Récit de la course : Raid du Golfe du Morbihan - 87 km 2015, par arnauddetroyes

L'auteur : arnauddetroyes

La course : Raid du Golfe du Morbihan - 87 km

Date : 26/6/2015

Lieu : Arzon (Morbihan)

Affichage : 1453 vues

Distance : 87km

Matos : Cascadia
olmo 12l
suunto

Objectif : Faire un temps

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

C est grâce à kikourou que j ai découvert cette course l´année dernière ,donc dès décembre je me suis inscrit pour le raid 87 dans le but d augmenter mes distances et temps de course.

En guise d entrainement sur les 6 derniers mois ,j ai fais l origole 52km,l ultra de bilstein  57km 1600+,et un marathon vert avec 700m+.

Le jours J est déjà là ,je suis le premier à monté dans le bus pour se rendre à port Crouesty où se trouve le départ.Bonne coinsidence Jager runner est à côté de moi ,le temps passe encore plus vite en parlant des "dinosaures"du forum et des objectifs souhaités.Arrivé vers 10h00 je rencontre Insomniac trailer qui lui prend le depart seulement pour accompagné un copain et compte après seulement encourager les troupes; c est ce qu il fera avec merveille sur au moins 5 lieux différents du raid !iphone_2015_2604.jpg C est cool ca.


iphone_2015_2606.jpg


Le départ est donné sous la musique et le soleil,il est midi.La température est encore agréable sur le port ce qui va bien vite changé.C est à partir du 5eme km que le soleil se mets vraiment à taper,la température monte et la déshydratation pas très loin pour beaucoup .Langue tirée

Mon objectif de 12h max s envole de mon esprit très rapidement,je vais devoir prendre le temps de récupérer à chaque ravitaillement pour espérer terminer le raid en bonnes conditions ou tout simplement en être finisher.



iphone_2015_2619.jpg


Les paysages sont superbes ,le bord de mer,les sentiers monotraces et les sous bois j adore si seulement les escaliers et les balustrades pour les vélos étaient moins fréquents.Les CRs des kikous disaient vrais à propos des escaliers et des racines partout ,ca casse à force de relancer à chaque fois ...Criant

J ai repéré un concurrent devant moi qui tient une foulée agréable nous faisons connaissance et partageons un bout de chemin ensemble ,au premier ravitaillement il s arrête quasiment pas et nous nous perdons de vue.

Je mets ma nouvelle stratégie en place,je bois plusieurs fois du coca dilué avec de l eau gazeuse me force à manger quelques tucs prends mon temps pour remplir mes nouvelles softflask d´hydrixir ainsi qu ´une bouteille d eau plate comme reserve.Petite chose que je ne referais plus sur une distance de de 50km + c est de partir sans avoir noté les emplacements des ravitos,un casse tête de moins à penser.Pied de nez

Je repars et en à peine 5mn ma casquette est déjà sèche ,les petits chemins en bord de champs ou les passages sur le bitum ressemblent à des fourneaux par endroit.

Je commence à marcher pour éviter de taper dans mes réserves et de m épuiser ; j alterne marche et le le nouveau modus que je découvre du jogger en conversation téléphonique(image du tempo tellement lent).Ma FC redescend un peu cela fonctionne pas mal du tout.

Je rejoinds bientôt le concurrent qui m avais laisser au ravito,il ne va pas bien.Ses symptomes ressemblent à ceux d une insolation ,il se met à marcher...Nous nous reverrons pas.

Sarzeau et son gymnase sont en vue et j en suis bien content de cette petite pause car ma réserve de 1,5l  arrivait à sa fin (consommé en 15km).Des tucs ,du fromage,et 2 tasses de soupes y passent .Merci d ailleur à tous les bénévoles !



iphone_2015_2640.jpg



Je redemarre très content de ce break car le temps c est maintenant nuageux,la température redescend un peu cela fait du bien à tout le monde et en plus nous sommes maintenant en bord de mer .



iphone_2015_2634.jpg



Les escaliers et les portails deviennent une habitude pour alterner marche et course.




iphone_2015_2646.jpg



Devant moi sur un sac je reconnais un drapeau Allemand ,j engage la conversation , c est Christian un minimaliste(le seul sur le raid ) qui débute l ultra .Marrant pour moi de passer dix jours en France et de ne pas parler encore en francais...Bouche cousue



iphone_2015_2654.jpg


Nous faisons passer le temps en parlant et ca aide vraiment ,les kms défilent ,nous alternons marche et course pour nous faire durer.

Ma montre m indique 50km avec un temps de 6h16....ouille..ouille ...ouille....très loin de mes derniers temps d´entrainements ;mais bon je suis là pour "évoluer"donc finir en bon état sera le but maintenant.Nous avons droit à un crachin breton sur cette portion,c est étonnant ce changement de temps .

Nous arrivons à Séné et ses 70km vers 21h30,après avoir mangédes tucs et quelques tranches de fromage comme j en ai pris l habitude ,je remplis mon sac et prépare ma nao.

Une concurrente arrive arrive avec la tête et le genou en sang et incroyable de volonté elle repartira 20 mn plus tard!Vive les femmes ,encore une motivation de plus pour moi finir sans me plaindre !

En sortant du gymnase avec Christian nous sommes tous les deux pris de légers tremblements ,nous sommes obligés de nous remettre rapidement à courir car nous grelotons; sûrement la réaction dut au coup de chaleur plutôt dans la journée.

Il fait maintenant nuit et le ballet des frontales commence;une bonne partie de la fin du raid est en bord de mer,c est venteux maintenant.Nous rencontrons une paire de concurrent en mode zombie;un concurrent est allongé dans l herbe et notre demande de l aider échoue et nous repartons.Un km plus loin c et la même chose mais sur un muret cette fois.Comme quoi une course n est pas terminée tant que la ligne n est pas passée.Les 5 km restant sont bien 5 km.

Nous passons nos derniers km à chercher l arrivée ,impossible de la voir avant d être sur le port et ses quais .La copine de Christian vient le rejoindre et d un accord commun nous courons les derniers 500m ensemble;nous passons la ligne en 13 h06 en position 408 et 409.

Magique pour nous de passer cette ligne et de devenir finisher d un ultra de 87+



iphone_2015_2683.jpg



Sous la tente,des bénévoles et des "milous"du 3 rima s ´occupent de la restauration des concurrents,merci  à eux c est festif en cette heure tardive.Rigolant

Les regards  se cherchent entre le concurrent, j apercois l insomniac trailer que j e m´ empresse de remercier pour ses encouragements. Je discute avec des voisins de table,lorsqu´un concurrent à côté de moi fait un petit malaise très vite pris en charge  par les secours.

Le lendemain je me rends compte de ce que je viens de vivre ,et je pense à ceux du 177 encore en course car il fait très chaud ce samedi.... respect à vous tous!

Mon bilan de course est positif,même si l objectif du départ a été revue à la baisse, j ai découvert quelques petits trucs qui me serviront pour mes prochains objectifsj en suis sûre .J ai fais des rencontres sympas,et j ai découvert le golfe du morbihan sur sa moitié sud...et tout ca en bon état au final.

Prochain Kivaou : La Sainté Lyon

1 commentaire

Commentaire de Spads posté le 07-07-2015 à 19:54:58

On n'était vraiment pas loin : je suis arrivé en 13h07 ! :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran