Récit de la course : Ardennes Mega Trail - 93 km 2014, par yoshi

L'auteur : yoshi

La course : Ardennes Mega Trail - 93 km

Date : 28/6/2014

Lieu : Les Hautes Rivieres (Ardennes)

Affichage : 666 vues

Distance : 93km

Objectif : Terminer

3 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Mon premier abandon ...

Bonjour,

Alors malheureusement je ne pourrais que raconter que 40km de ce magnifique trail car j'ai pour la première fois abandonné.

Pourtant l'histoire avait bien commencé, ma chérie qui m'accompagne pour m'encourager, une forme correcte, enfin je le croyais, pas de blessure particulière, un entrainement correcte même si j'étais en manque de sortie longue, et un dernier trail de 54km +1600mD+ qui a été terminé sans trop de dégât malgré la crève.

Départ : 5h00

Après un petit déjeuner pas trop lourd, car ne voulant pas trop avoir de problème de digestion après ... euh après le grec de la veille (bah oui quoi quand y'a pas grand chose d'ouvert, je me suis rabattu sur ce qui était ouvert, d'autant que je m'étais pas inscrit à la pasta party ...). Je ne suis pas certains que ce fut finalement une bonne idée, mais je doute que cela ait joué, enfin j'espère.

Le départ est lent .. très lent. Ca bouchonne énormément, c'est la rançon du succès, et m'étant mis en fond de peloton, je fais du sur place, je perd déjà du temps à peine commencé la course. Bref,, au bout de 4-5 km, le peloton d'étire, et tous les signaux sont au vert, jambe OK. Les première montées, se passe très bien, je double même et cours même sur du faux plat, ce qui m'arrive rarement vu mon niveau.

CP1 19emekm (199eme) : toujours bien, pas de douleur, ni de fatigue, j'entends que quelqu'un renonce pour foulure de la cheville je crois, et je me dis, le pauvre, l'abandon c'est dur, je croyais pas si bien dire. Je fais l'appoint d'eau, mange une barre et c'est reparti sur un rythme lent mais ca va. 

CP2 26,5 eme km (206 eme) : je peine un peu plus dans les montées, mais ca va, juste une petite alerte crampe, vite résorbé par une hydratation mieux contrôlé (j'ai décidé de prendre des sachets isotonique à mélanger et ca marche !). La petite alerte m'a ralenti, ça m'apprendra à ne pas boire régulièrement. Leçon retenu. 

On m'annonce 14km jusqu'au prochain, et je me dis Ok pas de soucis, on y va mollo, je ne joue pas de place, c'est une course de préparation difficile pour la TDs et je le prend comme tel. Vers 10h30, il se met à pleuvoir, et le terrain commence à être glissant à certains endroit, les descentes promettent d'être périlleuses.

Le terrain est technique, mais agréable et je le trouve ludique. Arrivé vers le 30eme, je crois, je fais une longue glissade dans une descente, et cela a du avoir un effet traumatisant car depuis cette chute, rien ne va plus, la pluie et la fatigue s'y rajoutant.

Le terrain est varié et les montées/descentes nombreuses, aucun répis, mais cela ne me gêne pas trop. Il y a même des passages avec corde, amusant.

Mon rythme dans les montées devient très lents, je suis obligé de m'arrêté souvent (chose que je ne fais jamais, je préfère ralentir), je ne sais pas ce qu'il m'arrive, et même lorsque je dépasse, je me fais rattrapé rapidement. Le corps et la tête n'y sont plus !

J'attend avec impatience le CP3 au 40emekm pour faire le point, mais à peine à 1km de ce ravito, j'ai la tête qui tourne un peu, signe de fatigue, cumulé et de coucher tard de la semaine à mon avis. Je suis dans le dur et même très dur, et ne prend plus de plaisir du tout, même si de superbe point de vue viennent remonter le moral de temp à autres. Cela m'est déjà arrivé à l'infernal trail contrairement à cette fois là, le moral n'y ait plus. 

CP 3 40eme km : Arrivé avec 45 minutes d'avance sur la BH, Aie je n'ai jamais été aussi près de d'une BH, après un rapide point sur la situation, et sachant qu'il y a la côte de Madagascar, la plus terrible juste après, je décide de rendre mon dossard de peur de devoir redescendre et de me blesser surtout avant la TDS. Je pense honnêtement que j'aurais pu atteindre le Check point 4, mais dans quel état ? En observant tous ceux arrivé derrière moi au CP3, ils ont quasiment tous était mis hors cours d'après le suivi live (bravo à ceux qui ont redressé la tête).

J'ai cumulé pas mal d'info pour la prochaine course, mon objectif principal 2014 la TDS, et je sais qu'il me reste beaucoup de travail physique et de préparation pour y arriver. Je vais surtout essayer le plus possible d'arriver dans un état physique compatible avec de genre d'épreuve, car je pense que j'étais arrivé sur l'AMT déjà fatigué, on ne le sent pas forcément, m'adrénaline le masquant.

Allez j'y crois ...

3 commentaires

Commentaire de yoshi posté le 01-09-2014 à 14:48:28

Bon j'ajoute un commentaire à mon propre récit, juste pour dire que cette course abandonnée m'a surement permis de terminer la TDS 2014, ayant récolté pas mal d'information sur la stratégie à adopter sur un ultra pour ne pas refaire les mêmes erreurs ! par contre il est quasi certain que je reviendrai faire cet AMT en 2015, je ne peux pas rester sur un échec, et cette fois ci avec les batons !

Commentaire de charlie27700 posté le 12-03-2015 à 10:17:15

merci pour ton récit qui m'éclaire à la veille de m'inscrire pour l'AMT2015

Commentaire de tiblam posté le 23-06-2015 à 16:06:10

Merci également ...et content de voir que tu aies terminé la TDS ...
J'ai abandonné il y a 2 semaines au trail du gypaète, un peu comme toi au 40e , et j'espère pouvoir me rattraper sur l'AMT (pour les points), et c'est toujours intéressant de lire des expériences, même incomplètes.
@ très bientôt du coup ...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran