Récit de la course : L'O'Rigole - 82 km 2014, par caro.s91

L'auteur : caro.s91

La course : L'O'Rigole - 82 km

Date : 6/12/2014

Lieu : Le Perray En Yvelines (Yvelines)

Affichage : 945 vues

Distance : 82km

Matos : Fellcross Salomon et guêtres Raidlight

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Origole 2014 … by Caro

Origole 2014 … by Caro

C’est presque la fin de l’année et c’est donc l’heure des bilans aussi.

2014 aura débuté dans la boue avec le Raid 28 et elle se finira dans la boue aussi, celle de l’Origole, ma foi très voisine puisqu’en janvier nous n’étions pas passés bien loin du Perray en Yvelines.

 

L’Origole 2014 était ma 3ème participation. Après 2009 et la version 28km, j’avais couru en 2010 la version 75km sur un parcours bien enneigé. Après le long break pour cause de blessure je m’étais finalement et tardivement décidée à venir sur l’Origole, du fait de la rareté de cette course, un peu atypique et hors norme pour la Région Parisienne.

Après l’enchaînement du GRP 120 et du Trail 91 à 3 semaines d’intervalle, j’ai décidé de me reposer sportivement, mais la charge de travail que j’ai eue ne m’a pas permis de me reposer ainsi que je le souhaitais. C’est donc avec une bonne fatigue et un entraînement des plus restreints que je vais courir cette Origole 2014.

Et pourtant les inquiétudes qui transparaissent sur le forum de Kikouroù ne m’affectent guère. A défaut d’avoir le physique qu’il faudrait, je sais que mon moral et mon expérience devraient me permettre de rallier l’arrivée sans encombre. Enfin, c’est ce que j’espère !!! J’ai même annoncé un créneau de course entre 11h37 et 11h47, basé sur 84,6km, et donc un objectif de 12h !

Le samedi arrive enfin. Je me décide à préparer mon sac à 16h30, alors que j’ai RV à 18h30 au gymnase pour poser la banderole Kikouroù avant de rejoindre la pizzeria et le repas que Trailaulongcours a organisé pour 19h. Autant dire que le sac est vite fait. Je prévois tout de même de pouvoir changer de chaussures si le terrain est trop boueux et aussi de top si j’ai froid ou trop chaud !

A 18h30, on se gare facilement dans la ZI. Je reconnais le grand gymnase où j’étais allée en 2010 pour feu le TVC  (Trail de la Vallée de Chevreuse). Il y a déjà plein de monde connu, avec Patricia et Le Castor junior qui sont les premières personnes que je rencontre. Je récupère mon dossard, j’ai eu droit à un numéro de favori, le 3 et cela m’irait bien si je parvenais à finir sur le podium à la même position !

Pour l’instant on va commencer par aller déployer la banderole dans le gymnase et poser les sacs. A 19h, c’est finalement une bande d’une douzaine de kikous qui va aller ainsi en ville. 800m d’échauffement en marche rapide. Finalement nous serons 16 à une table qui mêle les anciens et les nouveaux ! Et c’est parti pour les pâtes ! Pour moi ce seront des pâtes au saumon. Dessert et café ! Je ne sais pas pourquoi mais les apéritifs, vins et autres spiritueux n’ont pas trouvé acquéreurs. Franchement j’aurais bien pris une deuxième ration, mais, bon, on peut encore acheter une assiette à 3 Euros au profit du téléthon. On règle et on retourne au gymnase. Il ne fait pas franchement froid mais plus bien chaud et la lune est là, quasi pleine. Il serait peut-être temps de quitter la petite robe affriolante, le blouson et les bottes de ville pour une tenue un peu plus en rapport avec les activités nocturnes prévues pour ce samedi soir !

Je vais donc me préparer soigneusement. Un tout petit peu de crème sur les orteils pour me donner bonne conscience, des boosters aux mollets, mon collant de marque (Lidl), mes chaussettes trouées, mes guêtres de panthère Raidlight, mes Fellcross 2, ça c’est important si il y a de la boue. En haut, par-dessus mon inévitable brassière Anita, ce sera un p’tit débardeur isolant et une couche chaude avec le tee-shirt Akammak qui se règle avec un zip et puis le buff Kikouroù pour protéger le cou de l’air froid. Le bonnet rouge taggé à mon nom  restera a priori dans le sac, mais les mains seront-elles couvertes comme il faut ! Il faut encore remplir poche et bidons et je ne trouve pas d’eau froide !!! Finalement ce sera le Mulot qui me fera le plein. Je prends quelques barres et compotes dans les poches du sac. L’éclairage sera confié à Florian de Stoots avec la déjà vielle Stoots 400, Mickey ayant pris sa Stoots dernier cri pour aller courir au profit du téléthon avec son fils.

Entre temps il y a eu la photo Kikouroù, j’ai dit bonjour à plein de monde et j’ai même réussi à me faire refiler le 06 de l’organisateur. C’est sûr que j’ai une touche, n’est-ce pas Etienne !!! J

Le briefing, personne n’est vraiment attentif alors que c’est super important. Bref j’ai retenu qu’on a applaudi les bénévoles comme il se doit. Puis le troupeau va se diriger lentement vers la sortie où nous nous faisons contrôler et initialiser nos puces. Ca va gratter ! J Avec tout ce monde le départ doit être retardé de quelques minutes.

B1 : 22h06. Au départ je suis avec JCDUSS et Tom. Je les vois s’éloigner à grandes enjambées. Ca part relativement vite devant. Normal les premiers ne courent qu’un 31km et personne ne sachant qui est qui, ca fonce de partout sachant qu’après 900m on attaque le premier sentier, qui est un peu gadouilleux. Bref je suis le train en pensant qu’on va beaucoup trop vite collectivement. Une rigole, premier (et seul) bouchon pour la franchir. Le terrain est roulant. Dans mon souvenir il y a moins de côtes en single track que dans le passé. A peine 1h pour 10km, ca ne va pas le faire longtemps (en tout cas pour moi). Un peu avant les Mesnuls on m’annonce 4ème F à plusieurs reprises, mais sans savoir sur quelle course !!! Pas inquiète je cours maintenant à mon rythme, un peu moins vite mais toujours trop vite par rapport à la B3 que je redoute. Je vais ralentir en fin de boucle déjà quand je vois des tas de lumières qui reviennent en face de moi. Telle les moutons, j’ai moi aussi manqué une bifurcation pourtant des plus visibles et continué sur le grand chemin alors qu’il fallait prendre le sentier boueux dans lequel on allait beaucoup moins vite… 200 ou 300m de débours ce n’est pas la mort. J’avance à un rythme plus faible mais régulier et on va se retrouver au gymnase en environ 3h20. Je suis parait-il 2ème F sur le grand trail. Ravitaillement un peu dans la bousculade, il y a beaucoup d’arrivants qui ne repartent pas forcément. Je vois JCDUSS arrivé quelques minutes avant et  je repars devant lui.

B2 : Quand je repars je vois Patfinisher et Jack91 qui arrivent au gymnase et qui  ont l’air bien. La reprise sur le goudron n’est pas des plus aisées et je trottine à petit rythme, rythme qui fléchit quand j’attaque le plat herbeux et la boue qui va avec. Pas beaucoup de forces dans les jambes, impossible de faire monter le cardio au-delà des 130 de moyenne, je sens que cette B2 ne sera vraiment pas facile. J’ai l’impression de me traîner, impression vite confirmée par mon chronomètre. Je suis souvent à 7km/h. Vers le milieu de la boucle, JCDUSS va me rattraper et il ne va guère plus vite. Nous finirons la B2 ensemble. Pas de souci de balisage mais je ne prends pas vraiment de plaisir dans cette B2 collante et glissante. La fin de boucle se fait de nouveau sur goudron et en sortant des bois le froid est vraiment vif ! En arrivant en ville nous voyons les premiers du 53km déjà prêts à partir et en train de gratter les pare-brise des voitures. Nous sommes autour des 6h15 de course. Et il faut se ravitailler. La soupe chaude fait le plus grand bien. Préventivement je change de batterie de ma frontale alors que JCDUSS m’attend. J’enfile mon coupe-vent. Tom a abandonné et Tonton finit 4ème du 53km. Chapeau.

B3 : Après environ 15min d’arrêt, on repart. Je sais pertinemment que la course commence maintenant. En principe 31km nous attendent avec 1200m D+, donc un effort presque équivalent à ce que nous venons de faire.  Mon objectif de 12h me semble encore atteignable.

Le début de la boucle est assez plat et roulant. Ca va mais je sens bien que mes jambes ne sont pas du tout en forme. Si besoin était j’en ai la confirmation  quand nous attaquons à Auffargis la première côte qui se situait juste après le départ du TVC. Impossible de courir en montant et même impossible de marcher vite.  Je sens que ça va être difficile de tenir le 6km/h sur la boucle qui était mon objectif. En effet le parcours est sympa, le terrain beaucoup moins boueux que sur B2, mais moi je suis en panne. Je ne m’en fais même pas. Impossible de boucler un km en 10 min et même en 12 min c’est difficile. JCDUSS m’attend patiemment en haut de chaque côte et en bas de chaque descente qu’il dévale alors que moi j’économise mon genou de tous chocs non strictement nécessaires ! Les heures passent mais nous n’avançons guère. Au début de la B3, pas mal de coureurs nous ont dépassés sans que je ne puisse les suivre. Puis nous avons croisé ceux qui ont choisi de faire la boucle à l’envers ! Mais maintenant plus personne ne revient sur nous. La carburation va revenir un peu quand nous retrouvons un peu de plat et l’idée que nous allons bientôt rentrer. C’est le moment que je choisis pour glisser et me faire un peu mal au genou et au mollet. Ça tire un peu mais ça passe petit à petit. Cette fois nous sommes à la cascade après 11 côtes ! Nous traversons la route et nous allons repartir sur le versant opposé. L’objectif de 12h évolue plus sur 12h15 au rythme où nous allons. Les côtes sont toutefois moins prononcées et puis pour la première fois depuis plusieurs heures nous rattrapons des concurrents. Bref la situation s’améliore, la moyenne remonte, nous reprenons des places. Tout va bien lorsque le Mulot nous annonce qu’il reste 6.5km alors que ma montre indique déjà 80km. De la rallonge, l’objectif de 12h ne sera pas facile à atteindre. Mais bon, nous ne faiblissons pas et finalement nous rentrons en 11h46 avec une rallonge de 1.5km par rapport à ce qui avait été annoncé au départ de la course !!! Objectif de temps atteint. Je n’avais pas les moyens physiques de faire mieux cette année. 44ème place, 2ème F, même en pleine forme je n’aurais pas pu aller chercher la première, que je n’ai pas vue de la course !!!

Peu avant l’arrivée sur le goudron, voilà la team Kikouroù qui nous accueille, renforcée par Trinouille qui officie en photographe. Nous trouverons aussi Bert qui est venu à vélo depuis Paris !

Pas mal de Kikoureurs vont arriver mais je vais les manquer étant partie à la douche profiter de l’eau chaude et papotant dans les vestiaires. Je discute ensuite à droite et à gauche, je ne vais aller manger que fort tardivement. Et puis ce seront les podiums où je récupérerai la coupe pour Kikouroù, vainqueur du challenge par équipes, et celle de Etienne, premier SE du 86km.

Un grand merci à Alex pour m’avoir accompagnée la moitié de la course.

Au final, le retour en voiture n’est pas facile, ayant tendance à somnoler. Ce sera une bonne sieste avant de dîner et de me recoucher dans la foulée. Très peu de courbatures, pas d’ampoules, releveurs à peine sensibles, je n’ai pas vraiment l’impression d’avoir couru un ultra !

Debriefing : Sans entraînement et fatiguée, la course n’est passée que parce que j’ai un « fond » important, que je connais la distance et que mon moral est au beau fixe. Ce n’était pas un objectif majeur de la saison mais un bon entraînement et je suis pleinement satisfaite de cette dernière course de l’année et surtout de mon retour en compétition en 2014.

Place au repos (enfin, si on peut dire) avec le Raid 28 en prévision, là aussi pour un bon entraînement de nuit. Ensuite commencera réellement le travail de fond en vue de ma saison 2015, toujours pas programmée. 

2 commentaires

Commentaire de bubulle posté le 12-04-2015 à 17:33:56

Merci pour ce commentaire même tardif.... Je t'aurai donc couru après pendant toute cette Origole, on dirait....:-). Mais l'honneur est sauf puisque je ne t'ai point rattrapée (j'aurais pas osé, en plus, le respect, c'est ça....:-) ).

"Le Raid 28 en prévision" : bon, là, comment dire....il est un peu passé. C'est ton prochain compte-rendu ? ;-)

Commentaire de caro.s91 posté le 12-04-2015 à 17:52:55

Tu as raison, j'ai un bon retard dans mes compte rendus. Mais si j'étais de mauvaise foi je dirais qu'il s'agit du Raid 28 - 2016 !!! :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran