Récit de la course : Championnat de Rhône-Alpes de Cross - Vétéran 2015, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Championnat de Rhône-Alpes de Cross - Vétéran

Date : 25/1/2015

Lieu : La Tour De Salvagny (Rhône)

Affichage : 790 vues

Distance : 9.3km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La chaussette de boue.

La chaussette de boue.


Le régional de cross Rhône-Alpes c'est le rendez vous incontournable pour tous ceux qui aiment le cross.

 

Cette année encore c'est à la Tour de Salvagny. En 2011 c'était déjà ici.

Le parcours vétérans était un peu moins long de 550 mètres.

Aujourd'hui, c'est 9,3 km qui nous attendent avec une petite boucle et quatre grandes.

C'est sur l'hippodrome et le vent est bien présent.

Les bandes rubalise claquent au vent. En plus il fait froid.

 

Nous sommes un peu plus de 300 et je suis seul du club en vétérans, comme d'hab.

Arnaud sera sur le cross long sénior, c'est tout.

 

J'ai retrouvé Mathias, qui cherche après son dossard, et quelques coureurs de l'Ain, de Bourg et de Balan.

 

Le départ est donné et je me cale derrière.


La boue est très glissante et les premiers virages nous calment de suite.

 

Je passe Roland et fini la petit boucle avec deux gars de Balan.

Je reste avec eux ou plutôt derrière eux. La longue ligne droite étire le beau peloton.

 

Au bout nous chopons le vent de face, dur dur.

 

Nous revenons en virage entre les arbres et aux endroits ou le terrain est le plus impraticable.

 

Au passage j'entends qu'on m'encourage. C'est Arclusaz qui est là en spectateur photographe.



Plus loin je vois également Serge qui est venu en reporter.

 

La deuxième boucle est entamée et je suis très à l'aise dans cette ligne droite.




Je passe Patrice de Balan qui est parti trop vite comme au départemental.

Cool, moi qui le bat rarement.


Je m'accroche à un petit groupe et un gars d'Oyonnax.

 

On arrive à la moitié et partons pour la 3° répétition après être passé devant les tribunes.

 

Je passe tout à la corde, mon pied s'enfonce profondément dans la boue collante.


L'appui suivant va me faire voir l'horizon différemment avec une belle vue sur le ciel.

Ma chaussure à pointes est resté colée et, le temps que je réalise, j'ai reposé mon pied simplement vêtu de ma chaussette.

Quel vol plané, heureusement amorti par le terrain spongieux.

 

Demi tour pour rechercher ma grôle.

Arclusaz est pété de rire et me tire le portrait.

J'ai du mal à la remettre alors je m'assoie dans la boue. Avec celle-ci mon pied rerentre tout seul dedans.

 


Je repars mais les gars, bien sûr, ne m'ont pas attendu. Même Patrice m'a doublé.

Je perds un peu le fil de l'histoire et j'ai du mal à retrouver mon rythme et la foi.

 


Je double sans arrêt mais les gars avec qui j'étais sont loin. Je les vois là bas.

Dans la ligne droite un gars me passe en me faisant une accolade.

C'est El Yazid qui est très largement premier.

Super sympa le gars.

 

Cela me remet du baume au cœur et je repars plus vite.

D'autres vont aussi me mettre un tour avant la fin de mon 3°. Pas grave.

Sans l'épisode de la chaussure, je pense que j'aurais pris un tour quand même.

 

Le quatrième couplet est là.




Ligne droite impeccable.

Le vent au bout.

Les virages dans la boue et à raz des arbres.

La petite bosse.

C'est le final, je rattrape encore un mec, le double et fini en vainqueur, je suis 36°, en partant de la fin.

 

On nous enlève nos puces, si si, des puces à un cross, je crois que je n'avais pas encore vu ça.

Laurent nous tire le portrait de nouveau, sympa les encouragements.

 

Photos Arclusaz, Evian off course, Joël Philippon et Maurienne

Je vois un thé avec Mathias qui n'a pas trop aimé cela.

Un brin de cosette avec Serge et je pars me décrotter.

 

Une sacrée leçon d'humilité ces cross.

Et j'aime ça.

 

2 commentaires

Commentaire de Kirikou69 posté le 18-02-2015 à 19:06:39

la gadoue, la gadoue : merci pour ton récit. Je n'ai jamais fait de cross de ma vie (à part au collège) ça doit être vraiment un exercice très particulier.

Commentaire de Arclusaz posté le 19-02-2015 à 09:50:22

Il est pas très sympa ce gars qui est "pété de rire" quand tu te débats avec tes pointes ! bon, en même temps, c'est tellement humain...

vu de derrière les barrières, cette course était vraiment impressionnante, on sentait que ce n'était pas facile. Tout mon admiration aux valeureux crossmen.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran