Récit de la course : Trail Ubaye Salomon - 23 km 2014, par TomTheMachine

L'auteur : TomTheMachine

La course : Trail Ubaye Salomon - 23 km

Date : 10/8/2014

Lieu : Barcelonnette (Alpes-de-Haute-Provence)

Affichage : 588 vues

Distance : 23km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Données course
Distance mesurée: 23 KM.
Température au départ: 20°C.
Temps: Beau.

Données perso
Poids: 87,5 Kg.
Objectif: 3h30'.

Tracé détaillé ici:
http://www.visugpx.com/index.php?i=1408216091

32ème semaine, 32ème course. Ca commence à devenir long, très long... Rigolant
Lever à 4h30 du matin pour monter vers la vallée de l'Ubaye pour la première fois de ma vie.
Un peu hésité entre le 23 et le 42 KM, mais pour une première on va rester raisonnable.
Un petit trail tranquille. 6 KM de plat, 7 KM de côte, puis descente jusqu'à l'arrivée. M'a pas l'air bien dur, tout ça... Cool Clin d'œil

Arrivée à Barcelonnette à 7h40. Odeur de pâtisseries dans la rue principale. Miam, ça donne presque envie de se goinfrer et rentrer à la maison direct.
Au retrait des dossards je croise Quentin Criscuolo qui fait un triathlon dans 5 jours (pas raisonnable, ça Langue tirée).
Toujours aussi friands de grosses courses sans barrières horaires, Patrick Marx et Vincent Machet sont déjà sur la ligne de départ.
J'essaie de trouver Magali des Dunes d'Espoir avant qu'elle ne s'élance sur son 42 KM, mais sans succès.
Tant pis. Retour à la voiture et mini-sieste au frais en attendant le départ.

Je m'installe sur la Place Manuel à 8h55. Pas de camelbak, juste ma bouteille. Ce sera un peu chaud pour tenir entre les deux ravitos du 5 et 15 KM, mais ça m'allège. N'ayant jamais été aussi lourd, je dirais même que ça s'impose.
Le départ est donné à 9h00 précises pour environ 550 coureurs.

KM 0 à 6:
Ca part assez vite, alors qu'on nous annonçait un départ lancé. M'attendais à ce qu'on fasse les 500 premiers mètres au ralenti, moi. Criant
2 bornes le long de l'Ubaye, traversée du Golf, puis remontée plein sud vers le petit hameau d'Uvernet dont on aperçoit déjà le clocher.
Le chemin est dur, caillouteux et pas aussi plat que prévu. Vivement les sous-bois.
5,5 KM: Uvernet. Premier ravito. Inutile, je n'ai même pas entamé ma bouteille.
31 minutes, soit déjà 3 minutes de retard sur l'objectif. Ca promet d'être long, très long.

KM 6 à 11:
Les terrasses du Bois de Balaor: une longue section en sous-bois à flanc de colline assez vallonnée et sur un monotrace serré et plein de racines qui dépassent.
Faut être bien réveillé pour ne pas se casser la figure, ici.
On monte, on descend, on traverse des petits ruisseaux, on court dans la boue, et surtout on fait la queue dès que ça monte fort. C'est pas pour me déplaire.
KM 10: Lacets interminables en attendant d'arriver à Baume Longe. Déjà 1h20, et presque tenté d'abandonner au vu de cette pente quasi-verticale. Mais bon, on est déjà presque à mi-course.
KM 11: Baume Longe, 1811m. Belle vue sur ce que je devine être la vallée d'Allos (?).

KM 11 à 15:
Les 42 sont allés tout droit, nous on tourne à gauche et on monte encore pour faire le tour du Pain de Sucre. Maintenant je passe plus de temps à marcher qu'à courir.
13ème KM, grosse faute d'inattention. J'arrive sur une grosse flaque de boue et tente de passer au milieu plutôt que de jouer les bouquetins et contourner. *PLOUF!*
De la boue jusqu'au genou et des chaussures qui pèsent 1 Kg chacune. On va finir par croire que je cherche la difficulté.
14ème KM, fin de la grimpette. Arrivée au ravito commun aux deux courses, au pied du Pain de Sucre. On décrasse les chaussures, on jette un oeil au chrono: 2h40. Mouais, c'est moche..
Juste avant de partir je tombe par hasard sur Magali, fraîche comme un gardon alors qu'elle a une heure de course en plus dans les pattes.
Un petit mot d'encouragement, un ou deux verres de coca et c'est parti pour la descente. Sauf que mes piles sont à plat. A partir de maintenant, il va falloir marcher.

KM 15 à 23:
Descente assez raide tout au ralenti vers le Col des Alaris, où je croise plusieurs 42 qui remontent. Ils ont continué par erreur sur le 23 KM.
Hé bé, j'aimerais pas être à leur place pour remonter tout ça. Déçu
Bifurcation, traversée du Bois de Gaudessart, toujours au ralenti. Un début de crampe à la jambe droite m'oblige à être prudent, mais j'aimerais quand même finir en dessous de 4 heures.
KM 19: Plus d'arbres. A partir de maintenant la descente se fait en plein cagnard. Aucune importance, Barcelonnette est en vue!  Rigolant
Ah, douce civilisation. Plus que ce petit bois à traverser et on y est.
Oui, sauf que ça pouvait pas être aussi simple (bien sûr). C'est raide, c'est étroit, c'est plein de virages, il y a des racines à éviter de partout et les élites du 42 qui arrivent en trombe derrière.
Bon, j'enclenche la Machine™ une dernière fois. Sortie du bois en mode footing, traversée de l'Ubaye, arrivée dans le parc à petite allure.
Crampe sur la ligne mais c'est trop tard: 3h51'06", j'ai gagné! Langue tirée

Quentin aura mis 4h22, Vincent et Patrick 6h47, et Magali 8h07 sur le 42 KM.
C'est pas de la rigolade, cette course. Bon... où j'ai mis ma voiture, moi? *part en boitant*

Résultat:
464ème sur 545 (85%).
209% par rapport au vainqueur en 1h50'30".
87ème meilleure course sur 87. Oui, donc c'est ma pire course jusqu'à maintenant. Incertain
Pas grave, ça valait le détour. On fera mieux l'année prochaine.

A dimanche prochain pour la vraie dernière difficulté de la saison: le Trail des Balcons de Châteauvieux, au-dessus de Tallard.
@+ Les Kikoux.

3 commentaires

Commentaire de Marielle13 posté le 16-08-2014 à 23:08:06

coucou merci de ton récit c' est que maintenant j' attends mon "feuilleton" toutes les semaines ;-)
au vue du nombre de courses que tu enchaines je ne trouve pas que c' est aussi mauvais que tu le dis... en plus avec le trajet en voiture avant c' etait long et tres tôt ... moi je dis chapeau tu as fini et tenu bon malgré ta crampe :-)donc belle performance :-)
allez courage pour demain et garde le moral :-)

Commentaire de Rudyan posté le 17-08-2014 à 18:40:29

Pas facile l'Ubaye! Bravo d'avoir fini et pense au repos!

Commentaire de patmar13 posté le 18-08-2014 à 14:48:26

Bravo Thomas! Toujours en course pour ton challenge 2014= 1 course par semaine pour TTM!
Merci pour ton récit. Avec Vincent nous t'avons suivi à distance par respect ;-)
A bientôt :-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran