Récit de la course : La Course nature du Pays de l'Arbresle - 32 km 2006, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : La Course nature du Pays de l'Arbresle - 32 km

Date : 18/6/2006

Lieu : L'Arbresle (Rhône)

Affichage : 1636 vues

Distance : 14km

Objectif : Pas d'objectif

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

J'suis pas une brêle à L'Arbresle

 

J'suis pas une brêle à L'Arbresle 

Les 10 kms de L’Arbresle sur route, qualificatifs et classants n’existent plus. C’était un parcours assez difficile avec 2 côtes par tour et la distance s’effectuait sur 2 boucles. Depuis 2005, un trail est né dans cette commune. Deux distances aux choix : 32 ou 14. Connaissant le coin, je me suis dit que ça valait peut-être le coup d’essayer. La forme étant là, testée lors du relais de Viriat la semaine précédente, il fallait en profiter. Laissant partir à 9h les 32 kilomètres, les 79 concurrents du 14 tardaient à se mettre sur la ligne, une demi heure plus tard, faute au soleil qui tapait déjà en ce dimanche matin. Le coup de feu nous libère enfin. Un petit tour de stade et c’est parti. Je me dis que rester dans les 10 premiers au début est une sage décision, on verra après si c’est trop vite ou non. Je suis 7° et les premiers s’éloignent déjà vite. Passage dans un tunnel, puis une bonne descente sur la route toujours et c'est la première montée sur chemins. On serre les dents et on tire sur les bras. Les monts du Lyonnais sont au loin là-bas bien dessinés.

De retour sur la route, nous tournons à droite pour affronter un mur. Tout là haut un signaleur avec sa voiture, elle est petite ou elle est loin sa caisse ? On double la dernière concurrente du 32. Allez, allez, bon courage. Nous reprenons un chemin en montée et nous hésitons sur l'itinéraire : à gauche, tout droit. Il n'y pas de signaleur. Ca doit être tout droit dis-je à mon compagnon de route. En effet un morceau de rubalise entoure un piquet, le vent sans doute. Il me laisse passer, je vais plus vite que lui sur le plat, fair play le mec. Le sentier rentre bien en forêt maintenant et tous les coureurs sont esseulés. On croise des vététistes puis c'est le ravito. A gauche pour le 14 kms. Ca remonte encore un peu à découvert dans les champs, puis c'est une grosse descente sur chemins. Achtung les chevilles ! Virage à gauche et… purée une montée de science fiction sur la route, elle n'est pas marqué sur le profil de la course sur le site internet celle là. Devant tout en haut le coureur devant moi marche, j'en fais autant. Reprise sur chemins et ça redescend. Au taquet, je vole. Même pas peur. Je frôle les cailloux, je caresse les racines. Je sens le vent de la vitesse dans mes oreilles. Quel pied. Là attention descente dangereuse ! Elle me fait penser à celle de Lagnieu au cross du Bramafans. Je rattrape petit à petit celui devant. C'est sûr, je vais plus vite que lui. Je le rattrape à la fin de la descente. On ralentis en même temps pour boire au bidon. C'est qu'il fait chaud et c'est pas encore l'arrivée. J'ai bien fait de ne pas faire le 32. Grande ligne droite, mon compagnon repart devant, mais les descentes vont anéantir son espoir de me semer. Je reviens encore sur lui comme un avion sans ailes. Long faux plat, puis de retour sur la route. Un joggeur du dimanche m'accompagne un peu. On taille le bout de gras et me souhaite bon courage pour la fin avant d'accélérer. A nouveau chemins et c'est bientôt l'arrivée. Passage sous le tunnel et c'est l'arrivée tout là bas. 6° en 1h03'30. On refait la course autour du ravito. Je dois avoir les yeux qui brillent tellement j'ai pris mon pied. Une douche bien chaude nous attend dans le complexe sportif. Génial, je suis premier V1.

Et derrière moi, 3 autres V1. Fallait pas traîner. Jérome Trottet gagne le 32. Il est fort celui là, il a déjà gagné la SaintéLyon. Voilà ce fût une belle journée, j'y reviendrai sûrement pour faire le 32 avec moins d'ambitions certes mais avec l'envie de plaisir. C'est super les trails.

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran