Récit de la course : La Ronde des Mineurs - 12.4 km 2015, par Thénardier13

L'auteur : Thénardier13

La course : La Ronde des Mineurs - 12.4 km

Date : 8/3/2015

Lieu : Greasque (Bouches-du-Rhône)

Affichage : 391 vues

Distance : 12.4km

Objectif : Faire un temps

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Beau temps sur Gréasque

Superbe temps sur Gréasque en ce dimanche 8 mars 2015, pas de nuage, pas de vent !
A vrai dire, ça fait maintenant 4 ou 5 jours que c'est comme ça, et c'est tant mieux car les parties les plus boueuses du parcours ont eu le temps de bien sécher.
J'aime bien cette course pour son ambiance conviviale et la bonne humeur générale.
Le parcours est un peu casse-pattes car beaucoup de bosses, successions de petites montées - plats/descentes, mais la forêt est très agréable et compense largement ces petits désagréments.
Je me fixe quand même un objectif ambitieux, pour moi qui court en général à 11,5km/h sur ce type de course: faire les 12,4km à 11,8km/h.
Le speaker est à fond, comme d'hab.
A 9h45, les joelettes s'élancent: 2 équipages des Dunes de l'espoir, et 1 de la foulée de Gréasque.
Franchement, c'est super ce qu'ils font.
A 10h00, le départ est donné.
Départ hyper rapide comme à chaque début de course.
Comme à chaque début de course, je me dis qu'il ne faut pas que je suive pour ne pas me cramer.
Comme à chaque début de course, je ne peux pas m'empêcher, j'essaye de suivre.
On verra bien si je vais le payer plus tard.
La première partie du parcours se situe sur le bithume du village, c'est plutôt descendant, et ça va vite, très vite.
Puis, après environ 2 km, c'est plutôt de la montée, mais légère, ça va toujours vite, le peloton s'étire.
Ensuite, nous rentrons dans le sous-bois le long du ruisseau en légère descente.
Comme je suis parti plutôt en tête, plusieurs coureurs, sans doute partis plus loin, me doublent.
Moi, je ne double personne
2 petites passerelles glissantes à passer pour traverser le ruisseau, puis saut au dessus du ruisseau à un 3ième endroit car pas de passerelle.
On arrive à la fin de la partie cool vers le km 4.
Je regarde ma montre, 13km/h de moyenne jusque là, c'est beaucoup pour moi, je m'inquiète un peu, vais-je craquer avant la fin ?
Je n'ai quand même pas trop le temps de réfléchir, car on attaque la montée de la voie romaine.
700mètres de montée en début de parcours, ça va, mais la même montée en fin de course, ce ne serait pas la même histoire.
En fait, la pente n'est pas très raide, donc on n'a aucune tendance à ralentir, mais c'est long, et donc au final on s'épuise.
Bon de mon côté, je suis plutôt à l'aise dans les montées, enfin, par rapport aux coureurs de mon niveau, parce que ceux qui vont finir la course à 13-14-15-16 km/h ne boxent pas dans la même catégorie.
Donc je me permets de redoubler toutes les filles qui m'ont doublé dans la partie rapide.
Ce n'est pas joli joli en cette journée de la femme
Je double aussi sans doute quelques hommes, mais je les remarque moins que le groupe des 5 filles que j'essayais de suivre jusqu'à là, je ne sais pas pourquoi.
Tout en haut, je double la première joelette, sur une partie ex-boueuse, mais qui a bien séché, donc ouf, je ne perds pas trop de temps.
Ensuite, c'est un long faux-plat descendant qui nous attend jusqu'à la prochaine bosse, et qui nous permet de récupérer.
Les 5 filles me redoublent.
Je zappe le premier ravitaillement, pas besoin sur une course de cette distance.
La 2ième montée arrive, elle est beaucoup plus courte, mais aussi plus pentue, j'en profite pour les redoubler
Puis, c'est une partie plus plate sur 1km environ, je me concentre sur ma récup.
Je suis toujours à plus de 12km/h à ma montre, c'est bien.
Les filles me redoublent, mais je constate qu'elles ont mis plus de temps à me rattraper cette fois
Dites-moi si j'ai l'air d'un gros lourdeau avec mes constatations à deux balles.
3ième montée, très sèche, très courte, cette montée a le don de casser le rythme.
Puis on arrive sur la section boueuse heureusement sèchée.
C'est un passage étroit où je double la 2ième joelette, compliqué.
J'en profite pour revenir sur les Dunes de l'Espoir: quand je vois ces enfants qui n'ont pas la possibilité d'avoir le plaisir simple de se ballader en forêt, plaisir simple dont nous ne nous rendons même plus compte, et qui grâce au travail de cette association ont le bonheur de vivre cette course, je sais pas vous, mais moi ça me fait quelque chose. Comme j'étais un peu bloqué par la joelette pendant un moment, j'ai pu observer la gamine, et croyez-moi, elle était vraiment heureuse, j'ai trouvé ça beau.

Bon, retour à la course.
4ième montée sur chemin caillouteux, ma moyenne descend, vers les 11,7km/h.
Je double une dernière fois la dernière fille qui me résistait, je ne la reverrai plussnif.
Puis c'est l'enchainement de 3 nouvelles montées courtes.
Je double la joelette de la foulée de Gréasque dans la 2ième.
Après la 3ième, c'est le sommet de la course.
11,5km/h en haut, je suis content, je devrais être capable de reprendre 0,3 km/h dans la descente et ainsi atteindre mon objectif.
Je prends un peu d'eau au 2ième ravitaillement, et puis je lâche les cheveaux dans la longue descente de 2/3km qui nous ramène au village.
Bon, je lâche pas trop longtemps quand même, car quand je vois mon cardio qui s'emballe, je redeviens raisonnable.
Avant de retrouver le ruisseau, nous rattrapons les derniers coureurs de la Ronde des Mineurs 7km, qui est partie un quart d'heure après nous.
Du coup, les deux courses se retrouvent mélangées et on ne sait plus qui court dans quelle course.
Plus possible de se repérer par rapport aux autres coureurs.
Pas grave, je me concentre sur ma course.
Au ruisseau, il faut relancer après la descente, et avec la fatigue qui commence à se faire sentir dans les jambes, c'est compliqué.
11,9km/h à ma montre donc je suisplus qu'à l'heure, mais arrive la dernière difficulté en revenant sur le bithume du village, une nouvelle montée sèche mais plutôt courte.
C'est assez dur, mais les encouragements des bénévoles le long de la course me font du bien.
Je sais qu'il ne reste plus beaucoup, je ne lache pas jusqu'à l'arrivé où je termine à 11,8km/h à ma montre: objectif atteint !
Par contre, je mesure 12,2km au lieu des 12,4km officiels ?
Aurais-je triché à mon insu et pris des raccourcis sans m'en rendre compte ? Ou c'est mon GPS qui est tout pourri ?
Je suis content de ma course, mais un peu déçu de ne pas retrouver de maillot souvenir dans le petit sachet comme lors des autres années.
En tout cas, un grand merci, à la Foulée de Gréasque pour l'organisation parfaite, et pour le beau temps :)

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran