Récit de la course : Trail du Ventoux - 40 km 2015, par Leseb

L'auteur : Leseb

La course : Trail du Ventoux - 40 km

Date : 15/3/2015

Lieu : Bedoin (Vaucluse)

Affichage : 942 vues

Distance : 40km

Objectif : Se défoncer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Soupe provençale? Pas pire!

Et bien voilà, la première échéance un peu sérieuse (à mon niveau, hein!) est passée... Place à une petite semaine de repos! Youpi!

 

La préparation aura été quand même pas mal perturbée par un problème aux ischios depuis 3 semaines, par le perçage du mesh de ma paire de chaussures fétiches et surtout par un p...n de gros rhume qui me vrille la tête depuis une semaine! C'est ballot tout ça parce que jusqu'alors ça allait plutot pas mal, avec une préparation sérieuse et une forme correcte.

Si on ajoute à ça la météo du we et l'annulation du sommet, autant dire que la motivation lorsque j'ai pris la route samedi après midi était assez tempérée...

La vallée du Rhone distillera quelques espoirs avec une température plutot clémente et des éclaircies mais bien vite la pluie (parfois bien drue) s'invitera, dès Carpentras en fait.

Je me trouve une petite gache sur un parking, vais retirer mon dossard et trainouille un peu avant de regagner mon camion et de m'installer pour la soirée.

Une soupe, un plat de pâtes et au lit!

Malgré quelques réveils par la pluie qui tambourine sur le toit, je dors assez bien (enfin comme on peut dormir avec le nez bouché et en toussant toutes les 5 minutes) et c'est le reveil qui me tire du lit.

Le petit dej panoramique (vue à 360° par toutes les vitres du van, la grande classe!) me permet de me poser bien des questions sur ma tenue, reflexions rythmées par les variations d'intensité de la pluie...

Finalement, je quitte mon home sweet home 40 minutes avant le début des hostilités pour un échauffement sérieux (garant je l'espere du bon comportement de mon ischios récalcitrant) et gagne la zone de départ. Je me trompe d'arche et ma bonne place se transforme en fond de peloton... Avec quelques minutes de retard ponctués par une sono inaudible, c'est parti!

Le début est large, je remonte sans trop de problème la foule compacte par les côtés et finalement quand les sentiers se retrecissent, ça reste à peu près fluide (pas de gros bouchons pénibles en tous cas). Le terrain est très vite sympa avec des monotraces assez techniques, ça tournicote dans les bois, on traverse un peu la route, le temps passe vite et voilà déjà le 1er ravito. Un plein rapide des gourdes, pate de fruits, banane, chocolat et on repart avec les premières traces de neige. Rapidement c'est plus que des traces et nous voilà à un rythme qui convient bien à l'éclopé enrhumé que je suis sur un mono trace bien damé qui nous mène à la bifurcation. Sans hésiter, à gauche toute sur le long.

C'est à ce moment que la pluie quasi absente se renforcera pour se transformer presque immédiatement en neige. L'ambiance est identique à mes entrainements hivernaux (moi qui était venu chercher la chaleur et le bonheur de courir en short...) et c'est dans des champs de neige et des pins tout blancs que l'on progresse jusqu'à la piste de 1500, portion horizontale aux appuis un peu fuyants.

La descente nous fait quitter la zone enneigée et c'est parti pour une longue section super sympa sur des chemins techniques à souhaits, pleins de relances et de passages vraiment jolis. J'ai particulièrement aimé la partie entre le deuxième ravito (24 km) et le ravito eau du 30ème avec des traversées à flancs vraiment agréables.

Encore quelques relances bien casse pattes et arrive la belle descente où on peut lacher les chevaux. Etant piètre descendeur, ça faisait longtemps que je ne m'étais pas autant éclaté sur une descente, mais là c'était un régal! Merci à tous les coureurs du 26 qui se seront gentiement écartés pour laisser passer le traileur hilare que j'étais à ce moment!

La fin dans les champs est plus classique, la dernière montée juste devant la ligne bien cassante et c'est déjà la fin!

Tout ça presque sans une goutte de pluie, la classe!

 

Bilan: déjà point de vue musculaire, plutot positif, pas plus de douleurs que de raison après 40 km, mon ischio ma laissé tranquille. 24 h plus tard tout roule encore, à part des cuisses un peu raides. Ensuite, ben pas de secret, le rhume, ça crève (haha!!) et ne pas pouvoir respirer par le nez et passer son temps à tousser d'un ça limite la ventilation, de deux ça fatigue (surtout quand on traine ça depuis 1 semine). Donc un peu déçu de mon temps (4h48) de et de ma place (124) mais ça reste un jeu! On fera mieux l'année prochaine (avec le sommet!).

Prochaine étape: l'ITT avec quelques courses de préparation avant. Mais avant ça quelques jours de repos seront les bienvenues!

4 commentaires

Commentaire de Vik posté le 16-03-2015 à 22:13:38

C'est pas mal comme temps tout de même pour un enrhumé aux ischios claqués ;-)
bravo !

Mais tu me mets le doute là: on aurait ratrappé des coureurs du 26km ?
J'ai justement été interpellé par une jolie brune à longue tresse (mais ne me suis pas arrêté pour négocier des séances récupération massages :D - mais si tu me lis, ma belle, on peut réparer cette erreur ;-)) "éh mais t'étais devant moi toi" à qui j'ai répondu en continuant à cavaler qu'il fallait croire qu'elle était repassée devant... Ce serait donc une traileuse du 26km ?

Mais ça m'étonnait que l'on partage la fin de parcours et surtout que je les ratrappe

Commentaire de Leseb posté le 16-03-2015 à 22:34:31

Si si, peu après le ravito en eau (4x4 en bas d'une piste en descente vers le 30eme), avec deux bidasses et des bouteilles d'eau dans une remorque, et bien quelques km après on a clairement rattrapé pas mal de coureurs du 26. Faudrait regarder les parcours pour voir ou ça jonctionnait mais c'est par la.

Commentaire de ant09 posté le 17-03-2015 à 17:46:12

Bravo, je finis juste derrière toi, en 4h54!!

Commentaire de nico2938 posté le 17-03-2015 à 21:46:37

La jonction s'effectue sur la grande piste à environ 8 ou 9 kilomètres de l'arrivée. On arrive par un sentier et on file à gauche. Le 26 arrive sur notre droite. Ensuite, c'est commun jusqu'à l'arrivée.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran