Récit de la course : Le Défi des Manants 2014, par Gibus

L'auteur : Gibus

La course : Le Défi des Manants

Date : 15/6/2014

Lieu : St Jean Le Vieux (Ain)

Affichage : 527 vues

Distance : 16.3km

Objectif : Pas d'objectif

2 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Numéro un.

 

Numéro un.

St Jean Le Vieux et le défi des manants est un trail difficile.

Pas très long, 17,3 km, mais avec 650 m de D+.

Il n'est pas reposant du tout et on dirait qu'il monte tout le temps.

 

Nous sommes quand même 180 à prendre le départ.

Je retrouve plein de connaissances dont les gens de Cap Bugey. Aline, Françoise, Alcime, Marie Christine.

Fred et Laurent m’ont attribué le dossard numéro 1. Ahh quelle pression.



Je dis à Laurent, futur dauphin de la course, de faire gaffe en montrant mon dossard. Rires.

 

Je me mets derrière comme d'hab et par doucement dans cette 1° boucle qui descend dans les vignes avant de remonter par la terrible montée du roi.

 




Nous repassons devant ce magnifique château de Varey et bifurquons cette fois ci à gauche avant le terrain boules. L'année dernière nous avions taillé tout droit en se trompant tous.

 

La montée est raide et longue et j'y vais molo.

Nous sommes tous à la queue leu leu et nous marchons.

 

Le chemin s'élargit et je repars en doublant pas mal de gars et de filles.

 

Nous redescendons sécos après la maison en ruine de l'autre côté du bois de Varice.

Virage à gauche et nous rentrons dans le sous bois.

Le petit ruisseau est encore humide et nous évitons les petits endroits boueux.

Cela remonte au soleil vers Dalivoy et je repasse encore pas mal de gars qui marchent.

Je rattrape Véronique qui m'accroche au short mais elle est trop short physiquement.

 

De retour sur la route, mais pas longtemps, et le chemin en faux plat descendant me fait repartir d'un foulée plus grande.


Nous sommes entre les barrières à moutons et nous remontons par derrière dans le bois.

En haut à gauche le petit sentier fort sympathique nous ramène de l'autre côté du mont.

 

Nous descendons mais cette fois ci jusqu'en bas comme me l'avait Laurent.

La remontée sèche à droite va en calmer plus d'un.

 

Nous sommes de nouveau à Varey.

Dans le bas de la descente Serge et Pierrot nous photographient.

Manu à la fontaine est au micro encore.


Nous reprenons la boucle du départ dans les vignes.

Alcime est en bas.


Je me décontracte les bras car la montée va être longue.

D'abord du Batoir vers Cheminand sur la route, puis sur le chemin jusqu'au bois de Fayat.

J'en double quelques uns encore qui marchent alors que je me surprends à courir.

Certes pas vite mais en courant.

J'ai la pêche où la foi plutôt.

 

Les sous bois sont les biens venus car le soleil tape un peu.

Il fait moins chaud aujourd'hui que ces derniers jours où la canicule était présente.

 

Une grosse bosse me fait revenir sur Jean Louis, Patrick et Bernard que je passe … en courant.

Mais qu'est ce que j'ai.

 

Ensuite l'itinéraire est modifié car la roche fendue est inaccessible à cause de débardages d'arbres.

C'est donc à droite que nous taillons après le ravito.

Nous revenons en haut de cette fameuse roche et reprenons l'ancien itinéraire à l'envers. Je suis avec un gars et lui montre la bifurcation à droite mais le chemin va tout droit

Plus bas nous rejoignons l’autre chemin. « C’est par là qu’on aura pût couper » lui dis je.

 

Derrière Bernard n’a pas suivi.

Nous descendons jusqu’à Cheminand et rattrapons la route après quelques descentes techniques dans la caillasse.

 

Le morceau de choix arrive.

Plus que 500 mètres nous dit-on, mais quel final.

Nous passons au Batoir et remontons vers le château.

Dur dur.

Je cours u maximum mais fait quelques mètres quand même en marchant.

La montée finale, celle du Roy, est terrible et plein de gens nous encourage.

Il a même mes copains mais je ne les verrais pas. Trop crevé, trop concentré, trop mort.


Je rentre dans les remparts du final et franchis la ligne d’arrivée avec trois minutes de moins qu’en 2013.

Cool vu le parcours et le déniv plus importants.


Je suis super content de ma course sage et tactique encore une fois.

Plein de bonus et de confiance avant la prochaine qui va être une autre paire de manches :

Les glaciers de la Vanoise à Pralognan.

Photos Défi des Manants

2 commentaires

Commentaire de Arclusaz posté le 02-07-2014 à 15:37:13

Bravo Gilbert, tu as fait honneur à ton dossard.
Bon, c'est sûr, ça va fumer sur la glace ! bonne course et viens vite nous raconter....

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 04-07-2014 à 16:30:13

Oh oh oh rien que pour le nom, cette course devait en valoir la peine !

Merci pour les photos de blonde !!!

Et sinon cher Gibus bon courage pour la TGV

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran