Récit de la course : Raid du Golfe du Morbihan - 87 km 2015, par Spads

L'auteur : Spads

La course : Raid du Golfe du Morbihan - 87 km

Date : 26/6/2015

Lieu : Arzon (Morbihan)

Affichage : 1781 vues

Distance : 87km

Objectif : Pas d'objectif

6 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Raid Golfe Morbihan 88 km, 2ème participation

Après une édition 2014 terminée difficilement (bouclée en 15h avec une contracture / début de déchirure au mollet), j'ai décidé de remettre le couvert en 2015...

J'arrive sur le port à Arzon 1h avant le départ, en voiture avec mon père et mon beau-père, qui vont m'accompagner toute la journée : ils seront là à tous les ravitos et aussi présents à plusieurs endroits sur le parcours.
Derniers préparatifs en attendant le départ : remplir les gourdes, Nok sur les pieds, creme solaire, etc...

le départ est donné à 12h, petits frissons au moment de la musique du décompte (je sais c'est con) et c'est parti.
Je pars un peu au dessus du rythme prévu (prévision en 13h30 avec un peu de marge) : pas évident de ne pas se laisser entraîner par le paquet. J'ai bien mis 1h à trouver une allure confortable.
Je gère ma progression en alternant course (autour de 9 km/h) et marche rapide (autour de 6,5 ou 7 km/h) selon les sensations, je ne veux pas revivre la blessure de l'année passée.

1er ravito : Port Nèze, 19 km au GPS, 2h20.
Mon "protocole" ravitaillement est clair dans ma tête, je l'applique sans me poser de questions : je refais le plein d'une gourde de boisson énergétique, je remplis ma 3ème gourde d'eau, je bois un gobelet de coca et un d'eau gazeuse, et je remplis mon gobelet de Tucs et de saucisson que je mange en marchant d'un bon pas.
Je reste donc peu de temps arrêté.
Je reprends ma progression de manière semblable au premier "secteur".

2ème ravito : Sarzeau, 33 km au GPS, 4h15 (j'ai 15 min d'avance sur mon programme).
Même technique de ravitaillement, sauf que je bois en plus une demi bouteille de boisson de récupération pendant que mon père remplis mes gourdes (on a droit à une assistance ici), et je repars en mangeant mes Tucs et mon saucisson ! J'aime bien manger en marchant vite, au moins pendant ce temps on avance plutôt que rester au ravito plus longtemps.
J'ai un peu froid en repartant (il faisait très chaud dans la salle) mais après quelques minutes tout rentre dans l'ordre.

Je reprends ma progression en alternant course et marche, je commence à discuter avec des coureurs ou coureuses que je rattrape, ça fait passer le temps.
Sauf qu'en discutant avec un gars on se trompe de route... Heureusement un coureur nous siffle, le temps de revenir sur le bon chemin j'estime la perte en temps à environ 5-6 minutes.

3ème ravito : Le Hezo (point d'eau), 50 km au GPS, 6h35.
Je m'arrête à peine, juste le temps de remplir ma gourde d'eau et de mouiller la casquette.

4ème ravito peu après : Noyalo, 55 km au GPS, 7h40.
Protocole de ravitaillement habituel, mais la fatigue commence à se faire sentir. j'ai besoin de faire une pause un peu plus longue. Je bois, j'avale une compote, j'enlève les petits cailloux dans les chaussures, je m'étire. Je repars après environ 20 min avec mes Tucs et mon saucisson dans mon gobelet.
Les jambes sont lourdes au redémarrage, mais ça revient assez vite et je retrouve avec plaisir une allure convenable pour moi, sans souffrir ni baisse de motivation.

Les km passent au gré des rencontres et des discussions. Je retrouve régulièrement le coureur avec lequel nous nous étions perdus : un coup devant, un coup derrière. On décide d'essayer de faire route ensemble, mais il semble commencer à fatiguer. Il me dit de filer environ à mi-chemin entre Noyalo et Séné, je ne le reverrai pas (il arrivera finalement 45 min après moi).

5eme ravito : Séné, 69 km au GPS, 9h55.
Toujours le même protocole au ravito, auquel je rajoute quelques étirements et un change du haut : t-shirt sec, coupe-vent sans manche en plus et un Buff autour du cou.
je repars avec les éternels Tucs / saucisson, content d'avoir des vêtements secs, car la température commence à baisser un peu et le vent est assez frais.

Je suis euphorique en repartant : les jambes répondent toutes seules et je trottine tranquillement mais sûrement jusqu'à Port Anna où je passe avec la nuit tombée.
La fin parait plus longue, je connais bien cette portion et elle me parait du coup encore plus interminable.
Je fais une pause de 2-3 min pour discuter avec des amis qui m'attendaient sur le bord de la route à minuit !

J'arrive finalement au port de Vannes où toute la famille est là à 1h du mat', je termine en courant main dans la main avec mon fils de 7 ans pour passer la ligne au bout de 13h07 de course et 89,50 km au GPS : grand bonheur !
Quelques photos souvenir, passage chez la podologue (charmante) pour soigner une ampoule sous le pied droit et petit repas sous la tente (mais j'ai pas hyper faim).

Au final, je suis super content de ma course : excellente journée, très content de la gestion de mon hydratation et alimentation, pas de douleurs particulières pendant la course, pas de gros coup de fatigue, même pas mal aux jambes les jours suivants. Bref : que du bonheur !

Quelques photos de ma course sont visibles ici : http://www.spads.fr 

6 commentaires

Commentaire de arnauddetroyes posté le 07-07-2015 à 22:02:13

dommage ne pas s etre vu ,on aurait pu terminer en mode 3 mousquetaires.
Felicitations

Commentaire de Spads posté le 07-07-2015 à 22:08:50

Si ça se trouve vous m'avez doublé quand je me suis arrêté discuter avec mes amis sur le bord de la route avant de quitter la commune de Séné (juste avant de rentrer à gauche dans un chemin direction le port de Vannes).

Commentaire de trinouill posté le 08-07-2015 à 07:27:12

Bonne gestion daliléatation et encore bravo pour ta course

Commentaire de Mustang posté le 10-07-2015 à 21:41:16

Bravo pour ta course !

Commentaire de PARISE posté le 25-02-2016 à 15:44:55

Bjr,
Puis je avoir des renseignements sur le grand Raid de 177 kms que je vais faire en 2016.
Merci,
Sportivement,
Fred

Commentaire de Spads posté le 25-02-2016 à 16:10:58

Le mieux est de regarder sur le site de la course, tu auras toutes les infos

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran