Récit de la course : Trail nocturne des Corbières - 12 km 2014, par TomTheMachine

L'auteur : TomTheMachine

La course : Trail nocturne des Corbières - 12 km

Date : 19/7/2014

Lieu : Corbieres (Alpes-de-Haute-Provence)

Affichage : 516 vues

Distance : 12km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

Données course
Distance mesurée: 12,0 KM.
Température au départ: 20°C.
Temps: Eclaircies, vent léger.

Données perso
Poids: 86,3 Kg.
Objectif: Aucun (découverte).

Tracé détaillé ici:
http://www.visugpx.com/?i=1405879653

Ce matin je me réveille en meilleure forme que la semaine dernière, mais toujours un peu fatigué.
Heureusement je n'ai pas d'objectif à atteindre aujourd'hui.
29ème course en 29 semaines: Le Trail Nocturne de Corbières. Ma première course à la lampe frontale.
12 KM, deux belles côtes, beaucoup de chemins larges et un peu de monotrace.

Arrivée à Corbières vers 20h00. Il fait déjà bien sombre. Un peu de vent, mais ça va vite tomber.
Retrait du dossard qui s'avère être un vrai dossard pour une fois (débardeur avec le numéro imprimé dessus).
On a même droit à un lot avec plein de bonnes choses (biscuits, gel douche, baume de massage...).
Pendant que je me sers à boire et à manger (on est gâtés), je jette un oeil sur le plan.
La carte indique un parcours, une vidéo sur un écran TV en indique un autre. Et aucun des deux ne correspond à ce que j'avais repéré. Bon, on verra bien. Incertain
Pendant que j'ajuste ma frontale je croise Magali Sanfilippo des Dunes d'Espoir, et mes deux lièvres éternels Bruno et Benjamin.
Le départ est donné à 21h30 précises pour 250 coureurs environs, après un court briefing.

KM 0 à 4:
C'est parti pour une boucle d'1 KM dans le village, lampes éteintes.
Dès le premier virage je sens qu'on tire sur le sac banane que j'ai dans le dos. Ah, ce sont mes deux farceurs. 'vais vous semer, moi, vous allez voir. Criant
Au bout de 600m, Magali me double en trombe. On laisse filer, peut-être que je la rattraperai dans la colline.
1,5 KM et on quitte la civilisation. Lampe allumée... et on n'y voit goutte. Aurais dû prendre un meilleur modèle.
S'en suivent 1,5 KM de côte que je fais presque intégralement en marchant.
3,5 KM: On quitte le chemin pour s'engager sur un monotrace très serré qui grimpe encore. J'entends de la musique pas loin. Premier ravito, sûrement.

KM 4 à 9:
Premier sommet atteint. Quelques secondes de marche pour retrouver mon souffle, puis on amorce la grande descente vers le Trou du Loup.
Le chemin est à peine assez large pour une seule personne maladroite qui tangue dans tous les sens parce qu'elle n'y voit rien (oui-oui, c'est moi Langue tirée ).
6 KM, 40 minutes, deuxième ravito le long du réservoir. Je prends un jus d'orange, un bénévole me dit "attention, y'a du Pastis dedans!".
Je renifle le gobelet dans le doute, on sait jamais avec ces gens-là. Clin d'œil
Et puis on amorce la seconde côte. Un type en rouge me double, il doit s'agir de Bruno.
6,5 KM et on tire tout droit au lieu de tourner à gauche. Tiens, c'est le parcours sur l'écran TV qui était le bon.
Après 1 KM sur un monotrace un peu accidenté, on atteint le monument aux pompiers (on ne le voit pas, mais on le devine).
2 KM en alternance marche/course et on arrive enfin au dernier sommet. On nous donne un petit bâton lumineux pour le pointage avant d'attaquer la descente.

KM 9 à 12:
Le premier KM de descente est assez fun. Plein de petits virages serrés avec du banking qui vous donnent l'impression d'être sur une piste de bobsleigh.
A partir du 10ème KM le chemin devient plus large, plus plat, plus droit et plus vert. L'impression de courir dans un tunnel de verdure, maintenant.
11ème KM: le village est en vue. Des spectateurs sont montés pour nous encourager sur la fin. Ca fait plaisir, je commence à fatiguer.
Retour sur la route, où je passe un panneau "12 KM". Gné? Surpris Elle fait combien alors, cette course?
Coupure de la frontale à l'entrée du village, où je croise Magali qui vient d'en terminer. Virage à gauche, obscurité totale.. Zut! *rallume la frontale*
Dernier virage, pas de sprint, 1h23'56" sur la ligne.

Bruno est là depuis 3 minutes, Magali 4. Benjamin arrivera 3 minutes après moi. Les écarts sont serrés.
Un peu mal aux jambes. Courir de nuit, ça oblige à adapter sa foulée.
Allez, on rentre vite à la maison avant de refroidir. En tous cas c'était sympa, je la referai peut-être.

Résultat:
145ème sur 244 coureurs (59%).
158% par rapport au vainqueur en 53'04".
58ème meilleure course sur 84.
Plutôt correct en ce moment.

A dimanche prochain où je tente de dompter le Mont Ventoux.
@+ Les Kikoux.

3 commentaires

Commentaire de Zephyr751 posté le 27-07-2014 à 10:18:20

Heureux de voir que mes trace GPS servent, récit sympathique comme d'habitude, on se croise régulièrement et passerai donc la prochaine te dire bonjour ;)

Commentaire de Marielle13 posté le 28-07-2014 à 14:03:16

bravo pour ta perf j' ai failli la faire mais j' étais prise ... l' année prochaine ça sera bon
bon courage pour le ventoux (en fait si je suis bien ça a du se passr hier ;-)

Commentaire de TomTheMachine posté le 28-07-2014 à 15:26:14

Merci :-) Oui ça s'est plutôt bien passé.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran