Récit de la course : Duo Trail des Lucioles de la Gardiole 2015, par Coureur du 34

L'auteur : Coureur du 34

La course : Duo Trail des Lucioles de la Gardiole

Date : 3/4/2015

Lieu : Frontignan (Hérault)

Affichage : 195 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Baptême nocturne au Trail des Lucioles 2015

Luciole: n.f. de l'italien lucciola, de luce, lumière. Insecte lumineux voisin du ver luisant, de la famille des coléoptères.

Exemple: avec leur frontale, les trailers de Frontignan ressemblent à des lucioles.

 

Me voilà donc au départ de ce 4ème trail des Lucioles par une douce soirée d'avril, un petit 17 degrés avec juste le vent qu'il faut pour éloigner temporairement les moustiques importuns.

En plus, c'est la veille d'un long week-end pascal et ça me met de super bonne humeur. Malgré une arrivée un peu à la bourre du fait des embouteillages et une inscription en ligne buggée, tout rentre dans l'ordre.

Je suis excité comme tout à l'idée de trotter au clair de lune : d'ailleurs, c'est la pleine lune ce soir, et à l'approche de Pâques,on pourrait dire que la lune est pleine comme un oeuf!

Blague foireuse à part, l'ambiance est très sympa et nous sommes au moins 110 équipes à prendre le départ de ce 15 kms à Frontignan. Les organisateurs annoncent 99% de DFCI, 260 de D+ et un seul court passage délicat en descente sur le final.

Je cours en duo avec un pote plus spécialiste que moi de la distance et qui amène une frontale probablement made in Alexandrie, digne d'un phare. On pourrait probablement faire cuire des merguez dessus.

Bref, toutes les conditions sont réunies pour prendre du plaisir.

 

A 8h45 (du soir donc), nous nous élançons sur les pistes bien connues du Trail des Sangliers dans les fumigènes et la sono tonitruante.

 

Quel pied de courir enveloppé dans la nuit! Les décors de La Gardiole prennent un autre visage dans l'obscurité avec les éoliennes éclairées au nord et côté sud, la lune qui fait son show en éclairant la surface des étangs et de la mer. En nous retournant, nous voyons aussi  la longue guirlande lumineuse des trailers déguisés en luciole qui nous précèdent. C'est vraiment beau.

Les organisateurs ont régulièrement planté des piquets avec pastille réfléchissante en bord de piste et de la rubalise aux intersections, aucun risque de se perdre in the dark.

 

D'entrée, ça attaque en côte, peu raide certes mais longue. D'abord 1.5 kms puis virage à gauche (le tracé du Trail des Lucioles s'écarte alors de celui du Trail des Sangliers) puis descente d'un km et longue montée de 4 kms. C'est dans cette dernière section que le peloton s'est bien étiré et nous courrons seuls désormais avec des lumières plus loin devant et derrière.

 

Le spectacle des lucioles est fascinant, je découvre ça de l'intérieur et j'adore.

En plus, mes jambes répondent "présent", du 14/15 kms/h en descente, du 10.5 kms/h en montée, ça passe sans souci et tous mes voyants sont au vert.

Quand le pote m'annonce 7 kms en 38 minutes, je n'en reviens pas car je n'ai pas vu le temps passer. En outre, le plus dur est derrière et nous allons attaquer des parties plus plates et surtout en descente.

J'ai vraiment des fourmis dans les jambes et j'ai envie de grignoter les duos lumineux devant nous. D'ailleurs, nous maintenons une bonne allure et nous ne faisons que doubler, c'est le bonheur total, tout l'inverse du trail de Vailhauquès.

Nous doublons un duo mixte et de nombreux autres duos, c'est sympa de profiter un instant de leur lumière et partager quelques secondes d'intimité nocturne avant de remettre la gomme.

 

Puis vient l'unique monotrace en sous-bois et les organisateurs ont bien fait les choses avec de nombreux bénévoles qui balisent la voie avec leur éclairage: nous les remercions au passage.

Enfin nous franchissons un court mur et nous plongeons sur l'arche d'arrivée en 1h11'55'' pour une 13ème place sur 110 duos arrivants.

 

Et cela sans aucune souffrance et (réellement) que du plaisir pour une fois, ça faisait longtemps: heureux!

Pour ne rien gâcher, le buffet d'arrivée est très copieux et varié, et même les moustiques s'invitent à la fête, les enfoirés.

 

Bref, un trail réussi pour une première en nocturne et encore bravo aux organisateurs du Trail des Lucioles de Frontignan.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran