Récit de la course : Trail Blanc des Vosges 2015, par poucet

L'auteur : poucet

La course : Trail Blanc des Vosges

Date : 1/2/2015

Lieu : St Maurice Sur Moselle (Vosges)

Affichage : 823 vues

Distance : 17km

Objectif : Se défoncer

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail Blanc des Vosges 2015, version galère ....

TRAIL BLANC DES VOSGES 2015.



Dimanche 1er Février, me voila de retour d'une campagne du Rouge Gazon bien laborieuse. Cette 5ème édition avait connu un gros succès au niveau des inscriptions, l'épreuve affichant complète plus d'un mois avant la course. J'avais pu arracher l'un des derniers dossards et je me faisais une joie de retrouver la petite station du Rouge Gazon, ses belles pistes damées, le parcours roulant du Trail Blanc des Vosges et l'ambiance festive qui entoure cette belle organisation depuis 5 ans (don 4 ans au Rouge Gazon). Une course idéale pour reprendre la saison de trail ...

Las, la neige tombée en abondance les jours et la nuit précédente, ainsi que des conditions météo du jour bien défavorables, avec vent et neige, auront transformées la physionomie de l'épreuve ... Pour le coup le maillot blanc genre chasseur alpin distribué au départ était parfaitement au gout du jour. L'organisation avait courageusement maintenu la course, supprimant les passages les plus délicats et adaptant au mieux un parcours de repli sur la boucle principale, avec un nouveau départ au pied des pistes. Mais tout cela était bien confus ... 

Il était compliqué de rejoindre la station et de nombreux trailers tardaient à rejoindre la zone de départ. Après un bon quart d'heure à piétiner, la meute frigorifiée commençait a montré quelques signes de mécontentement quand le départ a enfin été donné, après un bref (heureusement) et inaudible briefing. 

Grosse foire d'empoigne pour passer le premier petit talus et gros bouchons sur les premiers kilomètres. La poudreuse épaisse et fuyante obligeait chacun a des efforts conséquents pour avancer à un rythme misérable. J'adore pourtant courir dans la neige, mais là ce n'était plus vraiment de la course à pied. Et il faut bien le reconnaître, je n'ai pris aucun plaisir aujourd'hui.

Difficile de blâmer l'organisation. La montagne décide encore, et c'est heureux comme ça. On aurait pourtant apprécier un chapiteau d'accueil pas forcement plus grand, mais mieux agencé, avec un coin café disposé au centre et non pas à l'entrée. Ou encore une aire d'arrivée un peu abritée pour se restaurer et partager un peu de l'épopée. Quelle tristesse de voir toutes ces victuailles a moitié ensevelies dans la neige, les pack de bouteilles d'eau gelées ... Dommage. 

Nous n'avions qu'une envie, nous réfugier dans la voiture ou nous avons englouti notre pique nique maison. Et nous sommes repartis directement, parce que le cœur n'y était plus vraiment. Nous avons mis une heure pour redescendre la petite route jusqu'à St Mautice et constaté que la station avait atteint là sa limite de saturation. Heureusement que l’organisation a eu la sagesse de ne pas augmenter le quota de dossards, malgré la demande.

Qui a gagné ??? D’après Danièle c'est le dossard 1, donc Samir Baala ... chapeau, sympa qu'un tel bonhomme se lance sur un terrain si peu propice à sa foulée d’athlète.

Un peu de positif dans la journée ??? Ben oui, quand même ... 

- simplement le fait d'être allé au bout, sans tomber, sans me blesser. Malgré une moyenne à pleurer, c'est un effort énorme, tant physique que mental. Et ce soir je suis à point. Cuit cuit.

- la (petite) satisfaction d'avoir bouclé toutes les éditions. Que de changements depuis la première édition à Gerardmer ... Et quel succès pour la sympathique équipe d'organisation !!!! 

- mon équipement qui s'est montré impeccable, notamment les Kapteren TR2 qui associées au guêtres Kalenji m'ont permis de garder les pieds au sec. Et au chaud grâce au super chaussettes hiver vélo de chez Ekoi. J'avais mis trois couches en haut avec la veste imperméable Quechua au dessus, parfaite. Pareil en bas avec le sur-pantalon Quechua sur un collant Nike. Pour les gants j'avais du Lidl basique de chez basique, et ça marche aussi. 

- au retour, le petit détour par La Bresse pour acheter quelques pâtés lorrains dans la boulangerie habituelle .... réchauffé, avec une bonne soupe et une bonne salade, c'est le pied après une telle journée. Vivement le THM de Cornimont pour un prochain passage ...

Merci à la courageuse équipe de Courir sur des Légendes. Malgré la petite déception de cette année, on reviendra, c'est sûr ... 

Si seulement il pouvait y avoir ne serait ce que la moitié de l'affluence le 9 août prochain au Rouge Gazon pour la Ronde des Charbonniers, une jolie petite course qui emprunte les même sentiers et qui mériterait d'être plus connue. 

J'espère que les conditions seront meilleures le 22 Février à Cornimont pour le THM ....


Quelques photos du jour, par Danièle

 
Classement Scratch


Distance officielle 15,2 km
1208 classés 
Samir Baala vainqueur en 1h16'44", moyenne 11,89
Mathide Voisinnet 1ere fille en 1h49"56", moyenne 8,30
Poucet 180ème en 2h00'15", moyenne 7,58 (< 1h40 l'an passé avec 2 km de plus !!!    )





  

2 commentaires

Commentaire de Laurent V posté le 23-12-2015 à 14:26:03

Bravo Poucet pour ces 5 récits sur le trail blanc des Vosges.
Tellement bien racontés, qu'ils m'ont poussé à m'inscrire pour le 31 janvier prochain...

Commentaire de poucet posté le 23-12-2015 à 19:14:11

Salut Laurent,
Bonne idée de venir découvrir le Rouge Gazon et son trail blanc ... Parfait pour débuter la saison sans se prendre la tête, excellente mise en jambes pour le Marathon de Paris.
En espérant de bonnes conditions car pour le moment la neige se fait discrète dans les Vosges.
Bonnes Fêtes d'ici là.
@++++

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran