Récit de la course : La Chatvoyarde - 21 km 2015, par BOUK honte-du-sport

L'auteur : BOUK honte-du-sport

La course : La Chatvoyarde - 21 km

Date : 26/4/2015

Lieu : St Jean De Chevelu (Savoie)

Affichage : 1329 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

25 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

LA CHATVOYARDE OU LE TRAIL DE L’EDEN


LA CHATVOYARDE OU LE TRAIL DE L’EDEN

 


 



La semaine dernière, je faisais une belle course, à Buis-les-Baronnies.

Malheureusement cette belle course me laissait un goût amer puisque je terminais dernier des membres du DTTN. En pleursEn pleursEn pleurs


"BOUK T 1 SUPER TRAILER !!!"



 

Ce weekend il était prévu que l’on descende à Montpellier, je trouve le « Trail de la Pistole Volante » avec ses 220m de D+, mais jeudi soir changement de programme, on reste tranquille ici.


Dès lors trois options s’offrent à moi :

  • La Montée Pédestre des Trois Communes : pourquoi pas, tout l’ASPA y sera, mais bof pas trop envie cette année d’y aller, déjà courue 6 fois, du D+ mais que du bitume, bref
  • Le (nouveau) Trail du Lac de Paladru : pourquoi pas, surtout une première édition. Par contre je dois rentrer pas trop tard le midi, et surtout, il y a, le même jour
  • La Chatvoyarde : après une belle édition 2012 ça fait un SACRE moment que je veux retourner courir cette course atypique !! Une course de village, à Saint-Jean-de-Chevelu, avec Jacky Dominique Chantal Roger Jeannine Marcel Françoise Robert Yves Régis en bénévoles avec le sourire !! En plus j’ai l’espoir d’y retrouver Philippe8474 qui l’a mise dans son kivaoù. Le Dude (l’esprit du Trail) est en vacances de son côté.


Et rappelons ce mot de Mazbert : "La Chatvoyarde il faut la faire une fois, pas pour les paysages à couper le souffle, pas pour un parcours technique et sélectif, mais pour l'ambiance de campagne, la simplicité, la chaleur humaine, les sourires des bénévoles, l'amitié qui se dégage entre les coureurs qui se connaissent un peu tous de vue. Bref c'est une course presque en famille."

Ou encore Philippe8474 : "Franchement des courses comme ça, c'est le pied... De la simplicité, on sent le plaisir du gars qui a tracé à nous faire découvrir ses chemins, ses trouvailles, son coin..."

Voilà.

 

Ensuite : courir le court ou courir le long ? Etant donné que je n’aurai aucun ennemi ce dimanche, donc aucune pression, et qu’il me faut faire du jus (le Dude -sagesse incarnée- ne m’a-t-il pas révélé que le meilleur moyen de maigrir restait les longues sorties trail ?), déjà que cette semaine je ne suis pas sorti…

 

Ouf le Tunnel du Chat est ouvert ce week-end !

Pas Ouf ! Alors qu’il fait beau du côté Chambéry-Aix, on ressort dans l’avant-pays savoyard et c’est le brouillard inquiétant ! Radical… et tellement cliché mais vrai !

 

Le Bouk pense déjà à l'après-course



Arrivé à 8h40 (merci la Corne qui avait récupéré le dossard), malgré la météo maussade ici je trouve qu’il y a quand même pas mal de coureurs ! Bon, par contre, et comme le dit la Corne, comme on ne court jamais dans le coin -> aucune tête connue !! Alors qu’on est à 15 minutes de chez nous…


 La corne et le Bouk se rendent à la Chatvooyarda



En tout cas, il est une chose qui me tente bien : UN HOLE-SHOT !! Placé en première ligne avec les champions qui ont l’air plutôt sympa et l'air déconneur, malgré un départ volé par d'autres à « 1 » du « 3-2-1 partez », je m’envole et file faire l’imbécile devant l’Iphone de la Corne en m’étant assuré au préalable d’où il fallait aller !!

 

Ah oui, j’ai oublié une chose : le site de départ n’est plus aux étangs de Chevelu, mais à la mairie dans le centre-bourg ! Bon, on sait donc que le parcours ne sera pas identique, mais en plus on file dans le sens inverse de 2012, ça promet, en avant les surprises !

 

Après mon idiotie du départ je mets le clignotant et laisse passer la masse, c’est parti pour 20 kms.

 

J’ai un peu menti en fait, j’ai quand même reconnu deux personnages : le No Limit Team (ex-No Lopette Team), et un coureur du Bugey sosie de Bob Sinclar que je vois sur beaucoup de courses.

 

Dans le premier champ de tracteur, j’ai un rythme qui me convient, à côté de la sociétaire bleue du NLT. Quand soudain débarque à grandes enjambées… La Corne !!!

 

« T fou tu vas ratez ton départ !!! »

 





Et il fait son travail de grand reporter du DTTN avec une photo niaise envoyée à tout le team !

 

Un Km1 à 13 km/h, puis ça se tasse : ça glisse bien quand même, et quelques gouttes tombent… Premières montées, enfin premières bosses, enfin premiers faux-plats disons, les positions évoluent : derrière je ne vois plus ma NLT (improbable… Soit elle est devant, soit elle s’est arrêtée), et enchaîne ces montagnes russes façon « Trail de Noyarey km2 ».

 

Km2 l’hémorragie continue pour ma part, preuve que j’étais parti façon pistard ! Les vrais trailers me reprennent… Et enfin, ENFIN ça se tasse. Je double mes premiers coureurs, une nana blonde qui marche tout de go, et un jaune fluo aussi rond physiquement que moi !

 

Au moins, ça me donne l’objectif du jour : rester devant la nana blonde qui est, si j’ai bien compté, 3ème féminine !!

 

On court dans un labyrinthe, le labyrinthe du Bois de Lierre ! Pas mal de signaleurs, et pour cause, ça tourne dans tous les sens, et les descentes succèdent aux grimpettes !

 

Km3 passé, je suis en fait avec deux coureurs, un gars en rouge et un rugbyman en bleu. En montée je laisse passer mon rouge et fais le tampon « c’est dur pour les gros ! », « à qui le dis-tu » lance mon rugbyman tandis que le rouge en sourit ! Et à chaque descente c’est le scénario inverse, on doit faire le yoyo facilement 3 ou 4 fois dans un même kilomètre.

 

Km4 on atteint le sommet des Monts du Lierre, le rouge le sens venir et me laisse passer « à tout de suite » lui lance-je, pas le temps hélas de profiter du beau panorama qui s’offre à notre gauche !! Magnifique. Mais le DF veut envoyer le pâté !

 

C’est parti pour 1.5 kms de descente façon single comme j’ADORE !! Et les sensations sont là face à cette technicité de l’extrême !!

  • Un runner avec camel
  • Un runner avec camel mal réglé
  • Un groupe de 3 que je fume d’un coup !!

 

Mon Dieu que c’est jouissif ! Et en bas de la descente je retrouve un coureur blanc tout fin qui me déposait dans la montée, en compagnie de deux coureurs… Et plus loin je crois reconnaître mon coureur de l’Ain !

 

Hélas, Km6, Champs Michaud, un terrrrrriiiiiiible faux-plat montant s’offre à nous, avec du champs. Pfff. Hop hop, petite foulée, je regarde au sol et me dis que j’ai 6.5 kgs de moins à porter quand même ! Mais rien n’y fait, toujours cette sensation d’avoir les jambes lourdes !

 

Un ou deux coureurs me reprennent, et une fois en haut ils sont 4 juste derrière dont mon coureur rouge !! Tout ça pour ça, trop dur, trop injuste.

 

Et dans la relance, je me mets à élaborer une théorie :

 


Marge brute : temps glané à la descente façon DF


 

<Achats consommés : <temps perdu juste derrière à la montée


 

= Marge nette : positif si je reste devant, négatif je me suis fait fumer !


 

Bon, là pour le coup la marge nette est restée positive, celui de devant a filé mais je reste avec un des runners à camel, et c’est cool on retrouve les coureurs du 12 kms, enfin en l’occurrence ce ne sont pas les premiers donc c’est galvanisant de doubler du monde !!

 

Km7.5, petit coup de cul avant de basculer à droite, là je serre les dents ça ne dure pas longtemps, et hop la bascule je re-envoie du pâté et reviens sur le runner de tout à l’heure !!


Il fallait des coucougnettes au moins aussi

grosses que celles du lutin pour ne pas flancher



 Km8 on court ensemble, mais la vue se dégage, hop putain on monte dré là-bas !! « Regarde au-dessus », « Ah ouais ! ».

 

Nous voici au lieu-dit Bergin, je marche direct… Et ça revient de derrière… Dont mon coureur rouge et mon rugbyman bleu de tout à l’heure ! Messages d’encouragement réciproques, mais SURPRISE la suite de la grimpette était en fait pour le 12 kms, nous on repart pour du roulant !! Je reste donc au contact bien qu’un peu en retrait !

 

Seulement à chaque re-montée je perds du terrain, et pas qu’un peu. Ca revient encore de derrière, et en arrivant (enfin !) au ravito1, juste devant la belle Eglise de Billièmes, km10.5, qui vois-je au loin ? La blonde-objectif !! Oh non

 

Je repars motivé, content d’avoir fait la mi-course mais je me prépare à la suite moins glorieuse… Ils doivent être 3 coureurs à me prendre dans la montée au-dessus de Billièmes, à chaque fois je tente de m’accrocher histoire de retarder l’échéance !

 

 

Puis Km12 vint la blonde ! Je résiste un peu et reste à ses basques quand un looooong faux-plat s’offre à nous !! Il me semble reconnaître l’avoir descendu il y a 3 ans ! Bon, je lâche, et m’en veux à moi-même, j’aurai tenu 8 kms à un niveau correct avant de craquer et de faire la suite avec l’objectif de finir ! Mais la fin sera plus heureuse… Suspens !

 

Coup d’œil derrière :

Ouf le poursuivant est loin

Pas ouf le poursuivant est mon gros jaune fluo !! Et sa remontée est inéluctable !

 

Enfin pour l’instant présent, je ne suis pas largué-largué non plus, on déboule dans un champs, c’est l’EDEN : la forêt à gauche, la forêt à droite, nous on est dans un champs, la lumière est étrange, le brouillard est omniprésent, serais-je mort ?? Ou bien… Ne serais-je pas à l’Île du Plaisir ??

 



Merveilleux !!

 

Quelques signaleuses de la Chatvoyarde



Et après un é-nième single (c’est le pays du single ici !!!), on déboule dans les vignes. Comme un idiot je navigue côté nord, puis côté sud, et enfin la blonde est remontée, merde il fallait rester côté nord !!

 

Je salue une é-nième fois les signaleurs avant de comprendre que ce sont les mêmes que plus tôt sur la course ! On traverse Taba et ça remonte… Un enfant me pointe 166ème, euh, ça doit être les deux courses confondues mon p’tit !

 

Et mon coureur jaune me revient dessus… On croise 3 VTTistes qui indiquent le ravito pas loin et pour cause ! Je me souviens de cet endroit, on arrive à Monthoud ! Je vois AU LOIN (pour la dernière fois ?) la traileuse blonde, puis arrive enfin au ravito, km15.5.

 

Le coureur jaune continue sans s’arrêter, moi je demande un pastis et là le bénévole ne me balance-i-il pas qu’une année un coureur lui avait demandé du blanc et il en avait !! Un bénévole déconneur et souriant comme tous sur cette course, quel plaisir ! Un ancien passe, pareil que mon jaune, il ne s’arrête pas…


 Hé les gars c'est important de s'arrêter au ravito



Et voici 3 types qui arrivent et qui ont l’air de courir ensemble depuis un p’tit bout de temps ! Je repars avec eux, restant en seconde position. Et ça monte de nouveau !! Je maintiens l’effort, le nez dans les Hokas du mec de devant qui lance un « on s’accroche ! » mais il n’y a que le Bouk qui s’accroche !

 

Etrange le jaune et l’ancien sont juste au-dessus alors que je pensais avoir fait un long arrêt au ravito !

 

Hé mais…. Attendez une minute… Le mec de devant il est en HOKA, et s’il est un défaut dont j’entends souvent parlé, c’est le peu d’accroche en descentes techniques ! Et juste avant de basculer, je le passe et envoie dans la descente qui suit ! Ô combien efficace, en 100m je n’entends plus rien, et fais même la jonction avec l’ancien et le jaune fluo !

 

Km17, là je suis surpris, il ne doit pas rester 3 kms pleins jusqu’à l’arrivée, on est tout proche ?!? De toutes façons, j’abats mon AS, les dépose et pars le sourire aux lèvres, ça n’aura pas été Waterloo.

 

Bien m’en a pris car nous rejoignons une belle descente… Pas question de me faire remonter je veux vite prendre le large pour terminer tranquillement, et sereinement.

Km18 à 13.48 km/h, je suis en mode BIP-BIP !! Puis Km18.5, on rejoint la route un court instant, la signaleuse est plâtrée ! Petit mot gentil et surtout de remerciement !

 

Je poursuis ma descente fou-fou, mais hélas ça devient plat, puis plus en montagnes russes. Bon… Jusqu’à ce que je devine quelqu’un devant… Puis des bénévoles au loin encouragent quelqu’un… Et on rejoint un champs… C’est ELLE !! Misère, il m’en aura manqué un peu c’est rageant !!

 

Malgré tout il ne faut rien regretter, ne sait-on jamais, c’est le PRIZE-MONEY, et après ce dernier coup de cul, km19.2 à Vernatel, il ne doit plus rester grand-chose, je DEVALE la pente, on arrive à deux bénévoles qui indiquent « 200m encore », bon c’était plutôt 1 km mais on a l’habitude ! Et surtout je PASSE !! Et continue de dévaler, trop heureux !!

 

Voici le parking, un dernier single histoire de ne pas prendre le bitume, je reprends un autre V2 qui m’avait doublé au ravito1 du km10, puis le serre-file du 12 kms (!!), et en termine avec le micro qui lance un « On accueille le Bouk » (merci la Corne !!!) en 2h15 et 35 secondes, chrono à peu près escompté !

 

Vite Bouk on fonce au ravito d'après-course

 

Ce qu’il faudra retenir : une course locale, avec un esprit convivial tant entre coureurs qu’au travers des nombreux bénévoles et signaleurs, qu’il faut maintenir et courir, merci la CHATVOYARDE !!!

 

 

 Sophie Favier semble ravie de la performance du jour du Bouk

 

25 commentaires

Commentaire de Corne de chamois posté le 26-04-2015 à 21:28:07

Très belle course effectivement !!!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-04-2015 à 11:23:59

Etat d'esprit génial.
Convivialité +++.
Non, vraiment, à faire une fois dans sa vie de runner !!!

Commentaire de Albacor38 posté le 26-04-2015 à 21:30:31

Ah la Chatte'Gaillarde !!! L'une des courses préférées de l'Ignoble avec les foulées de la Moule et la Montée du Cuni ... Normal que notre Baron de la Motte y fasse le Hole-shot !

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-04-2015 à 11:24:28

Et hole-shot malgré un départ volé lol !!!

Commentaire de ejouvin posté le 26-04-2015 à 22:48:39

Ah, ma petite lecture du dimanche soir. Plus efficace que le traditionnel "Un supo et au lit".

Sinon, quelques phrases dont je ne suis pas certain de comprendre le sens :
* le Tunnel du Chat est ouvert ce week-end ! --> As tu passé le week end en charmante compagnie ?
* passer mon rouge et fais le tampon --> Elle était indisposée ?
* « c’est dur pour les gros ! » --> C'est bien beau d'en aoir une grosse, mais ça ne passe pas toujours, surtout dans les singles boueux.

Bon et bien encore un beau récit. L'année prochaine, faut que je prenne ton calendrier et je m'inscrit au DTTN.

Commentaire de Benman posté le 26-04-2015 à 23:25:15

Aïe, un suppo quand le bouk fait un hole-shot... c'est plutôt un suppo-rtable.
sinon, effectivement, toujours plaisants ces récits.
le bouk en mode j'envoie le pâté, c'est quand même plus sympa. La bière sans alcool: ça marche!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-04-2015 à 11:26:28

MDR !!!

Vous êtes les Raymond Devos du Trail !!

ejouvin, (si tu cours encore) viens donc faire les étapes 2, 3, 4 et 5 du DTTN 2015, pourquoi attendre !! AVEC PLAISIR !!

benman, j'ai oublié d'écrire dans mon récit que je m'abstenais de marquer ma séance de récup' pour le jeu des 365h, à savoir la flânerie du Dimanche AM à la Grande Braderie de Chambéry !

Commentaire de stphane posté le 27-04-2015 à 00:16:42

Le come back du Bouk jusque dans le CR..., de la littérature! presque aussi bon qu un derrick ou qu un walker Texas ranger..., le Bouk enflamme nos dimanche soir !
Et la blonde alors ?

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-04-2015 à 11:27:12

Prochain récit je mets des photos de Horst Tappert ou de Chuck Norris dans mes récits, excellente idée !!

Commentaire de parp posté le 27-04-2015 à 07:31:29

C'était donc toi le plaisantin du départ! Tu m'as bien fait marrer, ça met de l'ambiance! Super course en tout cas, un cadre familial comme tu dis où tout le monde est très sympa. Le parcours est intéressant je trouve, quasi exclusivement sur sentier, et relativement roulant. Un bon parcours pour un routard qui veut débuter dans le trail, par exemple.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-04-2015 à 17:20:49

Merci, et bravo pour ta troisième place !!

Commentaire de Namtar posté le 27-04-2015 à 09:05:36

Et bien la forme reviens vite ! Félicitation et bon régime (de banane)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-04-2015 à 11:27:30

Il serait temps !
Mais hier je n'ai même pas fait 50% !!!

Commentaire de Philippe8474 posté le 27-04-2015 à 10:10:51

AAAaaaargh!!
Merci pour cette belle introduction ;-)

Eh oui c'était sur mon Kivaou... mais gros coup de flemme ce weekend avec besoin de repos!!
Donc pas de Chatvoyarde pour moi... Quel regret!

Bon en tt cas une course rondement mené, où l'on sent que ça revient, une fin de course plus dans tes cordes!!! Les efforts paient!
Ca va donner!

A bientôt!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-04-2015 à 11:28:21

En 2013 j'avais eu le MÊME coup de flemme et avais raté le Dude sur la Chattevoyarde !!!
Et il ne faut jamais avoir de regret, tu le sais !!!
Des bisous

Commentaire de the dude posté le 27-04-2015 à 15:08:59

Arg je regrette encore plus de pas y être allé, mais bon ce coup-ci c'est pas ma faute entre le Bouk qui bluffe genre "j'y vais pas" et hop au dernier moment on change les plans et mon pote Fred du NLT, blessé (qui a finalement fait le 12 et a fini en marchant), j'y croyais plus.
En tout cas je confirme c'est une course bien sympa, assez roulante dans l'ensemble mais qui demande des relances en permanence, pas facile.
Les kilos s'en vont, la forme revient, la saison du Bouk sera lancée pour de bon à Rencurel, je le sens!

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-04-2015 à 17:03:48

C'est pas d'ma faute mais d'celle de Cocci !!
Plus sérieusement j'écrivais bien que je devais être à Montpellier ce w-e !
J'ignore si c'était le même parcours que le tien mais je confirme que c'est très chouette !

Commentaire de Jean-Phi posté le 27-04-2015 à 16:16:04

Je kiffe les photos tout autant que le texte. Le bouk, c'est Paris match !!!!
Et, bravo n'empêche et quelle santé. ;-)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 27-04-2015 à 17:05:02

"Le Bouk c'est Paris-Match" oui le Bouk c'est le poids (des mots) le choc (des photos) !!!

Commentaire de AKADOC posté le 27-04-2015 à 22:31:53

tu a fait comme le saucisson : tu nous as manqué a la Tronche , a Corenc et même au Sappey.
bises

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 28-04-2015 à 13:12:33

Je tiens à signaler que quand je cours, je ne marche pas sur mes coucougnettes !
Parfois, je me demande comment tu fais pour en avaler autant de kilomètres sans que le doute &#357;habite.

Commentaire de Le Lutin d'Ecouves posté le 28-04-2015 à 13:13:36

Trop fort mon t apostrophe.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 28-04-2015 à 13:27:24

Serais-tu programmateur informatique mon lutin ?
On est bien d'accord : Satan l'habite ce Bouk !

Commentaire de le_kéké posté le 28-04-2015 à 14:51:06

C'est bien, tu perds des kilos, tu fais des distances de vieux, et tu cours toujours aussi lentement, t'es passé V3 ???
Moi j'y crois pas à la renaissance du phœnix (et ça me ferait trop chier de reprendre un jour une rouste).
Sinon on annonce le grand retour d'un champion, du coté du Connex, affaire à suivre ...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 28-04-2015 à 15:51:38

Toi tu es trop trop méchant je vais boycottez le Trail du Connex !!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran