Récit de la course : Les Foulées de Bussy-Marne-la-Vallée 2014, par augustin

L'auteur : augustin

La course : Les Foulées de Bussy-Marne-la-Vallée

Date : 24/5/2014

Lieu : Bussy St Georges (Seine-et-Marne)

Affichage : 615 vues

Distance : 10km

Matos : New Balance 890

Objectif : Faire un temps

1 commentaire

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

10 km de Bussy Saint Georges 2014

CR 10km Bussy St Georges 2014

Le samedi 24 mai, départ 17h30

C’est la première fois que je m’aligne au départ d’un 10km « officiel », j’avais envie de tester une épreuve courte distance à rythme élevé pour voir ce que cela donne, sans me faire d’illusions pour autant car pas préparé pour cela et peu à l’aise avec ces allures.

Cette épreuve à  l’immense avantage d’être tout près de la maison et à une date qui convient, donc tentons, cela permettra de faire de l’intensité.

Le bulletin d’inscription met en avant un parcours roulant à priori et qualificatif pour les championnats de France, j’imagine donc qu’il y a aura un niveau relevé pour cette course.

Objectif : idéalement 37’30 soit 3’45 au kilo. Rêvons un peu, mais en même temps sans préparation spécifique je serai très surpris de m’approcher un tant soit peu de cet objectif.

Parcours en deux boucles sur route

En début d’après-midi je vais chercher mon dossard au gymnase de Bussy et les enfants sont trop fiers de leur papa avec un « petit numéro » (dossard n°36), papa ça veut dire que tu vas gagner dis ???

Sympa dans le « welcome pack » l’organisation nous donne un range-chaussures zippé, toujours utile !

Je pars de la maison à 17h, cela me permettra de m’échauffer (3.8 km) et de faire quelques accélérations à la fin (montées de genoux, talons-fesses, sprints) histoire d’être déjà dans un rythme cardio un peu élevé car j’imagine que ce type de distance se court à rythme (très) élevé.

Je vais me placer sur la ligne, me positionne en 5ème ligne environ imaginant que cela va partir très fort. Je n’aperçois que 2 triathlètes au départ, par contre les licenciés en athlétisme sont légion, et affûtés ! Enfin le coup de pistolet libérateur à l’heure dite, nous sommes un peu plus de 500 participants, mais sous le crachin malheureusement.

1er constat je ne peux courir proprement, il faut déboiter, doubler, piétiner un peu car les gens placés devant ne sont pas au même rythme du tout, argh !!!

La route est détrempée, rendant les appuis fuyants L vigilance donc, et un peu frustré qu’il n’y ait pas plus de « ressenti »

1er kilo passé en pile 3’45, ô miracle le GPS Garmin est en adéquation (ce n’était pas le cas avec mes montres précédentes)  et déjà le 2ème en 3’49 argh déjà  4 secondes de perdues L et je sens que le cardio est haut (estimé à 180). Sympa femme et enfants m’encouragent au bord de la route avec les crécelles à la main mais par contre avec mon MP3 et ma playlist «qui remue » je ne les entends pas ! 

J’essaie de rester concentré surtout pour éviter que le cardio s’envole, passage du 3ème en 3’46 puis du  4ème en 3’51, constat je n’arrive pas à (re)coller à l’objectif et ce type de distance m’est très inhabituel. Et cela va vite !!! Comme un âne je fais tomber ma mini gourde de ceinture, encore quelques secondes perdues bêtement ! Sympa sur le parcours je croise un collègue du bureau avec lequel je partage pas mal d’entraînements course à pied et piscine à l’heure du déjeuner en semaine, merci Mathieu pour tes encouragements.

Déjà la mi-parcours, passage du 5ème en 3’48 puis du 6ème en 3’43 et du 7ème en 3’49. Les encouragements de ma femme et des enfants m’aident, ben oui faudrait pas les décevoir !

Je reste focalisé sur le compte à rebours et tente de me convaincre depuis le début qu’il faut être vigilant jusqu’au 8ème km et débrancher le cerveau sur les deux derniers.

8ème en 3’44 puis 9ème en 3’50, pas fameux, le cardio est haut mais j’accélère le rythme comme je peux et me disant que finalement je ne ferai pas l’objectif mais serai moins loin que prévu ;-).

Enfin passage au sprint puis 10ème franchi en 3’44 et 37’49 au total. Presque 16 km/h de moyenne eu un cardio à 181 pulsations pendant toute la course.

Je finis en 37’54 officiellement en 43ème position sur 453 classés. Peut mieux faire !

Le temps d’embrasser femme et enfants rapidos puis retour à la maison en petites foulées pour décrasser gentiment les gambettes, 2.4 km tranquille.

 

Conclusion : content d’avoir tenté cette distance pour moi atypique qui a l’immense avantage d’être à domicile et de permettre de travailler une plage d’entraînement inhabituelle (cadence et cardio). Finalement pas trop déçu du chrono, quoique j’aimerai bien comparer sur du sec et avec une meilleure gestion de course ce que cela peut donner !

Merci aux organisateurs pour cette épreuve sympa, à refaire !

1 commentaire

Commentaire de nouvion posté le 28-05-2014 à 22:57:14

Bravo Augustin, voilà des chronos qui me laissent rêveur, surtout pour une première, c'est une belle perf. J'y étais mais moins rapide que toi : 41'02".

Franck

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran