Récit de la course : Endurance Trail des Templiers 2014, par libretto

L'auteur : libretto

La course : Endurance Trail des Templiers

Date : 24/10/2014

Lieu : Millau (Aveyron)

Affichage : 1414 vues

Distance : 100km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Endurance Templiers - conseils d'un primo arrivant

C'était pour moi la course la plus importante de 2014 avec les 12 labours of Hercule en Angleterre en Juillet. C'était aussi ma première course en montagne.

Je crois que j'étais assez bien préparé pour affronter le morceau, 300 km dans les jambes rien qu'en septembre pour vous donner une idée de mon entraînement.

Je m'en suis sorti en 20h06 et je suis très content de ma journée.

 


J'ai déjà publié mon Cr Endurance Templiers sur mon blog mais voici ce que je voudrais partager avec ceux qui cherchent des idées sur ce à quoi pourrait bien ressembler un engagement sur le 100km des Templiers.

  • D'abord les Templiers sont considérés comme roulant. Pour Kilian peut-être mais pour un humain normal c'est complètement faux. Globalement c'est que du monotrace avec beaucoup de dénivelé. La réputation de trail roulant vient sans doute des comptes rendus des versions précédentes.
  • Pour moi avec un entraînement adéquat les montées n'ont pas été un problème. A l'entraînement je ne crois pas avoir gravi plus de 50m en une fois mais le fait d'avoir enchaîné un nombre incommensurable de fois ces montées m'a donné les quadri qu'il fallait.
  • Pour les descentes c'est une autre chanson. Avant les Templiers je savais déjà que j'étais nul en descente mais avec les Templiers j'ai appris que cela pouvait me faire rencontrer les barrières horaires. La persévérance est une qualité que les Templiers m'auront aidé à développer.
  • Sur le site de l'organisation il était écrit que les barrières horaires étaient assez généreuses. Ce n'est pas du tout mon impression et je comprends bien ceux qui ont râlé sur le forum de Kikourou. Il y a moyen de s'en sortir mais il faut gérer et s'en préoccuper dès le premier ravito.
  • Si vous vous demandez s'il faut que vous preniez vos bâtons, la réponse est oui. Je l'ai fait sans bâtons mais je me suis senti bien seul. Les seuls gars normaux qui ne prennent pas de bâtons sont ceux qui visent la Diagonale des Fous où les bâtons sont interdits.


Bon, en conclusion cet Endurance Trail est un gros morceau qui mérite vraiment d'être croqué en particulier pour ses paysages sublimes.

3 commentaires

Commentaire de Tercan posté le 04-11-2014 à 16:07:58

Bravo pour ta course !
Effectivement c'était pas facile facile :)
Par contre c'est marrant comme les avis peuvent être différent de l'un à l'autre des coureurs, mais moi j'ai trouvé ce trail trèèèèèès roulant, trop roulant même, ça m'a un peu destabilisé.
Par contre c'est vrai que les montées et les descentes sont dans l'ensemble assez raide (mais techniquement relativement facile)

Commentaire de libretto posté le 04-11-2014 à 21:11:11

Mois je m'entraine dans le nord et globalement c'est assez plat pour moi ça n’arrêtait pas de monter et de descendre.

Commentaire de libretto posté le 05-11-2014 à 22:29:11

Mois je m'entraine dans le nord et globalement c'est assez plat pour moi ça n’arrêtait pas de monter et de descendre.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran