Récit de la course : La Gaillardaise 2015, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : La Gaillardaise

Date : 1/3/2015

Lieu : Château Gaillard (Ain)

Affichage : 531 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La Gaillardaise à l'aise

La Gaillardaise à l'aise


La course de la rubatée blanche ayant été annulée la semaine dernière, je me pointe à Château Gaillard pour faire des kilomètres.

 

Inscrit sur le 12 bornes de m'échauffe bien avant.

Le temps n'est pas au beau et le vent souffle du sud.

 

J'ai le dossard numéro 1 encore. La blague de Manu au chrono perdure.

 

Je me range derrière le peloton gros de quelques 90 âmes.

 

Il y a quelques personnes d'Ambérieu Marathon.

Les organisateurs sont des anciens du club.

 

Le décompte est terminé et nous partons sur le chemin pas trop boueux pour le moment.

 

J'adopte un rythme assez lent et accompagne des coureurs déjà dans leur bulle.

 

Nous sommes sur la route et j'ai doublé certains concurrents.

 

Nous sommes vers Cormoz et bifurquons sur la droite sur le sentier. Salut Alcime.

Là c'est la grosse glissade.

 

Un passage vite fait sur la route, un coucou à une connaissance et nous reprenons une autre sente encore plus cassegueulade.

 

Heureusement que j'ai mis mes Salomon.

 

Devant il y Christophe et Jean louis mais bien à distance. Je les vois de temps en temps.

 

La montée de l'église avalée, je rattrape Arnaud qui a pris un départ au taquet et qui ralentit maintenant.

 

Nous dévalons une belle butte et au bout du chemin il y a Aline.







Nous remontons en haut.

 








x


Nous sommes maintenant  le long de l'autoroute sur un chemin beaucoup plus courable.

 

Le premier ravito est là sur la route retrouvé.

 

La suite est dans le vent en pleine face.

Je laisse partir les autres et Arnaud me rattrape.

On fait un bout ensemble mais il accélère.

Je ne les suis pas. Il encourage un copain à lui.

 

De nouveau la côte de l'église et nous arrivons dans le final.

 








Dans la ligne droite, on me demande mon dossard qui est sous mon coupe vent.

 

Je fais un peu l’idiot, salut Eric qui vient nous voir et franchis la ligne entouré de gens que je connais pas mal.

 

On refait la course à l’intérieur car ça caille quand même.

 

Bonne prépa pour Bourg avec cette bonne séance.

Pas de tout repos ce parcours.

1 commentaire

Commentaire de Arclusaz posté le 18-03-2015 à 17:30:47

Mossieur Gibus, vous êtes déclassé ! le dossard (surtout celui là !) doit être visible tout le long du parcours. Faut t'acheter un porte-dossard.....

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran