Récit de la course : La Villarinche - 22 km 2014, par Albacor38

L'auteur : Albacor38

La course : La Villarinche - 22 km

Date : 20/7/2014

Lieu : St Colomban Des Villards (Savoie)

Affichage : 1070 vues

Distance : 23.85km

Objectif : Terminer

23 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

22 v'là les trailers ... ah non en fait ils sont 30

Plus d'un mois !
Plus d'un mois sans compet !
Le dernier dossard remontant aux "Drayes du Vercors" sur le format 22km / 1350D+ qui m'avait d'ailleurs laissé un excellent souvenir et ... une douleur tenace au genou.


[Mode Pleureuse]
Je suis mûr pour aller pointer aux blessés de Kikourou. La faute à une aponévrosite (tendinite talon) persistante que j'ai fait mine d'ignorer superbement jusqu'à présent et qui pour se venger a décidé de poser ses valises sous mon pied gauche, d'inviter des potes et même de remonter visiter à l'occasion mon genou après quelques KMs de course (par compensation de la douleur au pied je suppose que j'ai une mauvaise posture désormais).

[/Mode Pleureuse]


Les vacances sont aussi passées par là et c'est donc a court d'entrainement, le ventre encore chargé de tous les délices qu'offre la cuisine Grecque et, donc avec une douleur tenace pied + genou que je réponds à l'invitation de la Corne à me rendre à Saint-Colomban-Des-Villards, au pied du col du Glandon, pour prendre le départ de "La Villarinche", 4ème étape du Challenge DTTN : Dream Team des Traileurs ... Naturistes, Navrants, Nyctalopes (avec tout le respect que je dois à leurs épouses et copines ) ... en fait j'ai jamais vraiment su et je vous laisse choisir le qualificatif le plus approprié :)


En tout cas une belle et bonne brochette de traileurs/euses qu'on a grand plaisir à retrouver.

 

(DTTN : Episode IV - La revanche des Clowns) 

 

On arrive sur place la veille avec Emeraldas

(...)


Alors comment vous dire, Saint-Colomban-Des-Villards c'est ... intime.


On est habitué avec Mme Conserve à la vie de village dans le Vercors Sud, assez isolé, mais là on est encore sur une autre planète. D'ailleurs à proprement parler de village il n'y en a pas. Il s'agit plutôt de hameaux de maisons éparpillées de ci et de là. Sachant qu'au total il y a 188 habitants dans le coin au dernier rescencement ça vous donne une idée de la densité de population !


On se rend à l'hôtel où l'on trouve la taulière en train de compulser fébrilement un annuaire pages blanches. Il faut dire que la Corne a réservé sous nos pseudos Kikourou ! 

Une chambre pour Mr et Mme Albacor
Une chambre pour Mr et Mme Bouk
Une chambre pour Mr et Mme Faizan
(et le reste à l'avenant)


Je sais pas vous mais moi perso devant une telle ménagerie j'aurais eu aussi quelques interrogations.


C'est donc avec le soulagement visible de quelqu'un qui sauve son chiffre d'affaire du WE qu'elle nous remet les clés d'une chambre au confort rustique mais qui présente l'immense avantage d'être à 5,25m de la ligne de départ.


Même pas le temps de visiter le monument aux morts (le seul truc qu'on ait trouvé sur place avec le cimetière) que déjà le bus DTTN arrive doublant d'un coup la population du hameau :


La Corne, La Chenille, La Tomate, Le Faizan, Le Bouk, La Coccinelle puis Didier07 sont dans la place !



Passage à l'office du tourisme, immense, flambant neuf, et, il faut le dire, un peu décalé au regard du village lui même pour récupérer les dossards, les chapeaux de paille aux couleurs de la Villarinche et assister au pot d'accueil des touristes. Donc en gros nous ... et un autre couple.

 

(Cela dit je me permet une parenthèse sérieuse : L'équipe de l'office du tourisme est incroyablement dynamique et je suis admiratif du programme qui a été présenté pour animer le village. Avec Mme Conserve on a bien envie de revenir avec les enfants pour, par exemple, cuisiner des madeleines au beaufort et violettes ou encore aller observer les marmottes en fin de journée).



Quelques bières et un repas bien charpenté de la taulière plus tard et déjà le jour se lève sur cette riante commune de Maurienne. Enfin riante pas tellement. En ce dimanche matin le temps menace sérieusement.



Le temps d'avaler cafés et tartines et voilà que la météo a choisi son camp. Ce sera la pluie.
En même temps je m'en fout. Mon soucis n'est pas la météo mais savoir si mon genou va tenir le coup car décision est prise ce sera le 22km/1800D+ pour moi (et le 12km/450D+ pour la vaillante Emeraldas).



Rassemblement sur la ligne de départ. Je fais enfin connaissance avec El Numa[X]. On est ... 30 
Mme le maire du bled d'à côté fait l'appel comme à l'école ! "Albacor ?".... "Préseeennnttt M'dame". (Quel fayot !).
(Didier a failli se prendre une heure de colle il avait encore une tartine à la main sur la ligne de départ. Idem pour La corne qui n'a pas fait signer son cahier de liaison).


On se met en rang par 2 les enfants. Coup de sifflet ... et c'est parti !


(Pas de sas : Mais que fait l'organisation !)

 


Devant le DDTN fait le Hole-Shot. Pas de ça pour moi aujourd'hui j'y vais a l'économie il y a quand même 1800D+ annoncés.



(22km et 1800D+ annoncés : j'aurai 24km et 1500D+ à la Suunto)


Je laisse filer la troupe. Ca va bien vite quand même. Y'a pas foule mais le niveau est bon ça se sent.


(Une vraie Skyrace... plutôt Skyrince en cette journée du 20/07/2014)


Les 5 premiers kilomètres sont vallonnés mais plutôt roulants. Je reviens a un moment au niveau du Bouk (KM3 ?). J'essaie de l'embrocher avec un de mes bâtons mais finalement ça lui donne plutôt un second souffle. Mauvaise stratégie.


Les choses sérieuses commencent au KM6 avec un joli petit mur de 1KM où l'on gagne 350m de D+. Mine de rien je m'y refais une santé en passant 3 concurrents. J'alterne marche et relance en essayant au maximum d'économiser ma foulée. Toujours cette crainte que la douleur au genou se reveille. Mais jusque là ça tient.


KM8 je reviens sur El Numa[X] qui a l'air d'être en rando. Puis sur Bouk qui relance dès que je suis auprès de lui. Le paysage devient désormais un vrai paysage de montagne. Totalement dégagé ce qui signifie, dit autrement, qu'on en prend plein la gueule : Les averses se succédent les unes après les autres. Je suis trempé.


KM9,5 (et 1:19 de course) : 1er Ravito au cul du C15. J'y croise le Bouk mais je ne m'y attarde pas. J'ai grignoté une barre de céréale dans la montée et me sens plein de jus.


Ca grimpe encore sec sur 2KM puis on arrive a un premier sommet à près de 2000m d'altitude. Plus de chemin. On coupe à travers des parterres de myrtilles. Heureusement que le balisage est bon et qu'il n'y a pas de brouillard car toutes les conditions seraient réunies pour se perdre. Et autant vous dire qu'il n'y a pas foule ici (euphémisme). J'ai une pensée pour La Corne qui est en T-shirt parce que ça meule sévère désormais et je me félicite d'avoir pris mon coupe vent !

El-NumaX et son pote me passent de nouveau. De mon côté la douleur commence doucement à s'installer maintenant que le profil change et même sur la descente qui suit elle prend définitivement ses quartiers. Et merde !!! En même temps elle a su attendre 12KM c'est toujours ça de gagné.

KM12 : On rejoint une route forestière puis vers le KM13.5 (2:10 de course) c'est le second ravito. Je m'attarde plus cette fois et prends le temps de discuter avec les bénévoles (il y a Mr le Maire de Saint Colomban je crois). Il me fait jurer de revenir par beau temps avant de me laisser filer :)

La bavante n'est pas finie. Encore 2,5KM de montée mais au moins quand ça monte j'ai moins mal. J'aperçois parfois Bouk au loin. On est désormais en "haute" montagne. C'est magnifique.


2:50 et KM16 : Enfin le sommet. Ma montre indique 2270m. Comme par un fait exprès le soleil apparait comme je bascule dans la descente. J'entends un "Boooouuukkk" au loin.

La descente justement parlons-en. Elle est vraiment technique. Rarement dangeureuse mais souvent en devers ce qui a pour effet de raviver ma douleur. J'ai été bien inspiré de prendre les bâtons ce matin ils me soulagent un peu et assurent mon pas.

Descente pratiquement ininterrompu jusqu'à l'arrivée hormis sur 500m vers le KM17 ou j'en profite pour ranger le coupe vent. Le temps s'améliore désormais. Les sommets sont magnifiques. Je prends le temps d'admirer tout ça avant de reprendre ma route.


La descente reprend. Je serre les dents. J'ai beau être matinal j'ai mal.


KM19 : Il fallait bien que ça arrive je rate une balise et me retrouve du mauvais côté du torrent. 2 gars reviennent sur moi. Ils m'auraient repris de toute façon. Je suis vraiment à la peine. Au delà de la douleur il y a aussi la fatigue désormais.


Les 5 derniers kilomètres je les fais "au courage" et en serrant les dents. Cette fin de parcours et surtout les 3 derniers kilomètres sont frustrants car roulants. Mais je n'ai plus la force désormais d'envoyer quoi que ce soit. Et la douleur coupe court à toute tentative d'accéler.


Au final j'en termine en clopinant en 4:21:08

Je retrouve Emeraldas qui a bouclé son 13km il y a bien bien bien longtemps...


28eme position sur ... 30 ! Mon plus mauvais classement ever 


Pour autant cette course vraiment atypique aura été une immense satisfaction : C'était magnifique là-haut. C'était une course "sincère" (je me comprends), "roots" dirait le Dude et il aurait raison, exigeante et pas édulcorée. Le balisage était irréprochable. On sent que cette vallée des Villards se bat très fort pour s'en sortir et il s'en dégage une énergie sincère que j'ai a-do-ré !!! Je sais déjà que je reviendrai l'année prochaine.


Un grand merci à La Corne pour l'invitation c'était une manche du DDTN juste superbe.


Désormais mon seul objectif : Me débarrasser de mes douleurs pour mieux revenir taquiner le chrono... et le Bouk.

 


23 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 21-07-2014 à 17:34:57

La photo du départ est juste d'anthologie. D'ANTHOLOGIE.

Merci pour ce récit, malgré la douleur (et pour avoir fait les deux parcours), tu as eu raison de faire le grand, ne serait-ce que le vallon de la fin...

Je retiens aussi de ton récit la deuxième ascension, comme tu le dis, on se croyait en haute montagne !

Ca change de faire ce type de course, un incommensurable merci aux bénévoles et signaleurs (une chose est certaine, chaque membre du DTTN 2014 a dû les remercier un par un, c'était eux les courageux).

Vive la Villarinche et vive la Corne qui a dégoté cette course un jour de 2012 !!!

(et soignes-toi bien, y'a du saucisson de première classe à la rentrée)

Commentaire de Albacor38 posté le 21-07-2014 à 21:32:31

La photo est en effet VRAIMENT prise quelques secondes avant le départ.

Dire qu'au départ j'avais prévu de m'aligner sur les passerelles de Monteynard. Quel contraste :D

Commentaire de La Coccinelle posté le 21-07-2014 à 17:49:52

Tu as été héroïque

Commentaire de Albacor38 posté le 21-07-2014 à 21:34:31

J'ai hâte de retrouver la Coccinelle au départ du fameux tour du lac de Paladru avec Bouk, Faizan, BipBip et Emeraldas ;)

Allez la belle on se motive !

Commentaire de Corne de chamois posté le 21-07-2014 à 18:08:30

C'est cool que tu sois venu tu fais désormais parti du DTTN
Tu auras donc le droit en de soumettre une course de ton choix pour 2015.

Sinon pour ton classement t'inquiète c'est normal, de mémoire en 2012 je termine à 70/75%

Commentaire de Albacor38 posté le 21-07-2014 à 21:56:19

C'est vrai que le niveau du DTTN devenant un peu trop élevé ça fait fuir la concurrence (cf la ligne de départ de dimanche). Il est grand temps que je rejoigne cette équipe pour la tirer un peu vers le bas ;)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 21-07-2014 à 22:50:56

Merci !
Du fond du coeur, merci !!!

Commentaire de lisa38 posté le 21-07-2014 à 19:50:09

Bravo !!!! J'adore la photo de départ !!!! 28 eme sur 30 c'est vraiment un beau classement :)

Commentaire de Albacor38 posté le 21-07-2014 à 21:39:45

Quelle moqueuse cette lisa ! :)

Tu vois pendant que toi tu progresses (bientôt au départ du triathlon d'Embrun à ce que je me suis laissé dire) moi je désespère les bénévoles qui attendent les derniers coureurs.

(Le pire c'est que si la course avait fait 3 km de plus je finissais sans doute bon dernier. J'avançais plus depuis l'entame de la descente ou presque).

Commentaire de lisa38 posté le 22-07-2014 à 19:24:33

Promis sans moquerie !!!! :)

Commentaire de elnumaa[X] posté le 21-07-2014 à 20:23:32

la "skyrince" MDR après la "Villarince" dla Corne :-) vousm'faites bien marrer !!

Commentaire de Albacor38 posté le 21-07-2014 à 21:40:57

Ravi d'avoir fait ta connaissance El Numa[X]
J'avais vraiment l'impression que t'étais là en balade dominicale pour accompagner ton pote. C'était le cas ?

Commentaire de elnumaa[X] posté le 22-07-2014 à 07:39:16

plaisir partagé !
& oui ballade du dimanche avec Vincent, en mode cool après les 2gros morceaux de début juillet.
keep in touch

Commentaire de Arclusaz posté le 22-07-2014 à 09:26:39

La "compétition" comme je l'aime ! une course visiblement magnifique (dommage que ce soit un peu loin....).

Pour tes bobos, fais gaffe. Tu as fais des débuts tonitruants dans la course à pied (combien de courses en 1 an déjà ?)faudrait pas devoir arrêter à cause de la mécanique. Bon repos.

Commentaire de Albacor38 posté le 22-07-2014 à 10:27:06

Salut cousin !

Je me demande si ce parcours n'est pas tout simplement mon meilleur souvenir 2014... Rien de moins. (Bon je ne parle pas de ma perf bien sûr qui est elle juste la pire ;)

Pour les bobos je vais vraiment faire le nécessaire. Ignorer la douleur j'ai bien vu que ça ne sert qu'à l'installer durablement et décupler son intensité. A moi ostéos, kinés et podologues ! (Et un peu de repos aussi sans doute ... hélas).

Commentaire de the dude posté le 22-07-2014 à 10:55:02

Bon c'est le troisième récit que je lis de cette chouette course, que je qualifierais de..euh...je sais pas trop...disons ultra roots ;-) et c'est la troisième fois que je me sens tout coupable d'être allé me ridiculiser sur une grosse usine à coureurs alors que les mecs ont l'air de se battre comme des fous pour faire connaître leur course et leur coin de montagne, à vous lire on a presque envie d'aller habiter là-bas.
Bon en même s'ils ont 300 coureurs l'appel du matin sur la ligne va durer plus longtemps que la course.
Bravo à toi d'avoir serré les dents pour aller au bout, quel que soit le classement ça valait le coup; et pis bienvenu au club des éclopés, si tu veux je vends un guide - pour la modique somme de 135€ (ou une paire de Brooks Adrenaline ASR neuves pointure 45), tiré de ma propre expérience: "Les 70 meilleurs Ostéos-kiné-médecins du sport de l'agglo Grenobloise"
Bon courage.

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 22-07-2014 à 11:32:59

Oh oui, culpabilise !!!

Commentaire de Albacor38 posté le 22-07-2014 à 12:10:12

10% des finishers ont fait un récit ! Quelle autre course sur 2014 peut en dire autant !?! :)

Commentaire de El Tamanoir posté le 22-07-2014 à 14:29:05

Bravo Albacor ! Cette douleur passagère ne fait que légèrement retarder l'échéance, mais on sent que tu es bien parti pour rentrer dans le club très prisé et select des Fumeurs de Bouk... Remets toi bien !

Commentaire de Albacor38 posté le 22-07-2014 à 17:04:19

Ah ben là y'avait pas de match !

Je lui ai dit en plus au Bouk que j'étais diminué mais il pensait que c'était de l'intox. Mais oui bien sûr : "Je l'aurai un jour, je l'aurai" :)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 22-07-2014 à 17:41:23

Jusqu'à 3h10 de course, c'était pas tellement de l'intox, hé ho !!!

Commentaire de le_kéké posté le 25-07-2014 à 15:14:28

Difficile de résister à l'appel du saucisson de montagne surtout que celui là c'était du affiné au feu de bois dans la grange. Bon je vois que ce que je t'avais prédit est malheureusement arrivé, la traitresse blessure est bien là, gaffe à pas aggraver de trop. Conseils classiques : repos, changement de sport (vélo, piscine), hydratation, podologue, étirement ... pour revenir guéri pour la grande saison du saucisson cet automne et enfin pulvériser ce bouk qui pourtant régresse tous les WEs.

Commentaire de Albacor38 posté le 25-07-2014 à 19:56:18

Je dois dire que ce trail va rester un grand souvenir de la saison. C'était top.

Concernant les bobos c'est vrai que tu m'avais alerté. Mais bon quand on prend autant de plaisir et qu'on progresse c'est dur de lever le pied. Surtout que j'avais pas tant l'impression que ça de mettre la dose. Mais c'est vrai que je partais de loin.

Bref : Podo. Kiné. Repos (pas trop j'espère). Ostéo.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran