Récit de la course : Beaujolais Villages Trail - 110 km 2015, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Beaujolais Villages Trail - 110 km

Date : 11/4/2015

Lieu : St étienne Des Oullières (Rhône)

Affichage : 1487 vues

Distance : 110km

Matos : normal

Objectif : Terminer

13 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

UBVT 1er Cru

 


Ce n'était bien sur pas raisonnable de partir sur les 112 km et 4700 D+ de cette première édition de l'Ultra Beaujolais Village Trail avec un genou en vrac. Tout le monde me l'a dit et répété, je le sais, j'assume, j'espère que je n'aurai pas a le regretter ...





J'avais entraîné  mon poteThierry dans cette nouvelle aventure trailistique et le WE était prévu et organisé de longue date. C'est ainsi qu'aprés un voyage sans encombres, l'Elsasser camping car de Snoopy la banane se retrouvait promptement installé aux abords du Stade de St Etienne des Oullières le Vendredi en fin d’après midi.


Quelques collègues trailers viendront nous rejoindre un peu plus tard pendant que les jeunes footeux locaux s'en donnent à cœur joie sur la pelouse ... 



La soirée sera consacrée comme il se doit aux derniers préparatifs et à l'inévitable pasta préparée cette fois par le chef Snoopy ... On envisage plusieurs scénarios en fonction de ma decision du lendemain de partir ou pas, ou bien de suivre la course à VTT. Un peu plus tôt j'ai fait un tour de pâté de maison en trottinant couçi couça ... Et puis bien sûr au lit de bonne heure !!! 

Samedi matin, le reveil sonne à 2h30 et notre Snoopy Elsasser, toujours égal à sa réputation, à déjà la banane à l'heure du petit déj ... 



La météo nous a annoncé du beau pour la journée, on s'équipe en conséquence. J'opte pour un corsaire afin de garder mon genou délicat bien au chaud, un maillot court avec les manchettes, un buff, des gants legers et un coupe vent pour le départ et une ceinture avec deux bidons, quelques barres et pates de fruit, de la poudre energétique pour recharger. Avec des ravitos ou points d'eau tous les 10/15 bornes, ça doit le faire. Au pieds j'ai mis les Brooks Cascadia qui m'avaient assurées la première moitié de l'UTMB, une valeure sure. Dans le sac relais du km 64 j'ai mis les Mizuno en secours avec un équipement complet ,un peu de bouffe, des gels, de la poudre ... Nous sommes à quelques minutes à pied de la Salle des Fêtes ou le chrono sera déclenché à 4H pétante.

Je me suis décidé à partir, mais je ne sais pas pour combien de temps, si je vais faire 10 km, un peu plus, ou moins. L'objectif secret est de rejoindre le premier ravito au km 15, et ensuite on verra ... 

Ambiance ... 









François D'Haene, premier lauréat de l'Ultra Trail World Tour avec notamment des victoires au Mont Fuji, à l'UTMB, à la Diagonale des Fous .... Par ailleurs vigneron dans le Beaujolais, parrain de l'épreuve, et qui participe pour le fun en relais ...



Je pars tout ce qu'il y a de plus tranquille, en étant bien à l'écoute du genou et du reste et je me retrouve vite en queue du troupeau ... Mon tendon est sensible, mais la douleur est supportable. Ma foulée n'est pas légère, je cours un peu coincé mais je sens que l'affaire est jouable jusqu'au premier ravito. Au moins pour éliminer en partie les glucides plus que largement ingurgités au cours des 3 derniers jours. Un feu d'artifice illumine le ciel en haut du premier talus, nos hôtes soignent les ultras.

Il fait encore nuit lorsque je passe à Romarand, aprés un peu plus de 2h de course ... les premiers sont passés 45' plus tôt. Pffff !!! Le ravito est sympa, tout est calme, feutré. David le boss est là, nous explique un peu la suite .... “si ça va pour vous, ça va pour moi” nous lance t-il. Y a pas à dire, j'aime cette ambiance. La douleur n'a pas vraiment augmentée, la température est agréable, j'ai tombé le coupe vent et donc j’enchaîne ... Objectif Beaujeu au kilométre 26.

Le jour se lève, la nature Beaujolaise se dévoile, les trailers sont heureux ...






Beaujeu, très joli petit village ... 


Les bénévoles sont nombreux pour nous guider et sécuriser les passages délicat. On trouve même des toilettes (qui tombent à point). Pas de doute, l'organisation est vraiment nickel. Sur la table de ravito c'est parfait ... Le comté ne fait pas trop local, mais il est vraiment délicieux et je me lâche déjà. Va falloir éliminer ça ... Alors allons y jusqu'au Col de Crie, kilomètre 39 .




Je suis accompagné un moment avec un coureur local, qui m'indique la Croix tout en haut de la montage ... “On va là bas, un sacré morceau !!!”. Je me gourre deux trois fois dans les bifurcations, mais à chaque fois un collègue me siffle pour me remettre sur la bonne piste. Pas de doute, c'est bien par là .... 


Une grosse pensée pour Estelle qui bosse à cette heure et m'envoie un petit SMS d'encouragement  . Et puis aussi pour nos jolies et courageuses filles du CCK qui profitent la belle sortie entre Allemagne et Suisse, derrière l'excellent Capitaine Panda ...


Retour en terre beaujolaise, ou la météo n'est pas vraiment celle que l'on nous laissait espérer ....


La fameuse Croix de Rochefort et mon coureur local ...



Un peu plus tard j'apercoit un écusson Kikourou sur le sac d'un coureur ... J'étais bien au RV pour la photo de départ, mais je n'ai vu personne. Alors t'es qui toi ??? ... C'est donc là que je fais donc connaissance pour de vrai avec Chti Gone avec qui j'avais déjà pu échanger sur le Forum. On partage nos sensations ... Bon vent Chti Gone.



La douleur est toujours là, diffuse et supportable. Je ne sais toujours pas jusqu’où je vais pouvoir aller ...


Une belle dégringolade plutôt roulante nous dépose au Col de Crie. Avec des cannes en état, ce passage m'aurait bien plu. Là, je me dois d'assurer ... 



Nous voila donc au troisème ravito, on peut y trouver de la soupe aux pâtes. Excellent pour remettre le Poucet à niveau avant une section de 20 km qui s'annonce difficile et le passage au Mont St Rigaud, sommet de la course ... J'ai fait 1/3 de la course, je commence à me dire que je pourrais aller jusqu'à Poule les Echarmeaux ou est placé notre sac relais.

Une jolie cascade dans la montée ... il faut agripper ou on peut, enjamber quelques troncs. Du trail pur jus. 


La tour en haut du Mont Rigaud ... il faut grimper en haut pour faire la photo kivabien kizondi les organisateurs .... 


Il y a quelques supporters pour nous encourager, ça fait toujours plaisir.



Un kilométre plus loin, au début de la descente on trouve la fontaine signalée par le Road Book. Ca coule à flot ... “c'est une fontaine miraculeuse “, me lance une randonneuse qui passe par là. Alors ça tombe bien, j'y rempli les bidons au taquet et c'est reparti mon kiki.

Le soleil perce un petit moment et la température grimpe vite ... 



Propières, kilométres 57 ... des bénévoles dévoues, double soupe pour le Poucet. Rest 10 pour rejoindre Poule. On y croit plus que jamais ...



La Roche d'Ajoux, le traceur nous a prévu une petite boucle sur le haut du caillou pour bien profiter du paysage ... les nuages sont déjà de retour, je remets les manchettes ...



Poule les Echarmeaux ... J'attendais une bonne soupe, mais cette fois il n'y en a pas ... Tant pis, pas de soupe, pas de photo. Et va pour un taboulé avec jambon et fromage ... Je recharge les bidons et ma pochette en barre et gel. Un petit coup de crème anti inflammatoire sur le tendon et je repars avec une poignée de tuc que je fais glisser en marchant dans le début de la longue ascension qui suit. Tout s'est enchainé naturellement, logiquement, automatiquement. C'est seulement à ce moment là que je me dis : “ben mon gars, tu vas aller au bout” !!! 




Il y a pratiquement 20 bornes a faire en autonomie jusqu'au ravito suivant, c'est un gros morceau, il faut gerer et courir avec la tête ... et de ce coté là c'est OK, je ne doute plus . La fatigue commence à se faire sentir, les cuissots deviennent douloureux, ce qui d'ailleurs me fait un peu oublier le tendon grincheux. Je suis motivé par le fait d'apercevoir Pat qui doit assurer une traversée de route au kilomètre 83 ... J'entends les voitures, je devine la route, la descente est abrupte et me fracasse la carcasse. Ben Zut alors, Pat n'est pas encore arrivée. Tant pis, on se verra plus tard. Le ravito de Claveisolles n'est plus très loin ...

Claveisolles, kilométre 86 ...


Re-double soupe, c'est pratiquement gagné ... J'ai une grappe de coureurs en ligne de mire. Tout le monde à l'air bien entamé et je me trouve pas si mal que ça. J'assure toujours un petit tempo pépère qui me permet de gratter quelques places avant de basculer au redoutable Mont Soubran.


Me revoila seul, et j'observe que le balisage n'est plus comme avant ... la rubalise à changé, il n'y plus de panneau UBVT, une patte d'oie me semble vraiment douteuse et le ravito du kilomètre 100 n'arrive toujours pas. Un méchant doute m'envahit ... Ouf, j'apercois enfin un trailer au loin, puis un Vttiste (de l'organisation ??) me rassure : “le ravito est à 700m” .... 700 m qui m'ont paru durer une éternité ... M'enfin, voila la Sablière pour une dernière soupe, il reste alors une bonne dizaine de bornes à gérer pour boucler cet UBVT ....

On retrouve le vignoble et une terrible descente dans la caillasse. Aie aie aie. Puis le bouquet final avec une section hors piste droit dans le pentu dans la forêt, terrible !!! On débouche sur une grosse ferme (Ste Marie ???), avec une joli panorama ... Il n'y a plus qu'à laisser glisser jusqu'à St Etienne en profitant de la belle lumière de cette fin de journée ...




C'est gagné pour le Poucet sur une patte, en 16h13 ... J'aurai droit à mon tee shirt finisher, a la bouteille de Beaujolais spéciale UBVT et à la délicieuse soupe de mamie Jeannette. 

Je retrouve Snoopy la banane déjà douché au camping car .... BravoThierry, super perf pour l'Elsasser Trailer qui termine a une excellente 24ème place en 15h39. Nous pouvons profiter de la soirée, avec une excellente entrecote accompagnée du petit canon kivabien ... Trop bien, MERCI les bénévoles dévoués !!! 




On ne peut pas vraiment dire qu'on a bien dormi. Avec l'excitation de la course et nos carcasses fracassées, difficile de trouver le sommeil ... Pourtant, il parait que j'ai fait de la trompette toute le nuit. Bizarre, je me souviens surtout de la galère pour sortir du sac de couchage et aller faire les ombreux petits pipis de la nuit (because “St Yorre rend moi fort”) .... Ben ça, ça le fait bien marrer notre Banana Elsasser (qui a quand même des p'tits yeux ce matin ). En tous cas, encore une fois, c'est bien mon estomac qui m'a réveillé ... 


Pendant qu'on emmerge doucement, ça grenouille déjà pas mal sur le parking du stade. Les coureurs du 42 et du 26 se préparent. Certain nous regardent bizarre avec nos démarches de p'tits vieux entrain d'équiper nos VTT pour la matinée. On a prévu d'aller faire un petit tour sur le parcours pour se dérouiller les pattes et pour encourager Patricia qui prendra le départ du 14 km un peu plus tard.



Snoopy en guest star ....



Coup de bol, on tombe par hasard sur notre championne qui s'échauffe dans les vignes à la sortie du village. Présentation entre mon amie beaujolaise et mon ami alsacien ... 



A St Etienne des Oullières, Pat retrouve ses racines. Elle est rayonnante ... 



Voilà déjà les courses des gamins. Les conditions sont idéales ... Bien sûr on couine d'un peu partout, mais ces instants sont magiques. Du bonheur en (grosses) barres ....















A quelques minutes du départ du Tour des Z'ouilles ... 

 
 

 







On a bien essayé de mémoriser le parcours du 14, mais bon pas simple ... 



On croise David qui nous conseille de prendre le parcours en sens inverse. Bon plan, ainsi on ne gênera pas les coureurs. 



Et on tombe rapidement avec les premiers du 26 km qui en finissent déjà ....







On continue de remonter le parcours en encourageant les trailers du jour .... C'est beau un trailer en plein effort. C'est beau le Beujolais sous le soleil ...














 









Dimanche, toutes les photos des trailers :

https://picasaweb.google.com/104566950668648610050/BeaujolaisVillageTrailDimanche?authuser=0&feat=directlink


Et voila notre championne dans un passage bien raidasse ... Allez Pat !!!!!


Patricia s'en sortira très bien, avec une superbe 149 ème place au scratch.

BRAVO Pat ....



Nous passerons le début d'aprés midi ensemble en attendant les podiums ... Patricia nous enseigne les bases du régime Paléo. Le gras c'est tout bon qu'elle nous dit. Ca tombe bien parceque le jambon à la broche avec les patates sautées proposés par nos gentils bénévoles, c'est impeccable. 

L'organisation toujours impeccable respecte parfaitement le timing. La remise des prix se termine par le podium de l'Ultra de la veille. Les 5 premières filles et les 5 premiers hommes sont récompensés. Juste un tout petit bémol pour le découpage maison (quel rapport entre un jeune V1 et un vieux V3 ???) et l'oubli total des catégories ... 

Bénédicte Masson l'emporte chez les filles en 15h49', 27ème au scratch ... à peine 30'' d'avance sur Sonia Semmad qui à terminé en marchant, tout juste devant moi, et qu'elle a du ramasser dans le final ...


Frédéric Déplanches est le premier vainqueur de l'UBVT ... Il termine en 11h13 devant le local Yann Noury et Jean Sébastien Braun. Il s'affiche rarement dans les magazines et n'est pas (encore) très connu, mais le barbu est un sacré gaillard , vainqueur notamment de l'UT4M 2014.


SCRATCH UBVT
 
http://www.beaujolaisvillagestrail.com/media/uploaded/sites/4968/document/552aa7a8c4a60_20150412ScratchULTRA.PDF


Avant de nous séparer, c'est maintenant Thierry qui fait un cours de camping car à Patricia ... Trés réceptive la Pat, branchée sur le sujet en prévisions de bons plans à venir avec son compagnon André, qui aujourd'hui s'éclate sur la Bisou du coté de Bourg en Bresse.



J'ai bien cru que le Snoopy allait lui vendre l'engin et qu'on allait renter en VTT ... 



Finalement retour tranquille en Alsace ... MERCI THIERRY, MERCI PATRICIA ... 

A bientôt pour un nouvel épisode dans la Drôme à l'occasion du grand WE du 8 mai. Pour l'occasion nous laisserons l'Elsasser Camping Car au garage et nous partirons à l'aventure avec les bons plans (enfin, on espère) SNCF ...




 

 

13 commentaires

Commentaire de Bacchus posté le 15-04-2015 à 21:20:33

Ca c'est du compte rendu Elsasser !!
Bravo pour vos perf, merci pour ce CR détaillé qui m'a permis de découvrir les parties que j'ai finis de nuit

Commentaire de poucet posté le 16-04-2015 à 20:29:42

Merci Bacchus. Bravo à toi également d'être allé au bout de cet UBVT vraiment pas facile, surtout en terminant à la frontale. Super !!!

Commentaire de flyingkitty posté le 15-04-2015 à 21:26:52

Très jolis paysages.
Ca a l'air vraiment sympa.
Bravo pour la ténacité.

Commentaire de poucet posté le 16-04-2015 à 20:37:37

Merci Miss Marathonienne ... Oui oui, le Beaujolais c'est très sympa.Il y a beaucoup moins de monde que sur les Champs Elysées, mais c'est la même ténacité qui permet de passer la ligne. Bravo à toi.

Commentaire de SoniaS posté le 16-04-2015 à 08:04:13

Bravo à toi, moi, j'étais out , perdre sa1ère place km 106 cause double balisage avant ravito 103, remise sur le parcours par l'organisateur et un bénévole le reste !!!
Bravo encore et à bientôt sur les sentiers

Commentaire de poucet posté le 16-04-2015 à 20:42:57

Pfff, je comprends ta déception ... C'est vrai que cette section avant le dernier ravito c'était un peu hasardeux au niveau balisage. J'ai eu du bol de tomber sur le Vttiste à ce moment ... N’empêche que tu as quand même fait une très belle course, tu peux être fière de toi!!! BRAVO Sonia.

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 16-04-2015 à 15:26:56

Bravo Poucet ! Ca me fait plaisir de voir que tu as pû terminer, j'espère que ton tendon n'a pas trop souffert et que tu seras prêt pour la suite ?
Beau récit avec plein de photos, c'est très chouette et on se rend bien compte des paysages...
Je vois que tu te rends dans la Drôme à Crest chez Jack26, c'est génial tu verras (j'ai dû y aller 5 ou 6 fois, j'adore !)
Profites-en bien, régale toi Poucet;
@+
Philippe

Commentaire de poucet posté le 16-04-2015 à 20:49:34

Merci Philippe, sympa ton attention sur le fil Kikou. Le tendon a bien morflé quand même, et ensuite j'ai merdouillé en mettant de la glace directement sur la peau ... le résultat n'est pas beau à voir.
Ces prochaines semaines vont être bien remplies avec pas mal de vélo ... J'espère que tout sera remis en état pour Crest. Je connais un peu aussi, j'ai déjà fait deux fois l'Ultra ... Cette année il parait qu'il va y avoir des surprises. Et puis je me lance sur la challenge pour la première fois.
Au plaisir de te revoir à Gérardmer.

Commentaire de PhilippeG-586 posté le 17-04-2015 à 09:36:39

Aïe, aïe, Poucet, c'est vrai que pour glacer, il faut mettre un linge entre la peau et la glace...
Bonne chance pour le challenge, j'ai déjà essayé mais impossible de repartir le Dimanche sur 42 :-)
OK pour Gérardmer, avec plaisir ;-)
Bonne récup:
Philippe

Commentaire de yanshkov posté le 17-04-2015 à 07:44:59

M'autorises tu à te chiper quelques photos pour agrémenter mon CR à venir ?

Commentaire de poucet posté le 17-04-2015 à 09:25:21

Bien sur Yann. No problemo, chipes tout ce que tu veux.

Commentaire de gilou01 posté le 19-04-2015 à 14:35:26

super recit merci pour les photos belle balade je comfirme et donne bien le bonjour a snoopy ce fut un compagnon de balade bien cool pendant 100km desolé pour le dimanche j etais sur le parcours du 46 pour encourager les potes a bientot sur une coure ou a la buvette

Commentaire de philkikou posté le 26-04-2015 à 11:26:26

Toujours une activité incroyable Poucet !!! en pleine préparation du Paris Brest Paris et pour varier les plaisirs 2 "petits" Ultra Trail avec le Beaujolais et la Drôme de Jack !!

bravo à toi et pour ta gestion de la course...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran