Récit de la course : Raid du Golfe du Morbihan - 87 km 2015, par tibobzh

L'auteur : tibobzh

La course : Raid du Golfe du Morbihan - 87 km

Date : 26/6/2015

Lieu : Arzon (Morbihan)

Affichage : 1620 vues

Distance : 87km

Matos : Salomon slab sense 5 pour le sac
Cascadia brooks pour les chaussures

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon premier 80km

Récit de course, raid du Golfe du Morbihan 2015.

                L’inscription s’était faite assez tôt dans la saison (autour du mois de Novembre 2014) sur les conseils de Christophe qui, lui, avait déjà fait plusieurs fois les 177 km et allait encore une fois s’aligner sur cette distance. Après avoir regardé les différentes courses proposées je choisis de faire les 88 km du raid. C’est une première pour moi puisque je n’ai jamais fait plus de 50 km sur un trail et mon abandon lors des templiers en 2013 mais ces deux ans m’ont permis d’acquérir de l’expérience sur de plus petites distances et de l’entraînement.

Les premiers mois de 2015 seront donc accès sur la préparation de ce trail et pour comme course préparatoire le marathon de Bordeaux le 17 Avril. J’arrive à avoir une bonne assiduité avec notre club « les anonymes du campus » et le 10 Mars marque un tournant dans ma préparation avec l’arrivée  de Malo. Je me force à sortir 2 fois par semaine mais la tête n’y est pas trop et même si le marathon se passe plutôt bien je commence a stresser puisqu’entre le 17 Avril et le 27 Juin je n’aurai fait qu’une grosse sortie montagne et deux sorties hebdomadaire d’une heure environ à chaque fois.

                La semaine d’avant le raid, direction le magasin Traid pour faire le plein de gel, et de barres et surtout de conseils toujours très précieux, et toujours d’excellentes qualité ! Jeudi midi on charge tout le monde dans la voiture et direction Vannes pour le retrait de dossard. Après 4 heures de route nous arrivons sur le village avec des bénévoles souriants et Malo qui leur fait du charme mais bon je n’aurai pas le droit à une boîte de biscuit supplémentaire quand même !

                Après une nuit qui se déroule plutôt pas mal (pour une fois que ce n’est pas un réveil à 4 heures du matin, je suis plutôt content), direction le port du Crouesty où le départ sera donné. Même si le stress me gagne de plus en plus j’arrive encore à manger mon plat de pâtes et mon gatosport ! La chaleur commence déjà à monter et je pense bien à m’hydrater.  

                11h30 je rejoins la ligne de départ avec les 900 concurrents, mes parents arrivent juste à ce moment-là ce qui me fait très plaisir (mon père fait la marche nordique le lendemain). Et après un hommage à Christophe Rochotte le départ est donné sous une musique de boîte de nuit mais aussi du bagad du 3ème RIMA (il me semble). Voir la vidéo sous ce lien :

https://youtu.be/iu4gqBHJJYw

            Je ne pars pas trop vite et je suis le flot de coureur direction le premier ravitaillement à 17 km de là. Nous longeons la côte tout en restant dans le village d’Arzon parcours assez cassant pour moi, mais superbe puisque nous montons et descendons sur les plages. Quelques spectateurs sont sur la route et nous encouragent. J’arrive finalement sur ce premier ravitaillement après 2 heures de course et la chaleur commence à être vraiment présente. En arrivant sur le ravitaillement je me ramasse lamentablement chute visiblement sans conséquences mais en apparence seulement. Un arrêt express pour re-remplir mes gourdes manger un peu et hop on est reparti direction Sarzeau où je sais que tout le monde m’attend.  

            Ces 15 km seront les plus durs de la course pour moi avec une chaleur étouffante un parcours tout aussi casse-pattes et une vraie impression de ne pas avancer. J’arrive visiblement dans un sale état à Sarzeau après 4h30 de course ( je pensais le faire en 3h30-4H et c’est peut être ça qui m’a foutu un coup au moral). Enfin tout le monde est là  pour me soutenir ce qui me remet d’aplomb. Je mange une assiette de pâtes avec plein de gruyère, du fromage, des chips et une soupe (un vrai festin !!!). Ce coup-ci je fais le plein de mes deux gourdes et de mon camelback. A noter encore une fois le sourire et la bienveillance des bénévoles !! Un bisou à Malo et hop c’est reparti direction le Hezo mais surtout Noyalo, 20 km plus loin.

Cette partie de course se passe super bien puisqu’il n’est pas loin de 17 heures et la chaleur est bien descendue. Je me mets à alterner marche et course (5min de marche et 10min de course) schéma que j’appliquerais durant toute la fin de la course. Les jambes reviennent au fur et à mesure un arrêt express au Hézo pour faire le plein d’eau et j’arrive au 3ème ravitaillement. Je mange bien, je m’hydrate bien, le soutien de toute la famille m’aide à repartir direction Séné, 14km qui se font sans trop de soucis je double pas mal de coureurs ce qui maintient mon moral !

J’arrive à Sené plus vite que prévu et personne n’est là, pas grave, je commence à me ravitailler et un coup de téléphone à ma moitié me permet de savoir qu’elle arrive. Je me mets en mode nuit, casquette et lunettes de soleil dans le sac, buff et lampe frontale sur la tête. Je repars pour les 20 derniers km. Je sais à partir de ce moment-là que je serai finisher même si je dois mettre 5 heures pour couvrir la dernière partie.

Je continue à appliquer mon schéma marche-course ce qui me permet de tenir le 7,5-8km/h à peu près  mais la traversé de Sené de nuit à la frontale me paraît interminable !! Une douleur au genou droit commence à apparaître à chaque fois que je relance la course, elle fait suite à la chute du début de course avec un bel hématome qui enfle. Finalement après 2 heures à ce rythme on arrive sur un chemin qui va longer la mer et nous amener directement sur le port de Vannes. Je vois au loin les lampes frontales des concurrents du 177km qui sont partis 7 heures plus tôt. Je pense à Christophe qui s’est fixé un gros objectif, de le finir en moins de 24heures ! Arrivé sur le début du port de Vannes j’essaye de voir l’arche d’arrivée je croise un concurrent qui est déjà arrivé et qui me propose de m’accompagner !! Quel bel esprit ! Mais comme j’ai trouvé mon rythme et que je ne suis pas à une minute près je préfère continuer tout seul.

Je franchis la ligne après 13h06 de course et je finis 407ème. Je suis super content et en plus tout le monde est là !! (Sauf Malo est qui est parti dormir mais bon à 3mois et ½ c’est normal). Je récupère mon tee-shirt de finisher et je vais me ravitailler. Encore une fois malgré l’heure avancée les bénévoles sont super, il me semble d’ailleurs que ce sont des militaires. En tout cas la soupe et les pâtes me font du bien. 

Finalement ce raid s’est étonnamment bien passé et je suis satisfait ! Les bénévoles  ont été supers tout le long du parcours, les ravitaillements suffisants, j’avais d’ailleurs trop prévu dans mon sac ! Et c’est finalement quand je retourne sur le port pour l’arrivée de la marche nordique et du grand raid que je me rends compte de ce que j’ai réussi contre moi-même !

A noter une excellente 47éme place pour Christophe en 24 heures pour 177 km !! Et 3h45 pour 29 Km pour mon père qui a visiblement vraiment apprécié cette course !

 

3 commentaires

Commentaire de arnauddetroyes posté le 03-07-2015 à 13:34:27

ton cr pourrait etre le mien(que je n ai pas encore ecris)car je suis en place 409 avec aussi en temps 13h06.
dommage tu aurais deja pu etre un kikou ;)
Autre petite chose marrante ,j ai fais connaissance de Christophe car c etait mon voisin d hotel et nous sommes venu ensemble chercher les dossards ,etrange non?
Felicitations pour ta course et ton premier CR

Commentaire de Spads posté le 07-07-2015 à 19:58:36

Vraiment dommage qu'on ne se soit pas "captés" tous les trois : arrivé en 13h07, j'étais juste derrière ! :)

Commentaire de tibobzh posté le 08-07-2015 à 12:04:06

C'est dommage c'est sûre! J'espère que vous avez autant profité que moi!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran