Récit de la course : Trail des Cerfs - 35 km 2015, par Overnight

L'auteur : Overnight

La course : Trail des Cerfs - 35 km

Date : 17/5/2015

Lieu : La Queue Lez Yvelines (Yvelines)

Affichage : 769 vues

Distance : 35km

Matos : Riot6
Short D4
T shirt Gore
Sac 9/14l Kalenji
Buff kikou

Objectif : Se défoncer

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail des cerfs 35kms - 10eme édition

Trail des cerfs 35kms - 10eme édition


Introduction

 

Le chiffre du jour : le 3.
Comme la 3ème épreuve du challenge, ma 3ème participation au trail des cerfs (OK 2 fois 20kms Clin d'œil ), la 3ème plus longue course jamais faite (on fait ce qu'on peut Sourire).

L'objectif noté dès l inscription: faire mieux qu'au trail du josas (que je n'avais alors pas encore couru). L idée étant d affiner les détails après une 1ere expérience sur 35kms en trail.
Côté chrono, j'ai vu qu'on avait a priori 2kms et 150m de dénivelé de - qu'à Jouy en Josas donc pas de raison de faire un moins bon temps... et j'imagine faire au mieux 3h15 voir 3h10 finalement (en fait c'est pas très cohérent j'aurai du tomber sur 3h05 mais comme on connait jamais la distance/dénivelé exact.... je suis prudent).
Ma femme va passer avec les enfants donc je lui dis 3h10 (donc qu'elle se place vers 3h05 a l entrée du gymnase).

 

Le parcours (piqué sur la trace d'un autre)



Le profil

En ordonnés ce ne sont pas des milliers mais bien des centaines de mètres ==>

précision si un montagnard passe par là: je rassure c'est du soft :)

L'avant course – préparation ON


Je me pose un peu la question de la récup post trail du josas... 5 semaines entre les 2 courses et l envie de faire mieux.
Du coup:
- 1semaine de récupération
- 1semaine de jus avant la course
- 3 semaines d'entraînement du coup entre les 2
La 1ere semaine d'entraînement les sensations ne sont pas là... l'impression d être coller au sol, ça n'avance pas (il faut dire qu'étant alors dans le jura avec + de dénivelé ça aide pas) mais j'arrive à enchaîner les kms et puis je prends aussi ça comme entraînement pour la moinshard donc pas trop d'inquiétude.
Par contre la technologie me lâche (montre GPS/altimètre/cardio HS) et adieu les indications modernes Incertain

La semaine qui suit, une bonne séance sur piste qui me laisse penser que je suis peut-être pas si grippé que ça ou alors ça revient (cela dit plus de cardio pour voir si c'est le coeur est OK aussi) mais derrière les sensations restent très moyennes.

Dernière semaine qui me laisse dans le flou. Un coup bien un coup bof... bon bah on verra.... j'espérais aussi revenir vers mon poids marathon mais là c'est raté et plutôt en légère hausse (tant pis!)

La météo s'annonce idéale: de la bonne pluie 3 jours avant histoire de rendre le parcours un peu plus ludique et un temps pas trop chaud le jour de la course (ma crainte n°1).

Côté équipement: 1,5l de boisson isotonique sur moi et 5 barres de fruits (soit 0 arrêt prévu au stand), t-shirt qui s'ouvre en cas de coup de chaud, riot6 au pied et buff kikou.

Côté stratégie : Aux sensations. Après 1 an et demi de cardio me revoilà avec un simple chrono... je suis pas si inquiet que ça : j'y arrivais avant, je devrais toujours trouvé le bon rythme (enfin j'espère) ...



La course

Le matin de la course je mets un temps fou à me préparer... pas bien réveillé et efficacité 0. Du coup, c'est 20min après l'heure que je voulais que je pars et forcément je rate le départ du 50kms et des courageux qui s'y attaquent (enfin je le vois de ma voiture en stationnant tsss).

Je retrouve d'abord mon coureur avec qui on se tire un peu la bourre depuis 2 courses (on discute un peu et on se donne rdv en course :D).

[Rappel des duels :]

  • Hivernale Trail : il me reprend à mi parcours et à 3kms du but s'envole... Impossible de l'accrocher

  • Trail du josas : Il me reprend à mi parcours, on fait le yoyo dans la dernière descente il part à fond... Impossible de l'accrocher sauf que... il est pris de violentes crampes juste derrière ce qui me permet de finir devant

Avantage donc quand même à mon duelliste.

Puis, je retrouve jpoggio et Olivier d Élancourt au retrait des dossards... un petit coucou aussi aux bénévoles que je connais et puis préparation mentale (non je déconne: j'attache juste le dossard, la puce et me presse un peu quand je vois qu'il reste 15min et que je suis toujours à la voiture).
Un petit tour de piste pour s'échauffer et je retrouve Olivier qui reste prudent et préfère partir en retrait et je "monte" au niveau de bikoon, brucic, Philippe, Tonton trailer et Fa²(j'espère avoir tout le monde Langue tirée) qui sont en 5/6eme lignes.
Philippe nous redonne son temps cible qui baisse à chaque fois qu'on lui demande et qui fait encore sourireRigolant.

1/ Top départ → ravito 1

Puis c'est le départ, Bikoon file se positionner devant et c'est parti. Philippe s'envole instantanément et je m'accroche à Fa² et tonton trailer. On remonte quelques personnes dont les premières féminines (à ce moment là je ne le savais pas) au niveau de la traversée de la route et je sens que c'est un peu poussif. Tonton trailer demande si on fait course de groupe mais j'ai l'impression qu'on avance de + en + vite sous l'impulsion de Fa² et même sans le cardio je sens que je dois laisser partir (vu l'écart à l arrivée, valait mieux pas insister Rigolant).

Fa² s'en va, puis tonton trailer aussi et je me cale sur le rythme de 2 autres coureurs qu'on a repris. Je fais la partie single qui suit sagement derrière : le rythme me semble être le bon. Et puis... mon concurrent des 2 dernières épreuves me fait un coucou en doublant assez vite.. je ne bouge pas et déjà 10/15m dans la vue. Bon ! je me dis qu'il faut que je tente quand même d'accrocher et hop je passe et abandonne mes nouveaux compagnons pour recoller avant que le trou soit trop grand.
Je me signale et essaie de récupérer un peu jusqu'à ce qu'on revienne sur la route où on commence à discuter et j'essaie du coup de me mettre à ses côté.
On parle des autres de son club, du challenge, des prochaines échéances pendant qu'on avale un peu plus sagement les chemins de champs (ou bien c'est de parler qui fait passer plus facilement l'effort).
Retour dans la forêt et du coup je repasse derrière surtout que ça relance un peu a la faveur des fossés plein de flotte et on en profite pour reprendre 2/3 places.

Le rythme ne faiblit pas et voilà la fameuse 1ère descente sableuse et là, bah j'envoie bien (pour preuve derrière ça décroche) mais mon duelliste confirme ses qualités de descendeur. Il fait le trou, je fais l'effort pour essayer d'accrocher mais je parviens à peine a limiter les dégâts. Le trou est fait et je lui lance un "bonne route" (l'esprit trail:) ). Pendant ce temps j'ai un maillot vert et noir qui a recollé après la descente et se cale derrière. Petit à petit les écarts augmentent: derrière comme devant. Je commence à bien regarder le balisage car j'ai des doutes sur le chemin. On arrive sur l'étang, avec toujours en point de mire, dans les lignes droites, mon duelliste qui creuse doucement mais sûrement. On croise 2 pêcheurs qui marchent canne à la main... j'espère qu'ils ont eu la bonne idée de pas s'installer de ce côté de l'étang sinon ils ont pas dû apprécier la partie de pêche.
On se rapproche d'un petit groupe de 3 et dans la bosse qui suit (où il faut se baisser pour passer sous le tronc d arbre), je passe les 3 d'un coup qui ne semblent pas à l'aise avec la boue. Je leur dis d'y aller tout droit dedans (mais si ça passe).
On arrive en haut et puis ensuite on est un peu seul. On quitte le parcours du 20kms, devant ça creuse encore un peu, et derrière y a déjà un trou de fait. Vient un petit single sur la gauche qui monte doucement et donne une bonne vue au loin sur 4/5 coureurs en tout. On monte, avec une question que j'aurai souvent, est-ce que je marche?... bon je marche le plus tard possible et à ce jeu là et bah on marche pas tant que ça (par rapport au trail du josas).

Je jette un coup d'œil derrière et j'ai l'impression que c'est vraiment désert... ça me semble étrange que ça soit aussi clairsemé. Et puis virage à droite, et je ne vois plus mes coureurs habituels devant mais une petite dizaine de coureurs dont quelques-uns arrivent de la droite...
Bon, j'ai compris qu'il y a du jardinage mais dans quel sens...? je reviens derrière et pas de doute possible ça avance - vite. Mon vert & noir toujours derrière signale qu'on est au 14ème kms comprenant aussi qu'il y a de la coupe.... la question est de combien est la coupe et combien de coureurs a chassés? (La question sous-jacente étant : est-ce que ça sert encore a quelque chose de chercher un classement?)
Du coup, un peu agacé par cet événement de course, j'accélère et dépasse dans le bas côté du single un groupe de 4, puis bien 3-4 coureurs + épars jusqu'à revenir sur un autre coureur qui me dit qu'on l'a déjà dépassé si je comprends bien et qu'à un moment il ne voyait effectivement plus de rubalise. Tout en accélérant, je constate que j'ai bouché bien la moitié du trou avec mon duelliste et que mon vert et noir suit toujours mais a décroché de quelques mètres.
A la faveur d'une petite bosse, je relâche un peu... devant, à part mon duelliste et un vert fluo, je ne vois plus de coureurs.
Je repense au loupé de rubalise et j'ai ma petite idée sur l'endroit qui a fait couper, cela dit ça semble - gros que ce que je craignais (analyse post course : effectivement y a 250m donc sur la totalité ça change pas grand chose Sourire). Mon vert et noir revient pendant que je temporise un peu. On arrive au ravito où il y a pas mal de monde (35 ou 50kms dur a dire en passant).



Ravito 1 → ravito 2

Fidèle a ma stratégie, je file tout droit comme mon duelliste-lièvre-descendeur et derrière mon vert et noir fait un arrêt express et repart 20/30m derrière en même temps qu'un gars en bleu.
Ça descend, du coup mon super descendeur prend du champ et le gars en bleu me revient très fort dessus et me dépose avant même d'entamer la bosse suivante. Rien a faire il s'envole (il a dû prendre son temps au ravito car c'est clairement pas le même rythme). Derrière mon vert et noir revient doucement mais sûrement, jusqu'à une descente suivi dune mini bosse dans laquelle je baisse la tête et appuie sur les cuisses pour mieux la passer. Je relève la tête au moment de la relance et là pas de rubalise à l'horizon... aie... je me retourne de suite sûr d'en avoir vu y a quelques secondes et constate que ça partait à droite au sommet de la mini bosse.
Je fais un signe de la main à mon vert et noir qui arrive prêt à filer tout droit aussi. On faisait tous les 2 la même erreur à regarder nos pieds dans la bosse et lui en + dans mon sillage sûrement - concentréSourire. Pas de conséquence: juste 5/6sec de perdues qui nous remettent ensemble.
Dans la bosse qui suit, il me semble - fringuant et je vois qu'il peine a rester collé. Le replat me permet ensuite de voir qu'on fond sur une dame (il me semble du 50kms : décision d'abréger?). Je double dans le bas côté (long single pas trop le choix).
On redescend, on remonte et je vois que mon lièvre est déjà quasi en haut.

Rien a faire l'écart semble encore progresser et c'est maintenant un maillot noir que j'ai en visu immédiate. Derrière j'ai perdu mon vert et noir qui semble décrocher doucement mais pour de bon (il est lui même suivi de 3-4 coureurs dont au moins 1, qui je pense remonte, car je n'avais pas vu son maillot vert flashy trail des cerfs jusque là de si près).
Le chemin s'aplanit un peu ce qui permet de relancer, moins de visibilité sur ce qui se passe jusqu'à une nouvelle bosse où je vois bien le maillot noir qui me précède mais plus mon lièvre et surtout je vois bien le vert flashy derrière qui revient très fort. Un petit single en haut d'une cuvette (hey pour un peu on se croirait à la montagne !!... non je plaisante: j'exagère Innocent), on descend un peu, c'est un peu plus ludique par ici :). Puis on revient sur un chemin + important et je cherche un peu la rubalise, craintif, mais elle est bien là: juste un peu + espacée.
Je tombe sur un VTT (j'imagine qui check le balisage), et mon vert me passe rapidement.
Après c'est moins clair:
- Une montée dans de la boue où je pense a ceux en chaussure route.
- Suit une grosse ligne droite bitumée où le maillot vert qui m'a dépassé creuse inexorablement et semble bien parti pour aller chercher le t-shirt noir qui semble avoir repris du champ sur moi...
Derrière, je vois que c'est un maillot blanc qui se place maintenant mais pas sûr qu'il se rapproche, puis une allée en forêt où je reviens très vite sur une personne qui ne me semble pas être du 35 (mais je ne vérifie pas) et qui fait attention à éviter une série de flaques là où j'enjambe ou trace droit dedans.
- Une montée pas bien raide qui permet de voir qu'on est en statut quo (derrière j aperçois encore mon maillot vert et noir qui semble céder une place de +).
- Puis, une belle longuuuuuue ligne droite qui commence par un bon bain de bouillasse.... technique simple pour moi : je ne cherche pas de passage en particulier => toujours tout droit Rigolant
Bon cette ligne droite qui monte gentiment me laisse quelques réflexions....
1 - Ne marche pas
2 - Pas de suspense dans cette partie de classement du 35kms avant un moment.... c'est loin devant, c'est loin derrière... bref tenir et on verra.
3 - Commence à chauffer ce soleil
Et puis, j'aperçois du coureur au loin, mon noir et mon lièvre (le vert a mis le turbo) bien sûr mais aussi tout plein de coureur du 20kms qu'on récupère à cet endroit.
Et la c'est le déclic: je sais où on est !

Je sais ce qu'il reste a faire, c'est bon ! Un sentiment que plus rien ne peut arriver que je vais tenir bon ce rythme. Après un moment seul, alors que je déboule dans le peloton du 20kms en plein effort ascentionnel, je me sens vraiment bien.
Je double en laissant un petit bon courage à chaque personne dépassée... et puis j'arrête rapidement en fait parce que bon... euh c'est qu'il est mega dense ce peloton!!! Du coup, je pense plus qu'à la technique du dépassement. Simple au départ car c'est large puis un peu + compliqué dans un enchaînement single montée/descente et vas-y que ça passe a côté et hop 7 d'un coup Rigolant. Une dame qui me sent déboulée demande si je veux passé, je lui réponds de pas s'inquiéter (quelques secondes de calme et c'est reparti dès que ça s élargit) :)
Je reviens sur un grand gaillard bleu ciel du 20kms qui semble facile et accompagné quelqu'un et qui n'arrête pas de se retourner me voyant arrivé. Il me demande bien avant que je sois revenu si je suis du 35kms, me dit ensuite que je suis le 1er qu'ils voient au moment où je recolle (euh, oui peut-être, mais non mon gars je ne suis pas le 1er hein... le 1er t'aurai pas eu le temps de demander Langue tirée), il m interroge sur mon classement... je réponds en m'éloignant que je ne sais pas, dans le 1er quart, mais que les écarts sont importants.



Le final : ravito 2 → arrivée
Bon c'est pas tout mais le ravito arrive, je jette un œil, forcément y a du monde, forcément je n'ai pas le temps de faire l'inventaire des dossards donc je file continuer mon pacman sous le soleil dans le chemin de champs qui suit.

On descend, puis petite bosse et 2 types d approches dans les coureurs du 20kms... certains trottinent d autres marchent mais globalement je sens que les coureurs petit à petit sont globalement + rapides (normal on remonte le peloton). Descente sur la route et pour la 1ere fois depuis un moment un trou assez marqué à boucher... et qui vois-je en bas ? mon duelliste! 2 possibilités : soit il a fait un arrêt ravito assez long et ça ne veut rien dire, soit il a ralenti... et en effet en arrivant en bas de la descente j'ai déjà comblé un gros morceau du trou et repris quelques autres coureurs (en fait je ne vais jamais regardé une seule fois les dossards donc impossible de dire si j'ai repris du monde du 35).
Je mets à profit la côte qui suit pour le remonter et lui lance un "de retour" dès que je recolle.
On fait la petite descente qui suit côte a côte, il me dit qu'un seul coureur du 35 la remonté... ce qui me paraît bizarre car j'en ai bien compté 2 :D... Puis en bas de la descente je reprends les devant et le rythme avant d'attaquer la dernière bosse que je cours un peu + que les coureurs du 20, mais à peine, histoire de mettre un peu la pression mais ayant surtout dans l idée de relancer sur la fin de la bosse (donc pas trop en faire).
J'intercale ainsi 3/4 coureurs entre nous, ça suit, mais je fais tout de suite un trou à la relance.


Un des coureurs se met à accélérer d'un coup assez fort en me voyant le doubler et se cale derrière (non mais attends j'ai pas fini d'accélérer hein Rigolant). Un coureur demande sur qu'elle distance on est, il répond 20kms et moi 35 forcément :)... je pousse ce que je peux ce qui le décroche, me retourne avant d'attaquer la descente car je sais que mon cher duelliste excelle dans le style, mais je ne le vois pas avec les derniers coureurs du 20kms qui font écran. Je me dis juste que vu le petit trou je devrai être l'abri quand même dans la descente.... j'y vais franchement surtout que j'ai du champs, m'explose un peu la main dans une branche (ptet se calmer quand même), et arrive sur la route prêt à avaler ce qui nous sépare de l'arrivée... je regarde derrière, personne pour le moment, je reviens sur un coureur..   Ah! Écusson kikou! Je retrouve tonton trailer quasi là où on s'était quitté ! Je temporise un peu, me retourne pour essayer de voir où est mon duelliste, tonton me dit qu'il est cuit et d'y aller, je lui explique que je viens de reprendre mon habituel collègue de lutte (l'autre esprit trail:) ) du challenge et m'exécute... je file pour assurer le coup et à tout hasard voir si y a pas un autre coureur a reprendre. Quelques coureurs encore rattrapés, je jette un coup d'œil au chrono (j'ai compris depuis un moment que le 3h15 allait être atomisé... temps que j'ai donné à ma femme pour me voir passé. Hum! Bah là, forcément elle n'est pas là). Je reviens sur 4 coureurs sur la piste dont 3 qui accélèrent, je me cale derrière les 2 plus rapide... j'hésite a demander sur quelle distance ils sont et puis non, aller, on verra bien, extérieur dans le virage je pousse un peu, je me retourne : c'est bon le trou est fait je relâche et passe la ligne.

Voilà - de 2h55, j'ai du mal à y croire. Je reprends un peu mon souffle, j'entends que le 1er du 50kms vient d'arriver ou est en train de finir (pas tout compris) et tonton trailer arrive suivi de quelques secondes de mon sympathique duelliste qui sprinte avec un coureur du 50 (ptet lui le vainqueur du 50..mystère).

Je retrouve Philippe 1er V2 naturellement, Bikoon super 6eme, sputnik qui me dit être arrivé 2min avant et faire 24... ah oui la je suis scotché je pensais qu'il y avait + de monde devant... et la grosse perf de Fa²... quasi dans le temps de Philippe (est-ce le même qui m'expliquait à l'Hivernale Trail qu'il faisait du long car sur le court il avait pas grand chose à espérer de toute façon!!?).
Arrive ensuite Olivier d Élancourt qui a bien réduit le gap du josas (A ce rythme là ça va vite faire mal Sourire)
Bon, je pars rechercher ma femme qui est avec les 2 enfants en train d'attendre que je passe... gloups!!


 

Conclusion
Bonne course sans coup de mou ni douleurs! Une belle opération et je vois que je peux enchaîner un peu sur ce genre de distance :)
Une orga super efficace comme d'hab, un parcours vraiment sympa... et du coup l'envie confirmée de voir le 50kms :D
Finalement le seul regret c'est de ne pas avoir profité de l'after surtout vu le festin annoncé Surpris!

Prochain "gros" morceau la moinshard... et là... j'en mène pas large

PS : Ah oui et 2-1 aux manches du challenge avec mon duelliste... je sens qu'on va vite se retrouverRigolant

8 commentaires

Commentaire de bubulle posté le 22-05-2015 à 07:10:03

Bon, à la Montagn'hard, va falloir que je regarde derrière moi, hein....:-). Tu serais bien fichu de rattraper les 4 heures de différence entre nos deux départs..:-). Plus sérieusement, j'ai un très bon candidat pour te tirer la bourre puisque visiblement ça te réussit, je te donnerai son dossard le moment venu..:-)

Bref, joli CR. Je suis arrivé à suivre où tu étais jusqu'au ravito 1. Après, j'ai un peu de mal (c'est la partie la plus compliquée faut dire) jusqu'à la route, après je me retrouve.

J'aime bien la description de la remontée du peloton du 20km, c'est vrai que ça doit pas être simple. Nous, d'ailleurs, c'était un peu pareil avec la queue de *votre* course.

En tout cas, y'a pas de problèmes, y'a de la qualité et du potentiel chez ce trailer. Et en plus, les CR sont bien écrits.

A bientôt à St-Nicolas de Véroce (ça va pas être facile de se croiser sauf si tu te lèves très très tot....ou que tu viens trainouiller dans le village le dimanche matin.....enfin, matin ou midi, va savoir)

Commentaire de Overnight posté le 22-05-2015 à 19:06:16

Oui il est pas impossible qu'il y ait une inversion ou 2 dans l ordre des portions entre le 18eme kms on va dire et la ligne droite avant de retrouver le 20kms... faut dire j'ai pas l habitude d être aussi seul (et encore j imagine que c'est rien vs un ultra :D)... il se passait vraiment pas grand chose côté course pour aider a fixer un événement a un lieu :)
Pour la montagn'hard aucune chance que je revienne... je pense d ailleurs y être bien moins compétitif si on peut dire (temps de course, dénivelé, montagne, utilisation de bâtons...). Je veux bien quand même le dossard pour rire (jen ai déjà 3/4 que je connais ;)) :D.Si tu veux jen ai un en V2 a te donner aussi sur la course des grands (attention c'est du solide de chez solide :))...du coup il est possible que le dimanche matin je traine encouragé (le midi c'est - sûr je n'ai pas toutes les cartes en main pour décider de l'heure de départ :)).
Merci en tout cas!! Et on se verra ptet a la NFL avant.

Commentaire de Olivier d Elancourt posté le 22-05-2015 à 08:11:44

De nouveau bravo pour ta course,une grosse dizaine de minutes seulement derrière Philippe, ça pose son trailer :-) En tout cas, c'est toujours un plaisir de lire tes CR qui sont toujours bien écrits, il y a un vrai match avec bubulle ! Je tenais à te confirmer que les deux pêcheurs s'étaient bien installés du mauvais étang :-)

Au plaisir de te recroiser sur nos bonnes vieilles routes yvelinoises et en tout cas de manière certaine pour la 4ème manche du challenge ;-)

Commentaire de Overnight posté le 22-05-2015 à 19:11:41

Merci! Oui les pêcheurs jai vu ça sur la vidéo :). Ils ont mal choisi leur jour :D.
A ce rythme de progrès on la coure ensemble la prochaine course ... va falloir te placer ;) [bon si ça devient comme sur semi ça risque même de s inverser ;)]
Rdv a la manche 4!

Commentaire de Tonton Traileur posté le 22-05-2015 à 08:34:58

Y sont sympa les écussons sur le camel, hein Overnight ?
Bravo pour ta belle course parfaitement bien gérée. C'est du tout bon pour la suite.
Au plaisir de t'accompagner un bout de chemin sur d'autres belles balades 😊

Commentaire de Overnight posté le 22-05-2015 à 19:18:49

Yes! Très bien les écussons! J'ai percuté direct que c'était toi en + comme ça :).
Pas de problème pour tenter de faire un groupe... j avoue sur le départ c'était un peu hard pour accrocher pour le coup... on pourra retenter à la prochaine course :)... jessaierai de tenir un peu + :D

Commentaire de PhilippeG-564 posté le 22-05-2015 à 11:09:47

Chapeau Overnight, super détaillé ton récit, on s'y retrouve comme dans une vraie course, haletant à lire et assez humoristique.
Félicitations pour ta course, ton temps, tu vois que l'on a raison d'être prudent sur le temps final que l'on annonce !
Tu progresses bien, tu arrives à bien enchaîner.
Content d'avoir pu te croiser ça fait plaisir :-)
T'inquiète pas pour la moinshard, tu vas aimer !
Rdv sur la suivante alors, le trail du haut planet je crois ?
@+
Philippe

Commentaire de Overnight posté le 22-05-2015 à 19:32:09

Merci le plaisir est partagé ! Oui au haut planet pour ta victoire V2 au challenge :D
Ah oui faut être prudent sur le temps mais là c'est + que de la prudence (viser - bon temps qu'à Jouy en Josas :P)
Le Mordor Tour continue :)

On va démarrer sur un objectif de 3h25 en attendant de connaitre la vraie distance, le dénivelé et voir si y a pas des surprises (genre traverser des ruisseaux... si l organisation me lit :P)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran