Récit de la course : 10 km de L'Equipe 2014, par jerome01

L'auteur : jerome01

La course : 10 km de L'Equipe

Date : 15/6/2014

Lieu : Paris 01 (Paris)

Affichage : 649 vues

Distance : 10km

Objectif : Pas d'objectif

4 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

du canapé au 10km l'équipe...

Mars 2013 : par défi, je décide de suivre 2 collègues de travail sur un footing, allure très très cool, pendant 20 minutes . Je m'accroche, mais mon ventre et mes poumons vont exploser. Depuis la 2ème minute, mes jambes me font mal de partout... celà fait largement plus de 10ans que je ne fais plus de sport, pas le temps, pas l'envie, pas le courage...toutes les excuses sont bonnes . Pourquoi etre sorti ce jour là, je ne pourrais pas le dire, mais sans ce petit défi personnel, je ne serai surement pas en train d'écrire ses lignes aujourdhui ... Bref, j'ai tenu ces 20 minutes d'enfer ! Premier défi relevé.

Mai 2013 : Après 4-5 footing ( ben oui 1 par 2 semaines ! c'est dejà bien !!! ) le hasard met sur mon chemin une epreuve sportive pour l'optention d'un concours professionnel. Au programme lancer de poid, 80m et 1000m ... Je calcule qu'à 20 ans le 1000 metres je l'avais fait en 3'35-3'40 dans un contexte similaire... donc avec l'age et grace à mes 4-5 footings récents Cool , je me dis que courir en 4'00 : c'est envisageable ... La piste de 250 metres de Gerland me fait vite déchanter, je me rend compte sur un tour du rythme à tenir. 4minutes c'est juste impossible... on visera 4'30. Les épreuves débutent, le lancer de poid bof bof , le 80 mètres.... on court par 3 je suis au milieu, top départ... je suis en tête : un miracle??? patatra ma cuisse se déchire !!! j'hurle !!! résultat sans concession : CLAQUAGE ! je ne courerais meme pas mon 1000 mètre... kiné - kiné -kiné.... et pourtant un petite étincelle me fait acheter une vraie paire de runing, des NB 780 version 2 !

Aout 2013 : je reprend mes footings, des minis circuits tous les 2-3 ou 4 jours, 2,5 km, 3,6 kms...ou dans les bois durée 20 ou 30 minutes. C'est dur j'ai mal partout, et pire je suis un veritable escargot ! faudrait peut etre me delester de mes kilos superflus ( 1m73 et un bon 80 kilos sur la balance ).

Novembre 2013 : voilà plusieurs mois que je cours seul ou avec un collègue...je ne vais pas bien vite mais je suis assidu ... je me teste meme sur 10 kms ... 1h02 minutes ! En pleurs ( et le pire je me rend compte que je n'ai fait que 9,6 kms ! ) je vais me préparer ! c'est sur en mars, je vais courir le 10 km de bourg et j'essayerai de faire moins d'une heure ! c'était sans compté sur mon physique très fragile et au combien peu habitué à l'effort... j'ai très mal au pied droit..si bien que je dois meme finir un footing de 8-9 kilomètres en marchant .... médecin-kiné (onde de choc)-podologue-radio-repodologue. je continues d'essayer de courir un minimum mais ca devient invivable ( vraiment dommage mes dernières sorties étaient beaucoup plus convainquantes avec un 57'30 sur 10 kms  réels cette fois et valonné de surcroit ). Finalement, je décide d'arreter et d'attendre mes semelles orthopédiques , victime d'aponévrosite plantaire après à peine 200 bornes de course à pied ! ça sent la loose !!!! je suis davantage programmé pour le canapé et les jeux d'ordinateur ! chacun ses qualités... mais celà m'ennuie quand même !

Mars 2014 : j'ai beaucoup moins mal , mes semelles sont arrivées, et je reprend l'entrainement avec sagesse. Le 10kms de Bourg qui aura lieu ce week-end n'est pas pour moi , donc je me fixe une échéance large : le 10 kms l'équipe en juin, avec un objectif réaliste : 55 minutes. Mes temps de passage sur mon parcours valloné ( d+ de 125 metres ) au 10 eme kilometre vont dans le bon sens, 1h00 puis 56 ( record battu ) puis 55'36 mi- mai ( à 36 secondes de mon objectif, que je modifie dans mon esprit : ce sera 52-53 minutes le jour J ! ). En parralèle, je fais des scéances de "fractionné" à ma sauce, mais issue du plan d'entrainement que j'essaye de suivre le plus possible. Et j'allonge également mes sorties : 14,4 et 17,3 km pour prendre du foncier ( j'apprecies vraiment ces longues sorties à rythme cool !! bien plus que le fractionné ! )

Juin 2014 : quelques jours avant la course, je fais le point : J'ai vraiment été assidu , je n'aurai jamais penser tenir le coup, et m'astreindre à tant d'entrainement, je fais meme plusieurs fois une 4 ème scéance dans la semaine ! je tiens un rythme à 11,9 km/h sur 6,2km ... Alors je me met meme à croire à un exploit en 51 minutes à Paris ! pourquoi pas? avec la foule le public, on se transcende , non? en fait je ne sais pas, ce sera ma première course, et comme je suis inscrit dans le SAS -55 minutes j'ai peur de me faire pieger au départ par des coureurs plus lents ... alors je me dis que je me debrouillerai pour partir dans les premier du SAS, pour avoir une route plus dégégée...ils annoncent 20000 coureurs tout de meme, et le SAS 55 est le plus gros de tous ! Déçu

 

14 juin 2014 : TGV pour Paris, j'ai été obligé de partir plus tôt : c'est la grêve, mon train était annulé ! Mais une excellente nouvelle professionnelle datant de la vieille me font prendre cette nouvelle pérépétie avec le sourire . Ce 10 kms c'est la cerise sur le gateau... Arrivée en fin de matinée place de la république je récupère mon dossard ! Une nuit très reposante à l'hotel et demain je vais tout défoncer !!! c'est promis

 

JOUR J : j'arrive très tôt à la consigne à bagage, le temps est excellent, j'ai vraiment bien dormi... tout est idéal mais je stresse un peu quand meme, il y a tellement de monde !!! comme un ami runner de très haut niveau ( marathon - 3h, diagonale des fous, et autres sainté-Lyon 10ans de suite ... excusez du peu ! ) m'a expliquer : ne pas partir trop vite, si il reste du jus tout lacher mais pas avant le 7 ème kilomètre, ne pas boire dans la demie-heure avant le départ, et etre dans les premiers de mon sas, je fais tout comme prévu, rentrant meme le 2ème dans le sas - 55minutes ! Surpris je vais etre tout devant ! je zappe un peu les échauffements collectifs pour cause de souplesse très limitée ( manquerait plus que je me deboite un truc en dansant dans le sas de départ ! ) et puis 5 minutes avant la fermeture des SAS, c'est l drame : une envie de pipi monstrueuse !!! c'est pas possible, ca fait 45 minutes que je poireaute là pour etre sur de partir devant, et je vais devoir sorit de cette foute et rentrer par l'arrière ... Bref pas le choix ! Pipi rapide dans une rue parralèle et me voici de retour devant le sas 51 minutes...je tente ma chance, je rentre et enjambe rapidement la barrière amovible. J'ai peu de me faire engueuler par les autres, mais vu qu'ils m'ont tous vu 5 minutes avant, personne ne dit rien et me laisse reprendre ma place ... le départ est donné pour les élites, et petit à petit on avance vers la ligne de départ ... la motivation monte j'ai hate d'en découdre avec moi meme au milieu de cette foule dense ! j'ai souffert dans le froid, sous la pluie, je me suis levé souvent tres tot le matin pour m'entrainer, pour pouvoir m'occuper des enfants avant l'école ensuite,  j'ai enduré moulte traumatisme à reprendre le sport, alors c'est la récompense aujourd'hui. Faire de mon mieux, me déchirer ! je vais essayer la régularité entre 5'10 et5'20 sur les 7 premiers kilomètres et après on verra .

C'est parti !

quelle sensation de liberté totale, après seulement quelques centaines de metres, très peu de bruit, fini les énormes sonos ( vraiment trop fortes !!! ) sur la ligne de départ . Mes jambes répondent bien, chose rare sur un premier kilomètre où en général je suis en mode dégrippage . Enfin le premier panneau : je regarde ma montre : 4'45 !!! houlala .... je vais me griller ! d'ailleurs deux coureurs juste à coté se font la meme reflexion à voix hautes, et decident de ralentir... je me dis " faudrait en faire autant, non?" et puis "tout va bien je suis super bien, normalement en 5'00 au kilometre je suis déjà dans le rouge et là non..." . Alors puisqu'il faut faire l'erreur du débutant pour ne pas la recommettre, je décide de continuer ! on verra plus tard !!!

2ème kilomètre avalé en 4'55 ! yes toujours très rapide, mais jusqu'à quand??? le troisième se fera sur le meme tempo : je me suis calé sur le coureur à casquette et je calcule que j'ai déjà 25 secondes d'avance sur un temps de 50 minutes !!! ( heu faut pas rever non plus hein...50 minutes j'ai ce chiffre en tete...pour l'automne !!! ) . Au quatrième je ralenti un peu 5'05 (toujours avec monsieur casquette qui a l'air de connaitre son affaire ! ). Je me rend compte que déjà des coureurs du sas 51 minutes se mettent au travers de ma route ! la vache , c'est grisant ! Il monte ce 4eme kilometre ( j'entendrais sur la ligne d'arrivée que c'etait une montée terrible... ben moi il passe bien, comparé à mes parcours bosselés c'est tranquillou ... ). Je zappe le ravitaillement ( c'était prévu je suis un chameau ! ) et je perd encore 5 seconde sur ce temps de 50 minutes qui commence à prendre forme dans mon esprit !donc  passage aux 5 kms en 24'45 ( 24'44 d'après le chrono officiel ) . Clairement je n'ai jamais couru aussi vite... et je commence vraiment à etre dans le dur ! et j'ai fait que la moitié ...Courage !

les kilomètres 6 et 7 sont beaucoup plus dur...monsieur casquette s'éloigne tout doucement , et je ne le reverrait plus ( il finira en 48'50 chapeau ! ) , je suis dans le rythme que je m'étais fixé au départ 5'15 au km.... de fait à 3 kms de l'arrivée j'ai maintenant 15 secondes de retard sur mon utopique objectif ... et je suis pas au mieux ! Merci aux musiciens pour ce "born to be wild" qui m'a rebooster ( sans compter sur survivor qui hurle eyes of the tigger dans mon ipod ! ). Moins de 51 minutes ce sera déjà super...je commence à y songer, car clairement je ne fais que ralentir....

Passage au kilomètre 8: sans faire attention j'ai accrocher un nouveau lievre... et j'ai passer ce dernier kilomètre en 5 minute tout rond... faudrait essayer d'accelerer.... c'est pas perdu pour les 50 minutes ! faudrait , mais je suis déjà à fond ! si je relance maintenant je ne sais meme pas si je finirais le dernier kilomètre debout ! essayer de garder le rythme jusqu'au 9ème, voilà l'objectif ...en ensuite tout tenté , car je me dis que ca va se jouer à le seconde près..50'01... rooooo ce serait moche !!! je pensais pas du tout en etre là à ce moment là de la course... faut que je tienne! je peux entrevoir un énorme premier chrono ( pour moi ! ) sur ma premiere course.... une fierté personnelle !!! alors je lache rien ! promis j'arrive et je vomis si necessaire, mais je suis un guerrier maintenant ce sera un finish de maso mais je vais y aller !

kilomètre 9 : 45 minutes 16 ! j'ai perdu une petite seconde et maintenant c'est l'assault finale ! je vais défoncer la ligne d'arrivée ! j'accélère comme un fou ( faire 4'43 sur ce dernier kilometre !!! soit plus rapidement que le premier ! Surpris ... ca descend, je l'avais reperé que le profil de la course ! mais la descente donne pas des ailes non plus 9 km et 300 metres environs, je suis mort !!! je suis parti trop tot, je tiens plus ! c'est horrible allez...Relances jérome relances bon dieu, ca fait des mois que tu bosses pour çà !!! j'accélère puis ralenti, c'est un sprint saccadé je suis à la limite de la rupture... mais je double tellement de monde... mon nouveau lièvre que je pensais vraiment plus frais que moi est dans mes retros depuis un moments déjà...Depuis ce panneau 9 km, je l'ai semé... c'est un signe... je dois vraiment finir vite sinon je ne doublerai pas tout ce monde...

ligne d'arrivé : je claque ma montre ! 49'44 !!! c'est merveilleux ! je lève les bras , c'est juste incroyable ... je ne l'aurais meme pas revé !!! LA PLENITUDE ! je l'ai fais courir mon premier 10...Et avec la manière en plus ! ce dernier kilomètre en 4'28 ( 4'26 d'après le chrono officiel ) c'est juste ce que j'esperai courir 13 mois plutot sur un 1000 mètre !!!! quelle évolution ! et malgré tout mes tracas physique !

retour à la maison : après un passage par une piscine, histoire de faire un brin de toilette, direction la gare de Lyon, pour y trouver un train ( le mien est encore annulé ! ) . cela ne me stresse pas le moins du monde ... 2 steps from hell dans les oreilles je plane toujours ... Certe c'est un temps médiocre pour la plupart des runners...mais je sui svraiment fier de moi( 49'44 !!! je me repete ces chiffres en boucle ) , et peu importe l'avis des autres .... pendant que les gens ralent dans la gare, un petit gars au crane rasé s'excite tout seul un casque sur les oreilles ! le top ! dernière surprise en arrivant à la maison, après un voyage dans l'escalier d'un tgv duplex... ( idéal pour la récupération ! ) , sur le site de l'équipe je vois que mon temps est de 49'42 !!! j'ai encore gagné 2 secondes !!! ( cerise sur le gateau ... je sais que je vais recourir ailleurs cette année... et meme un semi marathon pour conclure tout celà...ce sera certainement celui du beaujolais en novembre...

 

 

 

 

4 commentaires

Commentaire de LongJohnSilver posté le 24-06-2014 à 23:25:41

Alors ça, si ce n'est pas de la ténacité! Bravo pour ta performance et merci pour ton récit

Commentaire de jerome01 posté le 26-06-2014 à 21:52:32

merci pour ton message

Commentaire de Prokofiev posté le 26-06-2014 à 18:43:32

Super vivant, ton récit, bravo ! Tu as l'enthousiasme communicatif. Cette course était également ma première course, l'année dernière, et je me replonge dans cette excitation si spéciale, si nouvelle et que tu retraces si bien. J'avais terminé au dessus des 50 minutes, en 51 minutes à l'époque. Je fais brillament 3 minutes de mieux aujourd'hui.

Commentaire de jerome01 posté le 26-06-2014 à 21:53:50

merci également ! je vais devoir tout de même me relire la prochaine fois, tout n'est pas écrit en français ...

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran