Récit de la course : Marburger Nacht Marathon 2014, par arnauddetroyes

L'auteur : arnauddetroyes

La course : Marburger Nacht Marathon

Date : 4/7/2014

Lieu : Marburg (Allemagne)

Affichage : 427 vues

Distance : 42.195km

Matos : Nimbus 15
Cip compression
Tom Tom M S cardio
Ceinture porte gourdes
gels overstims

Objectif : Faire un temps

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

1 er Marathon Marburg Allemagne

Par ou commencer?

Je suis Arnaud j ai 42 ans et reside en Allemagne depuis 14 ans maintenant.En fin 2012 j ai commence à  titiller le "footing",l année suivante j ai amplifié mes sorties mais vraiment sans grand but derrière et c est à l occasion d une soirée de fin d année légèrement arrosée où certains parlaient de courir et de participer à un marathon que le declic c ´est passé .

Mon inscription est faite pour le marathon de frankfurt le 26 octobre Rigolant (dossard 4007 si des kikourous sont sur place)

Mais ca ne me suffit pas ! Comment pourrais  je attendre si longtemps pour réaliser ce reve?La solution est toute trouvée, je me suis  inscris à 4 semi marathons ,dont un qui m a tenue particulièrement à coeur celui de Troyes ,la ville ou je suis née.Du bonheur de faire cette course avec mon copain d enfance  Sylvain et de retrouver Christophe qui lui a déjà 4 marathons à son actif.Pied de nez.Les temps sont plutot réguliers 1h34  par 2 fois , un avec 1h 36 avec 400m de deniveller et le premier en accompagnant un collegue de cette fameuse soirée de fin d année en 1h45...

De février à juin j ai réussie à courir quand meme 900kms pour me préparer .

Le jour du départ la situation est la suivante:

pendant 5 jours je flippe en regardant la météo, la temperature est ,et SERA  de 30°c au départ!Criant

petite anecdote aussi; j ai un peu peur d avoir raté ma dernière sortie longue, trois semaines auparavant.Je voulais faire 25kms max et en partant en foret ,sur ce qui est normalement mon terrain de jeu du coin ,  je me suis litéralement paumé!Criantet ca je m en suis rendu compte à 21kms de chez moi ;cette sortie là , je l ai terminée en 4h 15 avec 38,5 kms au compteur....oufffff

J ai préféré aussi arreter mon entrainement 10 jours  avant cette course car j avais une douleur plantaire qui ne voulait pas partir.Ai je bien fais?(OUI)

 Il y a quelques semaines  j avais pensé le courir sur un temps  de 3h30 ,et bien, d entrée et vu la chaleur de fou j ai revu mon temps avant de commencer quoi que ce soit .Je pars sur 3h45 Point barre ca sera un bon test pour francfort.

 Il y a beaucoup de monde aux terrasses des restaurants et bars du vieux centre ville de Marburg où le départ a lieu ! c est jour de foot !Malheur pour moi France Allemagne en direct ,la 2eme mi temps commencera juste apres le départ.

J ai ma montre cardio et ai la bonne idée d essayer de chercher des satellittes 15 mn avant le  départ !

SurprisRIEN je capte RIEN?!?

Moi qui suis solo si en plus je ne trouve pas mon rythme ...Légère panique et c est 20 secondes avant de commencer à courir que tout va renter dans l ordre....Juhuuuuu.

Ma ceinture porte gels et ses 2 petites gourdes de 20 cl va avoir son utilité mais j ai pris en plus 2 petits bidons de 25 cl (mélange d hydrixir longue durée +malto) chacun dans chaque main qui me serviront sur le premier semi .

Bang le départ est donné!

Tout le monde est mélangé le semi (1100+),le marathon (150+)et le marathon en équipe (470+)le commentateur souhaitera meme au 5 francais que nous sommes ( je ne le savais pas  et  j en verrai pas un)bonne chance .

Nous descendons les rues de la vieille ville sur au moins 500m ce qui aide à ce mettre en jambes et pour moi d essayé de m habituer à la fournaise du bitum qui réverbère bien la chaleur.

Dans les débuts de course  j essaie toujours de regarder les visages et la ca tire déjà dur de dur...Je commence dés le 2 eme km à boire je sais déja que tout va se jouer la dessus je conserve mon rythme  de 5´15" tout va bien je commence à me situer dans la masse,comme d habitude des lapins partent temporairement.

Le premier ravito est en vue au 5 km, j attrappe  2 verres d eau ,un pour boire l autre pour me refroidir comme je peux ,oups j allais meme oublier de prendre mon premier gel ( j en ai pris 7)c est bon ca passe tout seul.Nous sommes sur la premiere boucle du marathon ,le circuit ressemble à un 8 très allongé dont la première boucle n est faite qu une seule fois .Je pense que c est dut à la volonter de faire un départ dans le centre ville et de ne pas bloquer très longtemps la circulation.

Je vois dans les coureurs un participant avec un maillot du club des 100 marathons l idée me vient de le suivre mais je ne le fais  que du 6  au 7eme km car je m apercois qu il varit régulièrement son rythme de 30sec  et ca ca ne me convient pas du tout .J avale une gorgée de plus  et commence à réflechir sur ma course,comment faire pour pas se laisser entrainer sur un chrono dérivant ?La solution c est simplement de gérer sa course sois meme,j ai mon rythme de définis ,ma montre me le confirme d ailleur alors pourquoi ne pas prendre cette option?J opte pour ce choix et le garderai jusqu a la fin ! je suis capitaine de ma course!Cool

D avoir réfléchis à tout ca m´a rapproché du 2 eme ravito du 8 eme km ,parfait je continue sur la technique un verre sur la tete ou plutot sur la casquette fétiche et un autre pour moi.Je vois des visages rouges partout le surcroit de chaleur et surement pour beaucoup de participants le manque d expérience ,surtout sur les semis et les marathoniens par équipe, commence à faire des dégats ...Beaucoup se mettent sur les cotés  marchent ou titubent.Je tape sur les épaules de certains ou cris de raccrocher  pour essayer de les faire reprendre ca fonctionne un cas sur deux mais pas longtemps.

Au  10 et 11 eme km nous sommes en ville et la ca hurle!L Allemagne vient de remporter le match contre la France.

Un voisin de course me dit ( tout ca c est en allemand biensur) on a gagné ! Je lui réponds en francais oui tu as gagné ,je consulte son dossard c est un semi marathonien,je lui redis en allemand cette fois et lui rétorque que mon combat c est le marathon ce soir mais que je suis content pour lui...Langue tirée(L orgueil bordel)

C est dans cette ambiance de fete que les routes vont commencer à se séparer, nous traversons la rivière Lahn sur une passerelle en laissant sur le coté la piste d athlétisme où se trouvera l arrivée  .La commence les relais pour les équipes de 4 .Je suis maintenant sur la 2 eme boucle que je vais devoir faire 3 fois .Un ravito au 12 eme en vue, j attrappe un gel, 2 gobelets et toujours pareil je me refroidis comme je peux .

C est de la piste cyclable sur au moins 2 km donc ca va le revetement est plutot simple à courir j en profite pour boire sur mes bidons perso .

  la bonne surprise au 16 eme km ,des éponges dans des bassines .Cest du bonheur pur ce truc la ,j en attrappe 2 que je viens écraser sur ma nuque ,le haut de mes jambes , les bras tout y passe je me lave en courant !Rigolant

Le moral est toujours bon ,le rythme tient bien je continue comme ca jusqu au 20 eme km.

C est à nouveau la rentrée dans la ville et je me demande deja comment va se derouler la transition semi  /marathon. Est ce qu il va falloir passer une fois sous la ligne d arrivée et continuer après?

Ma réflexion va etre de courte durée car devant moi il y a un atroupement ,un participant est par terre avec des secouristes à son coté, je vois déja des lumieres bleus d une ambulance sur la piste .Je ne m arrete pas pour regarder je ne veux pas non plus gener les secours et continue ma course .

Sur cette portion le sol est collant ,des tilleuls transpirent et l impression de courir avec de la colle n est pas très loin.Sur le coté, je vois la ligne d arrivée de la piste mais je n y passe pas on me dirige à nouveau sur cette boucle que je viens de terminer .

Je profite de passer à proximité de poubelles pour me delaisser de mes 2 petits bidons vident,un peu comme la fusée ariane , j entame ma zone orbitaire du second semi!Clin d'œil ( 1h51 au semi)

La bizarrement ca devient plus simple pour moi les "eclopés" du semi ne sont plus la et la boucle maintenant je la connais, je sais où sont les ravitos  et en plus la température va descendre d´ 1 ou 2 degrés à chaque prochain tour.

Je suis bien, pas de douleurs, j e m´ hydrate le plus que je peux avec mes reserves perso et à chaque ravito je ralentis pour prendre le temps de bien boire.

le 23 eme km je suis derrière un coureur assez régulier j aurai presque tendance à me fier à son rythme puis ce que c est le miens . Je rentre en  conversation !

lui c est son 4 eme marathons ,je lui dis que moi c est une première ,je lui demande son but aujourdhui et la pas vraiment de réponse.

Le déclic chez moi: il faut pas le suivre!

Je continue donc solo mais en commencant à sentir une présence derrière moi.

Bien vue ,c est une femme elle entame la conversation et me dit me suivre depuis pas mal de temps vue que je suis régulier Embarrassé

Nous parlons de nos buts et temps souhaiter ou approximatif et sa correspond plutot bien .Elle me dit aussi que quelqu´ un lui a annoncé qu elle serait 3 eme féminime du moment!

Là, il n y a pas photo, il va falloir s´ accrocher et tenir la distance comme prévu je  veux déja pas foirer mon marathon alors  en plus avec la motivation de faire faire un podium  à quelqu un ...

C est le 2 eme marathon d Anja et visiblement elle court bien et se plaint pas  donc  c est bon pour se motiver encore plus.

Les kilometres se passent régulièment avec elle, nous nous arretons ou disons plutot, trottinons,  à  chaque ravito et moi j attrappe toujours dès que je le peux des éponges pour compléter .Nous sommes maintenant au 30eme km et tout va pour le mieux; le mur n est pas la ...ou pas encore ...Bouche cousue( je ne le verrai pas  )

Nous passons à nouveau dans cette zone collante ce qui ne lui plait pas non plus ...lol

Laissons la piste sur le coté avec un certain sourire en pensant qu il ne reste que 10+ km à faire pour nous deux.

Nous traversons la passerelle pour la dernière fois ,la un mec vient au devant d Anja ,c est son copain ,il a dut abandonné pour sa première participation à un marathon surement dut à une mauvaise préparation et hydratation.

Nous continuons ,Anja est toujours motivée ,je sais qu elle va tenir ,elle me demande de l emmener sur ce rythme jusqu à la fin, on est sur du 5 ´20 " et tout commence à sérieusement s´obscurcir vu qu il est pas loin de 22h00.Ce qui va nous limiter pour augmenter d un point la vitesse pour éviter une eventuelle chute.

Nous ne parlons plus trop  maintenant il reste à peine 7 kms à tenir il ne faut pas gacher des bouffers d air pour rienClin d'œil.

37eme km, le dernier ravito se présente de loin car il est éclairé maintenant par une guirlande blanche posée au sol.  J avale mon dernier red tonic  plus un verre d eau et tente de prendre un verre de coca  .....BEURK  il est au moins à 35 °  c est impossible à boire Criantje crache vite fait le truc et choppe au dernier moment un verre d eau .Je regarde Anja la meme chose pour elle .

Hop ,hop,hop, on y va! je la motive  et me motive en meme temps du coup et nous repartons dans la nuit qui est maintenant tombée.

Bien fait que la course soit sur la meme boucle ca permet de prendre des repères pour la nuit.

38 eme km, c est sur un chemin droit en pleine campagne que nous sommes et ca dans la nuit complète, nos yeux ce sont adaptés plus au moins, nous tenons le rythme et échangeons 2 ou 3 mots en voyant au loin la ville et son chateau éclairé ,c est  surement pour des moments comme ca que courir prend son sens ...

40 eme kms ca sent l arrivée :Anja me demande si j entends le speaker,oui ca résonne comme les cornes de la victoire ca.Nous sommes à nouveau sur la piste cyclable où ca va bientot coller !

_"Anja!  On le double celui la "!nous jouons 3 ou 4 fois à pacman sur ce km avec des marathoniens  ou des marathoniens par équipe; nous ne le saurons pas mais nous doublons... et c est bon ca Langue tirée

Ca y est ca colle sous les pieds, c est le 41 eme et c  est déja la piste qui apparait avec toutes ses lumières .

Je lui demande comment elle se sent si on peut essayer de sprinter sur les derniers 100m .Elle est partante  je maintiens la cadence  .Nous prenons un dernier virage, c est le 42 eme km qui nous ramène sur la piste ou du monde applaudit à tout va ,c  est grisant encore un dernier tour de stade et ce sera fini.Le copain d Anja la rejoind  pour finir je dois donc  me resoudre  à  sprinter en solo ,100m,50 m 25 m 1 m -La LIGNE d arrivée- 42km195.

Anja termine 5 secondes derrière moi ,je me permets d aller la serrer dans mes bras et de la remercier aussi pour cette formidable course .Elle reussit avec son temps à monter sur la troisieme marche du podium féminin et j en suis fier quand meme .

Mon temps officiel je ne l ai pas encore à ce moment mais il est dans les 3 h48 vu ma montre et mon iphone que j ai arreté 5mn apres la course...lol.

Tout seul, dans mon coin, je regarde les personnes qui arrivent en savourant ma victoire personelle .Je pense à mon père qui ne verra  jamais son fils marathonien  meme si il est d une certaine facon la raison de mes débuts à la CàP .

C est déja terminé, mais quel moment d émotion.Les sorties  de plusieurs mois par temps de pluie ,de gel,la chaleur ,la nuit tout ca vient de me servir véritablement .Je suis ....

                                                     MARATHONIEN


En prenant ma douche au stade j ai revue le  coureur qui  participait à son  4 eme marathon,il m a dit avoir terminé en 4h07; comme quoi  j avais vu juste .Créer son rythme et le tenir  c est mieux.

Chez moi j ai essayé d´ analyser ma course et quelle chance de ne pas avoir regardé mon cardio pendant la course, il aurait été capable de me mettre le doute . J´ explique rapidement ,lorsque je travaille ma vitesse marathon sur mes sorties je me trouve à  5mn/km pour environ 147 fc voir 150 mais jamais plus et la pendant toute la course du début à la fin j ai balaye les 160 /165 pour 5m25/km de moyenne avec une pointe de 175 sur le sprint final.Je pense que cela provient de la chaleur très élevée  car en remontant dans ma voiture à 23h45 la température était encore de 25,5°c. J ai perdu aussi près de 3kilos sur la balance. Mon temps 3h49mn 03sec .

Sinon ca va plutot bien 2 petites ampoules,quelques crampes  mais vraiment rien de grave  .Je vais débuter ma période de récupération et ensuite, en aout ,la préparation  de francfort avec cette fois ci l objectif  que je voulais déja avant;  3h30.


Je tiens  à remercier les gens de kikourous qui m ont énormément servit dans leur récits meme si, ils étaient cours parfois ,mais sachez que dans chacun d entre vous  j ai pris une expérience,  un vécu ,que j ai essayé d adapter au mieux .

Pour  terminer je me definirai  commer un coureur d "internet " car c est avec ca que je trouvé les conseils pour courir .

Mr Dominique Chauvelier et Mr Gilles Dorval je vous remercie ,les tips étaient les bons.

 

 

 

 

3 commentaires

Commentaire de geebleem posté le 06-07-2014 à 15:13:48

Bravo pour ce 1er marathon !

Commentaire de lapuce92 posté le 07-07-2014 à 07:31:31

BRavo pour ton premier marathon! Super course!

Commentaire de scrouss posté le 08-07-2014 à 17:17:50

Bravo - bien joué. Et bonne chance pour le prochain.

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran