Récit de la course : L'Infernal Trail des Vosges - 30 km 2014, par lapuce92

L'auteur : lapuce92

La course : L'Infernal Trail des Vosges - 30 km

Date : 14/9/2014

Lieu : St Nabord (Vosges)

Affichage : 798 vues

Distance : 30km

Objectif : Se défoncer

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Infernal trail 2014, 34kms, 1135m D+

Comme je travaille ce samedi je ne peux arriver dans les Vosges qu'à 23h et des brouettes. Le trajet en train se passe bien, mais je suis bien bien fatiguée en arrivant. Je retrouve maman. Direction Remiremont et dodo quasi directement. Demain il y a course!!

 

Dimanche 14 septembre :

 

J'ai bien dormi et je me sens reposée. Je prends le temps d'un bon petit déj, et vers 8h30 on part de la maison. On arrive sur le site 15' plus tard. Cool, je vais avoir le temps de me préparer tranquillement, et de boire un petit café avant le départ. Une photo sous l'arche et maman me laisse : elle est bénévole, elle doit aller à son poste. Il reste 20' avant le départ. J'adore l'ambiance, je regarde ce qui se passe autour de moi (un rasta man arrive du 160....YEAH man, tranquille! LOL), je m'échauffe un peu..bref, ça passe très très vite.

 

Un drone nous filme et PAN, les fauves sont lâchés!! Nous sommes 600,et évidemment sur une distance courte comme celle là, ca part vite, très vite. J'essaye de ne pas trop me laisser entrainer par la meute. D'emblée les sensations sont très bonnes. Les jambes paraissent bien disposées. Je note la première différence par rapport à l'année dernière : cette fois ci je suis DANS le peloton, et non plus dernière, à la traine! LOL

2 kilomètres environ de bitume et on attaque la première grimpette. Point Evelyne Dehliat du jour avec un trailer à côté de moi "on a de la chance avec le temps hein!" "Oui, il fait un soleil magnifique" (soleil/Vosges dans la même phrase, je sais, ça fait un choc! LOL). Au km 3 je revoir l'endroit où j'avais fait un malaise (hypo? baisse de tension? je n'ai  jamais su) et où j'avais le moral au 36ème dessous l'année dernière. Cette année c'est tout l'inverse : j'ai une pêche d'enfer, je m'éclate, et ....je double!! Si si, je double! La suite du parcours a changé par rapport à il y a un an. Je l'adore ce parcours : ca monte, ça descend, c'est super ludique! Hormis quelques passages très techniques (une montée de corde et quelques descentes bien gratinées) on peut quasiment courir tout le temps, s'amuser à relancer. Le pied! En plus on n'a pas à s'inquiéter du balisage : il est juste top! Impossible de se tromper. Au 8ème kilomètre je suis avec un groupe de 3 filles. Tout à coup on entend hurler "au secours, au secours!!!" et on voit des coureurs détaler vers nous, à contre sens. Un nid de frelon a été secoué, il y en a partout. Je suis pas rassurée : ces saletés de bestioles m'adorent généralement, s'il y en a une à 1kms à la ronde c'est pour bibi. On appelle l'organisation, puis on trouve un petit détour pour éviter le nid, et rejoindre le sentier un peu plus loin. En passant j'aperçois la fille qui a crié tout à l'heure : elle est allongée par terre. Une autre coureuse s'en occupe. Elle a été évacuée ensuite par les secours mais à cette heure je n'ai pas encore de nouvelles.

Je reprends ma route après ce moment de stress. Petite descente technique, pas totalement reconcentrée je me vautre. Mais un vautrage classe hein, tout en douceur! LOL Hophophop on se relève et on continue. J'arrive au 1er ravito. Maman est là pour m'y attendre. Elle est déjà au courant pour les frelons. J'ai tout ce qu'il faut sur moi donc je trace. C'est le moment où nous rejoignons les coureurs du 72 et du 160kms, il y a donc plus de monde sur le chemin. Les sensations sont toujours aussi bonnes, je suis juste heureuse d'être là, en pleine forme.

Depuis un moment malgré tout une coureuse me stresse un peu : je suis devant elle, j'ai l'impression de bien la distancer, mais elle me rattrape régulièrement en bourrinant....pour coincer aussitôt et me bloquer quand on court sur single ou dans les montées. Et rebelotte je la redouble, elle bourrine, et me bloque. Vers le 20ème elle me refait le coup. On engage une discussion chiffons (elle me demande si les jupes sont confortables pour courir), mais elle me rebloque sur un single. Bon, ça suffit : accroche toi ma belle, je suis d'humeur joueuse aujourd'hui. Je démarre (après lui avoir expliqué que ouais, c'est trop bien les jupes), je ne la reverrai plus jusqu'à la fin! LOL Nan mais oh!! Les jambes deviennent plus douloureuses, mais j'avance. Je passe le deuxième ravito sans m'arrêter : il me reste suffisamment d'eau pour aller au bout. Arrivée ves le 27-28ème à mon Garmin je comprends que le parcours fera forcément plus de 30kms, même si on entend déjà le speaker. Petit coup au moral, jusqu'au moment où je décide de lâcher prise : "allez, tu arriveras quand tu arriveras, c'est le principe du trail". Pour la peine je vais avaler mon dernier gel "beurre de cacahouète" tiens, ça fait du bien!! On finit par entamer la descente sur Saint Nabord. Arrivée sur la partie bitumée qui va nous permettre de rejoindre le site de départ/arrivée. Dernier petit coup de cul pour rentrer dans le stade. Une coureuse m'interpelle "Salut Mia". C'est Sophie F. Elle a 2 ans de plus que moi, et quand on était au collège c'était la fortiche en sport. Elle dépotait notamment en hand. Deuxième petit défi du jour : lui mettre une mine!!! LOL on échange quelques nouvelles, et je démarre ensuite pour les 300 derniers mètres, que j'ai l'impression de faire comme si tous les flics du coin étaient à mes trousses! En tous cas elle ne me rattrapera pas mais j'ai eu chaud aux fesses elle arrivera 10'' derrière moi.

 

Quelle belle course que cet infernal trail : un super parcours, un balisage excellent, des bénévoles au top...bref, à faire et refaire!!!

 

Bilan : 352ème sur 447 (il y avait seulement 2 personnes derrière moi l'année dernière). 41ème fille sur 75, et 21ème séniore sur 36. Heu-reuse je vous dis!!!

 

4 commentaires

Commentaire de Japhy posté le 16-09-2014 à 09:00:46

Ben dis donc quelle progression Mia! Comme quoi, en faisant les choses petit à petit sans sauter les étapes, comme tu le fais, ça paye!
(et soit dit en passant, voilà encore un exemple où les filles peuvent etre de vraies pestes en trail, heureuse que tu lui aies mis une raclée)

Commentaire de heidi posté le 16-09-2014 à 09:46:29

Bien sûr, la jupette rose ça fait tout!!!
Bravo :)

Commentaire de Japhy posté le 16-09-2014 à 09:55:15

Non mais c'est vrai ce qu'on dit. Sur kikourou, il y a statistiquement une notion de succès associé aux jupettes roses. Je ne mets pas la mienne assez souvent, je vais la ressortir, je suis sûre que ça ira mieux.

Commentaire de lapuce92 posté le 17-09-2014 à 00:06:18

Ehehe, merci!! :) C'est sur que la jupe y est pour beaucoup, évidemment. :)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran