Récit de la course : La Traversée des Dentelles 2009, par Siberian wolf 10

L'auteur : Siberian wolf 10

La course : La Traversée des Dentelles

Date : 28/6/2009

Lieu : Gigondas (Vaucluse)

Affichage : 525 vues

Distance : 20km

Objectif : Faire un temps

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Encore un excellent résultat

Dimanche 28 juin 2009. J’ai participé à la Traversée des Dentelles, un parcours de 21 km dans les Dentelles de Montmirail au départ de Gigondas (84), village connu pour son vin. Nous avons d’ailleurs eu du vin en plus d’un tee-shirt en cadeau.


La course démarre à partir de 9h, après trois coups de fusils retentissants. Je n’étais pas idéalement placé au départ, au tiers du peloton et j’ai donc été ralenti dans les bouchons dans le premier kilomètre. Quelques temps après, Vera Soukhova, qui a anciennement gagné la Marvejols-Mende, me fait une petite poussette pour me signaler que je me suis mis devant elle et je lui fais écran. Effectivement c’est vrai et je m’écarte. A un moment, nous sommes passés au col du Cayron (396m).

Je me suis mis par la suite à rattraper des groupes sur les chemins de cailloux blancs qui montaient, remontant de plus en plus vers l’avant. Je suis en forme !

Beaucoup de chemins montent à travers les vignes et les ravitaillements s’y situent.

Un gars parvient à me suivre, vers la moitié du parcours. Quand cela monte, c’est bien souvent moi qui fait le train. Mais quand nous passons par une petite route sous le mont Saint-Amand, au point le plus haut du parcours, il doit rester environ cinq kilomètres. Mais presque tout le reste du parcours est en descente. Et là je commence à me faire distancer d’abord par le gars avec qui je relayais puis ensuite par le groupe dans lequel j’étais, malgré que je tente de m’accrocher.

Je profite d’un ultime passage en faux-plat montant à 3 km de l’arrivée environ pour revenir sur la 3ème féminine, qui n’est autre que Sandra Martin, que j’avais doublé auparavant, et deux ou trois autres. Je prends un peu moins de cent mètres d’avance mais ce petit groupe me redouble dans la descente finale. Je suis meilleur qu’eux quand cela monte mais ils descendent mieux. Quelques autres me rattrapent. 

Alors qu’il reste une cinquantaine de mètres avant l’arrivée, je me retourne pour voir qu’un dernier concurrent revient sur moi. J’enclenche bien le sprint pour protéger ma place mais trop tard le type a démarré avant et me double très peu avant la ligne, sous les regards des spectateurs qui apprécient ce dernier sprint.

Le speaker de la course dit alors au micro à ceux qui prennent notre temps (nous avons une puce électronique sur le dossard) : « vous leur dites doucement, doucement mais quand ils arrivent au sprint ».

Peu importe, ma performance est encore excellente ! Je suis arrivé finalement dans les 50 premiers sur 669 arrivants et 750 participants en un peu plus d’1h35. Cette course achève pour ma part un mois de juin exceptionnel en ce qui concerne mes résultats de course ! Pour juillet, je n’ai pas prévu de courses, juste des randonnées.

Le vainqueur a terminé en 1h07, le dernier en 3h01.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran