Récit de la course : La Chatvoyarde 2014, par Philippe8474

L'auteur : Philippe8474

La course : La Chatvoyarde

Date : 27/4/2014

Lieu : St Jean De Chevelu (Savoie)

Affichage : 744 vues

Distance : 21km

Objectif : Pas d'objectif

8 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Le récit

 

Le lien sur le récit sur mon blog:

 

Récit La Chatvoyarde

 


 

Dimanche matin, me voilà donc en route pour Saint Jean de Chevelu, après avoir couru hier le Trail du Val des Usses à Musièges ;

Faut bien préparer l’enchainement de la XL Race fin mai !

 

Et comme l’an dernier, inscription sur place, 15 €, un Tshirt technique et des bénévoles tout sourire comme sur tout le parcours… J’adore cette simplicité.

 

Petit échauffement, ça va les jambes réagissent bien, tout à l’air en ordre !

 

Bon le but du jour, essayé de gérer et voir venir.

 

Tiens au départ Josiane Piccolet… Ce serait bien d’arriver à la tenir, gestion de course y a pas mieux je pense. ‘fin, à la Montagnole en 2010, elle m’avait bien tranquillement déposé au 2/3 du parcours… mais bon suivant les jambes ça pourrait être une idée de course (si j’en suis capable).

 

Ca part, surtout ne pas m’énerver au départ, j’suis déjà pas un as du départ (faut que mon diésel chauffe) mais avec hier dans les pattes, ça pourrait vraiment me griller.

 

Du coup ça courotte et j’suis dans le sillage de J. Piccolet. Mais je n’arrive pas à courir sur son rythme. Du coup je passe devant dans les petits coups de cul du début.

 

Nous voilà donc encore (comme hier ) dans un vrai trail rural de flanc de montagne (single, traversée de champ, chemin, raidard, passage dans les vignes…) J’adore !!!

 

Puis par rapport à l’an dernier les conditions sont tip-top et permettent de profiter un peu plus du paysage ! Le temps est frais, un peu gris avec des éclaircies, idéal pour courir. Je suis habillé comme hier (et les mêmes baskets toujours aussi glissante !) et avec ces conditions c’est nickel !

 

Dans la première descente, J. Piccolet me passe mais, au train, dans le raidillon qui suit je repasse ! Ce sera « notre » dernier chassé-croisé (qui n’intéressait que moi), mais je garderais en tête toute la course : ne rien lacher car elle doit, elle en train de revenir !

 

Puis faut continuer à avancer, je me retrouve un moment avec un mec en gris. On passe ensemble le gros coup de cul à flanc dans les vignes… c’est bon j’arrive à tenir en courant et les jambes tiennent bien le coup… C’est cool, tenir ce petit rythme en courant en cote permet de revenir et passer pas mal de monde !

Allez, on passe le ravito et on enchaine le deuxième morceau de choix de la journée !

Là j’ai en visu un grand avec qui j’avais bataillé l’an dernier et je reviens progressivement. Par contre je me fais doucement déposer par mon Tshirt gris…

Je fais l’effort avant le sommet pour passer mon grand plus le gars chevelu avec lui.

Je bascule, le gris est 200 m devant.

Bon la descente : je ne reviens pas sur le gris, me fais passer par le grand et reste avec le chevelu.

Les positions sont stables, mais on lâche rien et du coup on revient sur du monde et la première féminine.

Raidard avant le deuxième ravito, je fais l’effort pour repasser devant le grand et le chevelu, mais sur le replat ils sont là et la féminine est à portée.

 

Et là j’ai un éclair de génie, une illumination dû à tous les récits de course du Bouk lût sur Kikourou, une fulgurance de tactique saucissonnesque : je zappe le ravito

Bilan je dépose les trois, quatre gars qui y sont arrêtés (dont mon grand et mon chevelu) et suis dans le sillage de la première féminine !

Je fais l’effort pour la passer avant à l’amorce du sentier et enquille dans la dernière montée… Bon ben maintenant y a plus qu’à rien lâcher !

 

Et je lâche rien ! C’est quand même sympa quand ça tient comme ça !

 

Je sens un gars pas loin, mais ça me booste, je ne me retourne pas et continue sur mon rythme !

 

Pan c’est la bascule, je reste là-dessus et arrive à bien enchaîner ma descente, c’est cool ça faisait longtemps… les guibolles crient un peu quand ça repart un peu à grimper mais ça passe et j’ai retrouvé mon gris en ligne de mire.

 

Dans le dernier kilomètre, je reviens sur mon gris, mais il ne lâche rien non plus et je finis dans son dos !

 

1H57

49/179

 

Bon ce coup-ci je suis dans le premier tier !

 

Et j’améliore mon temps de l’an dernier de deux minutes (même si ça doit correspondre l’an dernier à ma gamelle en fin de course et la crampe qui ‘s’ensuivit) !

 

Je discute deux minutes avec mon gris pendant que la première féminine arrive 1 à 2 minutes derrière nous, avec à ses basques J. Picollet !!!

 

Bon ben de nouveau super content de ma course : je finis mieux que l’an dernier, plus frais (avec pourtant un enchainement !) et devant la première féminine !

La gestion de course en partant un peu plus sagement m’a permis de bien me régaler ces 2 jours !

Je regarde un peu plus le cardio en début de course les trois premiers quart d’heures avant de me sentir chaud et de pouvoir gérer/envoyer ;-)

Finalement idem ma tactique du trail des Aiguilles Rouges de l’an dernier…

C’est peut-être pas si couillon !

A méditer pour la suite.

8 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 28-04-2014 à 23:17:42

Alors déjà j'avais hâte de lire ce récit sur une course que j'avais apprécié, mais lire un tel hommage, c'est trop Philippe !!!

Ouh que c'est bon une course quand on a la forme ! Quelle bagarre à la fin ! Et très joli chrono dis, j'avais fait 2h02 de mémoire et j'avais pas fait semblant ! D'autant plus que tu enchaînais deux courses... Respect, je te paye une mousse quand je te verrai !!!

Commentaire de Philippe8474 posté le 29-04-2014 à 08:32:53

Franchement des courses comme ça, c'est le pied... De la simplicité, on sent le plaisir du gars qui a tracé à nous faire découvrir ses chemins, ses trouvailles, son coin...
Et le pied effectivement quand le bonhomme tient bien la route... du coup c'est tout de suite plus facile... et le chrono s'en ressent aussi!

Pour la mousse, je mets la 2eme tournée!

Commentaire de mazbert posté le 28-04-2014 à 23:22:27

Belle course effectivement, et avec ce que tu avais dans les pattes la veille je dis chapeau car j'ai un peu fait pareil. J'espère faire ta connaissance sur une prochaine course !!

Commentaire de Philippe8474 posté le 29-04-2014 à 08:34:47

Avec plaisir de se croiser sur une prochaine et chapeau aussi pour ton enchainement... Finalement c'est sympa comme principe, et ça permet de faire des courses l'esprit libre finalement :-)

Commentaire de MARILY posté le 29-04-2014 à 14:52:08

super ton récit:) et j ai adoré parcequ on avait le meme 'lievre': Josiane P.sauf que j ai cru qu elle se trouvait devant moi dès le début de la course alors qu en réalité elle m a doublé au 2eme ravito..ça m apprendra à ne pas prévoir assez d eau :p
bravo pour ta perf!

Commentaire de Philippe8474 posté le 29-04-2014 à 21:53:38

C'est sur que c'est un sacré "lièvre"!!! Quelle régularité!!!
Comme quoi zappé le 2eme ravito était une bonne idée!!
Merci pour la"perf"! Et bravo pour ta course.

Commentaire de Arclusaz posté le 06-05-2014 à 18:44:11

Ton grand chevelu, tu lui as demandé s'il s'appelait Jean ?

bravo pour l'enchainement (je viens de lire l'autre CR mais j'ai du mal à enchainer les commentaires !).

les jambes sont là, profite !

Commentaire de Philippe8474 posté le 12-05-2014 à 10:42:49

Merci Arclusaz!!!

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran