Récit de la course : Ultra Boucle de la Sarra 2015, par Vik

L'auteur : Vik

La course : Ultra Boucle de la Sarra

Date : 16/5/2015

Lieu : Lyon 05 (Rhône)

Affichage : 831 vues

Distance : 42.194km

Objectif : Se défoncer

9 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

L'ultra Boucle de la Connerie :D

Quelle course à la con ! :D

Et ouai, malgré mon aversion pour le bitume, je suis inscrit de longue sur cette 3eme édition de l'UBS. Fallait tenter. Une course horaire dans des escaliers, c'est tellement con comme défit qu'il fallait bien que j'aille voir.

J'étais sur de me faire assez mal (pas comme ça), et j'avais peur de m'ennuyer, mais ça me faisait un entrainement long (de une) et un entrainement du mental (et de deux).

Bon, pour le long, quelques jours avant je regrettais presque en me disant que j'aurais été mieux en montagne. Ca aurait fait plus long, plus tranquille, plus beau, plus tout ça. Au final, je ne regrette pas du tout, c'est à faire une fois. Pour l'effort atypique et pour l'ambiance.

L'ambiance

ça change de la chartreuse en solitaire, qu'il me dit l'Arclusaz. Effectivement ! Je fais sa connaissance rapidement, je croise également Ejouvin et Mamanpat, et Olivier il me semble, mais tout le monde se connait, je fais un peu mon timide, et vais faire un tour de reco. Puis me demandant un peu ce que je fou là, je reste impassible devant la ligne de départ. Comme d'habitude, je ne prends pas part aux "levez les mains", "vous êtes fatigués", "vous n'avez pas peur de la montée", et tire ma gueule de déterré en seconde ligne. Un peu de concentration et de relachement dans cette ambiance qui peine à monter, parce qu'il y a pas besoin que ça monte, les participants ont l'air déja bien chauds.

Le départ c'est du gros n'importe quoi d'ailleurs :D, j'ai l'impression de partir super vite, c'est à dire que je cours la sarra en montée, alors que je suis parti pour 6h, mais je me fait déposer par quasiment... tout le monde. ça sprint les 250 premiers mêtres sur une pente de piste de ski... merde alors...

Dès le départ, les encouragements sont là, de la part des bénévoles comme des spectateurs. Je n'ai pas l'habitude qu'il y ait des spectateurs d'ailleurs, c'est assez étrange quoique sympatique, la plupart étants vraiment encourageants.

Les crewstaches mettent de la couleur et de l'humour avec leurs déguisements improbables et leur tours de force.

Y a toujours un con pour râler, jeter une merde par terre, etc d'habitude... Pas à l'UBS :-)
Le ravito express était vraiment bien prévu, l'orga au top, bref, au niveau de l'ambiance et de la course en elle même, tip top. Je ne me suis pas ennuyé une seconde !

Je revois Toffee, qui lancé en relais a l'air d'avoir la pêche mais prend quelques secondes pour me saluer et échanger quelques mots. Des kikous bénévoles, mais je ne les (re)connait pas, et j'étais tellement dans ma bubulle qu'aujourd'hui je serais incapable de les reconnaitre. Tellement dans ma bulle que j'ai mis quelques bons tours pour comprendre qu'Arclusaz me parlait du buff kikourou accroché à la porte de la sarra pour que je le choppe au passage.

Je comprenais pas pourquoi il me parlait de boeuf... Nan, mec, j'ai pas faim, merci...
 

Ma course

Parti a bon rythme mais dans l'idée de pas trop tirer sur la mûle (9km/h de moyenne), je sens au bout de quelques tours que ça va pas tenir comme ça longtemps. Au bout de 8 tours, j'ai quelques signes avant coureurs dans les mollets, mais a un endroit bien précis du parcours: sur le faux plat après la passerelle, et avant le ravito. J'en fait part à mon voisin de course, qui n'est autre que Matthieu, le papa de "des bosses et des bulles", ce que je n'apprendrais qu'aujourd'hui à la lecture des résultats, en cherchant son dossard. Super sympa le guillard, et on coure ensemble pendant un moment, on a a peu près le même rythme.

Il faut chaud, très chaud (j'ai fait tomber le tshirt, compressif, d'ailleurs, au bout de 3/4 tours), mais j'ai l'impression de m'hydrater correctement. 2 spots sur le parcours, en bas de la sarra avant les escaliers, et au dessus avant de relancer, 4/5 gorgées à chaque fois, chaque tour. Une fois mon citron/rapadura/st-yorre épuisée, je tappe dans l'eau du ravito. 8mn de pause et un peu de miam et de glou au ravito, je pars pour 5 tours, c'est un peu mou mais ça passe.

Au milieu de 13 tours, par contre, bam, une crampe. Puis une autre. Puis ça explose de partout. 5/10mn par terre, à répondre à une 20aine de personnes que tout va très bienet que ça va passer. Je repars en marchant, direction le ravito, ça sera plus pratique comme lieu de reprise de poil de la bête.
Matthieu me double et voit que je ne suis pas au mieux, me repropose un cacheton de sporténine ou un truc comme ça, un anti crampe. Je le prends et remercie mon dealer qui repart à son allure.

Au ravito, je retrouve mon tshirt et fais des démonstrations de spectacles d'homme-statue, avec des crampes qui vont et viennent des doigts de pieds aux abdominaux. Je me roule par terre, impossible d'étirer un muscle, l'antagoniste crampe aussitôt. J'en rigole presque, c'est tellement énorme et soudain... J'imagine des dialogues à quelques mêtres, de mes spectateurs à qui je refuse toute aide. Non, pas de kiné, merci, pas de chaise, ça va aller... J'ai dans l'espoir d'arriver à m'étirer un peu, mais pas envie de me faire tripoter. C'est un risque de ne jamais repartir.

Je reste comme ça oui comme un con :D pendant 35/40mn. Finalement, impossible de m'étirer, mais j'arrive à me remettre debout, et après avoir bu beaucoup, et mangé un peu, je repars à l'assaut de la sarra, raide comme... heu, comme vous voulez, selon votre imagination ;-)

6 tours et ~1h30 plus tard, la fin approche, mais les kikous sont plus encourageants que jamais. Y a encore moyen de faire deux tours !
Faut s'accrocher, pour passer l'arche avant les 6h00 et pouvoir commencer un nouveau tour. 27mn à la porte de la sarra. Au même endroit, le tour suivant, il me reste 15mn. Quoi, j'ai fait le tour en 12mn? C'est mon meilleur temps, là en gros ?! alors que je suis cramé. Mais ça veut dire que je peux en faire un autre, aller accroche toi seb. Tout le monde me gueule dessus "je veux te revoir encore une fois !". Je passe l'arche 1mn25 avant la fin finale, et fais donc un dernier tour pour le plaisir, à 2 à l'heure. Je marche, je trotine, je prends mon temps et me fais dépasser par les 2/3 qui ont eux le temps de passer aussi.
C'est le moment de faire quelques grimaces et remercier les bénévoles. Il y en a un, en haut de la montée de lange, qui est resté seul ou presque les 6h... Chapeau monsieur.

Quand j'arrive à l'arche, il est trop tard pour la haie d'honneur, ce qui m'arrange, et je laisse la vedette aux crewstaches pour aller m'écrouler sur un banc. Je surveille l'heure quand même, et après avoir mangé deux trois conneries je me remet en route après avoir offert ma bière. Nan vraiment, la single track, j'en voulais pas, ce soir là.

 

Du coup je sais pas bien ce qu'il s'est passé, pour les crampes. Je n'y suis pas trop sujet d'habitude, mais je ne fais jamais ce type d'effort. Il faisait chaud aussi, j'ai peut être tout simplement perdu trop de sels minéraux. Ou je m'étais mis de trop grosses caisses les weeks ends précédants pour relancer sur ce type d'effort. Mais c'était sympa. Pas dit que je refasse, mais c'était sympafaut le tenter une fois !

Moi qui disais "jamais de marathon", au moins, j'en aurais fait un. Faut jamais dire jamais :-)

Bon le lendemain je suis allé faire circuler un peu dans les patounettes en allant promener Tornado à miribel jonnage, ça piquait un peu. Aujourd'hui, ça pique beaucoup :D. Les tendons, surtout, et les abdos, qui ont pas aimés les crampes. Du coup je suis bon pour 2 semaines de repos pour ne pas ramper dans le lac d'annecy dès le départ.

9 commentaires

Commentaire de Mamanpat posté le 18-05-2015 à 20:12:09

3 choses :
- désolée pour le "j'te croyais plus vieux", peut-être à cause de ton avatar de viking ?...
- déçue de ne pas voir de photos illustrées ton CR, histoire de confirmer qu'il y a de quoi choper des crampes au niveau de tes abdos... :-p
- furieuse : tu n'as pas bu de Single Track !!!!

Plus sérieusement, bravo pour avoir bravé ce parcours exigeant et surmonté tes crampes et ravie d'avoir fait ta connaissance !
Au plaisir !

Commentaire de Vik posté le 18-05-2015 à 21:21:44

Je réponds point par point:
- y a pas de soucis, je ne l'ai pas mal pris. Bon j'ai du tricher pour m'inscrire, mais heureusement ma barbe pastiche ne s'est pas décollée.
- Si j'avais mis une photo ça aurait été habillé. j'étais un peu gếné d'ailleurs avec certaines reflexions (dont des sympatiques à vrai dire) mais j'ai tellement crevé de chaud que je ne vois pas comment j'aurais pu faire autrement. Comme je l'expliquais à une femme au ravito, j'étais en Tshirt en octobre en laponie... pour randonner, pas pour courir. ( mais je suis sur que t'as de belles images gravées dans ta mémoire, coquinette, ça vaut mieux que des photos non ? ;-) ;-) ;-) )
- oh pardon, maitresse, pardon... Je dois être chatié !

Commentaire de Arclusaz posté le 18-05-2015 à 21:21:32

Moi aussi je te croyais plus vieux !!!!!! c'est ta photo tout gelé qui "nous induit d'erreur".

Bien content d'avoir fait ta connaissance, t'es quand même un personnage !

Sinon, faut que je t'avoue.... Le Buff sur la porte...il était pas pour toi !!!! c'était le mien (qui a quelques centaines de lm au compteur !)pour signaler le truc qui dépassait et pour que personne ne se le prenne. Bon, tu as récupéré mon buff et moi.... j'ai pris le tien plus neuf. Qui vole un buff... donne un buff ! A bientôt j'espère

Commentaire de Vik posté le 18-05-2015 à 21:24:38

ahah :D
Je comprenais vraiment plus rien une fois le départ donné !
Désolé de t'avoir piqué ton buff, mais t'y perds pas au change, c'est déja ça :) (enfin j'espère qu'il y avait rien de sentimental !)

Commentaire de Arclusaz posté le 18-05-2015 à 21:29:42

y a quelque part sur le site, un billet de blog collector du Lutin qui explique que le buff, c'est bien pratique en cas de soucis intestinaux.... je ne te dirais pas si j'ai expérimenté cette technique avec le mien.... tu peux le garder, je sais qu'il va vivre de belles aventures avec toi !

Commentaire de Gogo_Gobiox2 posté le 18-05-2015 à 21:48:41

Ahah, je suis content que tu aies tenu sur la fin, tu vois je t'avais dit que je te reverrais encore une fois avant la fin de l'épreuve !!! Etant positionné à la porte en bas de la Sarra, j'avais pas suivi toute cette histoire de crampe, alors chapeau !

Bonne récup, et à bientôt sur la boucle !

Tintin

Commentaire de ogo posté le 18-05-2015 à 22:03:07

C'est quoi ces magouilles avec les Buff ? Commence pas à rentrer dans les trafics d'Arclusaz, sinon au mois d'octobre prochain tu risques de te retrouver à dealer de la tome des Bauges en nocturne sur un parking de Chaponost ! Ravi d'avoir fait brièvement ta connaissance. Désolé de ne pas avoir saisi qui tu étais sur le coup. Je t'ai revu à plusieurs reprises par la suite, tu avais l'air hyper régulier et concentré. Dommage que les crampes t'aient ralenti par la suite. Bravo pour ta course et à une prochaine.

Commentaire de Arclusaz posté le 18-05-2015 à 22:16:20

Au fait, elle était comment la tome des Bauges ? Zézé en avait amené deux et moi une.

Commentaire de Spir posté le 21-05-2017 à 22:57:01

Marrant, je tombe sur ton récit un peu par hasard et je me suis bien marré ! J'ai eu exactement les mêmes symptômes que toi aux mollets après la passerelle hier ! Mais ton crampage généralisé ça avait l'air d'être quelque chose !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran