Récit de la course : 10 km de Lisses 2015, par Pere Noel (le vrai)

L'auteur : Pere Noel (le vrai)

La course : 10 km de Lisses

Date : 22/3/2015

Lieu : Lisses (Essonne)

Affichage : 458 vues

Distance : 10km

Matos : Nike Air Icarus +
Chaussette Zamst HA-1

Objectif : Battre un record

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

I did IT !

I DID IT !

Un 10 km ce n’est pas la course la plus palpitante à raconter, mais c’est quand même le passage obligé des coureurs, un exercice quasi incontournable. Alors je vais vous raconter mon 10 km à Lisses, à coté d’Evry pour ceux qui ne situerait pas (ce qui était également mon cas avant de m’y rendre aujourd’hui Sourire

Cette course là je voulais la faire car j’étais resté sur une déception que je qualifierais d’immense, de  38:02 en 2014 soit 6 secondes de moins que mon précédent record de 2013 de 38:08 … Un an, 6 secondes  … c’est tout ? Pourtant je m’étais entrainé sérieusement en courant 3 séances/ semaine, en incluant une séance de fractionné sur piste.  Qu’est ce que je faisais de mal ?

Si je parle un peu longuement de l’avant course, c’est qu’un 10km est avant tout une course qui se joue bien avant, à l’entrainement ! Je suis tombé sur un livre que l’on m avais offert et que j’aurais du lire attentivement il y a bien longtemps.J’ai découvert la technique de base pour ce type de course et décidé de partir sur un plan en 3 séance par semaine (parfait !!!)  C’est mon rythme idéal, et ça me laisse le temps de faire du VTT et de récupérer. Une parenthèse pour ceux dont je lis parfois les récits et qui arrivent à enchainer 5 ou 6  voir 7 séances, le boulot et la vie de famille je vous dis bravo !! … J’en suis loin

 J’ai découvert qu’il fallait travailler son allure spécifique longue (l’allure du 10km), en enchainant des 1000 / 2000, travailler sa vitesse par du fractionné court comme du 30’30, 45’45 voir 45’30 !  Je suis parti avec  2 objectifs : Passer sous les 38 étant le minimum et passer sous 37’30 étant le deuxième ! Je me suis donc entrainé sur cette base.

 

Lisses nous voila,

 

Lisses ça tombe bien, c’est 3 semaines  avant le Trail du Josas , pas trop loin de chez moi , réputé roulant , et avec beaucoup de coureurs de club ;  La promesse de ne pas se retrouver isolé , et de toujours avoir des coureurs en point de mire

J’arrive 45  min avant, garé dans une zone industrielle. Un lieu « sympa » comme le sont les zones indus un dimanche matin ! Heureusement qu’il y a des gens garés un peu partout ça donne un peu de vie ! Dans l’entrepôt à coté de ma voiture, derrière le grillage, des  poules courent en ce lieu abandonnée,  vision surréaliste, (ou élevage en vue d’un rite vandou peut être ?Rigolant)

 

Pas trop le temps de tergiverser, je vais chercher mon dossard et me change. Il y a du vent quand même et il fait frais ! Je retourne à ma voiture en trottinant  déposer mon sac, ça sera mon début échauffement ! Je me sens bien, j’ai les jambes légères. Je retire ma polaire, heureusement que la course commence dans 15min car j’ai vraiment froid en tee-shirt manche courte avec le vent ! Quelques minutes de jogging, quelques étirements et me voila au milieu des autres, dans le dernier tiers du peloton. Je ne pouvais pas m’approcher davantage sans resquiller. Egalement j’avais dans l’idée de faire une deuxième moitié de course plus rapide que la première, car j’avais tendance à faire l’inverse dans ce type de course. (et à m'effondrer au final)

 

Bang !! C’est le départ, 8 secondes environ pour franchir la ligne. Pas trop de bousculade, on se retrouve rapidement sur une large avenue ou je peux doubler facilement … Même en étant groupé je sens qu’il y a du vent. Les sensations sont moyennes sur ce 1kilo en 3’44

Je continue de doubler petit à petit, mais le vent fait mal quand même. 2eme kilo en 3’46

On arrive à une boucle et la tout de suite  beaucoup moins vent ! C’est tellement agréable, je laisse dérouler la foulée et j’arrive à rattraper la 3eme féminine. 3eme kilo en 3’41

Je double de moins en moins de personne, mais la deuxième féminine du moment quand même  ! Elle a l’air super jeune … Je passe le 4 ème kilo en 3’45 je suis à mon rythme je suis bienSourire

Les sensations sont toujours bonnes je me laisse aller, j’ai dans l’idée que je vais pouvoir  donner un coup à mi course. Je passe le 5eme kilo en 3’40

On se retrouve sur le parcours du début, avec le vent de face, ça fait mal. Le cerveau commence à moins retenir et à juste essayer de rattraper les gens devant. Pour l’instant personne n’est revenu de derrière et je vois que certains coureurs luttent ! Je sers les dents également. Passage du 6eme kilo en 3’45

Je suis content j’ai encore des jambes, je me rapproche d’un groupe de 2 coureurs dont un petit jeune de 18/19 ans je dirais avec un haut de survet d’une équipe de foot. J’allais le doubler mais il accélère pour ne pas se faire doubler. Je dois avouer qu’il m’a fait sourire, il m’a fait penser à moi plus jeune (ou moins jeune ^^) mais je sens qu’il est sur le point de se casser à faire des à-coups ;  je le double, il me double, je repasse, il me reprend. Rigolant Bon ok je le double et je lui dis qu’il ne faut pas lâcher  maintenant qu’on est revenu sur le groupe de devant  … mais je pense que ça a eu l’effet inverse et je ne le reverrais plus - 7eme kilo en 3’42

 Je me dis qu’il serait temps d’accélérer. J’essai de hausser le rythme, mais c’est plutôt une tentative pour ne pas sombrer. J’ai encore réussi à revenir sur 1 ou 2 coureurs pas plus. 8eme kilo en 3’43

C’est la ou le cerveau à dû cesser de fonctionner. Je cours en zombie en essayant d’absorber l’énergie de la route ... pas évident ! Je rate le repère du 9eme kilo … il doit être 34min et des poussières à ma montre ! Le premier coureur qui va me doubler, je lui demande si il sait si on vient de passer le 9ème ?… Il me dit largement …bon donc ok on peut y aller. Lui à l’air vraiment en forme dans cette fin de course. Ca sera le seul à me doubler de toute la course. Je fini les 2km en 7’22 pour un total de 37’12 (37’20 officiel)


 Je suis super content, heureux, euphorique ! J’ai ENFIN passé la barrière, MA barrière du 16km/h – Encore plus de joie que la barrière du 15km/h !  Surtout je ne suis pas entamé, je me sens juste bien ! Rapidement froid par contre car il caille quand même ! Le ravito est un peu léger et on doit rendre son dossard pour récupérer son cadeau ! Dommage, moi qui collectionne les dossards ! Enfin bref … j’ai l’impression de ne pas être particulièrement essoufflé Cool Dans ma tête je pense déjà à passer sous les 37 … Merci aux foulée de Lisses , c’est un parcours roulant , bien coupé des voitures ce qui est tellement appréciable quand on cours en ville ! Un billard, à peine une bosse ou un faux plat.  Mission accomplie , je peux profiter tranquillou du dimanche

4 commentaires

Commentaire de Bérénice posté le 22-03-2015 à 23:39:00

Rigolo ton récit et surtout bravo ! Une vraie fusée....

Commentaire de Pere Noel (le vrai) posté le 23-03-2015 à 15:30:53

Merci de ton commentaire et content que tu aies relevé les quelques moments d'humour:-)

Commentaire de Marielle13 posté le 23-03-2015 à 11:45:17

bravo pour ta course c' est chouette de passer ses barrières ça motive bien :-)et 16km/h c' est épatant encore bravo :-)

Commentaire de Pere Noel (le vrai) posté le 23-03-2015 à 15:47:56

Merci beaucoup de ton commentaire . Même un jour après je suis encore hyper content de moi :-) Le plus dur va être de se remotiver je crois . En tout cas encore merci

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran