Récit de la course : Le Tour des Coulmes - 30 km 2015, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : Le Tour des Coulmes - 30 km

Date : 24/5/2015

Lieu : Rencurel (Isère)

Affichage : 2184 vues

Distance : 31.3km

Objectif : Pas d'objectif

42 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Manche n°2 du DTTN 2015, une manche qui tient toutes ses promesses !!!

TRAIL LE TOUR DES COULMES 30 KMS 1300m D+




 Manche n°2 du DTTN 2015, une manche qui tient toutes ses promesses !!!

 



Deuxième étape du DTTN 2015, et pas des moindres puisqu’il s’agit de LA manche du Bouk !!

 

 

Après une édition du Trail Blanc des Coulmes 2014 mémorable, je me devais de proposer ce coin (trop) méconnu aux DTTN-istes. Et puis ça rappellera un autre bon souvenir, l’étape 3 du DTTN 2014 qui s’était déroulée aux Drayes du Vercors.

 

On déplore comme pour l’étape 1 un seul absent, et ce coup-ci c’est Campingou pour raison sportive en prime ! Sont donc présents, par ordre de pronostic, FaiZan Manak Corne Didier07 Albacor Chasse-Neige et Bouk HDS.

 

Et il règne un parfum de REVANCHE. In english : REVENGE


 



Flashback.

Suite à ma dernière place sur l’étape 1 et ceci malgré une bonne figuration, j’ai continué mes efforts, à savoir l’assainissement de mon alimentation, et les enchaînements de course. De plus, la récente fin de la période fiscale m’a permis de faire UN entraînement (prometteur) avec la Corne.

 

Rajoutons à cela une Chatvoyarde réussie, une Voglanaise qui m’a redonné le goût des final épiques, une Chambottine réussie, et un Festa Trail du Pic Saint-Loup dans les jambes, les clignotants ne peuvent qu’être AU VERT.


 


Bref

 

Le chasse-neige sera, hélas, « hors course » pour cette manche : malade + le duo de l’hermitage couru la veille ne lui laissera objectivement aucune chance, mais c’est faire preuve de bel esprit (typique DTTN…) que de quand même faire le déplacement pour se poiler sur un parcours prometteur !

 

Restent Didier07 qui raconte qu’il ne s’entraîne plus, et surtout le redoutable Albacor à qui je veux empêcher la passe de 4 victoires cette année. Mais même si je suis intérieurement confiant, sa sortie de 5h50 dans le Vercors, suivi d’une traversée de 42 kms dans la Chartreuse avec PP1 et l’ignoble Kéké lui ont permis de faire deux sorties choc qui lui seront certainement précieuses pour la course. Cependant je dois jouer ma chance, mince !!!

 

 

Petit aparté commercial BOUKING.COM

 

Grâce à la Tomate et au FaiZan nous dégotons une demi-pension au Gîte Au Cœur des Montagnes… Entre la gentillesse des tenanciers (gentillesse classique dans ce coin du Vercors, on n’a pas fini de vous le dire), le bon repas, le digestif, les chambres, le petit-déjeuner continental et les douches que l’on pourra utiliser après la course, ils ont été AU TOP et ont participé au succès « convivial » de cette manche. Nous leur prions d’accepter, de la part de chaque DTTN-istes, nos plus vifs remerciements.

 



Fin de l’aparté commercial BOUKING.COM.

 

 

 

Dimanche matin.

 

Sur la ligne de départ, comme prévu, peu de monde. On va être en famille !! Une centaine de traileurs dont 7 DTTN-istes. Et sinon figurent également Golf38, Olivier Soriano, Dominique Misciosa et l’esprit du trail, oui, oui, frottez-vous les yeux vous n’allez pas le croire en me lisant, oui, le Dude !! Des rencontres bien plaisantes !

 

Briefing et PAN !


 



PARTIE 1 : Km0 à Km12 « Il faut lancer la course, direction Malleval-en-Vercors » !!

On connait le départ, 35 mètres de descente avant une première longue côte, en l’occurrence une piste rouge de ski de fond. Je pars prudemment, conscient que cette course c’est :

-       La même distance que le Trail Matheysin 2014

-       5 kms de plus qu’à la Chambottine 2015

Autant dire que la course est, et sera longue.

Et qu’elle va certainement commencer au 10ème kilomètre, voire au 20ème kilomètre.

Enfin plus précisément, 4 ravitos sont prévus : km6, km12, km18, km24. La suite du récit montrera que j’ai bien fait de regarder ça au préalable…


 


Je laisse donc les DTTN-istes dans le peloton de tête (authentique !!!), seule la Corne semble un peu en retrait, et très vite ne vois plus personne, hormis le chasse-neige, devant.

 

Sans être à fond je fonds sur lui, hélas rien d’étonnant j’ai presque mal pour lui-même car il ne doit pas bluffer sur ce coup-ci ! Puis on me double, « tiens, salut le Bouk », je réponds poliment… Avant de réaliser que c’est le furet « mais putain t’es mon furet !! Tu re-cours ??? », oui, car précisons que suite à la MP3C 2014 plus de news du furet, avant de finalement le recroiser à la Vertivouise 2014 ! Quelques amabilités avant de le laisser filer devant…

 


Une autre tête connue me passe, croisé à tant de trail, c’est Yoann. Un autre me passe et reste devant tout en filmant avec sa GoPro, c’est marrant, son look me parle, bref.

 

Fin du premier mur, petit replat, apparemment plus de chasse-neige, on continue l’ascension direction plein nord. Difficile d’évoluer car ça ne monte pas trop, dilemme, j’ai les jambes pour courir mais il faut se forcer à gérer si l’on veut finir dignement la course. J’opte cependant pour la « p’tite foulée qui va bien ».

 

Ces chemins en forêt sont vraiment agréables, d’ailleurs je regarde mon GPS, km2,3 puis rapidement km3,3 et finalement nous voici au Pas du Follet, on bascule et filons, juste avant je calais un peu ma course sur mister GoPro et m’étais débarrassé de traileurs-bâtons, la descente va me permettre de lâcher un peu plus tout ça.

 

On attaque donc la descente, le terrain est un peu boueux mais ça va bien, par contre je ne remonte pas tellement sur ceux de devant, au contraire on me remonte, jusqu’à ce que finalement je laisse le champ à un coureur rouge, mais problème à peine il me passe qu’il me ralentit, je repasse et finalement on se fait des relais comme ça sans échanger, bon, c’était un peu tôt en course !

 

Ca remonte au km6 au Col de Neurre, on a un petit peu de champ je ne vois aucun DTTN-istes, le coureur rouge me passe une fois encore, avant de fiiler à droite à l’intersection, se trompant ainsi de direction ! On re-court côte à côte et finalement il s’arrête pisser, ça me va bien !!

 

Km7 dans la descente je fond sur un des nombreux coureurs du club de Saint-Marcellin, et très vite n’entends plus rien ! Sentiment agréable… !

 

S’ensuivent 3 kilomètres plus roulants mais en single. Je remonte un ensemble de 4 coureurs, tandis qu’un coureur en vert+bâtons me rejoint. Juste avant sa jonction avec moi je force un peu le passage histoire de me mettre à l’abri, et finalement, de 6 coureurs on est 3 le coureur en vert qui a l’air d’en avoir sous le pied et un coureur en noir avec short de marathonien.

 

Le plat du km10 me permet de prendre même le large, on rejoint un single sur la droite que je descends à fond, déposant littéralement un couple et surtout en rejoignant, surprise, le furet qui habilement avait enlevé sa veste rouge devenant un coureur blanc !

 

Km10.5 on déboule sur le cimetière de Malleval-en-Vercors, une bourgade pleine de charme perchée dans le Vercors ! Premier ravito, un jeune en dreads et une mamie locale, j’ADORE. Et qu’est-ce qu’il y a en ravito solide, dans du papier d’aluminium, un gâteau aux noix fait maison !! Je me jette dessus et bois un p’tit coup, un délice !

 

Plutôt alléchant le ravito...!!!



Je ne m’attarde pas trop, les salue bien et repars dans cette descente bitume.

 


 

PARTIE 2 : Km12 à km18 « en avant pour la montée de ce Tour des Coulmes »


Mais là GROS problème, un drame même, coup d’œil classique au GPS, « 69ème kilomètre ». Merde, il a décroché. Moi qui aime savoir, grrrrr.

 

Le traileur en vert m’a rejoint, je lui demande des infos, « km11 on attaque 7 kms de montée », ah… Allez Bouk, serrer les dents…

 

Après une montée en faux-plat bitumé, on monte dré dans le pentu dans un champ façon Trail de Noyarey, l’occasion de faire un état des lieux. Toujours avec le traileur vert, et derrière Mister GoPro, mon marathonien en noir et le furet qui s’était pourtant attardé au ravito qui me balance un « Bouuuk » !!

 

Km13.5 c’est le marathonien qui finalement fait la jonction, nous voici à 3 à relancer tant qu’on peut, puis deux car le vert s’échappe…

 

Que c'est chouette...



Km14 on déboule dans un des (rares) panoramas de la course avec ce champ à perte de vue qui me rappelle un passage similaire sur l’étape 1 du Grand Duc 2014. Mais surtout, la vue sur tout le sud du sud-Grésivaudan, c’est magnifique, c’est grandiose !! On en profite pour papoter avec mon marathonien, il est de Romans et s’entraîne souvent par ici, je glane donc quelques infos sur la suite du parcours ! Avant de lâcher…

 

Car le souci majeur à cet instant de la course est que… Il n’y avait aucune manche jaune à l’horizon… Didier07 j’y croyais pas, mais connaissant le sieur Albacor qui part toujours à balle, j’avais un espoir… Je ne lâche pas pour autant et imagine même que sur le dernier km en descente je sais que je peux prendre 1 minute facile, rien n’est joué hein !

 

Sur l’instant, c’est plus du furet qu’il faut s’occuper. Km15.5 on traverse le Pas de Pré Bourret, ça devient plus roulant mais ça n’empêche pas un coureur blond de me reprendre, « allez accroche » me fait-il et je le reconnais, c’est Olivier déjà croisé à Champagnier (il avait voulu me fumer dans la descente du km3 l’effronté !!) et à Grenoble-Vizille ! Semble-t-il que c’était son début de saison car là je peux pas l’accrocher !

 

J’essaie de rester au contact et on remonte finalement un traileur, puis dans la descente mon marathonien noir peu à l’aise en descente ! « Je me suis fait une cheville, ça vaccine !! ».

 

En tout cas, et il faut le dire, les sensations me concernant sont excellentes ! Des jambes qui répondent, le cardio qui suit, le soleil est là, ces sentiers m’enchantent, c’est chouette !!!

 

Et soudain km18, le véhicule des secours sur le côté, on n’est pas loin de la route et OUI : le ravito du 18ème km est là !! Et chose rigolote, ça arrive aussi de notre gauche, ce sont les coureurs du 20 kms que l’on rejoint !

 

Arrêt obligatoire, eau, coca, eau, coca, eau, et… coca !! Il reste 12 kms, c’est à la fois peu et beaucoup ! La suite verra que c’était beaucoup…

 

 


PARTIE 3 : km18 à km24 « on file en douceur vers le tronçon 4 qui s’annonce terrible »

 

Et pourtant !! On attaque un tronçon de 5 kms ponctué de quelques bosses mais surtout de descentes ! Je ne sais plus comment mais Mr GoPro m’a re-re-passé, il filme, je crie « tu filmes le Bouk », « ah c’est toi le Bouk » (ça change de « c’est toi la honte du sport »), « je suis cyss, pote de samontetro» et vite j’assemble les morceaux du puzzle je suis avec Cyril, le fameux mec qui à son premier ultra s’est élancé sur le Grand Duc 2014 qu’il a ter-mi-né !! Après quelques blagues sur samontetro et sur la montagn’hard, il file finalement, je ne le reverrai plus.

 

Je ne me serai fait remonter que par deux coureurs sur cette course : Olivier et lui !

 

Mais une autre surprise m’attend, alors que je beugle un « Booouuukk », qui donc se retourne, la Bergère est juste devant !! Non mais on voudrait le faire exprès que de se retrouver ensemble sur la course que ce serait improbable !! Elle daigne même enlever ses écouteurs et me lancera quelques mots d’encouragement qui permettent de faire trembler mes adversaires du moment !


Toujours aussi agréables ces encouragements

de la Bergère



 

Km21.5 ça y est on entame une « vraie » descente. L’occasion d’en finir avec mon marathonien en noir ? Toujours est-il que je double du monde mais c’est des participants du 20 kms, et enfin je fais la jonction avec mon trailer vert de tout à l’heure qui est avec un autre type à bâtons, les frères bâtons !! Puis encore un autre !

 

Pas le temps de s’enfuir, km23.5 le parcours devient plat, 3 traileuses devant moi il y a pire comme paysage !! Mais horreur, alors que j’escomptais le ravito on repart pour de la montée…

 

Dur dur, un bâton me remonte, « on en est où ? », « km24.5 », « mais il devait y avoir un ravito au km24 », « oui il doit être très près » et effectivement le voici !! Je m’arrête en même temps que tout le monde, les 3 bâtons sont là et même… Mon marathonien en noir qui saute à nouveau le ravito !! On attaque le dernier tronçon de la course, et pas des moindres !!  

 

 


PARTIE 4 : km24 à km31.3 « Un final ô combien exigeant »

 

J’ai bien noté, sont devant :

  • Mon traileur en vert que je suis depuis le km8
  • Le marathonien en noir que je suis depuis le km8
  • Mon traileur à bâton à montre GPS

 

L’objectif du final est donc, comme il est de coutume, de terminer premier de ce quatuor.

 

Km24 à km26 je cours avec mon traileur vert, avant de finalement le passer, il semble qu’il craquera car il finira à 7 minutes je crois.

 

Km26 à km27 je profite d’une descente pour aller chercher mon marathonien noir, mais même si l’on a échangé on sent bien que l’on veut se fumer mutuellement. Je profite des descentes car il reste prudent, mais dans les remontées il revient au train. Difficile, mais finalement ouf il lâchera.

 

Km27 justement, on fait une grande boucle « bitumée », toujours pas de manches jaunes, mais l’écart avec marathonien est fait. Cependant, le dernier à fumer est coriace, impossible de le reprendre. Les deux signaleuses bien installées indiquent « encore 4 kms », sachant qu’il reste au moins les 1.5 kms du départ, c’est pas terminé…

 

Mais km28, km29, km30, c’est terrible. Typiquement des courses du Vercors, des relances sans cesse. Des bosses, ça descend, pour remonter aussi sec. Usant, surtout après plus de 3h d’effort. Moi qui croyais, y compris pendant la course, en finir sous les 3h30 je réalise que ce ne sera pas le cas.

 

On rejoint même les coureurs du 10 kms, quand soudain PATATRAS, une coureuse s’est fait la cheville ! La pauvre, elle hurle, sa copine est à côté + 2 autres trailers, je ne peux que dire « on fonce », un traileur de devant a fait demi-tour, il va falloir rester vigilant.

 

Toujours impossible de remonter mon dernier concurrent, par contre j’ai rejoint un autre Mister Bâtons et on se tire mutuellement, ce qui me permet d’écrire que je n’ai vraiment aucun regret… Je lui demande ce qu’indique son GPS, c’est vraiment interminable ce parcours !!

 

 Et ENFIN la délivrance, on bifurque à droite et reconnais le parcours, ouf, il reste un kilomètre de descente cette fois c’est sûr ! J’envoie, histoire de décrocher cette foutue place de mieux au scratch, et que vois-je au loin ?? Manches jaunes+silhouette typique, c’est ALBACOR !

 

Putain à l’instant où je le vois, à l’instant où je hurle mon « Bouuuk », je sais que je finirai derrière, juste derrière, mais derrière !!! Je ne l’aurai pas vu de la course, j’aurai rêvé depuis le km12 de le voir dans le final, il est là, et il passera !!!

 

Je lâche quand même les watts et double Mister Bâtons, remplissant ainsi l’objectif du ravito du km24, passe devant les potes tandis qu’Albacor est dans le dernier mur, et passe l’arche d’arrivée 17 secondes derrière mon pire ennemi, en 3'43''29… Sport cruel, CRUEL !


Il est là, exténué, je lui adresse mon regard le plus noir, avant de le saluer et de filer voir la coccinelle abandonné, et attendre le furet, la bergère et le chasse-neige !

 

 

Les conclusions sont donc toutes trouvées : ma prépa était bonne, mes sensations étaient bonnes, je déteste refaire l’histoire, les efforts ont d'ores et déjà payé, j’étais à 100% du début à la fin donc les 17 secondes sont 17 "bonnes" secondes.

 

Face à Albacor 2014 je passais largement, face à Albacor 2015 il en faut plus, qu’on se le dise.

MAUDIT COACH-KEKE !!!

 

 

A tous ceux qui ont dit que le Bouk prenait le melon, non,

il prend le champignon



 

Point sur le reste des troupes

Manak abandon au km22

FaiZan vainqueur intouchable

Intrusion du Dude derrière le FaiZan

Corne second en 3h29

Didier07 troisième

Albacor

Bouk à 17 secondes

Chasse-Neige finisher de son week-end maratrail

 

42 commentaires

Commentaire de Corne de chamois posté le 25-05-2015 à 23:12:21

1/2 secondes au km c est rageant !!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 25-05-2015 à 23:14:40

1/2 secondes quand même !!!

Il y a des fois c'est en ma faveur, ce coup-ci ça l'était pas !

Commentaire de Benman posté le 25-05-2015 à 23:21:46

Des guerriers comme Albacore corsèrent l'espace avec toi ces derniers temps... Mais vengeur, tel un bouk lié à son destin d'arme mure, tu as combattu l'espace avec Albacore, du fond de la nuit d'or. Tu n'as pas encore réussi à le fumer comme un capitaine flamme son infâme mutin de sa mer, mais nous n'avons pas encore vu le bouk effinal (qui est une sorte de bouk, mais en plus fin avec les kilos en moins)
bref, ça recommence à nouveau à sentir le bouk à l'avant du peloton, et ça, c'est une bonne nouvelle.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 11:42:13

Benman tu es le roi des comm !!

Commentaire de Albacor38 posté le 25-05-2015 à 23:29:31

C'était chaud, c'était très très chaud. Et Charlize n'a rien a voir là dedans.
Ca restera incontestablement un sommet de nos amicales confrontations :)
Et quelle beau choix que cette course ! Les Coulmes c'est magique.

PS: Mention spéciale pour le Bouking.com excellent :)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 11:43:44

17 / 13 409 = 0.0012678%

Ca va être compliqué de faire plus petit en terme d'écart !!

Commentaire de stphane posté le 26-05-2015 à 00:27:59

Je me demande si les 17 secondes ne sont pas à chercher du côté du gâteau aux noix... Bizarre ce gâteau fait maison posé et attendant le Bouk en disant "mange moi Bouk ", peut être un coup d albacor qui sait à quel point le Bouk aime les ravitos... 17 secondes, tu reviens Bouk...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 11:50:39

Tu l'avais dit, j'étais dans la période ingrate !
Celle-cci est révolue, mais l'autre zouave envoie le pâté :-(

Commentaire de elnumaa[X] posté le 26-05-2015 à 07:55:02

bravo a toi & tous tes DTTNiens vous envoyez l'paté graave !!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 11:51:03

On a illuminé la course tu veux dire :-) !!!

Commentaire de Chasse-Neige posté le 26-05-2015 à 07:58:18

17 secondes c'est rien, et c'est toujours sur les départs qu'il te les met !
Encore un peu d'entrainement et tu repassera devant lui !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 11:51:28

Je lâche pas l'affaire !!!

Commentaire de Albacor38 posté le 26-05-2015 à 08:37:51

Dommage que ta montre ait perdu le signal GPS. J'aurais vraiment aimé regardé les évolutions des écarts. A mon avis j'ai dû faire le trou jusqu'au KM14/15/16 où j'étais au plus près de Didier26. Et après tu as dû grignoter (si j'ose dire) tout du long !

Commentaire de cyss posté le 26-05-2015 à 09:07:20

je suis quasi persuadé qu'avec le bouk, on est à 10 sec l'un de l autre durant les 19 premiers km (jusqu'à ce qu'il tombe sur la bergère...).
Du coup, tu peux regarder les temps en question sur mon tracé : http://www.movescount.com/fr/moves/move63400078

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 11:51:59

C'est analysable en faisant abstraction des 70 kms du milieu !!

Commentaire de cyss posté le 26-05-2015 à 09:05:39

Superbe récit! Je pense que t'avais largement les jambes pour manger albacor38!
Quand on a discuté, tu n'y croyais plus (j'ai la preuve en images; à venir..) et si tu m'avais suivi (plutôt qu'aller faire le paon avec la bergère), tu aurais fini devant!

(cyss=Mr GoPro qui avait en fait une sony)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 11:53:06

Trop facile à dire après coup !!
Dès le début dans les bois tu me semblais facile, mais facile...
Quand j'ai su ton pedigree, je me suis auto-fais peur car c'était pas bon signe du tout de traîner avec toi !
En tout cas un moment très agréable, bonne récup' et bonne MH !!!

Commentaire de Namtar posté le 26-05-2015 à 09:28:34

Félicitations pour la course et le CR !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 11:53:15

Merci mon ratman !

Commentaire de Jean-Phi posté le 26-05-2015 à 10:33:07

Super CR et le gâteau aux noix semblait à tomber ! Il n'en faut pas plus pour voir le (petit) bout du bouk pointer son museau ! La forme revient bien, bravo !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 11:53:35

Elle revient, mais ça ne suffit pas, il faut persévérer !!

Commentaire de the dude posté le 26-05-2015 à 11:29:58

Encore un bon récit pour une bien belle course.
Souviens-toi quand tu étais au fond du gouffre après Gre-Vizille et Buis, je t'avais dit qu'avec qques efforts ça allait revenir! Arrête le sel dans les carottes rappées et ce sera tout bon pour la manche 3.
Déjà là - sans vouloir remuer le couteau - p'têt que si t'avais pas gueulé Bouuuk à la fin, le Captain ne te voyait pas revenir et tu le fumais sur la ligne...mais bon on a du panache ou on n'en a pas.
En tout cas c'était une belle matinée et ça m'a fait plaisir de partager un moment avec vous.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 11:55:17

Avec des "si"...
17 secondes c'est peu et beaucoup !
Et comme tu dis, je préfère re-penser à Varces, à Champagnier et à Grenoble-Vizille, rien que ça...

Nous aussi on a adoré rencontrer l'esprit du trail ! Il existe, donc !!!

Commentaire de DROP posté le 26-05-2015 à 14:25:27

08H01: J'arrive sur la ligne au moment du départ... Vite chercher un mec avec un style improbable qui fait un holeshot !!! Raté car ça c'était avant, le bouk 2015, il court des trails de 30Km avec un finish de crossman.
Bravo champion, je ne suis plus près de te suivre...

A quand les manchons "compressemoilebout"??? ;-)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 14:28:41

38/113 j'en déduis que le niveau sur le 20 kms était élevé !!

Et pourtant DROP, j'ai bataillé pour nous rabattre du 30 kms vers le 20 kms mais cette proposition a été rejetée par l'ensemble du DTTN moins une voix (la mienne). C'était chouette en tout cas, il est beau ton Vercors ;-)

Commentaire de ilcourtlefuret posté le 26-05-2015 à 14:25:54

Dire qu'au début je t'ai cru modeste quand tu as dit que ton objectif était le Chasse-Neige... C'est quand tu m'as repris dans la descente et surtout dans la montée après le ravito où tu n'as rien lâché que j'ai compris que tu chassais! Bien belle remontée quand même, j'ai dû te perdre vers le 2nd ravito où j'ai eu un grand trou d'air pendant une bonne demi-heure, incapable d'avancer :-( ceci dit j'avais annoncé un objectif balade et c'est ce que j'ai fait, je suis surtout content de ma condition de fin de course, j'aurais pu courir 20 bornes de plus au même (petit) rythme!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 14:32:55

Mais j'étais modeste voyons, il n'y a que dans le virtuel que je me la pète !

En repartant du ravito 1, je me suis retourné pour t'attendre et me suis dit que tu t'étais arrêté pisser (alors que c'est la gâteau aux noix qui te retenait...). Mais dans la montée vers le 2nd ravito j'ai senti que tu étais dans le coin je ne voulais pas faiblir, preuve irréfutable qu'il y a bien des progrès !

CEPENDANT tu dois bien être le seul à écrire que tu pouvais faire 20 bornes de + !!!

Commentaire de ilcourtlefuret posté le 26-05-2015 à 15:38:48

le gâteau aux noix, Bouk.... mon dessert préféré depuis que je suis tout gamin, comment résister?
Pour les 20 bornes comme toi dans le virtuel je me la pète, mais je suis parti marcher une petite dizaine dans l'après midi autour de chez moi, histoire de vérifier la marge qui me restait ;-)

Commentaire de JuCB posté le 26-05-2015 à 15:54:53

J'adore : on vit les 30 kms avec vous.
En tout cas, ça avoine bien plus aujourd'hui qu'en début de saison !!
Joli retour en forme
@++

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 22:33:07

Merci Julien (c'est le bon prénom ?) !!
Oui comme tu dis, ça revient, ça revient... Et bonne Maxi-Race à toi !

Commentaire de Calone posté le 26-05-2015 à 21:07:26

whaou, j'ai droit a une citation dans un recit du Bouk!
Dans le microcosme de la course a pied en gresivaudan, c'est l'equivalent d'une entree au pantheon.

Olivier.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 22:36:14

Mon cher Calone, c'est même la 3ème fois que je parle de toi !

Champagnier 2015 : "un coureur déguisé en traileur commence à vouloir rester devant moi ! Avant de fléchir, ouf."

Grenoble-Vizille 2015 : "La montée je me fais déborder de partout, je ne cours pas, je trottine péniblement. Le traileur de Champagnier ? Il me double."

Tu es désormais une légende !!
Plus sérieusement, je me sentais bien en danger dans la fin de cette prairie, et au final seul UN coureur me passe, c'est toi, et je ne me maintiens au contact que durant 1 ou 2 kms, même en descente tu filais, à croire que tu étais parti avec le frein à main ! Bref, les DEUX coureurs qui m'auront remonté sont sur kikourou.net, quel site mais quel site ce site !

A bientôt !

Commentaire de ejouvin posté le 26-05-2015 à 23:12:04

Putain Bouk, donne moi ton secret...
Comment tu peux péchot des blondes avec un champignon pareil ?

Le gateau aux noix, c'est certain, c'était un piège pour te ralentir. Mais il a l'air trop bon...

En tout cas, vous êtes des dingues.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 26-05-2015 à 23:25:08

Je constate, avec un certain désarroi, que tu n'apprécies que modérément mon futur déguisement de TOAD !!!

On a voulu me piéger avec le gâteau aux noix, mais c'est le furet qui au final est tombé dans le panneau !

On est des dingues donc on t'attend au Trail du Nivolet en septembre prochain pour la finale !! Et cette fois tu ne seras pas déclassé du podium !

Commentaire de le_kéké posté le 27-05-2015 à 13:48:47

Et non pas encore cette fois, tu n'as qu'à venir aux entrainements chartrousins du la section 38 plutôt que de trainer avec les entrainements de danseuses brésiliennes de la section 73. Tu aurais la chasse de monter la faita avec le dude et l'équipe des PPs, c'est au contact des meilleurs qu'on devient un champion, regarde les progrès de la conserve, la première fois il était nul en montée ET en descente maintenant ben il te met la raclée de 15s :-)
Bon le régime ça sert à rien, je pense qu'un petit mc do te permettrait de retrouver un peu de vitesse ascensionnelle, l’énergie à base de gras animal c'est le plus important, alors saucisson à gogo pour monter rapido.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-05-2015 à 16:43:37

Je ne sais même pas si je te réponds, sachant combien tu as contribué à ce qu'il ait ce niveau désormais... MAUDIT KEKE !!!
Bref, viens donc à l'UT4M 40 Chartreuse !!

Commentaire de Philippe8474 posté le 27-05-2015 à 14:47:35

Si c'est beau, ça!
Faut voir le chemin parcouru, il est loin le début de saison poussa-poussif!
Le plaisir de courir, l'oeil du tigre, le mental qui ne lâche pas... Ca annonce de bons moments!
Sinon comme d'hab récit qui donne envie d'aller découvrir ces courses!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-05-2015 à 16:45:37

Comme a dit la Corne, depuis la Chambérienne 2012 j'étais dans un lent processus de nullité aigüe.
Il aura fallu à la fois le fumage désormais permanent d'Albacor et la réflexion de the Creq's sur mon ventre à Champagnier pour enfin passer à autre chose.
Les efforts paieront !

Bonne maxi-race en tout cas !

Commentaire de samontetro posté le 01-06-2015 à 13:49:21

Haaa! Bouk! Je suis sûr que c'est les ravitos qui ton bouffé ces 17 secondes!
Faut manger plus vite (ou moins :-) ) et un jour tu verras que tu l'auras!
Quel rythme dans ce récit! J'adore!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 01-06-2015 à 13:52:13

Merci Patrick !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran