Récit de la course : BRM 600 Vesoul 2015, par poucet

L'auteur : poucet

La course : BRM 600 Vesoul

Date : 30/5/2015

Lieu : Vesoul (Haute-Saône)

Affichage : 437 vues

Distance : 600km

Objectif : Terminer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

MERCI VESOUL

Merci Vesoul ....

 

Après les épisodes calamiteux des brevets de 200 et 300, particulièrement humides et venteux, on avait fini par se dire qu'il faisait toujours moche à Vesoul. Ce dernier BRM 600 réalisé dans de bonnes conditions nous aura enfin permis de profiter de profiter du superbe parcours tracé par Dominique Myotte Duquet du Vesoul Cyclo VTT ....

Tout avait commencé le Vendredi. Départ de Chatenois à 7h par la piste cyclable habituelle, avec tout le barda pour le WE : sac à dos avec les fringues, sacoche de selle pleine de bouffe, et sacoche de guidon avec le ravito pour la journée ... Evidemment, comme d'habitude, j'ai le vent dans la tronche.



Au niveau de Bollwiller je dépose mon sac à dos et la sacoche de selle chez Schwarzi, qui doit nous rejoindre à l'hôtel en voiture. J'ai RV avec Manala à Wittelsheim un peu plus tard ... 10h pétante, pour une fois je suis pile poil à l'heure, c'est parti pour une nouvelle aventure.



Pendant que je rempli mes bidons à la fontaine de Giromany, c'est le premier arrêt boulangerie pour Jean Luc ....



Et puis on s'accorde une pause casse croûte un peu plus loin, au bord du plan d'eau de Champagney ...



Nous avons pris l'itinéraire le plus direct. La circulation est dense et c'est un peu chaud jusqu'à Vy les Lure. Mais nous revoilà déjà sur les tranquilles et bucoliques petites routes de Haute Saône ...













T'as voulu voir Vesoul ... Nous revoilou ...



Une bonne centaine de bornes pour Manala, 166 km à mon compteur, ça mérite bien un petit goûter ...



Puis de rejoindre l'Hôtel du Lion ... Après le camping du Lac et le Formule I des épisodes précédents, nous sommes cette fois installés en plein centre de la ville ... La patronne est sympa et arrangeante. 



Comme prévu Philippe nous rejoint en voiture avec le gros du barda. Nous allons faire quelques courses au Leclerc du coin en prévision du lendemain et dinons de bonne heure au Crescendo. Puis au lit comme les poules ... 

Samedi matin, on a mis le reveil à 2h30 ... Il faut liberer la piaule et rejoindre le site habituel de départ à vélo, prés du Lac, à 3 km. Derniers préparatifs ...



Et nous voila un peu avant 4h au RV fixé par Dominique, pour le briefing traditionnel avec le petit café kivabien. Les fidèles habitués sont là, nous ne sommes 13 baroudeurs au départ ...









Les prévisions météo étaient pourtant bonnes, mais une légère bruine s'invite tout de même pour nous accompagner durant les premiers kilomètres ... Pas loin de 7000 m de dénivelé pour ce grand tour de Franche Comté et on attaque direct par la belle bosse de de Colombe les Vesoul, avant sont revêtement bien râpeux !!! On est tout de suite dans le bain ... 

Le jour se lève très vite sur notre petit peloton groupé ... 

 
 
 
Regroupement au Col des Croix avant de plonger sur St Maurice ou nous devons pointer avant d'attaquer le Ballon d'Alsace.





Pas de bol, la boulangerie en bas si bien connue des CCK n'a pas de tampon ... Pas de tampon, pas de photo !!!
Il est un peu plus de 7h35 et Dominique le Boss nous met un grigri sur le carton, ça fera office.

Chacun monte le Ballon à son rythme, dans une ambiance encore bien fraîche et humide ... Schwarzi le grimpeur se balade devant ...







Nous avons convenu d’enchaîner directement la descente et de nous retrouver en bas, à Giromany pour une pause petit déj ... Philippe fait donc l'éclaireur et nous dégote les boulangeries et les troquets ...





Quelques viennoiseries plus tard, ça va déjà mieux ... 



Après cette mise en bouche dans les Vosges Saônoises, nous prenons la direction du Jura .... Les gaillards de Vesoul sont devant, le trio CCK roule groupir dans la bonne humeur ...












Le plan c'est d'arriver à St Claude avant 21h, heure de fermeture de l'hôtel que nous avons réservés. On l'a vu l'an passé, Jean Luc à besoin de dormir pour tenir la distance et Philippe n'est pas contre le fait de dormir dans un vrai lit. Ce n'était pas trop mon idée de base, mais je me suis facilement laissé convaincre par se principe qui devrait me permettre de ne pas trop piocher dans les réserves ... Nous devons donc atteindre le km 345 km en 17h, normalement “ça doit le faire” ... 
Les clochers comtois s’enchaînent ...







Les petites bosses aussi ....







Et nous voilà à Baume les Dames km 172 sur les coups de 12h30, pour l'indispensable pause sustentatrice ... 







On retrouve nos copains les baroudeurs dans la longue côte qui nous monte sur le plateau de Valdahon ...















 
Bonne route les amis ...



Nous pointons à Ornans au km 213 sur le coup de 15h, pile poil dans le timing que j'avais en tête .... Nous retrouvons toujours quelques téméraires au fil des bosses ...





Pour espérer être à St Claude à 21h, il aurait fallu passer au contrôle de Ste Marie à 18h. Je pensais que 3 heures seraient largement suffisantes pour avaler les 60 bornes entre Ornans et Ste Marie ... Nous roulons pourtant toujours de bon train, mais les vallonnements de cette section auront raison de mes espoirs. 





Les routes sont tranquilles, mais le vent de coté et un revêtement souvent rustique ne favorise pas notre progression ...







Nous entrons dans le Haut Jura ...





Voici enfin le village de l'Abergement Ste Marie, 4ème contrôle, ou nous trouvons une supérette pour faire tamponner notre carton et faire quelques provisions avant la nuit ....



Mais il faut de rendre à l'évidence, c'est mort pour être à St Claude avant la nuit. Je téléphone donc (laborieusement) à l'hôtel pour prévenir de notre retard. La réception nous indique les codes et combines pour accéder à notre chambre ... 

Nous pouvons repartir l'esprit tranquille et profiter des paysages superbes qui s'offrent à nos yeux en remontant vers Mouthe …













Puis, à l'heure ou le soleil s’apprête à tirer sa révérence, nous longeons le Lac de l'Abbaye. C'est magique, on en prend plein les mirettes …









Enfin nous basculons pour la très longue descente vers St Claude … Il est 22h lorsque que nous avisons le premier Kebab qui se présente en entrant dans la ville. Accueil convivial et chaleureux, assiettes énormes, le bonheur simple des randonneurs au long cours … 



En dépit des GPS , c'est un peu la galère pour trouver l'hôtel …. Le temps de passer sous la douche et le trio s'endort rapidement pour une courte nuit ….

4 heures d'un sommeil profond et réparateur plus tard, nous voilà frais comme des gardons (enfin presque) pour repartir à l'aventure …







Nous avons une vingtaine de kilomètres globalement descendants pour rejoindre le contrôle de Dortan, km 366. Le village est encore endormi, nous sacrifions donc à la traditionnelle photo devant le panneau …

 
Le jour pointe alors que nous longeons le Lac de Coiselet …







La rampe le long du barrage de Vouglans n'est vraiment pas marrante. Déjà c'est tout droit …. et en plus la chaussée est fraîchement recouverte d'une bonne couche de gravillons. 

C'est bien plus agréable d'arriver à Orgelet à l'heure du petit dej ….









Pas de Bridou pour nous tamponner le carton … Tant pis, nous revoilà quand même à Cressia, km 410, pour le 5ème contrôle ... 









St Laurent la Roche me rappeles encore les bons souvenirs du VéloCiao organisé par Bridou en Avril dernier, et de la jolie balade du Dimanche matin avec les filles ...



Nous avons passé Lons le Saunier, le soleil s'impose maintenant, la température grimpe d'un coup. Il est temps de débâcher ...









Un grand classique des longs brevets : la chasse au robinet dans les cimetières ... (ici en version diurne, la version nocturne à la frontale est très sympa aussi ....)





Nous arrivons à Dôle, km 487, sur le coup de 11h30 .... trés jolie petite ville ...





Ce n'est pas la boulangerie la plus sympa du WE ... mais bon, on trouve de quoi remplir nos estomacs.











Les as du GPS bidouillent ... 



Mais je ne suis pas sûr qu'on ai pris la trace la plus directe pour sortir de la ville ...





Aprés Dôle nous empruntons la D475 sur une vingtaine de kilométres qui ne resterons pas gravés dans nos souvenirs ... beaucoup de circulation, des toboggans interminables, heureusement le vent de 3/4 nous pousse maintenant ...





 
 
Heureusement, car ça commence à devenir dur pour Manala ...



Enfin nous retrouvons de petites routes peinardes et bucoliques pour les der centaine de niers 100 bornes qui nous remontent sur Vesoul ...









Coup de chaud pour Jean Luc ... cette fois c'est les pieds qui sont en feu, une petite pause s'impose pour éteindre l'incendie ...









Le sitting dans l'herbe sera fatal au beau cuissard X Bionic de Philippe ...







C'est toujours agréable de trouver une fontaine au coeur des villages ...







Dernier contrôle à Rioz, km 556 ... ça commence a sentir l'écurie ....







Encore un truc avec les GPS ???





Il reste une vingtaine de bornes et nous nous engageons pour faire le détour par Noroy le Bourg comme nous l'avait indiqué Dominique. Son club organisait une randonnée VTT et nous devions profiter de la fête ... Mais vu l'heure tardive à laquelle nous arrivons, tout est pratiquement déjà remballé et ça fait un gros flop, surtout dans la tête ... enfin dans la mienne en tous cas !!!! 

Il faut donc rentrer au plus vite pour profiter d'une bonne bière ... Cette fois on prend le vent en pleine poire, j'envoie tout ce qui reste pour en finir avec ces derniers 15 bornes ou il faut même pedaler dans les descentes ... 
Ouf, on y est ... on balance les cartons dans la boite à lettres ...





Pas simple de trouver une terrasse à Vesoul un Dimanche en fin d’après midi ... Mais on pourra néanmoins savourer la réussite commune de ce joli brevet, en profitant des appétissants buffets du Crescendo. 

Lundi matin, le trio est toujours affamé ... petit dej au Lion d'Or ...







Et puis je quitte les copains. Jean Luc est naze et préfères rentrer en voiture avec Philippe ...



Quant à moi, ben je me sens vraiment bien ... C'est finalement le brevet que je termine le plus frais ... Donc retour à vélo, comme prévu. Avec toujours un bon vent dans le dos ...

Le ciel est un peu tristounet pour ce retour, je commence d'ailleurs la journée par une crevaison après à peine deux kilomètres ... 

 
 
Colombe les Vesoul, aujourd'hui j'ai tout mon temps pour ajuster le clocher ...





Grosmany ....



Pas grand chose à raconter sur ce retour. Avec le vent favorable ça roule tout seul .... Juste un petit détour en passant à Bollwiller pour récupérer mon sac à dos chez Philippe. Et aussi pour profiter d'une bonne part de tarte avec un p'tit café !!!! Merci Philippe !!!!

Jolies couleurs en arrivant vers Rouffach ...



Et puis Bergheim nous rappeles que Dimanche prochain c'est le Slow-up d'Alsace 



Il me reste 7 kilomètres jusqu’à la maison ... Encore un chouette WE qui se termine !!!!

2 commentaires

Commentaire de philkikou posté le 05-06-2015 à 09:02:34

Chapeau bas l artiste, beau récit et périple après ta petite balade dromoise

Commentaire de benoitb posté le 05-06-2015 à 09:48:57

Merci, vraiment un super récit. Je suis beaucoup plus modeste dans ma pratique, je me suis limité à un brevet de 150 km, mais j'y retrouve en partie l'atmosphère... la nuit en moins !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran