Récit de la course : Trail de la Vallée des Lacs - 90 km 2015, par lapuce92

L'auteur : lapuce92

La course : Trail de la Vallée des Lacs - 90 km

Date : 20/6/2015

Lieu : Gerardmer (Vosges)

Affichage : 1150 vues

Distance : 81km

Objectif : Se défoncer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail de la vallée des lacs 30kms

On a coutume de dire qu'il existe deux saisons dans les Vosges : le 15 aout, et l'hiver. Nous sommes le 21 juin, et sachant qu'en plus ma copine Séverine traine dans le coin depuis la veille, je ne m'étonne même pas quand maman m'annonce au réveil en ce dimanche matin "bon ben il pleut". Petit déj, derniers préparatifs il est l'heure de partir à Gérardmer, à environ 30' de chez maman.

Sur place on retrouve tout de suite Séverine. Elle a déjà couru le 55kms et enchaine aujourd'hui sur le 30kms. Elle n'a pas fermé l'oeil de la nuit alors que moi j'ai royalement dormi presque 6 heures : c'est le monde à l'envers ma marmotte! Pause pipi, un café et c'est l'heure d'aller sous l'arche de départ. Euuh vous êtes sûres là? C'est obligé? Je lance l'idée de ne faire que le 12kms et je vois dans les yeux dans les yeux de Séverine un "pourquoi pas tiens" mais bon, on a payé pour 30 alors on y va. On croise un groupe de gars encore en costume. Visiblement ils sortent d'un mariage et sont très très imbibés. C'est rigolo un moment mais quand ils se mêlent au départ pour courir avec nous quelques hectomètres ça devient franchement relou.

Un départ anticipé est donné pour Romain, le fils d'une amie de maman. Très sportif, Il a 18 ans et il est devenu tétraplégique il y a un an suite à un accident. Il fera le parcours porté dans une joelette. Respect, et chapeau.

Le départ est donné. Séverine, bien décidée à le faire en mode cool sortie longue, reste avec moi environ sur le 1er kilomètre. Sa nature de petit jack russel la rattrape ensuite et je la laisse filer. On nous avait prévenu que ça risquait de bouchonner dans la première grimpette et c'est effectivement le cas. Comme d'habitude je ne m'affole pas. Ca passe et derrière le peloton s'étire et on a la place pour courir sans problèmes. Il pleut toujours autant, les sentiers sont très boueux. Cela rend les montées bien glissantes et les descentes bien stressantes par moments. Objectif du jour : gérer du mieux possible, et surtout ne pas me blesser. L'avantage c'est qu'une fois mouillée et les runnings pleines de boue il n'y a plus à se poser de questions ; on fonce dans le tas. Les sensations sont d'emblée très bonnes. L'envie est là, y a plus qu'à! Comme toujours je m'éclate bien sur ces sentiers vosgiens. On ne s'y ennuie pas une seconde, entre montées courtes mais costauds, descentes plus ou moins techniques et plat pour relancer. Je me fais quand même la réflexion que vu l'état du chemin, il y a de nombreuses parties sur lesquelles je courrais en temps normal, mais où je suis obligée de marcher aujourd'hui, tellement ça glisse. Les roches et les racines affleurent sous la boue, on ne les distingue pas toujours très bien, il faut faire attention. Maman et son petit chien ont pu se poster très régulièrement sur le parcours, ça fait du bien d'avoir des encouragements! Un peu avant le 9ème kilomètre des bénévoles comme des spectateurs nous annoncent que les 6 prochains kilomètres vont être terribles et qu'on va déguster. OK, je suis prête. Au final rien de bien terrible à signaler : ça commence par une montée certes dré dans le pentu, mais pas trop technique, il y a aussi une descente assez longue et glissante, et entre les deux des portions plus plats mais toujours très boueuses évidemment. Ca passe sans problèmes particuliers. J'arrive au ravitaillement du 16ème kilomètre. Quelques mots échangés avec maman, et je repas. Quelques dizaines de mètres plus loin j'attaque LA grosse vacherie du jour : une montée sèche, droit dans la pente. Quasiment 800 personnes sont passées avant et la veille, c'est un vrai toboggan à remonter. Je suis obligée de me mettre à quatre pattes pour avancer. Pas fâchée quand ça se termine! Au bout d'environ 3h45 de course le manque de sommeil de ces derniers temps (presque 1 semaine de nuits très très courtes de 2-3 heures) se fait sentir et je cale un peu. Un petit coup de mou que je gère le mieux possible. Je discute avec une fille qui vient aussi du Val d'Oise. Elle me parle de la course qu'ils organisent en septembre dans sa ville, tout près de chez moi. On est pas bien quand même : on est là à galérer avec de la boue jusqu'au cou, et on prend déjà date pour le prochain! La pluie a cessé maintenant, c'est bon pour le moral! Environ 7 kilomètres avant la fin un coureur me dit que maintenant ça va bien dérouler jusqu'à l'arrivée. Il restera simplement 1 gros coup de cul environ 2 kilomètres avant l'arche. Je commence à en avoir assez de la boue, je n'en peux plus de glisser, mais la forme revient petit à petit, vers 4h30 de course. Une descente, maman m'attend en bas. Elle prend une photo, je lève les yeux : c'est donc ça la dernière difficulté? Encouragée par les bénévoles...et maman, je me lance dans la pente. Ben là aussi ça monte tout seul finalement. Au moins ça ne glisse pas, ça avance bien. La suite est tout en descente. Je ne suis pas fâchée de rejoindre le bitume au 29ème. Ca tape dans la descente mais au moins les appuis sont stables et les pieds au sec. Un dernier virage vers la gauche et je franchis la ligne en 5h20, ravie!

Je retrouve tout de suite Séverine et maman. Petit ravito café/flammenkuche. Je suis ravie d'y croiser Audrey, une ancienne copine d'école et de collège. C'est déjà l'heure pour Séverine de rentrer. J'ai déjà hâte de la retrouver ainsi que toute l'équipe, près de chez à Grenoble mi juillet pour le trail des passerelles de Monteynard! Un gros morceau en perspective!

Trail de la vallée des lacs, Gérardmer (88) 30kms et 1300m DéniveléTrail de la vallée des lacs, Gérardmer (88) 30kms et 1300m Dénivelé

4 commentaires

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 23-06-2015 à 13:58:11

Bravo lapuce, ce ne devais pas être simple de courir le Dimanche sur ce terrain délicat. C'était une course très sympathique et bien organisée, dommage pour le mauvais temps.
Je faisais parti des 800 du Samedi qui ont saccagé le fameux tobogan :-)
Bonne récupération à toi.

Commentaire de lapuce92 posté le 28-06-2015 à 13:43:31

MErci philippe! Effectivement j'ai beaucoup aimé cette course. Je reviendrai, pourquoi pas l'année prochaine, sur les plus longues distances ;)

Commentaire de Japhy posté le 26-06-2015 à 20:17:21

C'est vrai que tu es habillée presque comme en hiver ! ça me fait drôle, j'étais en jupette et Tshirt à 2600m hier !
Bravo pour ta course, la boue c'est crevant !
Mais lapuuuuuuce, n'écris pas si petit, et mets des espaces, pense aux vieux bon sang ! :D

Commentaire de lapuce92 posté le 28-06-2015 à 13:44:30

Bon c'est vrai que je suis particulièrement frileuse aussi ;) MErci Japhy! Désolée pour l'écriture, ça ne rendait pas comme ça quand je l'ai écrit sur le site...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran