Récit de la course : L'Oenotrail du Lunellois - 11 km 2014, par pierrot34

L'auteur : pierrot34

La course : L'Oenotrail du Lunellois - 11 km

Date : 7/12/2014

Lieu : St Christol (Hérault)

Affichage : 513 vues

Distance : 11km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

A St Christol, quand la boue remplaçait la neige pour les 12km de marche nordique

Jusqu’au vendredi soir où le déluge inondait encore la côte du Languedoc et donc Frontignan, mes hésitations étaient grandes quant à ma participation à cet Oenotrail de St Christol en marche nordique « d’environ 11 km ». Et puis samedi soir, le ciel s’est assagi et mes affaires étaient prêtes pour partir, confiant, dimanche matin.

Effectivement, sous un ciel clair de soleil levant, je suis arrivé dans ce village viticole du Lunellois et très vite m’apercevoir que nous allions de voir « jouer serré ». A commencer sur les parkings, déjà pleins à 9h. Si j’ai eu la chance de trouver l’une des dernières places sur un pré humide derrière le cimetière, je me demande où le reste des 1000 participants à cet Oenotrail ont pu se garer.En repartant, à midi, je verrai chaque coin de trottoir dans le village couvert de voitures.


Dossards à Via Vino. Ques aco ?Une sorte de structure aux espaces multiples, où le bois domine dans l’archityecture moderne, au pied du village, pour faire la promotion de la production viticole locale, si j’ai bien compris.

Pas évident de trouver la bonne directionvers les dossards, après qu’un groupe ait pris le chemin des toilettes ! Mais là, devant l’espace des inscriptions, c’est une foule grouillante qui anime cette arène où trône un magnifique taureau (en bronze), tradition oblige !


Dossard 1787- je suis presque révolutionnaire !-  facilement retiré, le sac récompense avec la bouteille et le T-shirt aussi, et retourau parking, sous les premiers rayons d’un doux soleiL.

9h30,. Je débranche ma pompe à insuline et je fais un petit contrôle glycémique, juste pour voir.Bigre, 0,56g (au lieu de 1,20), c’est l’hypo !Bizarre, mais faut vite réparer ça et se resucrer avec le peu de sucre à ma disposition, l’oubli de prévision pouvant se révéler fatal pour un diabétique.


Allez, direction le départ où un long peloton de coureurs entassés prend place derrière l’arche. Juste le temps de saluer l’ami Alain Baudouin qui me reconnaît et avec lequel je vais m’intégrer « dans les bâtons ». derrière les coureurs.. Un coucou à Denis Pfister, l’avion de la marche nordique, déjà aux avant-postes et pan ! c’est parti.


Doucement, mais dans une forêt de  plus de 260 bâtons qui piquent le bitume de leurs pointes métalliques.


Sortis du village, nous entrons dans les premières vignes, par les premiers chemins boueux, collants ou même profonds où il faut parfois faire effort pour décoller le bâton piqué, ou pire, les chaussures, engluées jusqu’à la cheville !

Nous alternerons ces petits chemins en dur, en sous –bois, en terre caillouteuse ou boueuse, sur un parcours parfois pas si évident à trouver, pour nous les nordiques esseulés, car fléchage et rubalise se révèlent parfois mal posés, aléatoires ou même absents.

A une fourchette de chemins, plus qu’à bien regarder les traces de pas au sol pour trouver le bon chemin ! Des faux-plats aussi sont à négocier. C’est un trail, quoi ! On nous l’avait bien dit au départ…Heureusement, nous sommes au passage éblouis par une vision de château à la bordelaise, dans une propriété sobrement majestueuse. J’aurais bien fait une photo, mais le chrono tourne….On retrouve les vignes en en sortant c’est là qu’Alain Baudouin, mon alter-ego de Marsillargues, revient sur moi. Je le tiens quelques temps, jusqu’à 2km de l’arrivée mais son pas assuré du marathon de Montpellier, qu’il a couvert seul, en 6h (chapeau pour un sportif débutant et marcheur nordique de 68 ans !) aura raison de ma ténacité, quelque peu écornée par une tête de bâton dans les côtes après une glissade dans la boue…

L’agitation de l’arrivée se fait entendre mais le 11è km est passé et elle n’est pas encore là…C’est alors qu’à 200m de l’arche, se fait entendre une certaine petite musique de bâtons que je connais bien. C’est celle de Sylvie,  ma coach, qui me passe résolument, avec un regard de surprise. Moi, ne l’ayant jamais vue, je la croyais devant. J’avais bien raison : elle est bien devant ! Alain est 15è, Sylvie, 16è et Pierrot 34, 17è (en 1h37), sur 134 classés.. J’arroserai ma petite satisfaction avec quelques rasades de vin chaud, partagées au soleil, presque aussi chaud, avec l’ami Alain, qui gagne beaucoup à être connu.


Alain Baudouin, un bien valeureux concurrent

Une pena pour l'ambiance. Au pays de la bouvine, normal!

Puis Denis, un peu plus loin, apparaît un peu dépité, avec une 4è place, pas à son goût, du fait d’une intime conviction que devant lui, le jeu a été quelque peu faussé…. « Et puis ces 134 partants, où étaient-ils, sur les autres épreuves organisées depuis septembre dans la région ? » se demande-t-il très justement, à voix haute.

Denis, frais comme un gardon mais plus révolutionnaire que Pierrot 34!

Alain, aux résultats, me donnera le mien. Et comme d’habitude, je ne traînerai pas , le travail  pour le journal Thau Info m’attendant à la suite d’un week-end de fou. Je ne goûterai donc pas à la mouclade promise par l’organisation et qui a sûrement été géante, vu cette masse impressionnante qui a afflué vers cet Oenotrail de St Christol, un événement marquant sans doute à la hauteur de la promotion qui en avait été faite.

Michèle Fuxa, la vainqueur du 12km marche n'est quand même pas n'importe qui: elle avait fait une super animation le 21 septembre à Sète pour la journée Sport Santé de la ville

et même pour une petite leçon, tout ce qu'il faut sur sa voiture!

Un dernier mot avec quelques remarques : les résultats de cette marche nordique de 12km aux 134 partants, n’apparaissent pas sur le site Temps Courses (qui donne le 11 et le 23 km course à pied). Une question  en un mot: pourquoi ?

Côté glycémie, elle est à 1,60g à 13h, avant le rebranchement de ma pompe. Le vin chaud a fait son effet !

Enfin une étude à faire sur les résultats de cette marche nordique de 12km aux 134 partants et les prénoms des marcheurs (euses) : nous trouvons 3 « Sylvie » dans les 16 premiers, 3 « Alain » dans les 15 et 3 « Pierre » dans les 22 ! Intéressant, non ?!

Résultats sur www.endurancechrono.com

 

                                                                                                                                                                                                    

2 commentaires

Commentaire de jmplisson posté le 09-12-2014 à 19:05:52

Merci pour ce compte-rendu.
Savez-vous où il est possible de consulter les résultats de la marche nordique ?

Commentaire de pierrot34 posté le 09-12-2014 à 19:30:41

Oui, oui, ils ont bien fait leur job mais il fallait le savoir:résultats sur www.endurancechrono.com

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran