Récit de la course : Le Go Sport Running Tour du Château de Versailles - 15 km 2014, par Godot

L'auteur : Godot

La course : Le Go Sport Running Tour du Château de Versailles - 15 km

Date : 29/6/2014

Lieu : Versailles (Yvelines)

Affichage : 893 vues

Distance : 15km

Objectif : Pas d'objectif

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Running Tour Chateau de Versailles

Alors, alors...

2014, 3ème édition de cette course qui a lieu dans le parc et les jardins du Château de Versailles. Mon terrain de jeu habituel.

Alors, juste un petit récit pour ceux qui seraient tentés, qui hésitent, cherchent quelques renseignements...

Cette course a fait taper beaucoup de touches de claviers d'ordi sur de nombreux forums... sur le prix du dossard. Plus de 30 euros pour un 15 Km. Bon, là je tiens à dire que je ne fais ni partie de l'organisation, ni ne les connais. En revanche, je connais très bien le chateau, son parc, ses jardins. Donc mon point de vue sera celui d'un usager averti:

Ce château, son parc ne sont points communs. Que l'on puisse les apprécier ou pas, ils n'en restent pas moins uniques. Histoire exceptionnelle, connue par presque le monde entier, au moins de noms, au patrimoine de l'unesco...

A noter que le parc (environ 600 hectares, 800 en tout avec le chateau et les jardins je pense) est ouvert toute l'année, gratuitement! Les Jardins dit Le Nôtre (Grand jardinier de Louis XIV qui a "architecturé" cette nature) sont accessibles gratuitement l'hivers (d'octobre à avril de mémoire) et certains jours l'été (lundi, mercredi, jeudi... en fait sauf jours où les fontaines fonctionnent). Déjà, sous Louis XIV, le parc et les jardins étaient ouverts à tous.

Alors pourquoi si onéreux le dossard?

Très peu d'évènements sont permis dans ce château. (pendant longtemps, même les tournages cinéma y étaient exclus) Alors une course!

Ce parc magnifique, entretenu et chéris par des équipes passionnées et hors pairs, est tout le temps...magnifique. La taille de chaque tronc d'arbre, pour que les petites pousses sauvageonnes ne puissent casser la rectitude des allées se fait à la main, plusieurs fois par an, et je ne parle pas de la taille des branches, par de grosses machines, mais tout ramassé dans la journée! L'entretien, la rénovation des statues (copies, les vraies sont au Louvre...mais même les copies de grandes valeurs valent une blinde), les pelouses, les bancs en marbre... tout demande une attention et des finances sans fin... Le Chateau n'y arriverait pas sans mécénat nationaux et surtout internationnaux. Et là, voici une réponse au prix du dossard. Cette course permet de replanter des arbres, de restaurer des bancs, des statues... Donc, après, on peut discuter, mais pour moi, c'est une contribution (petite) à un lieu remarquable, que tout le monde peut fréquenter gratuitement, toute l'année...

Alors! La Course enfin!

Voilà, voilà!

Température assez basse pour fin juin, ciel plus que gris, pluie fine, qui va se durcir un peu durant la course. Pluie la veille, la nuit, donc il va y avoir de la boue sur les chemins!

Du monde! un peu plus que l'an passé... (7000-8000 inscrits sur le 15 km, je crois, mais certains doivent être restés au lit...). Il y aura près de 5000 arrivant tout de même!

Départ donné avec 5 mn de retard, à 9h05. Je pars dans le sas 1h-1h15. Au début du sas. Histoire de ne pas me faire bousculer au petit goulot de la grille du trianon, à 100 du départ. Un rétressissement dès le départ, c'est curieux. pas de gène pour moi. Petit piétinement pour des amis sur les autres sas. Mais rien de méchant.

Bon, la suite, ça change un peu tous les ans. Mais je raconte tout de même, car dans un ordre, un sens ou l'autre, les parcours des années suivantes passeront peu ou prou au même endroits.

Donc, départ en légère montée, sur pavée, vers la porte Saint Antoine. On tourne sur le chemin montant descendant montant, de terre, qui longe le hameaux de la reine (magnifiques chaumières que l'on peut apercevoir) et l'arboretum dont l'entrée est au Chesnay. Après une petite montée, on prend à gauche l'allée des Ha!HA! (que l'on remontera vers le 12, 13 ème KM). Bonne allure de 12,7-13 km/h que je tiendrais jusqu'au bout sans me sentir super en forme ni mal. L'allée des Ha!Ha! Qu'est-ce ce truc là? Bon, je pense que beaucoup sont passés sans trop regarder. Pourtant, cela vaut le coup. Un Ha!Ha (nom qui a été gardé en architecture, avant Fosse à loup, suite à ce que je vais raconter) c'est une sorte de muraille, de mur d'enceinte mais inversé. On ne passe pas, mais on voit: une fosse infranchissable mais qui ne casse pas, n'efface pas le paysage. Au fond d'une allée, on voit toute la perspective sans que l'on se doute qu'il y a une enceinte. "Tu vois, ce fossé, même un loup ne le franchirait pas! Cela te fais peur!" dit un jour Louis XIV, son arrière grand-père, au futur Louis XV. L'enfant répondit "Ha! Ha! si vous croyez que cela me fait peur!". Voilà l'explication du terme Ha! Ha ! Sur ce chemin descendant, on longe trois quatre Ha! Ha! qui laissent une perspective impressionnante du parc, des bois au jardin du Trianon... Bon ensuite, une grande allée en herbe, un peu boueuse ce jour-là (mais souvent, en fait) car en son milieu, on est à quelques 50 mètres de la source du Gally! Bon, explorateur en herbe, certes, c'est pas celle du Nil, mais tout de même, sachons saluer cette petite rivière qui est la seule, naturelle de Versailles et du chateau (trop petite pour les envies de bassins, fontaines du roi, d'où les questions de comment faire venir de l'eau de la Seine, de Marly, de Maintenon...). Mais durant la course, les coureurs l'ont traversée sans s'en apercevoir (en course perso, longer le Gally dans le parc c'est sublime, il n'y a personne, c'est pas long, mais champêtre avec de très jolis petits ponts de pierre, dont l'un très très ancien).

Bon fini l'herbe, on arrive sur le canal, vers le 4ème Kilomètre. On le remonte, vers le lieu dit "l'étoile", à son bout, un très bel endroit où convergent de nombreuses allées. On n'y arrive d'ailleurs vite, à "l'étoile". On est au bout du domaine actuel. Sous Louis XIV, il était bien plus vaste. On peut d'ailleurs continuer, encore, presque tout droit, sur le plateau de Versailles, sur l'allée royale (qui allait à l'époque presque jusqu'à Thoiry). De là, une vue sur le château, loin, très loin, mais assez exceptionnelle. Mais revenons à la course. On est à "l'étoile" (où Stéphane Mallarmé, le poète de la fin du XIX siècle aimait enterrer ses chats...) Un endroit où il y a "la ville corbeau", leur mégapole. Ici, c'est aussi l'havre des hérons au repos. Bon on quitte "l'étoile" et filons en petite descente herbeuse et petit chemin de terre vers la ferme de L'Inra. Des petits bois, des champs, puis pas loin, la Lanterne, que certains, vigilants auront pu apercevoir. La Lanterne, c'est actuellement la maison de campagne de nos présidents. (un par un, s'il vous plait, les présidents). Puis nous remontons sur un chemin goudronné vers "l'étoile". Retour là-bas, nous sommes vers le 7ème Kilomètre. On redescend ensuite le canal, avec ses faux plats descendants et montants (rappelons qu'à l'origine, tout cela n'était que collines, ceux qui font l'écotrail vous le diront, connaissant les environs de Buc, Viroflay...Il a fallu des travaux de terrassements titanesques pour rendre cela "plat", en perspective... ). On repasse près de la Lanterne, puis toujours en longeant le canal, on file vers le château. Le canal, c'est le pays des canards, des cygnes, des hérons, des oies sauvages, des mouettes et des cormorans en fonction des saisons...Un paradis.

On passe devant la petite Venise, le Café Restaurant, puis nous continuons de trotter le long du canal vers le trianon. Arrivé au bout du bras du Trianon, nous sommes entre le 11ème et 12ème Kilomètre, on retrouve le chemin des Ha!Ha! et le remontons. Bon, là ceux qui ne connaissent pas on du trouver cela cassant à souhait. Puis, très belle surprise, aujourd'hui, les grilles des jardins du Trianon nous étaient ouvertes. Courir là! Quelle chance! Quel plaisir! (bon durant l'année on peut le faire, mais faut payer l'entrée au Trianon, puis surtout, passer en tenue de running dans les appartements-musée de ce dit Trianon avant d'accéder aux jardins... Pour l'avoir fait une fois, je vous jure qu'on casse un peu le mythe de Versailles et du bon gout français aux yeux de bien des touristes).

Sublime ce parcours ici! Ils nous font même passer devant le Trianon (pour ceux qui ont fait la course, regardez les photos prises, car trois photographes étaient placés là, nous prenant, un par un avec le Trianon juste en arrière plan, avec son marbre rose! Les photos devraient être sublimes! Enfin, je dis ça...). On ressort des jardins du Trianon, enfin Kilomètre 14! Plus qu'un! retour vers le bout du bras du canal nord, la petite montée célèbre du Trianon, tout en pavé, très très cassante, et derniers mètres en descente! 15Km! Enfin, presque!

Mon temps cette année? Comme l'année dernière à 10 secondes près, mais cette année, c'était de 200 mètres plus long... 1:08:40 et quelques. Mais j'ai un an de plus, alors je me console...

Malgré la pluie, super belle animation. Tout me semblait assez sympathique. Petite médaille bien plus belle que l'année dernière (suffisait de rajouter du noir, mais sans rigoler, cela change tout...Le tee shirt est plus beau aussi d'ailleurs, avec le logo du partenaire moins "pancarte")

Je tiens à saluer des Kikourous qui ont accompagné un enfant handicapé à une très belle allure, bravant la boue!

Voilà un curieux compte rendu. Mais vous l'aurez compris, belle organisation, je trouve, et lieu sublime, et course qui peut décider certains à venir croiser Histoire et passion sportive. Il n'y a pas que le château! Le parc regorge d'histoires aussi!

D'ailleurs, avant de rentrer à la maison, je passe saluer un copain de plus de 300 ans, un vieux chène... Il est pas loin de l'arrivée, secret, discret, il était encore tout seul aujourd'hui.

3 commentaires

Commentaire de arnauddetroyes posté le 30-06-2014 à 22:01:58

les cours d histoire menés ainsi m auraient surement beaucoup plus interesses!
C est pas une tres longue course mais ca parait très sympa a faire!
Moi aussi j ai un chene a qui je rends visite frequement pendant mes entrainements et je suis persuade que nous ne sommes pas les seuls! ;)

Commentaire de Overnight posté le 01-07-2014 à 07:20:14

Très bonne idée de présenter la course de cette façon... justement il me manquait un peu de verni historique et de connaissance des lieux :). Je pense que je vais faire un petit récit de course avec un joli lien vers le tien car je ne connaissais que très mal le parc et du coup peu de point de repère et une inexistence d'Histoire dans ce que je pourrai dire de cette course ce qui est bien dommage compte tenu du lieu!
Merci d avoir mis cette touche du verni, je me coucherai- bête ce soir:)

Commentaire de Pere Noel (le vrai) posté le 14-07-2014 à 21:28:05

Merci pour ce très jolie récit. Car la force d'un récit, c'est aussi de donner envie de faire la course , et bien là ça me donne carrément envie d'y être en 2015:-) Bravo et encore félicitations

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran