Récit de la course : L'Hivernale de Méaudre 2015, par Albacor38

L'auteur : Albacor38

La course : L'Hivernale de Méaudre

Date : 1/2/2015

Lieu : Meaudre (Isère)

Affichage : 875 vues

Distance : 13km

Objectif : Pas d'objectif

14 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

White is White ....



15 jours après le formidable Off SaintSulp'EXpress des amis de l'Epine73 (qui a transformé une bonne vingtaine de traileurs en SSEX addicts !) on reste dans le thème du blanc avec cette course incontournable de début de saison qu'est l'Hivernale de Méaudre...


(Promenons nous dans les bois... pendant que le Bouk n'y est pas...)


Incontournable elle l'est à plus d'un titre:

  • Organisée de main de maître par l'équipe de Cap'Vercors il règne ici un esprit de convivialité et une qualité d'accueil qui vous réchauffe le trognon même quand il fait -10°C dehors.
  • Le parcours, sélectif mais accessible au plus grand nombre avec ses 12km++ et 400D+, est varié, super plaisant avec ses passages en sous bois et ponctué tout du long avec des notes d'humour et de fantaisie (J'en dis pas plus z'aviez qu'à être là...Pied de nez) .
  • Enfin je vous mentirais si je vous disais que je ne suis pas sensible au repas d'après course : avec bière, soupe (délicieuse !), saucisson, fromages, cakes divers et variés et autres desserts maison indispensables au rétablissement du taux de glycémie et à la récupération des sportifs de haut niveau que nous sommes il fait honneur à la réputation de notre sport et va d'emblée concurrencer les meilleurs de la catégorie !




Le tout inclus "c'est cado-c'est dingo-c'est vertaco" dans des frais d'inscription par ailleurs modiques au regard des supers lots distribués.


En plus c'est Ludo Pelle lui même qui me remet le dossard et le lot ! (Un superbe bonnet péruvien des andes du tibet qui donne a quiconque le porte un faux air de Bouk) avec sourire et petit mot sympa en sus !


Et pourtant... Et pourtant celle là j'ai vraiment failli ne pas là faire ! A 8h du matin j'étais plutôt parti pour faire l'Hivernage de Méaudre : La bagnole enfouie à l'autre bout du plateau, côté Drôme, sous les 35cm de puff tombés dans la nuit. Impossible de bouger. La départementale blanche, inaccessible.




Au même moment coup de fil de Lord Servolex. Les routes de Savoie sont impraticables. Le Baron de la Motte fait demi tour à Cognin. Mince moi qui avais suivi une préparation spécifique la veille à base de Côte de Rhône, de charcuterie et d'aligot pour le fumer dans les grandes largeurs me voilà privé de mon compétiteur attitré !


 (Halte aux pâtes : Rien de tel qu'un Aligot pour faire une perf !)

 

Et puis les tuiles, c'est comme les impôts, ça marche par 3: voilà que je m'aperçois que j'ai purement et simplement oublié de mettre tout collant ou short dans mes affaires. La loooosssseeee....


A ce moment là je vous cache pas que je suis à 2 doigts de lacher le dossard...


Mais comme la cavalerie quand on l'attend le moins voilà finalement qu'un chasse neige passe dans le hameau ou je réside et libère l'accès à la route.


Il est tard. Mais je tente le tout pour le tout :


Le collant : Coup de fil à Foxtrot de Cap'Vercors : Il m'en met un de côté en dépannage alors qu'il a 1000 autres choses à faire et à penser pour cette journée compliquée : "c'est cado-c'est dingo-c'est vertaco". Merci encore Fox.


La route vers Méaudre : Surréaliste et sportif avec des gorges de la Bourne limite praticables. Avec Emeraldas et le Panda dans la voiture on joue à celui qui serre les fesses le plus fort. Le niveau est super élevé...


(Monte-Carl' ? Non Hivernale de Méaudre 2015)


Le départ : Retardé de 20mn ce qui fait bien mes affaires et me laisse le temps sinon de m'échauffer au moins de retrouver les potes (Foxtrot, Icecool, Ross, Cocogirl, Maxime, Le chasse-neige....) et de reprendre mes esprits.


Rassemblement sur la ligne de départ juste comme une bise glaciale vient nous fouetter le visage.


 (La trans-sibérienne du Vercors)


J'envisage un moment de me faire la course en mode cool et de papoter avec Chasse-Neige. En fait je tiens pas 10 mètres... Compétiteur je suis. Compétiteur je reste !



Départ Hivernale de Méaudre 2015 par lenclume38

 

Je double des wagons de concurrents sur les premiers hectomètres. Pas de doute les conditions diffèrent de l'an passé : Hors de la trace c'est juste pas possible. De la puff de partout c'est bon pour se vautrer. Faut rester sur la piste.


Vers le KM1 une polaire devant moi. Du genre qu'on repère de loin : Modèle JO d'hiver 1988. Y'en a plus que 2 au monde des comme ça : une au musée Olympique de Calgary et l'autre sur les épaules de notre ami Girk. Je savoure l'instant. C'est pas tous les jours que je lui passe devant ! C'est pas tous les jours qu'on voit une polaire comme ça !


On attaque la montée. Je me sens en jambes. Malgré la difficulté à dépasser en dehors des traces je parviens a doubler pas mal de concurrents. Et je fais bien d'en profiter car dès lors que l'on retouve les singles là c'est tous à la queue-leu-leu : Pas moyens de passer. On a des murs de neige à gauche et à droite jusqu'en haut des cuisses !


Là je mesure tout le travail réalisé par l'organisation pour arriver à faire une trace sur de pareils cumuls de neige : Respect total les gars. Cette préparation du parcours dans de pareil circonstances météo c'est impressionnant et "c'est cado-c'est dingo-c'est vertaco".


Descente bien fun ou je me lache d'autant plus qu'il n'y a pas a craindre le moindre cailloux piégeux puis 1er ravito au KM5 et on attaque la seconde montée. Ca avance bon train dans le groupe. Je suis pas sûr que je pourrais aller beaucoup plus vite. Le mec devant me lance pourtant:

"Désolé de vous ralentir mais je ménage mon genou je vais me faire opérer la semaine prochaine" !!!!

"Et ben heureusement que tu le dis qu'il est abîmé ton genou parce que là, sérieux, ça crève pas les yeux !"

En fait j'apprend ce soir que je faisais par là même connaissance avec le renard des neiges ! Et bien garçon tu vois a défaut de poutrer le Bouk tu t'es fait fumer (mais pas de gras) par un Albacor !



KM7 on fait la culbute et on entame la descente. Je me demande si cette partie là, entre le 7eme et le 9eme KM, n'est pas au final la plus dure... C'est une piste de fond large et non damée qui réclame des efforts de dingue pour avancer. C'est comme de courir dans du sable meuble. Epuisant. D'ailleurs les plus petits gabarits et les nanas semblent vraiment à la peine sur cette portion où il faut s'arracher tout en puissance. J'en profite pour gagner encore quelques places même si, globalement, le classement est fait désormais.


Une grande rasade de coca au second ravito puis on bascule bientôt sur cette in-ter-mi-na-ble section de plaine de 3KM sur les pistes de fond qui nous ramènent à Méaudre. Successions de zones meubles et de zones plus dure. Devers. Faux appuis. C'est pas la partie la plus plaisante du parcours. Au moins le vent glacial du départ s'est calmé. C'est toujours ça.


Ultime petit fight avec une nana qui me double à 200m de la ligne mais s'effondre littéralement dans la dernière côte et que je passe tel un goujat sur cette ultime difficulté juste avant la ligne. Enfin c'est l'arrivée en 1:39:48 à la 80eme place. 5mn derrière l'Ignoble. 3 minutes derrière Icecool mais 6mn devant Girk et 11mn devant le Chasse-Neige.


 (Blague de Girk : "Tu sais pourquoi on dit Ludovic Pellé ? Ben parceque si on disait Ludovic Pelle on se prendrait un râteau..."... Véridique ... En m'exusant auprès de la communauté des lecteurs ...)


Au final très satisfait de ma course et drôlement heureux d'avoir pu participer à cette édition épique !


La course se gagne en un peu moins d'une heure vingt ! C'est dire le niveau de difficulté du parcours de cette année !


(Le vainqueur : THERISOD Frederic)

14 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 03-02-2015 à 08:39:20

Je ne reteindrais que deux choses :
- le sprint saucissonesque avec l'impertinente donzelle dans la dernière côte
- la blague saucissonesque de The Girk's digne des plus belles vannes de Gruik

...Merci !!

Commentaire de Albacor38 posté le 03-02-2015 à 21:44:50

Et moi je n'ajouterai qu'un mot : Tu nous as manqué Bouk ! ;)

Commentaire de the dude posté le 03-02-2015 à 10:03:31

Bravo à toi, quel courage!!!
Si même le Bouk renonce c'est que les conditions sont vraiment impossibles, et vu l'état de la route et la température il fallait vraiment être fou ou héroïque pour aller admirer la polaire du Girk ce matin-là.

Commentaire de Albacor38 posté le 03-02-2015 à 21:45:54

Je dois reconnaitre que prendre la route dans ces conditions était peut être plus sportif encore que de porter un dossard ;)

Commentaire de foxtrot posté le 03-02-2015 à 10:04:34

Ton excellente place,j'ai l'impression qu'elle est due au collant d'un autochtone,
moi, j'dis ça , j'dis rien !!!

Commentaire de Albacor38 posté le 03-02-2015 à 21:50:46

Je me félicite encore que l'autochtone en question ne soit pas un inconditionnel des shorts minimalistes :)

Commentaire de Arclusaz posté le 03-02-2015 à 14:19:32

ça, c'est de la motivation !!!

en tout cas l'aligot fait bien envie, un talent de plus que je ne te connaissais pas.

Commentaire de Albacor38 posté le 03-02-2015 à 21:48:12

Je dois reconnaitre que concernant l'aligot mon seul talent est d'en reprendre 3 fois. Ce qui soit dit en passant n'est pas à la portée du premier venu ! :D

Commentaire de Chasse-Neige posté le 03-02-2015 à 21:06:42

Beau récit, et content d'avoir pu courir....25 mètres avec toi lol !
Mais tu as eu raison de partir, je n'aurais pas pu te suivre, du moins au début ;-)

Commentaire de Albacor38 posté le 03-02-2015 à 21:53:13

Revanche à prévoir du côté de Buis.
J'ai vraiment hâte de voir la version 2015 du fight "Bouk - Chasse-Neige" ;)

Commentaire de Corne de chamois posté le 03-02-2015 à 22:24:30

Bien joué albacor

Commentaire de la mouette avinée posté le 04-02-2015 à 10:53:32

C'était donc ça l'histoire des polaires de Woodstock? Au départ j'en ai vu 3-4 autour de moi, ça m'a bien fait rire moi qui m'était emmitouflé avec un combo sous couche DKT / manches longues thermique Odlo / maillot et manchettes du club / veste coupe vent Craft. Keep it simple :)

Commentaire de Marielle13 posté le 05-02-2015 à 18:09:04

bravo une course dans ces conditions c' est épique :-) et je ne parle même pas du trajet ... chez moi (dans le 13 comme mon pseudo ne l' indique pas...) 2 flocons et c' est l'apocalypse donc là chapeau bas :-) de plus je me suis bien marrée à te lire merci :-)

Commentaire de samontetro posté le 07-02-2015 à 14:50:09

C'est vrai que pour une hivernale, c'était une hivernale! Et l'épreuve a commencée visiblement bien avant le départ pout toi! Au lever du jour les routes étaient... épiques sur le plateau et je ne te raconte pas l'état du parcours sous 30cm de puff! Mais on avait 350 invités annoncés pour la fête et pas question d'un accueil au rabais! Les ouvreurs (en raquette ou avec le ratrak sur les pistes forestières) n'ont pas ménagé leurs efforts pour récuciter quelques appuis, même incertains, tout au long du parcours! Alors juste "merci d'avoir rejoint cette bandes de 350 doux félés" venu courir cette hivernale Albacor!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran