Récit de la course : Verdon Canyon Xtrem - 62 km 2015, par elnumaa[X]

L'auteur : elnumaa[X]

La course : Verdon Canyon Xtrem - 62 km

Date : 13/6/2015

Lieu : Moustiers Ste Marie (Alpes-de-Haute-Provence)

Affichage : 1165 vues

Distance : 62km

Objectif : Objectif majeur

17 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

VCX 2015 !

Retour en farce de notre team qui s’expatrie du coté south de l’hexagone le temps d’une sacrée ballade en mode accélérée , décérébrées , extatique….

 

Soit le 4ièm trip de la north farce après rappellons le  ,

un vulcain enneigé en terre auvergnate . un top 10  , des ailes sur de skis

un defi vellave en mode chez papa maman le long de la loire , genial

une sainte victoire amputée du meilleur du team ou plutôt du plus débile pour cause de douleur persistante ( excuse #24 )

un nivolet revard revanchard ou l’on s’est bien arraché à domicile tout en constatant que c’est pas parce qu'on connait par cœur le parcours qu'on va forcément courir plus vite que L. Pommeret qui colle 30 minutes au 2ièm et trop plein de minutes aux offeurs chambériens ; on s’est bien rattrapé au banquet d’after avec les Pirellix JuCb Fusalp j’en passe et des meilleurs

un tour du lac d’Aiguebelette – première course a saucisson-bière-bitume de ma courte existence de runner ou j’affrontais sans peur le champion de l’asphalte, le roi du marathon rouge , le killer de foulée répétitive sur le plat , le dénommé bien nommé Mazbert ,  membre émérite du team North Farce ; affrontement qui se terminât en larmes puisque branlée il me collât , et au bar puisque pressions à volonté sur cette course nous prîmes , non mais que fait la DDASS 73 ??  

 

voila donc là c’est le Verdon Canyon Xtrem , 1er objectif majeur 2015 

 oui les 4  1ers trips n’étaient là que pour meubler, faire 1 peu de D+ et se goinfrer au ravitos et taper des 06 aux traileuses de plus en plus nombreuses / entrainées / charmantes / rapides et j’en rêve la nuit , pour moi c’est ça le trail , l’aventure avec un gros X , la furie des éléments qui se dechainent , la foret primaire équatoriale remplie de lions du Bengale et d’araignée méchantes , des traversées de torrents monstrueux , des singles aériens avec des précipices de 875 mêtres de chaque coté , des pertes humaines et des pertes de poids , de matos , des chaussures trabuco lacérées sur des rochers tranchants .....

on est pas déjà parti qu’un mail de l’orga nous alerte sur la réduction du parcours a cause d’un vilain préfet qui a très peur des orages depuis que sa ferme familiale a cramé touchée par la foudre, et qui les a obligé à supprimer les parties aériennes intimes , et c’est donc sur un ultra eunuque trail emputé que nous allons balancé nos corps couillus carénés  

la route sympas puis dantesque lorsque les orages nous inondent et nous émerveillent

la récupération des dossards au camping du petit lac

le repas en accéléré d’avant course , la nuit en accélérée ( je pense pas plus de 2 heures de vrai dodo , génial avant un trail de 63K ) , le «  reveil » ou l’on hallucine car y’a personne sur l’aire de départ , le "pas d’eau pas de chiotte" un peu déroutant,  puis le briefing en accéléré aussi et baam on y va parce que ça démange !!

 

20 bornes de moins à gérer donc on applique la stratégie 1-2-3 ( départ rapide , accélération , finish à bloc ) d’abord en montée ravinée puis sur plateau puis en descente ravinée ( euphémisme , c’est plutôt une descente sur pierre avec un peu de terre juste pour faire joli ) , on passe proche de ravine de terre ocre , super jolie , et hop sur le plat à zigzaguer autour du lac . a la fraiche.

on est bien, détendu du zguègue ,petit groupe de 3 dont rouge et casquette vissée , passage sur le pont coucou le Verdon , puis re-zigzagage et hop , drès dans la pente qui a défaut de se dérouler en single ( terre +pierre ) se déroule sur une vielle route en vieux faux plat et vrai faux bitume carrément pas plat ou le trotinage coûte plus chèr ( un peu comme la baguette a 3 francs de 2001 qu’on s’arrache a 1.2€ en 2015 oui car y’a des graines dedans monsieur ah ok putain je vais devenir grossiste Monsanto alors )

Voilà, je colle a casquette vissée et on arrive ensemble a R1 . et hop premier morceau en 1h41 putain ça promet le cramage avant le moitié et l’explosion au 2/3 aie aie aie

glurp banane chocolat , la biz aux bénévoles tout sourire et redécollage

Du single qui monte dans la végétation typique du secteur , gros kif , puis hop on rejoint la route en balcon, deuxième session bitume avec au loin rouge et casquette vissée ,  putain obligé de courir mais y’a pas de bagnole alors c’est quand mêm bien sympas cette route dans ce décor , j’aperçois un signaleur , puis ça redescend et là , çà bifurque sans prévenir sur du hors sentier , houla on va en perdre qq uns ici c’est sur .

Retour dans la forêt vierge, sur un single à l’ancienne non débardé et non préparé ni débourrée par les orgas , on sent bien que ce parcours n’était pas o programme . donc c’est ludique a souhait. ça j’adore et je bombarde.

Quand on sort de la foret je tombe sur casquette vissée qui – ça a pas loupé – a filé tout droit sur la route, et a retrouvé le chemin je sais pas trop comment ; voila un bout de descente méga glissante ou il est pas trop à l’aise alors je fais le trou , retrouve la route , puis un long passage en chemin plat ombragé , puis c’est ZE passage technique , la descente sur le Verdon

L’orga nous avait prévenu ("seule difficulté du parcours") et c’est vrai que c’est casse gueule ! watchaaaaaa ! en posant les mains on limite la casse, puis on passe sur la passerelle en métal & on remonte par un super single bien propre ; croise des grimpeurs en approche et ds grimpeuses en minijupe ; ça fait un moment que je suis tout seul MAIS j’aperçois blanc barbu deux lacets en dessous . oula, j’augmente la cadence ( j’étais en mode à la cool , sans point de référence devant derrière ) et il fait la jonction a R2 ou je retrouve rouge qui se barre direct . rapide chek des niveaux et je tarde pas

Pi single sympas et blanc bardu me rattrape, me double et me demande mon classement.

Aucune chance que je connaisse, sans montre Garmin GPS V2 connectée ni smartphone 4G ni chérie 3X présente au bord du parcours bref il m’annonce que j’étais 10 avant qu’il ne me passe . ahah elle est bonne ! attends j'en ai une autre pour toi ..

Voila , je le lâche pas d’une semelle , et profite d’une pause technique lacets pour lui coller 30 mêtres dans la vue , juste avant de toucher une nouvelle fucking portion de bitume en cote , la 3ièm seulement là je me fais pas niquer , non seulement je cours mais en plus je le distance .

En s’approchant de la Pallud j’aperçois non pas des moustiques mais rouge qui trottine et aussi bleu qui sort de nulle part .

Dans la Palud , toujours pas de moustique mais une fontaine qui -il est sur- a eu énormément de succès ce jour là  , et on attaque un bon gros morceau de mur de single en monté ( 600D+ ) qui n’en finit pas . nouveau bleu me rejoint ( ?? l’a du faire une pause dans un bar à La Pallud ?? ) sans me dépasser , c’est que je donne tout en montée , dans le rouge a 145% putain je vais le payer tout ça et cash avec pénalité de retard et fichage à la BNF

Somptueux ce parcours un vrai régale.

Je finis par rattraper rouge et on entame une longue descente  qui tape pas mal – enfin si ça fait mal – puis du plat ou une pause technique m’oblige à laisser partir rouge , que je rattrape sur le plateau plat un peu plus loin , par contre bleu nous recolle , je tente le bluff et lançant une accélération en pleine montée – très malin comme stratégie je dis chapeau – et parviens sur une crête et je suis tout seul , c’est le pied total moins 1 puisque mon 3ièm orteil se rappelle à mon bon souvenir en hurlant de douleur, quel casse burne celui là .

Hop on replonge, puis on retrouve les coureurs du 30K et ça me déstabilise comme à chaque fois que je croise d’autres coureurs d’autres niveaux. perte de rythme, doublage foireux,dégazage incontrollé,propos azimutés , matage de ptit culs bref .. je me déconcentre totalement.  Donc rouge me rattrape et on traverse un rivière et rejoint le fameux DFCI franchement moche mais en mode " parcours de repli" faut accepter ce genre de déconvenu même s'il est vrai qu'on est des gros raleurs de traileurs jamais être contents trop plat trop pentu trop roulant trop cassant trop long trop court

Ça dure bien 3 ou 4 kms , plat et montée comprise , j’essaie de trottiner sans vraiment y arriver mais double quand mêm les 30K , tape des sms, branche mon MP3 en mode London Grammar , ferme les yeux , fleurte avec la sieste ....... oula ça part en couille ,  bleu me recolle et double. Tout se paye cash.

 R3 , petit sérieux coup de "quand est-ce qu’on arrive" aggravé par l’annonce des bénévoles sur les « 13 kms restants » outchhhhh !

Je vois pas si rouge est parti ou pas

Je me traine sur ce chemin quand mem assez chiant avant de retrouver du single très technique donc plus ludique & moins monotone , de doubler l’unijambiste en train de se frotter le moignon. RESPECT Mann , direct j'arrête de me plaindre la vie est belle

Dernière descente sur des pierres entourées de terre , single puis Moustier puis reste 500 mètres alors on a plus mal nulle part comme c'est bizard !

L’arche, yesaie ! il est 13h j’ai bouclé en 7h41

j'retrouve bleu arrivé 10 min devant moi ( imprenable ) et rouge 2 min derrière , bravo mon frère

surtout resté concentré =  trouver le bar ! bon ya pas de pression mais je ferais une exception ( pi ya la route a taper on en reparlera)  , un casse dalle , de l’eau , et un sms de ma femme qui m’annonce ze good news , suis 9ièm au scratch !

Champagne ! euh non, on attendra la maison pour ça

Score confirmé par le speakeur qui annonce le top 10 au microou ! ya pas de la farce là ?!!

Voila, la première féminine arrive, puis je retrouve Badgone qui attend sa Martine .. puis arrive tout fringant notre Mazbert national ! clac , 27ièm !

THE NORTH FARCE IS IN DA PLAZA

On tarde pas trop c’est vrai qu’il commencerait presque a pleuvoir puis y reste encore 4heures de bagnole.

On saute dans le camion, on se retape un orage de folie , traverse le trièves et longe le vercors et on parvient a chambéry,  suis cramé de chez cramé, marathon non stop bagnole dodo trail bagnole , en moins de 26heures chrono ça envoie du steakos de requin albinos 

quand mêm je prefère les sessions alacool: arrivée la veille vers 13h , petite reco de 15kil , gros cassage de bide et dodo tôt , course rapide ( ahaha ) et squatage d’aire d’arrivée à siffler des binouz en tong mode branleur du 73. mais bref là c’était pas possible , famille travail patrie oblige

Le soir je m’endors une première fois sur les toilettes ( carnage) , une deuxième dans le canapé une bière à la main ( gaspillage ) en attendant, la troisième c’est la bonne ( plumage ! )

Bilan :  c’est de la balle le trail !! certe un poil frustré de pas avoir fait la totale et les crêtes, et d’avoir tapé autant de bitume mais , faut pas déconner avec dame nature et ses caprices d'adolescente en manque de considération

Dame nature sacrèment bien parée dans ce secteur , ça change des alpes du nord , c’est magifique toutes ces falaises ..

question orga , des trucs à améliorer comme la présence de baliseurs aux endroits stratégiques + un peu de sécu ça ferait pas de mal perdu dans la pampa. un balisage au top , jamais vu ça , puis une météo en fait parfaite .pi des bons ravitos , qq rencontres tjs fugasses mais pas déconnantes , un char de l'armée à l'arrivée pour rappeler who's the boss

Et un beau classement scratch . de bonne sensations, capable de «  courrir » sur 60 kil,  un coup de mou que j’ai bien cherché et pas trop payé , pas de soucis de digestion ni d’alimentation ni déshydratation ni de télévision

Next trip : le grand duc en duo avec Danywill en mode 81% parceque ...le 18.07 , ya la SKYRACE de Montgenevre avec 90kil 6000D+ et là , va pas falloir faiblir !!

Rdv pris pour le Verdon 2016 sur la version XXL annoncée ( 120K ! )

 

Vive les trails de montagne !

 

El numax

17 commentaires

Commentaire de helmut posté le 16-06-2015 à 16:11:29

Alors ca c du récit!!!! J 'adore . Bravo pour ta 9 ème place. Pour moi aussi sur le long c' était plutôt du 10 h 58 mn. Effectivement aprés R1 sur la route quand il a fallu escalader le mur pour trouver le single ........... !!!!!!! J'ai bien failli pas le voir, et aller tout droit sur la route. Bonne continuation et vive tes récits!!!!Olive de Digne

Commentaire de mazbert posté le 16-06-2015 à 20:23:53

Comme dirait l'ami George : "What else ?". Sinon je me rapproche du maitre farceur, encore 8 kg à predre et pas mal de chance et je peux passer devant !!! Le rêve fait avancer parait-il.

Commentaire de Fusalp posté le 16-06-2015 à 21:03:03

Bravo Numa pour ce top 10, c'est fort! Tes récits se lisent à haute vitesse comme tes courses! Bonne récup' et à une prochaine.

Commentaire de Free Wheelin' Nat posté le 16-06-2015 à 21:43:45

Pétard, Numa, ça ne rigole pas avec toi! (enfin , si! )
J'ai adoré ton CR!
Pour la bifurque, j'ai bien vu la rubalise mais c'était facile de ne pas la voir , le paysage de l'autre côté valait le coup d'oeil en continu!
Ho...pas prêt pour l'ultra du Mercantour, le team?
Eclatez vous bien en tout cas, votre programme est rrrrachement chouette!

Commentaire de Japhy posté le 17-06-2015 à 07:53:16

ça fait du bien de rigoler dès le matin en lisant ton CR, et avec un sacré rythme en plus !

Commentaire de bubulle posté le 17-06-2015 à 07:55:45

Roooh, j'suis fatigué à te lire, là, Manu... La poésie à la Manu, c'est quand même unique et la Team North f@rce aussi, elle est unique, malgré ce gros boulet de Mazbert qui fait rien qu'à perdre son temps à faire des jolies photos sur les trails au lieu de mater (franchement, dans le top 10, je me demande ce que tu mates, quand même.....en fait t'as un faible pour le p'tit cul de trailer buriné, hâlé, aux mollets poilus.

Bon, t'arrives encore à finir devan tle premier V2, c'est déjà ça, remarque....

Commentaire de elnumaa[X] posté le 17-06-2015 à 07:59:54

surtout , devant la 1ère féminine . la base !!

ok je sors ;-)

Commentaire de the dude posté le 17-06-2015 à 08:05:23

Ah ben ça faisait longtemps. Mais bon comme d'hab ça valait le coup d'attendre, la prose du Manu est toujours aussi plaisante, et pis maintenant que Monsieur se tape des top 10 ça devient carrément costaud.
S'il te plait au GD, quand tu passeras devant moi (12 m après la ligne normalement), ralentis un peu j'ai les bronches fragiles, j'aime pas les courants d'air.
Au plaisir.

Commentaire de millénium posté le 17-06-2015 à 08:52:16

excellent ! Le récit , la perf aussi.....Bravo garçon

Commentaire de Françoise 84 posté le 17-06-2015 à 10:23:47

Ton récit carbure aussi vite que toi, pas le temps de souffler!!! Bravo, belle perf!

Commentaire de Corne de chamois posté le 17-06-2015 à 11:02:33

Bien jouer le numax !!!
Gardes en pour le GD ca va être top !!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 17-06-2015 à 16:12:02

Bien joué, 9ème, pfiouuuuuu, ç apromet surtout pour le vrai objectif du Numa : La Villarinche !!!

Commentaire de Byzance posté le 17-06-2015 à 21:07:15

Bravo pour cette magnifique perf ! Tu donneras le bonjour de ma part à Vincent au GD.

Commentaire de Albacor38 posté le 17-06-2015 à 21:51:42

Toujours une signature hyper personnelle dans tes récits qui "envoient du steakos de requin albinos". Je suis fan.

Commentaire de Trixou posté le 18-06-2015 à 17:34:10

Fan aussi, bravo !

Commentaire de groscamion posté le 20-06-2015 à 12:05:23

Bravo l artiste pour la course et le resume .
Je sais qui il faut pister du cote de tds!?

Commentaire de Vik posté le 27-06-2015 à 21:31:14

Marrant ton récit, plaisant à lire ! (t'as juste l'air faché avec la ponctuation ;-))
T'enchaines de beaux parcours dis donc !

J'avais repéré le verdon et tu m'annonces un 120km en 2016 ? Miam, je risque d'en être !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran