Récit de la course : Paris-Versailles 2014, par hulkissime

L'auteur : hulkissime

La course : Paris-Versailles

Date : 28/9/2014

Lieu : Paris 15 (Paris)

Affichage : 490 vues

Distance : 16km

Objectif : Terminer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Troisième Paris Versailles

Faire le Paris Versailles demande de la patience, surtout avant de partir !

Alors je suis arrivé sans me presser vers 09h20 au Trocadéro. J’ai commencé mon échauffement et mes étirements en me disant que j’allais laisser partir le gros des  coureurs dans les premiers sas.

Une fois bien chaud, direction la tour Eiffel. Je me suis approché tranquillement et je me suis intégré dans une vague en direction du départ vers 10h…. Et là, le moment le moins agréable commence.

Attente durant plus de 40 min, envie d’uriner, les muscles qui refroidissent malgré une bonne température, et surtout une musique qui flingue les oreilles...

Je pense être parti vers 10h45 (au moment où le premier passait la ligne d’arrivée !). Autant dire que l’objectif du premier km est de trouver un endroit pour évacuer le trop plein. En gros vous êtes froid et vous chercher comme un dingue un endroit discret. Comment font les femmes ?? Un supplice pour elles ! Des toilettes sont à disposition sur le parcours mais faire la queue pour uriner en pleine course c’est dingue non ??

Une fois libre de cette « obligation » la course peut commencer.

Course sur un rythme entre 5:21 à 5:53 (irrégulier à cause du premier km et de la foule à dépasser  sans passer comme un bourrin) jusqu’au 6ème km. J’avais très chaud et pas de supers sensations.

Ensuite la « vrai course commence » la côte des gardes, et là c’est le crash….montée sur un rythme de 7 :12 les 2 km de la mort. Trop chaud, beaucoup de monde, obligé de se décaler régulièrement, difficile de se concentrer sur sa foulée car il faut éviter les gens qui marchent et ceux qui vous doublent. Résultat je me suis mis sur le côté et j’ai marché un peu pour reprendre mon souffle.

Les gens sont sympas et vous encouragent, une très belle ambiance sur ce passage, Merci !

Une fois passé la partie la plus sélective de la course, j’ai récupéré sans trop forcé avec dans l’esprit le 13ème km et la côte du cimetière.

Les passages en sous-bois sont agréables et les bénévoles sont à remercier pour leurs aides et la bonne humeur apportée.

Bon, le 13ème km est là, hardcore ! C’est toujours impressionnant, la foule est compacte et semble un peu immobile, c’est assez rude comme moment. J’ai fait 6 :26 sur la portion. En haut de la côte je me suis arrêté pour m’étirer les mollets et les cuisses.

Après nous nous approchons de Versailles et là le temps est ralenti, ça commence à être vraiment long. Surtout les 2 derniers km et l’avenue.

Les photographes sont là, un petit sourire et clic !

Passage sous l’arche de l’arrivé, content d’avoir fini la course sans crampes.

1h36. Je suis content de mon temps vu mon petit niveau. C’est bien d’avoir participé à cette course qui est un vrai révélateur de ma forme du moment. Mon Garmin indique 235 de D+.

Si vous êtes un coureur moyen c’est vraiment une course à faire. Le parcours est sympa (Paris, sous-bois et Versailles). La foule est nombreuse, mais c’est comme ça maintenant avec ce type de course.

Alors vous entendrez parfois des « pro de la course » grogner parce que ça bouchonne à certains endroits et qu’ils veulent faire un chrono, laissez les passer, prenez du plaisir et soyez content de participer à un bel évènement sportif.

http://hulkissime.fr/

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran