Récit de la course : La Radicatrail - 110 km 2014, par Woualy

L'auteur : Woualy

La course : La Radicatrail - 110 km

Date : 26/4/2014

Lieu : Lillebonne (Seine-Maritime)

Affichage : 1081 vues

Distance : 110km

Matos : Chaussures : New Balance Leadville 1210 / ASICS Trabuco
Chaussettes : Thyo et X-socks
Boxer : Fuse
Maillot : Manche courte et Manche longue Fuse
Compression : CompresSport ForQuad
Veste de Pluie : Kalenji
Sac à Dos : Salomon XT Vest 10+3
Bâtons : Décathlon Diosaz 700

Objectif : Terminer

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le RadiCassant : Objectif 110 !

Après quelques semaines de préparation, nous y voila, ma première tentative de devenir "Centbornard" démarre dans quelques minutes....

Après un réveil à 3h00, un p'tit déj copieux, mais sportif, je récupère Laurent, coureur balais sur le parcours, nous co-voiturons jusqu'au départ, bonjour à tous les copains présent sur place, mes salutations distinguées au responsable de la course et aux bénévoles présents.

6H00 précise les 116 concurrents s'élancent sous la pluie, les prévisions météo ne sont pas terribles pour toute la matinée...

Départ - Km 10 :
Direction les "Hauts Champs", tout le début de parcours est celui de la 2ème moitié du 56 Km que je connais bien pour l'avoir fait 2 fois, ça monte dru pour le départ. Passage par la Trinité du Mont, la fameuse côte de la pisciculture, et enfin nous traversons "La Frenaye", souvenirs d'enfance, car j'y ai vécu mes 4 premières années, j'ai même le plaisir de passer devant la maison de ma "Nounou".

Km 10 - Km 20 :
Tout ce passage est assez roulant, il pleut toujours mais le terrain est praticable, la grande montée du platon se fera tranquillement pas d'affolement la journée va être longue, il n'est que 7H50 et il pleut toujours. J'arrive au ravito N°1 à la "Fontaine St Denis", je mange peu, un peu de salé, un verre de coca et ça repart, je suis bien par rapport aux prévisions. 16mn d'avance, je gère, je me sens très bien.

Km 20 - Km 30 :
Nous sommes encore sur le plateau surplombant la Seine, nous longeons les champs, quelques sous-bois, le rythme est toujours bon, même si l'envie d'accélérer et là, je me freine volontairement, calé à 10 km/h. Je n'ai jamais fait plus de 82 Km, alors je préfère en garder un peu sous la semelle. J'arrive au km 30 avec 22' d'avance sur le planning sans avoir l'impression de forcer, tous les voyants sont au vert ! La pluie est toujours là, je [Lire la suite..]

Aucun commentaire

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran