Récit de la course : BRM 600 2014, par poucet

L'auteur : poucet

La course : BRM 600

Date : 7/6/2014

Lieu : Freiburg (Allemagne)

Affichage : 407 vues

Distance : 600km

Objectif : Terminer

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

JURA BREVET - BRM 600 by Poucet

 BREVET JURA


Fribourg, Samedi 7 Juin, il est 6h30. Le restaurant Augustiner ouvre ses porte et les premiers randonneurs investissent les lieux. C'est l'heure du Frühstück ... Je retrouve avec surprise et grand plaisir le facétieux Manuel, un habitué du 1000 du Sud, toujours aussi jovial et marrant ...



Puis Aurélien le Reveur un peu plus tard ... 





Walter au boulot ...



Urban aussi ...



L'an passé nous étions parti sous des trombe d'eau. Cette fois c'est grand beau temps et température agréable. Quelques uns ont déjà filés à 8h pétantes, j'embraye derrière un petit groupe quelques minutes plus tard.



Nous quittons la ville coté Est en prenant la direction du Sud. La circulation est fluide à cette heure et nous sommes rapidement sur des petites routes de campagne trés agréables. Les lascards envoient déjà du lourd dans les premiers talus. Je ne cherche pas à m'accrocher et prolonge leyeuse rodage tranquille du diesel en attendant le groupe suivant en revassant ... C'est ainsi que je louperai bêtement une bifurcation peu avant Staufen, et que je ne verrai jamais de groupe suivant.



Il faudra un bon moment avant que je ne me rende compte de mon erreur. Et encore un peu de temps avant que je ne retrouve la bonne route, aprés dix kilométres de bonus ... Ouf, voila enfin le Rhin et Fessenheim.



Mais la galère continue encore un peu, car la section suivante jusqu'à Rixheim par la route EDF et Ottmarsheim, avec le vent défavorable de plus, est ennuyeuse à mourrir. Je ne suis pas déçu quand se profile enfin le joli village d'Eschentzwiller ....



La traversée du Sungau est trés agréable ... 





Jura nous voila ...







Le premier contrôle est situé à Porrentruy, ou nous devons faire pointer le carton à la cafétéria Coop. De nombreux randonneurs sont encore attablés ...

Pour ma part j'ai fais le choix de l'autonomie alimentaire et je compte limiter au maximum les pauses "bouffe". Mes sacoches sont pleines : un gateau de semoule complet coupé en petites portions, une baguette multi-graines taillées en 4 gros sandwichs, deux bananes, un demi paquet de figues, 4 compotes en gourdes, une ration de spordej, deux doses de 640 et un grand sachet de poudre énérgétique (mélange caloreen + hydra orange), quelques barres de céréales et pates de fruit, des pastilles Vichy pour faciliter la digestion, des pastilles d'acérola et de Sporténine ... Par contre, la météo etant annoncée favorable, j'ai pris assez peu de fringues. 

Remplissage des bidons à Villars sous Fontenais ...









Depuis le départ je m'alimente régulièrement tout en roulant. Je m'enfiles mon premier sandwich aprés avoir passé la Col de Montvoie ... cancoillotte - tranche de poulet, purée comme c'est bon. 



 
 
Le long du Doubs, direction St Hippolyte ... 







Le second pointage est situé à Orgeans, un tout petit village paumé en surplomb de la vallée de la Dessoubre .... Il faut relever une indication sur un crucifix à proximité de la fontaine.





On grimpe ensuite en direction de Maiche ...





On traverse le plateau ...





Puis on plonge dans le Gorges du Doubs et on longe la riviere coté Suisse ...





L'auberge de La Rasse sur l'autre rive, coté français ... Une auberge bien sympa, frenquentée il y a quelques années. Elle a beau être située en France, pour la rejoindre en voiture il faut obligatoirement passer en Suisse. Sinon c'est à pieds ...



Je retrouve à nouveau quelques "collègues" dans la montée vers La Chaux de Fonds ...







Puis c'est l'ascension vers le col de La Vue des Alpes ... Quand je repense aux conditions dantesques de 2013, cette année c'est de la rigolade ...







Il est environ 18h30 lorsque je pointe à l'hotel ... Là encore, la terrasse est investie par les groupes de cyclos. Le temps de remplir les bidons et je repars avec mon second sandwich ... Mme Loik - Bleu de Bresse, purée comme c'est bon, aussi !!! 

Vallée de La Sagne ...





Puis Vallée de La Brévine ...







Au niveau du Lac des Taillères on prend à droite vers le Col de l'Ecrenaz et la frontière ...







Encore une grosse montée aprés le village des Gras, avant de plonger sur Pontarlier ... Là je me pose une dizaine de minutes, le temps de m'équiper pour la nuit et de passer un coup de grelot à la maison ainsi qu'a mes amis du BridouTeam, bien engagés plus au Sud, du coté du RPE. La température est encore trés douce en ce début de nuit, je repars en court avec simplement les manchettes et le gilet de sécurité.

J'utilise à la fois mes cartes Michelin et le Road Book conscit et pratique pour m'orienter ... La traversée de la ville se fait sans encombre, me voila rapidement sur la départementale qui dois nous conduire à Champagnole. La nuit est tombée, le profil ne presente pas de difficulté, c'est l'heure du sandwich n°3 (dito n°1). Des petits groupes menant bon train me doublent sur cette portion roulante ...

J'arrive au panneau d'entrée de ville lorsque le groupe à Manuel en repars. Le pointage se fait avec des étiquettes autocollantes placées derrière le panneau. Cette fois je jardine un peu pour sortir de la ville ... La bonne direction enfin trouvée, je liquide mon dernier sandwich (dito n°2).

Nous bifurquons plein Nord en direction de Salins les Bains. Les fontaines y sont nombreuses, facile d'y faire le plein. Quelques heures plus tard, Salins sera le cadre de la 27ème édition de la classique Montée du Poupet ... Les banderoles sont en places dans la ville, il y a comme un petit air de Tour de France dans les premières rampes, ça va être chaud quelques heures plus tard ...

On poursuit par une section encore bien vallonnée. La nuit est agréable, mais on ressent une véritable fraicheur dans la descente vers la Vallée du Lison ... Passé le petit pont à Nant sous St Anne, une longue montée à vite fait de nous réchauffer. Une petite portion plane sur le plateau et voila déjà la descente sur Ornans.

Là aussi il fait frais, un petit groupe est a l'affut d'un hall abrité pour s'accorder une petite pause. Je fais le plein du bidon au cimetière et décide de me réchauffer dans la bosse qui se presente des la sortie de ville. Le jour pointe à peine lorsque j'arrive à Gonsans pour le pointage suivant .... 



On appercoit le boulanger qui s'affaire, quelques cyclos sont allongés en vrac en attendant l'ouverture prévue à 5h. Il reste 20' et préferes poursuivre tant que les yeux sont en face des trous, après avoir pointé a l'aide des autocollants placés à la Mairie.

La température à nettement chutée et je dois passer un coupe vent pour la longue descente vers Baume les Dames. C'est d'ailleurs là que la marchand de sable me rattrape ... Il est presque 6h, quelques joyeux lurons attendent l'ouverture de la boulangerie à la sortie de la ville. Je m'allonge sur un muret et m'endort instantanément. Lorsque je me reveille quelques minutes plus tard, la boulangerie est ouverte ... J'aurais largement de quoi m'alimenter avec mes reserves, mais ce petit plaisir du matin est tellement réconfortant pour la tête, bien plus encore que pour l'estomac. Le jour se lève, je repars tranquillement ... 



La section suivante nous conduit jusqu'à Vesoul, via Rougemont, qui me rappelle le tracé d'un BRM bisontin du Doc Milanesi, il y a quelques années. C'est toujours valloné, avec notamment de belles bosses, à découvert pour sortir de Baume, puis dans la forêt aprés Rougemont. 





C'est mon gateau de semoule qui sera ma base alimentaire au cours de cette seconde journée. Avec quelques barres, compotes, figues. Je n'ai plus de salé dans les sacoches .... Hormis les effluves de barbecue qui viennent me taquiner les narines en traversant les villages, je ne ressent pas de manque particulier. 

A Vesoul le pointage se fait à la gare ... 



Puis on prend la direction Nord Est, vers Lure, Chamapagney, Giromany, avec le vent plutôt favorable ... On revient vers des contrées bien connues. 



Durant toute cette randonnée, j'aurai souvent les mains en bas du cintre. Ce n'est vraiment pas une position naturelle pour moi, mais cela m'a permis d'étirer au maximum mes lombaires bien en délicatesse encore quelques jours plus tôt ... Et finalement ces 600 bornes auront eu un effet trés bénéfique sur mon dos.

Dernier remplissage de bidon du coté de Michelbach ...





Passé Cernay le parcours redevient ennuyeux, avec de longues lignes droites monotones via Ensisheim, Hirtzfelden, Fessenheim ... Heureusement le vent a tendance à nous porter.

Nous pointons une dernière fois coté allemand à la station Aral de Bremgarten. Il reste alors une vingtaine de kilométres pour rejoindre Fribourg ... Je suis rejoins par un cyclo allemand bien sympa, Bernard, qui envoit encore allègrement et me propose de terminer ensemble.
 
Coup de bol, parceque Bernard dispose d'un GPS et ce n'est vraiment pas du luxe pour s'y retrouver sur le dense reseau de pistes cyclables qui nous ramène au restaurant Augustiner. C'est vraiment tordu de chez tordu, il faut même porter le vélo pour passer au dessus des glissières de la voie rapide et rejoindre le reseau ... 
Ces dix derniers kilométres me paraissent bien longs, compliqués, et gâchent un peu le plaisir du final ...

Merci Bernard ...



Nous terminons un peu avant 16H, mon compteur indique 638 km et 6424 D+ ... J'aurai mis 31h50 pour réaliser le brevet, dont 28h53 à pédaler. En réduisant au maximum les arrêts, j'ai donc “perdu” environ 3h. Hormis les 20 minutes de repos au petit matin à Baume, le reste a été utilisé uniquement aux démarches de pointage et au remplissage des bidons.

Egalement au rayon du bilan : - 2kg sur la balance aprés la douche ... repris en quelques heures !!!!

Pas de mal aux jambes au lendemain du brevet, mais par contre une méchante rage de dents, probablement due à l'alimention en continu ... Et quand même la sensation d'une bonne fatigue générale.

En tous cas, voilà une excellente preparition pour le 1200 Alienor qui se profile dans moins d'un mois ... 


 
 
 

1 commentaire

Commentaire de freddo90 posté le 18-06-2014 à 23:28:55

Pfiouf, quel périple ! En tout cas merci pour ce voyage en image dans le coin ;-)

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran