Récit de la course : Trail des Lavoirs - 46 km 2015, par bubulle

L'auteur : bubulle

La course : Trail des Lavoirs - 46 km

Date : 7/6/2015

Lieu : Chevreuse (Yvelines)

Affichage : 1283 vues

Distance : 46km

Objectif : Pas d'objectif

18 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Plénitude

Ce trail des Lavoirs 2015 vient conclure une drôle de période pour moi.

En effet, depuis environ 2 mois, j'ai partiellement coupé au niveau professionnel, pour  des raisons de circonstances (congés à solder, tout simplement). J'ai, du coup, passé une grande partie du mois de mai en vacances. Malheureusement largement sans Elisabeth, mobilisée par de nombreux impératifs professionnels, parfois à l'autre bout de la planète.

C'est donc autour de notre maison de Normandie et....de la course à pied, que le temps s'est largement organisé. Les Off ont été nombreux, avec tous les amis de Kikouroù, les afters l'ont été tout autant, avec cette tribu sympathique qui s'est constituée dans le « Mordor ». Mais, aussi, l'entraînement, le vrai, n'a pas été négligé. J'ai accumulé en avril et mai, un volume imposant de sorties, de kilomètres et de D+.

C'est que ce n'est pas comme si je n'avais pas deux grosses échéances cet été, quoi.....

Bref, retour aux Lavoirs deux ans après. Mon troisième « 50 kilomètres » en 8 semaines. Ce n'est pas une « sortie longue ». Je ne sais pas faire de « sortie longue tranquille de prépa ». En général, le côté compétitif, mais aussi et surtout l'envie d'aller au bout de soi-même, reprennent toujours le dessus. Aller au bout de soi-même en sortie longue, je sais que je ne suis pas tout seul à fonctionner ainsi.

Cela n'a pas loupé. Comme je ne vais pas vous raconter cette course linéairement, mais que cela sera par petites touches impressionnistes (le Claude Monet du trail), autant donner le résultat tout de suite : 32ème scratch sur environ 250 à 280 au départ et 224 à l'arrivée, 4ème V2 et 5h02'31" au final, pour 48km et 1230 D+. Pas trop mal...:-)

Voilà, passons donc aux images. Ou plutôt aux couleurs de cette journée.

"Impressions Soleil Levant" : le lever du jour sur un chateau de la Madeleine baigné de soleil, dont les pierres luisent, orangées. C'est beau, le Mordor, finalement.

(photo patfinisher)


Petites touches de couleur : la file des trailers qui s'égrène dans la côte (montée la veille entièrement à la force de la pédale, en VTT, pour aller chercher le dossard, ou plutôt en revenir....là aussi un moment un peu magique, avec des amis chers). Je n'ai pas mis le maillot rose, là c'est le débardeur « qui gagne » (bleu et noir, près du corps, fort seyant et avantageux pour mon physique de culturiste), on n'est pas toujours là pour faire le clown comme à la NFL.



Autres touches de couleur, flottant dans les herbes folles (où les Tiques Géants du Mordor se cachent, Arcelle), une jupe saumon tout aussi aérienne que la rose.



Couleur verte du t-shirt d'Yves_94 qui me « tirera » virtuellement un bon kilomètre avant le Chalet des Cascades, avant que, branché en mode pacman, je ne le laisse plus tranquillement que l'enragé que je deviens sur les fins de course, le mors aux dents et la bave aux lèvres. Yves que ce sera un plaisir de recroiser, en famille, à la Montagn'hard où nous avons l'objectif commun de mettre le clignotant à gauche.


Couleurs superbement coordonnées de deux divas (Kikouroù est un grand nid de divas, toutes plus sympathiques les unes que les autres) qui ne se contentent pas de papoter sur les courses mais ont, sur le format court, estourbi virtuellement plus d'un mâle trailer affichant fièrement son dernier tee-shirt de finisher et ses boosters. Ou aussi les couleurs des macarons de flyingkitty qui étaient une tuerie à la NFL mais qui nous ont manqué aux Lavoirs.


Couleurs pastel, le calme et la tranquillité d'un petit chemin en sous-bois, deux heures après la course, où, avec Fabrice et Sabine, nous avons commencé par rechercher vainement un morceau de plastique noir rectangulaire avant d'avoir le plus grand fou-rire de la journée pour des raisons que seuls quelques initiés aux détails de l'Histoire du Mordor Profond connaîtront, désormais.

Petits points colorés d'un after pantagruélique d'où nous repartons tous avec de quoi manger pour la semaine : tomates cerise en clafoutis, saucisson de l'Ardèche que j'ai oublié de gouter, trio comté/reblochon/NeufChâtel, dessert à se damner préparés par « Madame Yves » (on oublie toujours de confirmer les prénoms, grrrr). J'en oublie tant et plus.

Couleurs du 3692ème bouquet de Sab qui, malgré un « coup de moins bien » (chez Sab, un coup de moins bien, c'est quand on arrive à la suivre en montée), termine totalement boostée à une magnifique 2ème place.

Couleur blanche tu tee-shirt de Super-Tonton, brillant 2ème V2 en 4h35


Couleurs retrouvées par Fa2 quand il a enfin pu faire, après la course, tout ce dont il avait rêvé pendant la course.

Couleur blonde de la Volcelest, la bière de Chevreuse, servie par le Maître Brasseur Étienne


Couleurs du balisage de ce trail des Lavoirs  : bien réalisé, mais demandant beaucoup de vigilance (jaune, bleu, rouge ? Ne pas suivre le balisage du VTT....ne pas louper les bifurcations, parfois pas évidentes). Curieusement, j'ai eu de longues sections en tête d'un petit groupe où j'ai passé mon temps à essayer de ne pas le perdre. Se seraient-ils passés le mot sur la réputation de Gandalf ? En tout cas, certains se sont apparemment perdus, d'autres ont coupé le parcours sans vraiment s'en rendre compte, c'est la rançon d'un parcours compliqué dans un secteur où les singles et chemins divers sont légion, notamment dans le secteur des Vaux de Cernay.

 


Couleurs du bronzage : ça a du bon de passer presque 2 mois dehors, on dirait presque que je suis en bonne santé. Je cultive en fait mon look « vieux trailer buriné sous le soleil », celui qui me faisait peur sur les trails, quand j'étais petit scarabée innocent découvrant avec appréhension les warriors indestructibles qui hantaient les mythiques trails du Mordor Profond (que je n'appelais pas encore Mordor mais très innoncemment « forêts des Yvelines »). Il me reste encore à développer plus largement le système pileux des guibolles et le crâne rasé façon para mais là, j'ai plus de mal avec les gênes de mollets lisses et galbés que m'envient mes filles préférées. Je songe à tenter des implants si Fafa veut bien collaborer.

(je n'avais pas mes mollets en photo, alors j'ai pris ceux de lutin93, tout aussi galbés)


Couleur jaune du soleil : putain de soleil dans la traversée de la pépinière à Cernay, au km 40. Mais quelle idée d'aller traverser cette sotte plaine entre le bois de Senlisse et celui de Breteuil (hint : en fait y'a pas le choix). Même le trailer buriné que j'y ai dépassé (et qui avait, lui, de vrais mollets de trailer) y a pris un sacré coup sur la cafetière. Moi aussi, mais, trop fier, je ne montrais rien et je continuais à faire le kakou et le pacman.

Couleur dorée des petits soleils des afters d'after. J'ai discuté après la course avec plusieurs d'entre vous (oui, vous, là qui me lisez) et, si vous êtes un peu comme moi, vous aurez tellement apprécié la course et son after que même l'after de l'after a été un petit moment de soleil dans votre week-end. Pour moi, c'était retrouver ma chérie qui commence à arriver au bout de son propre marathon de printemps et c'était quand même drôlement bien.

Couleur rosée qu'aurait eu Fafa si tout le petit peloton que je menais au sortir de la forêt de Port-Royal, et qu'il venait de dépasser subitement à plus de 13 à l'heure, l'avait suivi pendant qu'il allait pisser. Cela a été moins juste, ouf.

Couleur verte des immenses herbes hautes dans la traversée de plaine au sortir de la vallée du Rhodon avant d'entrer à nouveau dans la forêt de Port-Royal (pour que Fafa puisse aller faire son petit pissou). Hinc sunt dracones.


Couleur rouge du D+ sur ce parcours finalement bien sélectif. Un ratio de 1200D+/48km en Île de France, sans être exceptionnel, c'est plutôt bien, surtout quand on sait qu'il y avait aussi de longues (très loooongues) sections roulantes. L'interminable casse-pattes entre Dampierre et le chateau de Breteuil (km 24 à 40 environ) remporte la palm et les différences se sont faites là.

(qui dit D+, dit aussi D- et on jugera ici de l'application des conseils de Philippe lors d'une sortie aux 25 bosses)


Couleur grise des anciens emplacements de balises du Raid 28 que j'indiquais consciencieusement à mes coéquipiers de course (et futurs coéquipiers de Raid 28), lesquels terminent avec l'impression, pas totalement fausse qu'à peu près chaque arbre du Sud/Sud-Ouest de la région a, un jour ou l'autre, vu une balise du Raid 28 y être accrochée.

Couleur noire du tronc de l'arbre où « on marche à l'arbre, là-bas ». Souvenir du Off « Charlie » (il y a d'autres souvenirs de ce off « Charlie » qui perdurent toujours).

Couleur blanche du sable des carrières au dessus des Vaux de Cernay. Plus une seule goutte d'eau là où, le 1er mai, un mémorable Off (encore un !) nous voyait parfois patauger dans 50cm d'eau.

Et finalement couleur verte comme celle du feu vert que je m'accorde pour la Montagn'hard à venir. J'irai donc à St-Nicolas de Véroce l'esprit totalement tranquille, zen, détendu. Ça va passer, ça ne peut que passer, ça passera. Et il y aura aussi une petite connexion avec Pralognan où la reste de la Team Mordor se mesurera aux Glaciers de la Vanoise. Ça va donner les SMS...

Donc, plénitude, zenitude, béatitude, certitude, quiétude.

C'était bien, les Lavoirs.  

18 commentaires

Commentaire de Sabzaina posté le 09-06-2015 à 18:06:52

Je ne connaissais pas le Bubulle poète bucolique, c'est chose faite. Quel CR émouvant.
Tout comme l'a été d'ailleurs cette journée: rires, sourires, une prise de tête (la carte perdue) transformée en un moment inoubliable, une course difficile mais qui termine très très bien, une complicité qui s'accroît de jour en jour, un after entouré d'ami(e)s, des private joke qui n'ont pas fini d'être ressorties. Je m'y prépare pour le Raid 28

Oui, c'était bien, les Lavoirs. Et c'est pas fini.

Commentaire de Roni75 posté le 09-06-2015 à 19:06:43

Bravo pour ta course! C'est toujours un plaisir de lire tes CR. Pour la suite, il faut que tu me donnes ton secret car moi sur ce Trail, j'ai tout raté sauf la photo du départ.

Commentaire de patfinisher posté le 09-06-2015 à 19:55:35

Sympa.... une autre facette du CR version tableau de maître ;-)
Allez j'y rajoute comme détails la Famille GUERIN, Hélène et Emma ma fille sur les photos de l'after avec un clafoutis aux tomates et chorizo et Brucic (Bruno) ainsi que le Patoche derrière l'esprit de certaines photos et bien là à l'after avec ses jambes qui faisaient mal...;-)

Commentaire de Fa² posté le 09-06-2015 à 21:52:52

Un CR très différent de ceux que je te connais, on sent cette fois ci un poète, un esprit arc en ciel, un cœur joyeux, on ressent les fleurs, les feuilles, les papillons, nos tiques.
Le ton romantique, nostalgique me plait (surtout pour mon pissou, quelle poésie ;-) )
Ce CR est vraiment touchant, c'est un conte, une histoire, une aventure, des sentiments, des sensations, j'adore.

Et tu parles de nous tous, de cette symbiose, de cette nouvelle équipe, de nos épreuves, de nos progrès, une aventure humaine également. J'ai toujours couru seul et j’étais persuadé que c'était mieux que de courir en groupe, quelle erreur ! Surtout que ça n'empêche pas de quand même profiter de sa course. Tu as su y mettre les mots.
Que dire de nos afters ? Des moments de pur plaisir, le partage est le secret.

Merci pour ton aide dans les changements de direction ;-) Tu as une boussole dans la tête, je confirme.

Tu as désormais le look parfait du traileur buriné du Mordor et je t'offre des poils de bons cœur c'est un peu comme les cheveux lisses et frisés des filles, moi je voudrais ne pas avoir de poils (enfin ça fera l'objet d'une autre discussion, ce n'est ni le lieu ni le moment).

Et tu as su aussi quasiment faire oublier ta performance, un chrono de ouf, un classement de champion (que tu es), surtout une semaine après tes 220 bornes de la NFL. Mais on voit bien qu'au delà du look, tu es un véritable athlète et que tu as l'esprit trail (fallait bien que je mette un sujet polémique :-) )

Bravo bubulle, tu peux être sûr que la Montagn'hard passera et que nous ferons nos courses ensemble, on fera l'after plus tard, en se retrouvant sur une autre course ou sur un off.

Merci pour ce si beau partage

Commentaire de bubulle posté le 10-06-2015 à 08:59:23

Je vais faire une exception à mon habitude de ne pas répondre aux commentaires sur mes récits (me demandez pas pourquoi, c'est comme ça, on a ses idées fixes à partir d'un certain âge) :

Merci, Fab, cela me va droit au coeur.

Commentaire de Runphil60 posté le 09-06-2015 à 22:18:22

Quelle belle perf!
Quel beau récit !
Quel bel athlète !

Merci, merci, merci:-)

Commentaire de RayaRun posté le 10-06-2015 à 08:14:46

Un crève cœur que de ne pas y être... En tout cas tu es fin prêt pour la MH ! Bravo pour ce beau CR et cette belle course !

Commentaire de Tonton Traileur posté le 10-06-2015 à 08:31:22

Un beau dimanche a la campagne, en somme 😃
J'adore ce trail des lavoirs, tout y est: Orga bien rodée, parcours magnifique, bénévoles au taquet, la bière a l'arrivée et tout et tout ...
Ton récit ne fait que subjuguer cette ambiance qu'on apprécie tant.
Bravo !

Commentaire de trailaulongcours posté le 10-06-2015 à 12:00:27

Beau récit, jolie palette, beau coup de pinceau et de crayon. J'ai pris plaisir à te lire, comme souvent. Finalement, alors que nous sommes voieins, je t'aurais plus suivi par tes récits que sur le terrain ces derniers temps, et il vaut mieux, car te suivre je n'aurais point pu! Ca va le faire ta Montagn'hard. Je suis jaloux ;)

Commentaire de Japhy posté le 10-06-2015 à 13:17:53

Je ne suis pas sûre que ce rose saumon là se marie à du rouge, je dois réfléchir.
En effet, ces hautes herbes font flipper des tiques !
Bravo à tous et à toi pour avoir bien profité de cette coupure boulot !

Commentaire de PhilippeG-573 posté le 10-06-2015 à 13:35:02

C'est vrai qu'il change des autres ton récit, pas un mot sur les chemins et les directions, c'est pas plus mal puisque c'est flêché de toute façon.
Très bien les photos .
On sent l'esprit d'équipe et l'amitié, c'est beau !
t'es gonflé à bloc pour la montagn'hard maintenant, bonne course par avance...
@+
Philippe

Commentaire de caro.s91 posté le 10-06-2015 à 16:41:13

Cela me fait d'autant plus regretter de ne pas être venue... au moins pour l'after ! :)

Commentaire de Arcelle posté le 10-06-2015 à 21:45:22

Comme d'hab, Merci pour ce CR, coloré cette fois.
Donc je suppose que vous avez ratissé toute l'aire de départ pour chercher le rectangle de plastique noir qui était bien rangé dans la poche de la veste grise ? :-)
Bravo pour cette belle perf, qui me semble être, vue de loin, une de tes meilleures.

Commentaire de yves_94 posté le 11-06-2015 à 08:54:43

Beau CR "ambiance" ! Et au plaisir de se revoir le samedi 4 juillet au départ de la MH.

Commentaire de Overnight posté le 11-06-2015 à 20:03:02

Le problème dans les 2 approches différentes de tes CR c'est que dans tous les cas ça donne envie d'y goûter (au trail, a l after, a cette course...) :D....

Bravo en tout cas.... le podium n a qu'a bien se tenir ! Pi bon encore une course a faire a ajouter dans un liste déjà longue :)... tssss ça commence déjà a me faire cogiter sur la saison 2016.. :)

Commentaire de flyingkitty posté le 12-06-2015 à 19:40:43

Oui, c'était bien les Lavoirs!
L'autre là-haut a mis des couleurs sur notre belle terre, à nous de jouer avec. Ce que tu as magnifiquement fait dans ce CR.
Les macarons n'aiment pas trop la chaleur mais promis, la prochaine fois j'apporte un arc-en-ciel.
Bravo pour ta performance et merci pour ce CR.

Commentaire de Bérénice posté le 12-06-2015 à 22:34:35

Super CR poétique à souhait ! Et bravo pour ta perf super top. Je regrette bien de ne pas avoir pu rester plus longtemps pour l'after mais je ferai mieux la prochaine fois :-). Tu as bien raison de souligner l'esprit d'équipe et le plaisir de se voir lors de ces trails.

Commentaire de philtraverses posté le 14-06-2015 à 10:25:45

Bubulle, ici le paul éluard ( celui de la terre est bleue) de kikourou. Le trail des lavoirs est bleu comme le rouge de kikourou.. un beau récit, qui respire le bonheur, bonheur du partage, bonheur de la perf, qui change des récits du cartographe, mais tout aussi bien.Ca me ferait presque ( je dis bien presque) regretter de ne pas être parisien.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran