Récit de la course : Festitrail d'Autrans - 24 km 2014, par caral

L'auteur : caral

La course : Festitrail d'Autrans - 24 km

Date : 6/12/2014

Lieu : Autrans (Isère)

Affichage : 710 vues

Distance : 24km

Objectif : Faire un temps

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail d'Autrans

Samedi tout d’abord. Je suis inscrit au festitrail d’Autrans, avant-goût au festival du cinéma. Le départ est fixé à 10h30, le retrait des dossards entre 7h30 et 9h30. A l’origine, Titouan devait participer à la course enfants (1,5 km) et Stéphanie l’accompagner. Stéphanie malade toute la semaine prend la sage décision de ne pas faire le déplacement. Maël propose de la remplacer, mais finalement ni l’un ni l’autre n’ira, la météo étant vraiment trop mauvaise. J’y vais malgré tout, et puis de toute façon j’ai un covoiturage qui m’attend à Grenoble, je ne vais pas le laisser tomber.

Départ à 6h45, arrivée à La Tronche à 7h15, je prends mon passager, nous montons à Autrans, arrivée à 7h30. On se gare, on va retirer les dossards, et là on apprend qu’ils ont réduit la course, les crêtes sommitales s’avérant trop dangereuses. Je comprends les raisons de l’organisation, mais je n’étais déjà pas trop motivé, alors là… Bref, plus que 24 kms et quelques 800 m de dénivelée. On prend un p’tit-déj offert par l’orga (café croissant!!!), je m’habille et puis on va s’échauffer. Le temps est plus que maussade, beaucoup de brouillard, un peu de vent, mais la température est supportable sans être obligé de se couvrir beaucoup. Je mets quand même le coupe-vent en prévision des hauteurs.

10h30, le départ des deux courses est donné au centre du village dans une grande ammbiance. Nous faisons un 1er tour puis nous repassons dans le village et ensuite nous attaquons les pistes par une montée tranquille. On redescend un peu, on remonte, et on attaque le sentier qui longe le tremplin. Là, c’est bouchons et compagnie, nous piétinons beaucoup. Heuresuement cela ne dure pas trop et très vite nous pouvons reprendre un bon rythme. Les écarts commencent à se creuser. J’alterne marche et course, pas moyen d’apercevoir le paysage, il y a vraiment beaucoup de brouillard. Nous arrivons à la séparation des deux courses, et du coup je me retrouve tout seul, quelques concurrents au loin devant moi, que j’aperçois de temps à autre dans une trouée de brouillard.

La course se déroule tranquillement, j’atteins le point haut et commence la descente. Dernier ravito, où j’arrive avec un concurrent qui m’a rattrapé. On nous apprend que nous sommes la queue de la course, tous les autres à part un ont été déviés à la barrière horaire. Lanterne rouge, c’est bien la première fois!!! Je repars tranquillement, je cours pour rentrer. Je finis par rattraper un concurrent qui souffre de crampes. Je propose de courir avec lui et nous irons jusqu’au bout ensemble.

Voilà l’arrivée, nous sommes accueillis par un public relativement nombreux et nous en finissons. Je regagne la salle pour retrouver mon passager et récupérer ma clef de voiture. Je me change vite fait et je repars à la maison.

Résultats:

167 / 169 finishers VE3-M (7)  3h00:28.9

L’organisation a choisi de faire 2 classements différenciés H F, il m’est donc difficile de savoir ma place exacte. De toute façon j’avais prévu 3 h donc je repecte mon plan de course.

4 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 13-12-2014 à 11:34:35

c'est ballot, c'était une occasion unique de finir dernier et tu l'as loupée.

ça m'est arrivé une fois (à Faverges) et c'est un bon souvenir !

Commentaire de caral posté le 13-12-2014 à 13:58:31

j'ai longtemps cru que je l'étais, j'ai même tout fait pour que le gars avec qui je termine finisse avant moi!!mais bon c'est raté!!! une prochaine fois peut-être?....

Commentaire de Arclusaz posté le 13-12-2014 à 15:22:48

tiens, c'est ton 73eme récit : quel joli chiffre !

Commentaire de samontetro posté le 17-12-2014 à 18:07:52

T'aurais du le laisser passer! A la remise des prix, il y avait un lot pour les derniers finishers.... Moi aussi j'ai regrété qu'on n'aille pas sur les crêtes du bec de l'orient. C'est tellement beau ce coin.... Je suis resté sur ma faim avec un parcours trop dans les bois et sans neige... J'ai aussi trouvé les barrières horaires un peu strictes et élitistes, ce qui explique sans doute ta position inhabituelle en fin de course!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran