Récit de la course : Cross des Sources 2015, par El Tamanoir

L'auteur : El Tamanoir

La course : Cross des Sources

Date : 8/3/2015

Lieu : Varces Allieres Et Risset (Isère)

Affichage : 384 vues

Distance : 10km

Matos : Mes nouvelles chaussures jaunes achetées en promo

Objectif : Se dépenser

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Retour aux affaires au Cross des Sources

Première course depuis les enfants malades, avec seulement quelques kilomètres au compteur depuis fin décembre. Bref, je sens que je ne vais pas faire une grosse performance pour ma première participation au Cross des Sources, qui ouvre la saison pour de nombreux coureurs.

C’est avec Yvan que je descends de Brié, déjà beaucoup de monde sur le parking à 9H30. J’ai beau demander au Bouk de bouger sa boite de conserve (sans jeu de mots) pour que je puisse me garer à sa place, il n’obtempère pas, tout occupé qu’il est à la distribution de flyers pour l’ASPARUN de Meylan, que l’on vous recommande naturellement.
L’autocollant « jeune conducteur » à l’arrière de ma voiture semble le perturber, il croit peut être que cela s’écrit en trois mots. Il est vrai qu’il a pris l’habitude de regarder mon arrière-train depuis que nous nous retrouvons sur les courses… Mais 2015 sera-t-elle l’année de la révolution ?

On passe avec Yvan récupérer notre dossard dans l’immense gymnase Lionel Terrey, tels 2 conquérants face au Petit et Grand Rochefort, les deux sommets impressionnants de majesté dans la plaine de Varces qui sont au programme de l'expédition.
 
Ultime vérification du matériel : chaussures, ravitaillement, lunettes de glacier, portable, gourde, tee-shirt technique, puce de géolocalisation fournie par les organisateurs, tout y est…

On termine la préparation physique sur le stade où de nombreuses cordées font de même. Jo la Fougue prend la pause devant l’appareil, mais est déjà reparti le temps que la photo se déclenche…
 


Temps idéal sur Varces Plage


Je retrouve également Julien, de l’équipe d’organisation du magnifique Trail du Connex à St Georges de Commiers, qui aura lieu cette année le 17 Mai (notez bien la date).

L’Ignoble est naturellement dans la place, toujours aussi affuté, même pas pris un poil de gras pendant l'hiver...
 
On se dirige tout doucement vers le départ, une grande ligne façon marathon de New York, qui va vite aller en se rétrécissant. La team de Champagnier est bien représentée, mais on note quand même beaucoup d’absents, sans doute réquisitionnés pour l’atelier couture des costumes de poulpes en prévision du 29 Mars…


Une belle ligne de départ...


Comme des novices, on se positionne sur la courbe extérieure,  et on voit partir comme des fusées les premiers dans l’axe. Après un enchainement droite-gauche digne des plus grands rallyes, on se retrouve sur une petite route où je vois les premiers au loin. L’ignoble ne met pas longtemps à me passer, je sais déjà qu’on ne fera pas la course ensemble….

Un « Bouk ! » retentit… A ce signal, l’ignoble lève un doigt vers le ciel, je n’ai pas bien vu lequel, mais ce n’était pas le pouce….

Tout ce petit monde s’achemine vers la première bosse, en haut de laquelle je retrouve Steph the Girk’s et Bernard the Creq’s, toujours présents à l’appel. On reste un moment ensemble, mais Bernard passe devant, je ne le rattrape même pas dans la descente, et il s’envole dans la montée du Grand Rochefort. Très belle montée d’ailleurs, que je savoure en marchant au soleil…



Stéphane en blanc, et Bernard l'Empereur des V3 tout en haut en rouge


Ah oui mais c’est une course, j’essaie de relancer dans la descente, sans grand succès, je réussis malgré tout à repasser Stéphane.

On arrive en bas et j’ai l’impression d’avoir déjà fait les 10 Km, mais non, le plus dur reste à venir avec une interminable ligne droite sans fin qu’on n’en voit pas le bout…. Argh, je paie le manque d’entrainement et commence à ralentir. Stéphane ne met pas longtemps à me repasser, j’essaie de rester dans son sillage,  mais
sans succès…

On arrive en bas d’une lonnngue épingle, je vois passer  
l’Ignoble au-dessus de moi. Dernière pente avant de rejoindre une petite route très plaisante.


Jolie vue bucolique, l'arrivée n'est pas loin...


Mais je ralentis encore et un doute surgit : Si le Bouk était en forme après sa cure de pasta-pizza à Milan, et qu’il était en train de revenir ? Le doute se fait de plus en plus grand, ça se rapproche derrière moi… Mais je ne vais quand même pas me retourner ! Je passe donc subrepticement mon portable au dessus de mon épaule pour identifier mes poursuivants.


Ca c'est de l'art...

Ouf, je ne reconnais pas les jarrets poilus du Bouk, ce n’est pas encore aujourd’hui que je me ferai fumer par l’animal…

Sur la fin du parcours, je discute avec un coureur bien sympa (dossard N°4) qui reprend aussi la course et se prépare pour le Semi. Mais il a encore du jus et accélère quand 2 coureurs veulent nous passer 200 mètres avant l’arrivée. Pour ma part, je laisse tout le monde passer devant, sans doute mon côté altruiste….

Ca y est ligne franchie dans la douleur, l’Ignoble est là depuis un moment, Julien est aussi arrivé. Voilà ensuite le grand Serge, puis le Bouk, et Yvan qui fait un très bon temps pour son premier dossard ! La Team Brié Sport a un bel avenir devant elle ! Sans oublier la première place de Sandrine chez les Féminines qui réalise une jolie performance.

Ravitaillement très cool, enchainé par une excellente pasta box offerte et dégustée en groupe au soleil…  Un après-course bien sympa, on se donne déjà rendez-vous sur les prochaines épreuves.

Ca y est la saison a bien commencé, et je retrouve  enfin l’envie de courir qui m’avait abandonné ces 2 derniers mois.

Bravo à l’équipe d’organisation et aux nombreux bénévoles qui ont fait de cette course un beau succès. Ambiance locale, simple et bon enfant, tout ce qu’on aime…

 

Comment terminer ce récit sans saluer l’arrivée d’un jeune auteur à l’avenir très prometteur, j’ai nommé DDLT. On reconnait dans son style vivace et coloré la plume d’un passionné, qui apporte une vision originale et décalée dans ce monde trop souvent réducteur et uniformisant. Le partage de ses nombreuses connaissances et expériences physiologiques est extrêmement enrichissant, et on ne peut que l’encourager sur cette voie. Certains ou certaines pourraient  juger son pseudo un tant soit peu prétentieux, et légitimement demander des justifications, voire démonstrations. A suivre donc…

4 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 15-03-2015 à 14:35:20

Il en a mis du temps à venir ce récit !!! On n'y croyait plus :-(

Tout est dit, LA course de la rentrée, celle qui fait souffrir mais celle aussi qui (re-)donne le goût, la saison démarre !!!

Commentaire de Albacor38 posté le 15-03-2015 à 18:58:35

Côté course j'étais pas là pour juger du niveau mais côté récit tu es toujours aussi affûté ! Tu sera du voyage sur le Grenoble-Vizille ?

Commentaire de durdelateub posté le 16-03-2015 à 07:47:17

Je sens que tu risques de me coller au cul cette année...tant que tu me le lèche pas.....

Commentaire de El Tamanoir posté le 16-03-2015 à 08:32:47

Oui ça y est c'est reparti pour une saison 2015 qui s'annonce très intéressante avec de jolis coude-à-coude en perspective.... Je vais faire le semi, mais sans gros objectif... Si ce n'est celui d'arriver devant toi Albacor :-) Et c'est pas donné d'avance... Non Monsieur DDLT, je n'envisage même pas une seconde vous coller aux fesses cette année. Mais ne soyez pas déçu, on a toujours quelqu'un derrière soi !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran