Récit de la course : Cross des Sources 2015, par Phénix

L'auteur : Phénix

La course : Cross des Sources

Date : 8/3/2015

Lieu : Varces Allieres Et Risset (Isère)

Affichage : 500 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

un cross de varces ensoleillé de toute beauté

Bon cette année, c'est décidé, je vais essayer d'écrire un petit compte rendu à l'issue de mes différentes courses.

Première course de la saison. : le cross des sources de Varces...

J'ai déjà pratiqué cette course l'an passé :

Objectif : faire mieux que l'an passé. Cela me semble réalisable car l'an passé, j'avais été victime d'une pause pipi qui n'en finissait plus et comble de malchance mes lacets s'étaient défaits.

Aussi ce matin, c'est avec inquiétude que j'ai regardé mon thermomètre. Ce petit 7°C affiché va -t-il encore me faire subir les effets terribles de la vasoconstriction ? Pour les lacets un triple nœud fera l'affaire.

 

10 h : On annonce le départ du 10 km. Mais c'est que l'on va partir à l'heure cette année ? Ouah !

Mais où est l'arche de départ ? Et c'est quoi ce regroupement tout en longueur ? Oups je sens que cela va jouer des coudes au premier virage.

PAN !

Pas loupé... Çà se bouscule. Le départ se fait en fanfare et trop vite à mon goût. Je me laisse passer et plafonne à 13 -14 km/h, avec pour optique de rattraper les gens lors de la deuxième montée, car ne doutant de rien, je pense être capable de la gravir sans m’arrêter de courir (comme dit l'adage : l'espoir fait vivre....)

 

A l'approche du premier kilomètre un puissant « BOUKKKK ! » jaillit loin derrière moi. Il est là « THE BOUK ! », mon idole ! Ce grand conteur kikouresque qui me fait tant rire par ses récits ! Je hurle un « ENTENDU ! » Mais n'ayant pas de réponse je me dis que mon message de fan n'a pas été reçu ! Tant pis j'aurais d'autres occasions...

 

On aborde le début de la petite montée et... je me casse la figure. Bilan rien de trop grave quelques écorchures au genou et plus de peur que de mal...

 

2km8 : Je snobe le ravitaillement et teste en courant mes nouveaux gels et autres boissons hydratantes que j'ai prévu d'utiliser pour mon prochain marathon (celui de Paris ! Si si!).

Beurk c'est trop sucré : faudra revoir le dosage ! Cela me donne encore plus soif ! Vivement le ravito des 5 km !

Après moult amabilités, je dépasse de nombreux coureurs (non !je devrais dire marcheurs),

Et au 3 km 20 : Je craque et rejoins, avec dépit, la cohorte des marcheurs... sous l'oeil amusé du photographe planté au sommet lâchant à son voisin : « Ils plient tous l'échine ici ». Piqué au vif, je me relance rien que pour passer devant lui en courant. Je profite du faux plat pour me relancer et j'aborde la descente avec une vitesse de croisière (13,5 – 14 km/h) que j'essayerai de ne plus lâcher...

 

Pendant la descente, hop je perds l'équilibre , j'évite le gadin en faisant le pantin avec mes bras. OUF ! Sauvé !

 

Pour les 5 derniers km je décide de me faire plaisir et de courir à la sensation, une série de je te double, tu me doubles s'engage avec un gars à la veste noire et un coureur vêtu de rouge comme moi aujourd'hui. Je suis impressionné car quand je m’approche d'eux, je les sens capable de résister et de relancer d'une façon impressionnante ! Dernier kilomètre, je passe enfin le gars à la veste noire et je reste devant lui jusqu'à l'arrivée.

 

Bilan : 48' 13 soit 4 minutes de mieux que l'an passé ! Sur le scratch final, je suis impressionné : derrière moi se trouvent des coureurs que jamais je n'aurais pu imaginer battre un jour !

Je suis aux anges ! En plus j'ai gagné un nouveau porte clé que je pourrai accrocher sur ma bouteille en alu de l'an passé. !

 

Petit BEMOL pour l’organisation  : Veillez à mentionner vestiaires hommes et vestiaires dames. Cela nous évitera les colères de Papy Mougeot qui est venu nous engueuler sous les douches sous prétexte que c'étaient celles des dames ! Bon vous me direz ;: c'était la journée de la femme : on les aurait reçues avec plaisir ! (mais Chut ! Çà , c'est une autre histoire !....)

2 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 08-03-2015 à 20:24:58

YOUPI un nouveau conteur et quel conteur, un conteur bourreeeeeeeee d'humour!!!
La pause pipi qui n'en finit pas...
Le mini-porte-clef à accrocher à la mini-gourde...
Et que dire de l'aspect sportif, bon, voilà quoi, toi t'es pas reste sans rien faire cet hiver!
Vivement les prochains récits !!

Commentaire de Phénix posté le 08-03-2015 à 20:46:11

Merci ! Mais pour les récits, tu restes ma référence !

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran