Récit de la course : Trail Mont Saint-Michel - 24 km 2014, par Albacor38

L'auteur : Albacor38

La course : Trail Mont Saint-Michel - 24 km

Date : 20/4/2014

Lieu : Barby (Savoie)

Affichage : 1153 vues

Distance : 24km

Objectif : Pas d'objectif

32 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

La résurrection ... ce sera pour l'an prochain

Récit de course ou récit de naufrage ?


J'hésite sur les termes tant ce trail aura été une épreuve.


Il fallait bien que ça arrive un jour notez bien. Un jour sans force. Un jour de galère. Un jour sans lucidité. Un jour où le jus n'est tout simplement pas là pour alimenter le moteur. Un jour de loose.


Reprenons : Le Trail du Mont Saint Michel c'était l'option 2 dans ma préparation des Drayes du Vercors (L'option 1 étant Noyarey finalement non retenu pour cause d'organisation familiale). Il me fallait un trail "long", et surtout exigeant en D+, pour me frotter le cuir à de vraies difficultés car pour le moment ma course type c'est plutôt le cross à saucisson mené tambour battant (Ce que je ne renie en rien d'ailleurs : j'adore ça... le saucisson, les cross et battre le tambour avec d'autres furieux).


Le TMSM étant par ailleurs réputé pour la beauté de ses paysages c'est donc avec beaucoup d'enthousiasme que je m'inscrit sur le 25km / 1160D+.


Le dénivellé ne m'effraie même pas. Au contraire j'ai eu d'excellentes sensations dans la semaine avec une très belle sortie de 750D+ jeudi sur les contreforts du Saint Eynard avec une étonnante sensation de facilité à l'appui. Dans ces conditions je suis invicible n'est ce pas ?



(Riez bien : Inconscients !)


Tout avait bien commencé:

  • Bonne organisation familiale (BipBip73 mon frangin est au départ du 25, Emeraldas - Mme Albacor - prend un dossard sur le 13)
  • Bonne veillée d'arme avec une belle pasta party arrosée de juste ce qu'il faut de Gigondas et une nuit courte mais reposante.
  • Bonne météo: La pluie annoncée n'est non seulement pas au rendez-vous mais le ciel est bleu (même si ça caille).
  • Bonne ambiance: En ce dimanche de Pâques on retrouve sur place : Icecool et son beau-frère, Foxtrot, Bouk qui a renoncé avec déchirement à la chasse aux oeufs pour accompagner la chenille (qui redémarre) sur le 13Km avec le Faizan et le Manak autres stars du Team L'Epine 73. Rencontre avec Fusalp, Mazbert (aisémment reconnaissable à sa GoPro stochée sur le front).
  • Beaux paysages: Très belle vue depuis la ligne départ sur le Nivolet, le Montgelaz, Le chateau de Barby (!) et ... le Mont Saint Michel et sa chapelle en guise de coiffe....

 

(Le chateau de Barby et Ken) 

 

 

 


(Ca fait moins rigoler hein ?)


Alors là je vous le dit tout de suite il faut faire preuve de beaucoup, beaucoup de persuasion pour que Mme Albacor ne rende pas son dossard et parte (en courant forcément !) voir ailleurs si j'y suis en battant son record perso du 5km. Parceque vu d'en bas cette petite chapelle perchée sur son nid d'aigle je vais être honnête ça impressionne. Et moi le premier. Et juste à ce moment là dans le micro: "... Pensez à remercier et sourire aux bénévoles qui sont là en cette journée de pâques pour vous guider sur nos deux trails: Le trail'ozor 24Km et 1200D+ et le trail'ounette de 13km et 650D+



 

Et là tout de suite Madame Albacor elle a pas trop envie de sourire. Et surtout pas à moi. Et je ne la ramène pas trop parceque (juré, craché) je ne savais pas que le petit parcours était aussi exigeant. J'aurais juré avoir lu 350D+... 


C'est donc un peu inquiet que je rejoins la ligne de départ.


Ultime debrief (où quelques malheureux vont apprendre qu'il n'y aura qu'un seul ravito au KM15 - Sur le site Internet il était annoncé au KM17 -) et GO c'est parti.

 


Départ Trail du Mont Saint Michel 2014 par lenclume38


Et là mes amis ça n'aura pas pris 3mn : je sens tout de suite que ça ne sera pas un grand jour.
Je suis débordé de tout côté. Je coince. Ca déroule pas. Je me sens pas bien. J'ai mal à un talon. Et merde tiens !
300m de plat et on attaque 2 bosses sur 3km. Ca me fait presque du bien au moral parceque là au moins on me double moins. Je déroule tant bien que mal sur les 3km de descente suivant. Toujours bien mauvais aujourd'hui. Un petite tape à l'épaule c'est Foxtrot qui me passe. Encore quelques centaines de mètres et là ... Un mur ! 3km pour monter à 895m dont 2KM qui doivent bien être à près de 25% ! Ca pique ! Et ça pique longtemps. Et on ne peut pas doubler ou très peu. Et là j'ai le temps de penser à plein de choses:


De penser à Mme Albacor qui doit me maudire en ce demandant ce quelle fait là.


De penser à l'ironie de l'histoire alors que j'écrivais justement à Coconette 3 jours avant que j'étais pas pressé de connaitre ma première défaillance en course !


De penser à Ross qui a propos du Trail du MSM me disait (texto et dans son jus !) : "Heu franchement,c'est un parcours qui ne présente pas de grosses difficultés..." : Put*in Ross j'y suis dans la grosse difficulté. Je te jure qu'elle est là même que j'ai les 2 pieds dedans et que j'y laisse des litres de sueurs avec les autres poilus. Pourquoi t'es pas là Ross pour que je vous présente toi et la difficulté ? façon: "Salut ! Ross je te présente LA DIFFICULTE DE SA MERE ! LA DIFFICULTE DE SA MERE je te présente Ross, serial valseur de Kikourou, bon gars mais alors menteur comme un arracheur de dents ou alors salement atteint d'alzeimer. D'ailleurs LA DIFFICULTE si tu pouvais un peu lui brûler les jambons comme tu nous le fait à nous pour lui remémorer le parcours ça me ferait bien plaisir". Histoire que la prochaine fois qu'un blaireau qui se prend pour un traileur lui pose la question il réponde plutôt un truc du genre: "Heu franchement,c'est un parcours ... aïe... exigeant... c'est ça exigeant...".


(Selon Saint Boris : "Franchement, c'est un parcours qui ne présente pas de grosses difficultés...")


L'arrivée en haut est une libération. C'est beau comme le mont Golgotha. On passe devant une ruine avec comme un autel (ça aurait fait un bon endroit de tout point de vue pour un ravito) puis on arrive à la chapelle et on en fait le tour. Un rapide coup d'oeil à la vue alentour.



(Notez au KM6 le mur dit "des pénitents" ou "des lamentations")

Pas le temps de savourer.

Dejà plus vraiment la lucidité. Quelle misère.


Et on attaque la descente. Une descente comme je les déteste. Technique. Raide. Longue. Je perds des grappes de place. J'ai beau avoir l'habitude c'est toujours aussi frustrant. Ca nous mène au KM11 où après un raidillon assez sévère on attaque une portion plus roulante. Je reprend un peu de poil de la bête puis on arrive dans un hameau. Un couple de vieux paysans, comme rescapés d'une autre époque, nous encouragent gentillement. On retrouve des champs. Des vaches. Et même le bitume. A ce moment là je serais presque bien. J'ai derrière moi un mec en bleu dans ma foulée. On commence à papoter. Du parcours. De ce que l'on fait là plutôt que de se gaver d'agneau et de flageolets comme tout le monde. De nos sensations. On nous annonce le ravito "En bas à gauche". A tiens finalement il est au 13eme alors le ravito ? il est plus au 15eme ni au 17eme ? Le mec est vraiment sympa. On continue à papoter. D'où on vient. Où on va. Limite si on commence pas à échanger les photos des enfants. Et là quand même le gars a un éclair de lucidité. On se serait pas paumés !?!


(Les vaches du 13KM qui se distinguent des vaches du 25KM par l'absence de CamelBak)


Tu crois pas si bien dire mon gars on est complètement à l'ouest. Un regard devant, un regard derrière, personne, et finalement voilà les 2 loosers du jours qui repartent en arrière. Bilan de l'escapade, movescount à l'appui : 800m et 5mn pleines !!!


Le ravito est là ! Mon frangin aussi avec le regard halluciné du mec qui ne comprend pas comment il peut être dans mes talons si tôt dans la course. Cette histoire m'a bien énervé. J'avale juste un coca et je repars aussi sec. On court un moment ensemble ce qui n'est finalement pas fréquent. Il s'arrête alors pour une histoire de taupe. J'ai pas tout compris.


KM15. J'en ai déjà plein les bottes. On attaque un nouveau raidillon suivi d'une descente encore plus technique que les précédente. Mes souvenirs désormais sont flous. Je garde en tête une succession de montées sévères et de descentes techniques. Des paysages souvent magnifiques. On se croirait dans l'Ubaye. Avec comme des Cayons. On passe même un pont suspendu. Super expérience. Magnifiques paysages. Si seulement j'avais la lucidité et la pêche pour apprécier vraiment à 100% ce parcours...


Ce n'est malheureusement plus le cas. KM18-KM19 je suis complètement cramé. Plus de jus Je ne comprend pas. J'ai pourtant pris 2 gels (KM5, KM10). Je m'en veux de m'être trompé de route. Je m'en veux de ne pas avoir pris une pâte de fruit au ravito. Je m'en veux de ne pas avoir mis de poudre énergisante dans mon camelbak, je tête ce qu'il me reste d'eau mais rien n'y fait. Y'a plus d'essence. Plus de jus.


KM20 : Mon frangin me passe. Ca y est Jeff tu l'as fait, bravo, et malgré tout à la régulière.


S'en suivent des bornes galère. Je cours à 10mn du Km. Le cardio monte pas. De toute façon y'a rien a brûler. Je suis juste complètement HS...


On passe la Leysse. Le froid réveille ma douleur au talon. Mon lacet se prend dans une branche. La Loooossse !


Approche de l'arrivée. Bientôt la fin de la galère.


(Le cantonier venu ramasser la conserve qui traine. Dossard 209)


Le Bouk vient à ma rencontre. Emeraldas m'a dit qu'il s'inquiétait 


C'est bien sympa en tout cas cet ultime encouragement "Pas sûr qu'on ait un récit cette fois" me dit-il. Et bien si ! Un peu amputé sur la fin. Manque de lucidité oblige. Mais le récit est là pour témoigner à ceux qui le liront que, franchement c'est un parcours qui présente, quand même, de vraies difficultés (Plus dur que Montagnole et sans comparaison aucune avec la Pierre Sanglante pour les 2 trails de plus de 20km que j'ai fait) mais qu'avant tout il est absolument ma-gni-fi-que. Aucun regret donc malgré le temps incroyable / misérable de 3h26'46'' : Une vrai défaillance XXL à des années lumières d'Icecool (2:51), Foxtrot (3:08) et derrière donc BipBip73 (3:22)

 

(Ah tu rigoles moins là hein !!!)


Sûr je reviendrai l'année prochaine et ce temps je vais l'exploser.

 


A l'arrivée repas avec les autres zozos, un bonjour à La chenille que je n'avais jamais rencontré, à la Corne et au Manak.

 


PS: Plus tard, j'apprendrai que mon compagnon d'infortune n'était autre que "Baltique" un autre illustre représentant de l'Epine73 . Groupe qui, décidément, fait le plein de runners bien sympatiques.

 

EDIT: Emeraldas en termine en 1h58'50'' sur un Parcours plus dur que les Drayes 13KM : Un immense bravo !

32 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 21-04-2014 ŕ 21:45:24

Et bien mon pauvre !!!
Les chemins de croix, ça arrive à tous les runners, et c'est jamais un bon moment à passer...
Pour moi je pense au Pic Saint-Michel 2009 / Crossey 2012/ Chambérienne 2013 la dernière en date, DST 2013 pour la Corne, Run N'Trail 2013 pour le Faizan... Toi ce sera le MSM 2014 !
Il y a quand même du positif à retenir : avec une telle expérience, on apprécie mieux les jours avec !!!

Et à la décharge de Boris, le parcours a changé... La montée à la Chapelle était dans la continuité des deux premières bosses donc largement négociable !

(et bravo à bipbip)

Commentaire de Albacor38 posté le 21-04-2014 ŕ 22:37:07

D'ailleurs sache Bouk que j'attends avec impatience ta défaillance 2014 :D

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 21-04-2014 ŕ 22:42:27

En vrac :
Trail du Pic Saint-Michel 2009
Trail d'Ornon 2010
Trail Ubaye 2011
Tullins 2012
Crossey 2012
Chambérienne 2013
Le kéké, la Corne et l'Ignoble te diront que c'est surtout une course une sur deux mais ce n'est pas vrai !

Commentaire de le_kéké posté le 21-04-2014 ŕ 22:05:00

cherche pas le problème c'est les compresse moi tout au mollet, ça coupe et le sang et il n'arrive plus au cerveau, c'est pour ça que les trailers sont un peu limités.
Sinon St Bobo vient de surenchérir je cite "c'est une course de taff savoyardes" !!!?? Je peux pas pas confirmer j'évite maintenant ce pays on est tellement mal accueillit.
Le bouk a raison on a parfois un jour sans, surtout en début de carrière, tu en as peut être trop fait ces derniers temps, une semaine ou deux en relâchant un peu ne ferait sans doute pas de mal. (et j'ai adoré le jour sans du bouk au pic st michel, très bon souvenir, il doit exister un CR)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 21-04-2014 ŕ 22:29:09

"j'ai adoré le jour sans du bouk au pic saint-michel"
Mais quel enfoiré !!!

Commentaire de the dude posté le 22-04-2014 ŕ 11:12:10

Moi aussi, j'ai adoré: c'était la première fois que je te parlais en vrai (émotion)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 22-04-2014 ŕ 11:30:14

Faux mon Dude, nous deux on s'est parlé à la Ronde du Furon, mon boxer s'en souvient encore

Commentaire de Albacor38 posté le 21-04-2014 ŕ 22:40:34

Je vais tenter de préserver un peu de fraicheur pour les 3 communes ... dimanche.
Celle ci elle me fait trop envie.
(C'est un peu le problème aussi y'a des trucs sympas tous les WE a un saut de puce de la maison ! Comment veux tu mettre sur pause !)

Commentaire de foxtrot posté le 21-04-2014 ŕ 22:13:48

Bon,pas de panique, c'etait LE jour "sans" de l'année,y'a d'autres courses pour se refaire.
Le parcours etait pas si simple et plus technique que les années precedentes.
A bientot sur d'autres courses et surement sur l'UTV .
attention , les equipes se remplissent vite !!!

Commentaire de Albacor38 posté le 21-04-2014 ŕ 22:43:55

Merci Foxtrot ;)
Tu sais que je rêve de faire l'UTV en relais !?!
Je manque juste de relayeurs.
Faut absolument que je lance un ultime appel auprès de coureurs pas trop regardant sur le chrono :) !

Commentaire de Arclusaz posté le 21-04-2014 ŕ 22:14:21

Bon, ça s'est fait, le bon gros jour sans. Effectivement, ça fait partie de l'expérience.
Il y a peut être aussi un effet fatigue car franchement tu as bigrement enchaîné ces derniers temps...

Ton CR donne vraiment envie de venir : l'année prochaine, je me débrouille pour ne pas déclarer forfait 3 jours avant.

Et Esmeraldas, on n'a pas eu de nouvelles........

PS : et bien sur, Bravo à Jeff, t'as bouffé l'aîné, c'est fait, jamais plus il ne te repassera devant, psychologiquement il est détruit, l'avenir du trail dans la famille, c'est toi.

Commentaire de Albacor38 posté le 21-04-2014 ŕ 22:27:38

Salut Cousin. C'était une très belle course. Très exigeante. Même les tout bons ont mis plus de 2h45 (je laisse les extra-terrestres de côté). Jeff a été bluffé par la beauté du parcours.
Pour la défaillance ben...
Effet fatigue
Manque d'expérience des parcours longs
Mauvaise gestion de l'alimentation
Douleurs larvée au talon qui m'empêche de me lâcher
Nuit un peu courte
Sans doute un peu de tout ça mais avant tout un jour sans comme il y a des jours avec (Grenoble-Vizille par exemple)
C'était d'ailleurs plus un manque de jus qu'une vraie galère.
Quant à Emeraldas j'ai mis un edit car elle a assurée un max. La question ne se pose plus désormais sur sa capacité a prendre le départ des Drayes. Bravo. Bravissimo.

Commentaire de bipbip73 posté le 21-04-2014 ŕ 22:36:36

Arclusaz, c'est avant tout la victoire du régime alimentaire subtil de notre bon pays de savoie. Sans le fromage et la mondeuse enfilée la veille, j'aurais failli comme Albacore.

Commentaire de Albacor38 posté le 21-04-2014 ŕ 22:47:07

Quand je repense au petit déj que t'as pris !!!
Je me demande encore comment tu as pu monter jusqu'à la chapelle !

Mais c'était peut être ça le secret pour tenir la distance : Faire le marathon de la tartine 3 heures avant le départ.

Commentaire de bipbip73 posté le 21-04-2014 ŕ 22:27:18

Ici Londre... message à caractère personnel...le diot polente a pané le poisson, je répète, le diot polente a pané le poisson...

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 21-04-2014 ŕ 22:32:17

Merci Londres... Message reçu... Les trailers parlent aux traileurs...

Commentaire de mazbert posté le 21-04-2014 ŕ 22:29:24

Et oui, comme toi j'ai été surpris par la difficulté de ce trail. Rien à voir avec l'année dernière, beaucoup plus cassant. Si en plus tu te perds !!! Enfin il vaut mieux avoir toutes les merdes sur un trail qu'une sur plein !!!

Commentaire de Albacor38 posté le 21-04-2014 ŕ 22:53:27

Hello mazbert

J'ai eu mon lot de tuiles en effet. Je passe mon tour pour le prochain ! :)

PS: Je vais aller revivre la course sur ton récit. Je me souviens que c'était beau.
Mais je n'avais plus la lucidité de vraiment mémoriser combien. Tes photos vont me permettre d'apprécier en flashback.

Commentaire de __icecool__ posté le 22-04-2014 ŕ 09:33:22

Comme quoi on peut faire un beau CR d'une course pourrie. J'en écrase une larme.

Commentaire de Albacor38 posté le 22-04-2014 ŕ 11:56:51

La course était pas pourrie note bien icecool.
C'est mon état qui l'était bien ... pourri !

Commentaire de the dude posté le 22-04-2014 ŕ 11:10:57

Comme quoi tout n'est pas rose au pays de Barby.

Commentaire de Albacor38 posté le 22-04-2014 ŕ 13:42:14

Une vanne "kekesque" de haute voltige ;)

Commentaire de the dude posté le 22-04-2014 ŕ 11:11:13

(Sinon moi j'y connais rien mais la sortie de 750m+ 2 jours avant la course, c'est p'têt un peu gourmand)

Commentaire de Albacor38 posté le 22-04-2014 ŕ 13:41:02

Au palmarès des erreurs de "Vétéran-Débutant" de Mister conserve la sortie de jeudi est bien classée en effet... Ex-aequo avec la gorgée de coca au ravito :)

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 22-04-2014 ŕ 15:52:52

Ah bon ?
Moi je ne prends souvent que ça aux ravitos !!!

Commentaire de le_kéké posté le 22-04-2014 ŕ 15:56:30

Le coca n'a jamais tué personne.
Par contre je déconseille le coca mis dans le bidon pour boire plus loin, le truc m'a explosé à la gueule et j'ai été tout collant pendant le dernier relai du GD, beurk

Commentaire de Albacor38 posté le 22-04-2014 ŕ 16:49:08

Vous m'avez mal compris.

Sous le coup du trouble / déception de m'être perdu juste qqs centaines de mètre avant je n'ai pris qu'UN SEUL verre de coca au ravito là il aurait été plus pertinent de faire le plein d'énergie pour les 12km qui restaient.

Bref. Ca restera de toute façon un bon souvenir et je rêve déjà d'y retourner et me prouver que je ne vaut pas 3h26

Commentaire de le_kéké posté le 22-04-2014 ŕ 16:56:53

Le vrai trailer comme le dude par exemple, part toujours en autonomie totale et gagne du temps à tous les ravitos c'est pour ça qu'il arrive toujours bien avant les coureurs de saucisson. Gloire au dude

Commentaire de the dude posté le 22-04-2014 ŕ 18:44:26

Le vrai trailer comme le kéké par exemple, ne boit pas de coca au ravito, il a de la Chartreuse verte dans son camel!!!

Commentaire de Albacor38 posté le 22-04-2014 ŕ 19:04:10

Les vrais trailers comme le Kéké et le Dude par exemple mettent toujours la "montée des 3 communes" au programme de leur plan d'entrainement dans la catégorie "Petit échauffement dominical" histoire d'entretenir leur légende auprès de la masse des coureurs anonymes et laborieux...

Commentaire de le_kéké posté le 22-04-2014 ŕ 19:07:08

je ferais bien comme j'avais fait un jour, M3C + retour par l'emeindras + feita, j'hésite ...

Commentaire de Albacor38 posté le 22-04-2014 ŕ 21:49:42

Hésite pas ! Viens ! :)
(Et avec ton beau T-shirt Jaune hein ? Pas de blagues)

Il faut ętre connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran