Récit de la course : Trail de Gorbio - 16 km 2014, par christine06

L'auteur : christine06

La course : Trail de Gorbio - 16 km

Date : 12/10/2014

Lieu : Gorbio (Alpes-Maritimes)

Affichage : 463 vues

Distance : 16km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail de Gorbio

Départ en co-voiturage de Roquefort avec notre équipe de choc, Katia, Cécile, Brice et moi.

 

Le village de Gorbio est un très joli village perché sur une colline au dessus de Menton et Roquebrune, juste avant l'Italie.

Arrivés 1 heure avant le départ, nous en profitons pour faire quelques pas dans le village pour s'échauffer et découvrir ces magnifiques ruelles.

Le départ est donné à 10 :30, le ciel est couvert, il ne fait pas trop chaud, la température est idéale.

On attaque la course directement par la montée, c'est parti pour 900 mètres de dénivelé en direction du Mont Gros en passant par le col de la Coupière (450 mètres). En fait la montée va durer quasiment 10 kms.

L’ascension commence par du bitume pour se poursuivre ensuite sur un terrain plus souple, on alterne les moments de course et de marche et on se retrouve rapidement sur les balcons de la méditerranée avec une vue imprenable.

Mais le rythme est soutenu et donc pas le temps de sortir le téléphone pour faire une photo :-(

Au bout de 1h20 environ le sommet est en vue. On est sur le plateau des Cabanelles, on y trouve, outre une vue magnifique, une forêt d’antennes de RMC, ainsi que des radars et les observatoires militaires de l’Agel.

Dixit les gens du coin c'est là que se trouve la résidence d'été de la famille princière monégasque, Rocagel.

Physiquement je me sens bien, mais heureusement que je ne cours pas avec mon cardio, parce qu'il se serait affolé. Du coup, alors que d’habitude je n’apprécie pas du tout les descentes, j’attaque avec bonheur les 6 kms de descente, c'est bien la première fois que j'arrive à descendre correctement sans craindre la chute !

La descente se fait par le Vallon du Rank, je cours avec 2 autres coureurs, j’arrive à les suivre je décide donc de rester dans le rythme.

Les premiers kilomètres de descente sont très roulants sur un large sentier, malheureusement ça ne dure pas, les organisateurs nous avait prévenu. Les derniers kilomètres en sous bois sont extrêmement cassants, sur un sol boueux avec des rochers rendus très glissants par la pluie d’hier.

J’ai espéré pendant un très bref instant finir en moins de 2 heures, ce sera finalement 2 :04 :35, mais je suis contente, ce trail est une très belle découverte.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran