Récit de la course : 10 km de Sénart 2015, par jaife

L'auteur : jaife

La course : 10 km de Sénart

Date : 1/5/2015

Lieu : Tigery (Essonne)

Affichage : 879 vues

Distance : 10km

Objectif : Se dépenser

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le premier 10K de l'année

Avant de partir vadrouiller à travers la France, direction Tigery pour le traditionnel 10km de Sénart : 3ième participation (+1 marathon), je connais maintenant le parcours sur le bout des doigts de pieds !

Paramètre important cette année : la météo, il flotte et il vente un poil !

J’ai décidé de tester un peu les jambes cette année , je n’ai pas fait de 10km en lâchant les jambes depuis février 2014 et les foulées de Vincennes où j’avais fait un bon petit 40’58 malgré les bouchons du départ. Vu l’entrainement du moment, plutôt orienté « long » et un peu « trail » , je m’espère pas grand-chose : 41’ / 42’.

Ma copine a ramené quelques collègues pour gonfler la ligne de départ ( et le « bbq » post-course)

La course commence sous quelques gouttes de pluie : comme d’hab ça bouchonne un peu, voir un peu plus avec toutes les personnes qui veulent absolument éviter les quelques flaques d’eau. Je passe en mode « bourrin du trail » dans les petites mares, en arrosant bien les gens 😀 (surtout ma copine) avant d’attaquer la remontée sur le bas côté de la route !

KM1 : 4’17

Tout se passe bien jusqu’au 1,7KM (faut être précis), alors que je me trouve un lièvre, je sens le lacet se desserrer petit à petit : GRRR. C’est surement le résultat d’avoir fait trempette dans l’eau. Je stoppe rapidement, refait ça vite fait et on repart. Mon lièvre est loin devant, tant pis c’est une dizaine de secondes de perdu.

KM2 : 4’14

On attaque le premier pont : ça passe facile avec l’entrainement du moment ! On rentre dans Lieusaint , le gros passage dans le vent est fini on va pouvoir rouler !

KM3 : 4’04 

Là je me dis « J’en ai déjà marre de courir à cette vitesse » : faut tirer sur les jambes, c’est chiant, je préfère mes allures pépére.. Mais comme dirait PAP : le démon du bitume revient vite

KM4 : 4’01 

Même si j’en ai marre j’y vais, je me donne des minis objectifs genre au 5ième je me colle dans un groupe et je bouge plus, et puis pas de groupe au 5ième.. On arrive sur le passage des dalles, ça glisse un poil et le vent semble être de retour !

KM5 : 4’08  

« Ah enfin un groupe, mouais enfin ils n’avancent pas trop, je trouve, on repart ! »

KM6 : 4’06 

les jambes roulent encore ! On saute le ravito : ça va passer comme ça !

KM7 : 4’07 

Dernière montée de pont et on rentre dans Combs la ville ! On relance un peu pour faire bonne figure

KM8 et 9 sont avalés en 4’03 ! 

Ca y est la dernière descente, les jambes déroulent bien, on arrive sur le stade sous les acclamations du public. Le chrono affiche 40’59… 41’ : je me fais sprinter par une universitaire (gentleman, je la laisse passer)

KM10 : 3’34

Le temps officiel affiche 41’23″, le temps réel 40’53″ ! Bien content de ce chrono en refaisant un lacet et une prépa pas spécifique ! 5″ de mieux qu’à Vincennes où j’avais un peu préparé la course !

Côté organisation : niveau course c’est toujours au top Sénart : des ravitos à souhaits même si je ne m’en suis pas servi, et une belle bouteille de jus de pomme à l’arrivée. Par contre les « a côté » ont laissé un peu à désirer : seulement 2 personnes pour enlever les puces justes après la ligne et une sortie de parking un peu folklorique (et longue) : le passage de plus de 1000 bagnoles au même endroit, un jour de pluie ça rend le terrain un peu glissant !

Bref une belle course sous la pluie !


Pour découvrir le reste de ce week-end kilométrique rendez vous ici

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran