Récit de la course : Trail des Calades 2014, par Coureur du 34

L'auteur : Coureur du 34

La course : Trail des Calades

Date : 19/10/2014

Lieu : St Jean De Cuculles (Hérault)

Affichage : 136 vues

Distance : 16km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail des Calades première édition

Bon, commençons par les excuses. J'ai passé la semaine précédant le Trail des Calades en déplacement professionnel aux US, côte ouest, pour un retour en France vendredi après-midi. Autant dire que ce n'était pas la semaine idéale en préalable d'un trail, entre le jet lag de 9 heures, la nourriture inappropriée, la bière (faut dire qu'elle est très bonne là-bas) et les heures passées assis dans l'avion et en réunion.
Mais je m'y étais inscrit et cela ne ferait pas de mal dans l'optique du trail Larzac-Dourbie, beaucoup plus dur dans 2 semaines à peine.


La nuit a été mauvaise et je me présente au départ à moitié endormi. L'organisation assure pour une première, que ce soit au départ (les parkings, le retrait des dossards, les puces), sur le parcours (balisage, ravitaillo) et l'arrivée (mise en ligne des temps et photos, questionnaire de satisfaction d'après-course): aucun couac à signaler, bravo!


Comme d'habitude pour cette distance, je pars léger, sans camelback ni gel mais avec une banane et 2 tartines de miel dans l'estomac.


Le départ du Trail des Calades a été retardé dans la semaine à 11 heures (au lieu de 10h30) et nous partons sous un soleil voilé et une température chaude pour la saison.


St Jean de Cuculles est un joli petit village perché au pied du Pic St Loup et je connais plutôt bien ces garrigues pour y avoir crapahuté et couru lors des Festatrail 2013 (tour du Pic) et 2014 (Marathon de l'Hortus).


Nous sommes 210 au départ dont un peu plus de 160 masculins et à onze heures, on ze lance dans la descente du village sous la caméra d'un drone qui nous filme dans les premiers hectomètres. Vive le 21ème siècle.


Je me laisse emporter et pars un poil vite en gardant en visu la tête de course dans les 400 premiers mètres de pente. Puis le peloton remonte le long du stade pour retraverser le village et je me calme pour rentrer vraiment dans ma course.


Bonne nouvelle, le manque de sommeil a disparu, remplacé par l'adrénaline de l'effort physique.


Après la côte, nous basculons au nord-est de St Jean de Cuculles, route puis sentier avant de regrimper vers un grand réservoir d'eau autour du km 3.1.

Le Trail des Calades dégringole alors par un sentier tout en bas de la Serre des Grottes pour repartir par une grimpette plutôt raide de 400 mètres qui fait assez mal aux jambes. Je laisse une 10aine de trailers me passer devant.
Après avoir longé une vigne à l'entrée dans la Combe de Mortiès, le trail repart en sous-bois par un raidillon puis s'ensuit un long monotrace joueur en sous-bois qui passe au dessus du domaine et nous amène vers Cazevieille après un court mur.
C'est cette section du km 4 au 8 environ qui m'a donné le plus de plaisir. Dommage par contre que l'on ne traverse ou longe pas le domaine viticole, cela aurait eu de "l'allure". A propos d'allure, ça se passe assez bien, je ne souffre pas et après m'être fait déposé dans la forte grimpette à l'entrée de Mortiès, je maintiens à peu près ma position. J'entends que la première féminine est juste derrière moi sur cette longue section.

A la sortie du sous-bois de Mortiès, nous sommes au point le plus haut du parcours et je commence à sentir des signes de "coinçage". Heureusement, moins d'un km et demi de garrigue et de bord de culture nous amène à l'unique ravitaillement de Cazevieille qui tombe à point nommé. J'avais chaud et grand besoin de boire. Je m'enfile 3 gobelets de Coca, et une 10aine de coureurs en profitent pour me déposer dont la première féminine! Cela fait 8.5 kms pour 52 minutes que le Trail des Calades est lancé et je me sens nettement mieux, dans les jambes comme dans la tête car la moitié est passée et le dénivelé va être globalement négatif.


D'ailleurs, ça commence par environ 3 kms de descente roulante, d'abord goudron puis piste large et enfin on plonge dans un lit de ruisseau à sec (km 11.5, 1h08 de course). J'ai toujours la féminine à l'allure de métronome à moins de 20 mètres devant.


Nous ressortons du cours d'eau par une courte côte, et nous descendons ensuite en longeant une vigne.

Au km 13.2 et 1h20 de trail, je profite d'une nouvelle descente pour allonger ma foulée et dépasser enfin la première féminine qui a toujours un train très régulier. Péché d'orgueil, je me mets un peu dans le rouge et elle me repasse devant à la montée suivante. Ce n'est pas grave, il reste 1.5 kms à peine et je suis content d'en finir.


Dans l'ultime montée qui nous ramène sur la place de St Jean de Cuculles, je ne peux pas la suivre car elle maintient la cadence. Je termine donc à une vingtaine de secondes juste derrière en 1h36:37 pour 16.1 kms, 500m D+, et 40ème sur 197 classés. Pas terrible mais satisfaisant en tenant compte du contexte. Je n'ai pas eu de défaillance ni de crampe (manquerait plus que ça sur courte distance) et ce Trail des Calades a été l'occasion d'une bonne sortie.


Si l'organisation de cette première édition a été sans faille, je regrette un peu l'intérêt moyen du parcours, sans passages d'exception comme des cols, crêtes, pierriers, falaises, lavognes, fermes ou points de vue que l'on peut rencontrer sur le marathon de l'Hortus et le tour du Pic dans le même secteur. Un peu de fun pour agrémenter cet agréable trail aurait été le bienvenu!

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran