa (sommaire) pour ce premier triathlon.

 

Nous voici donc arrivés à la veille de l'évennement. Nous nous rendons sur place en voiture en casant nos vtt et notre matos à l'arrière. On a réservé un emplacement au camping juste à côté du lac. On choisit un emplacement à l'ombre, il fait très chaud !

On retire nos dossards avec un super accueil des bénévoles : chouette nos numeros se suivent ! Village d'exposants, musique, ... c'est très festif.

On se baingne un peu dans le lac, puis tour à vélo tranquile autour du lac, on pousse après jusqu'à Gerardmer et tour de son lac aussi (sortie cool, mais peut-être trop longue à la veille d'une course). Retour à l'eau et test de nos combis de nage. Et enfin on boit un coup au bord de l'eau !

Kikourou

Je n'arrive pas bien à dormir : plus l'habitude de camper.

On se lève pas trop tard : 6h15 le départ étant à 8h00. Petit déj., puis préparation du matos.

A 7h30 on pose nos vélos dans la zone de transition. Beaucoup de monde ! on se fait écrire en même temps le n° de dossard sur le bras. Nos vélos sont dos à dos. On se dirige alors en combi jusqu'au départ.

On nous annonce 929 partants, la plage de départ ne faisant que quelques mètres de large...

Ambiance festive encore, musique à donf, on lève les bras, ... puis compte à rebours.

Départ ! dans l'eau c'est un mélange de rugby et de natation, on se fraye un passage au milieu des autres, certains font de la brasse (on se demande pourquoi ils se sont placés en "pole position")... passage de la première bouée vers la corde et là encore bousculade, je repère à ce momment là mon pote qui est à ma hauteur. Deuxième bouée c'est plus tranquile. Sortie de l'eau après 10' pour 500m c'est pas trop mal au vu de la foule, j'ai pas trop forcé et je suis bien.

 

Départ

Première transition où je perds pas mal de temps à enlever ma combi (pourquoi je l'ai mise ?), puis sortie de la zone avec le vtt à la main. Le premier km est roulant et je double mon ami dans cette portion. Puis ça grimpouille gentiement dans de l'herbe avec les premiers bouchons dès que ça se resserre. Ensuite on entre dans le vif du sujet dans la forêt qui jouxte le lac. Là ça commence à se corser avec des côtes assez raides et avec des racines et des pierres ou des rocs un peu partout. Avec mon petit niveau en vtt, mon vtt non suspendu Décathlon 340 et les bouchons je descends de ma monture dès que la pente s'intensifie (pas les cuisses suffisantes et une perte d'adhérence rapidement). Je me fais bien doubler en côtes, pas trop sur le plat ou les sentiers roulants. Dans les descentes accidentées j'y vais molo (je suis cramponné à mon guidon et à mes leviers de freins) et je me fais dépasser par des vttistes qui tracent comme des fous ! Il y a quelques personnes qui on des crevaisons et qui n'avaient rien prévu (pompe, bombe, chambre), d'autre on de la casse niveau chaîne, ou dérailleur. Je continue à mon rythme et n'ai pas de soucis (j'avais des pneux corrects avec bandes anticrevaison et liquide préventif dans les chambres à air). C'est dur pour mes cuisses, mais ça tient et pas de chute. Vers l'arrivée du vtt il y a une grande structude en bois avec des planches, des rondins, ... j'y vais avec précaution et je descend même à côté du vélo sur une descente de rondins.

 vtt

Structure VTT

Enfin la deuxième transition. rapidement je bois un coup et je pars en courrant (pas de cales auto donc pas de changement de chaussures), je double plus de 5 personnes d'un coup sur le premier obstacle : un petit pont passant au dessut du trajet vtt fait de pallettes. portion roulante où je double encore du monde, puis les bois avec de bonnes côtes. Je sens que mes quadriceps commencent à tétaniser et je marche dans les côtes. Il fait très chaud ! Les passages au soleil sont un calvaire. J'arrive à bien envoyer dans les descentes technique et on me donne des surnoms de gazelle ou de cabri (jaloux de vttistes) dans une ambiance conviviale. Les 5 km me semblent bien plus. Je finins bien sur le dernier km en doublant encore quelques concurants (au total j'ai repris plus de 50 personnes sur la partie trail running).

 trail1

 

Je finis en 2h47'16". Je suis 455e (128e VH). Heureux !

 

 

Mon comparse arrivera en un peu plus de 3h.

 

On se dit qu'on reviendra sûrement l'an prochain avec peut-être un peu plus de préparation.

2 commentaires

Commentaire de Japhy posté le 09-07-2015 à 07:34:45

Eh ben, c'est bien dis donc !
Ha oui, quand on brasse, on part au fond, non mais!
Cette photo du départ de natation, ça fait une de ces peurs ...

Commentaire de ericlebricolo posté le 09-07-2015 à 14:39:58

C'est sur que la marée humaine du départ est impressionnante, mais on s'y fait.

Pour la brasse c'est pas le problème, mais juste que ceux qui traînent au début mais se mettent devant c'est pas le pied quand même.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran