Récit de la course : Trail Mont Saint-Michel - 24 km 2014, par mazbert

L'auteur : mazbert

La course : Trail Mont Saint-Michel - 24 km

Date : 20/4/2014

Lieu : Barby (Savoie)

Affichage : 824 vues

Distance : 24km

Objectif : Pas d'objectif

5 commentaires

Faire connaître ce récit sur Twitter :

Faire connaître ce récit sur Facebook : Partager

Trail'Ozor trail costaud

Un dimanche de Pâques ce n'est pas forcément le jour indiqué pour aller courrir dans les bois tandis que de bons oeufs au chocolat vont attendent à la maison. Mais pour ne pas rater une si belle course j'ai du reporter ma chasse à plus tard !!!

Bref c'est vers 7h30 que nous arrivons avec l'ami Marcel devant la salle de Barby pour prendre nos dossards. Je croise alors Baltique qui est finalement venu en découdre sur le 26km. 

   Un petit repos dans la voiture, un échauffement et nous voilà sur la ligne de départ où je retrouve brièvement le Bouk, Fusalp avec son VTT et Boblechou qui se cache dans les derniers avant de reprendre la place qui est la sienne.

  

   Ni une ni deux paf c'est parti !!!! Comme l'année dernière ça part comme des balles, un premier kil tout à l'arrière mais à presque 15km/h. Bitume, église et première montée bien raide pour commencer le travail de cassage de jambes qui va se poursuivre tout au long de la course.

Ensuite jusqu'au km 7 c'est un très beau chemin plus ou moins large qui alterne descentes et courtes remontées et nous ballade juste à côté de la ville mais sans jamais la voir. Ca envoie du gros sur le chemin, je papote un peu mais sans plus car j'ai décidé de partir vite pour une fois et de faire une seconde partie de course plus relaxe.

  

   Et puis le sérieux commence !!! Un chemin, un bénévol, un coup d'oeil vers la droite, un soupir et hop en mode marche droit dans l'pentu vers la chapelle du Mont Saint Michel. C'est raide, bien raide mais pas trop long, juste assez pour faire chauffer les cuisses et tirer les mollets. Je monte avec un local chauve qui me dit d'en garder sous le pied pour la fin.

  

On chemine plus paisiblement sur la fin de la montée, je suis avec un courreur orange qui semble connaitre tous les bénévoles et passe son temps à dire bonjour.

  

Le problème avec la Gopro qui prend une photo toutes les minutes c'est qu'on ne sait pas forcément quand elle l'a prend alors on espère avoir un super cliché de la chapelle avec la vue majestueuse qui va avec. Alors on lève la tête comme un con, on se tord le coup et on prie pour que ça marche et à la fin on a :

Le dos de l'église avec un courreur et un mûr, et ce n'est que le début des clichés râtés !! On fait un ptit tour, et on attaque la partie descendante.

 

   C'est avec grande prudence que j'effectue la première descente, une cheville en moins ça compte dans la balance, soit j'envoie et peux finir ma saison ce matin soit je reste prudent et compte les courreurs qui me doublent !

  

Finalement je retiendrai cette seconde option en essayant de bien négocier les parties roulantes et montantes qui restent à venir. On rejoint la route puis le chemin qui était boueux l'année dernière avant de cheminer sur des routes et des chemins jusqu'au ravito qui est plus au km13 qu'au km16 comme annoncé.

   

   Je me maintiens tranquillement à ma place, personne devant et personne derrière, un maximum d'attention pour ne pas rater le balisage et on déroule sur un chemin très cassant qui nous fait traverser la Leysse avant de "montagne russer" sur un chemin pendant 3 à 4 km.

  

   Et hop on remet une descente un peu raide pour rejoindre la passerelle, et un nouveau wagon me passe devant comme prévu. Moi je pense à la passerelle en me disant qu'avec un peu de chance j'aurai une top photo de la passerelle et du chemin qui suit et ça donne :

   Pas de passerelle je sais, mais le morceau de falaise juste après, c'est sympa non !!!! Les remontées suivantes me permettent de recoller à un petit groupe multicolor qui m'avait enrhumé dans la descente.

  

  Là je me dis que c'est gagné, il reste quelques dos d'ânes, une petite descente dans le bois et 3km en lègère descente sur une route en terre puis en ville. Les jambes vont pas trop mal et je me dis que je peux remonter 2, 3 des multicolors de devant. Bref je sens la fin tranquille. Mais, au surprise, au niveau de l'eau on remonte le courant, virage à gauche et pas à droite. Et merde !!!

  

   Là on attaque un bon km très sinueux, avec beaucoup de rochers, de virages de passages glissants à peine balisé. C'est sympa mais ça casse vraiment les pattes et on avance pas. Comme me dis le gars en vert derrière moi, on est plus dans un raid que dans un trail. C'est fun mais avec des mollets douloureux on a vite envie de retrouver du roulant. Là je me souviens qu'il y a un passage à guet de prévu, alors je compte sur une belle photo les deux pieds dans l'eau pour compléter les deux autres magnifiques que la Gopro n'a pas manqué de prendre. Alors ça donne ça :

   Au moins on voit l'eau mais pas au bon moment. La fin c'est pas mal de souffrance, le chemin est beaucoup plus roulant mais reste assez technique avec de belles remontées et beaucoup de virages. C'est vraiment très casse pattes et en fin de course ça fait de gros dégats. Je remonte 2 coureurs et me fais doubler par une flèche bleue qui pose pour la photo au passage.

   

Enfin on débouche dans la ville pour un dernier km sur la route ou je déroule le peu qu'il me reste pour doubler deux derniers coureurs qui sont encore plus cuits que moi et finir en 2h56.

  

  On repasse sous la route comme à l'aller, je vois Bouk assis dans l'herbe avec son chapeau ridicule qui m'encourage. Sympa les encouragements, je lui tape dans la main et fini tranquillement mais bien crevé quand même.

   Bilan, 85ième sur 189 classés pour une très belle course à la maison mais une course qu'il ne faut absolument pas sous estimée car bien cassante et très relevée. Je trouve vraiment que ça court vite et bien pour ce MSM, y'a du niveau ou alors je vieillis vraiment ??? La cheville a tenue, j'ai testé la chevillère sur 3h et ça le fait et j'ai vu plein de gens sympas qu'il me tarde de recroiser à l'entrainement ou sur des courses.

    En tous cas vivement la prochaine dans 2 semaines pour la Nivolet Revard.

5 commentaires

Commentaire de BOUK honte-du-sport posté le 21-04-2014 à 16:04:05

Bien joué Mazbert !
Trop chouette le reportage photo, on en redemande !
En tout cas un bien beau chrono, de très bonne augure pour le Nivolet...

(j'ai bien aimé l'expression "un groupe multicolor", mdr !)

Commentaire de Fusalp posté le 21-04-2014 à 18:49:14

Bravo pour ta course. Le msm trail est difficile, c'est vrai. On se retrouve au Nivolet revard cette fois sans vtt! A bientôt

Commentaire de __icecool__ posté le 21-04-2014 à 19:05:36

Super commentaires, et la gopro en timelapse c'est top : on s'y croirait.
Je like "groupe multicolor" et "montagnerusser"

Commentaire de foxtrot posté le 21-04-2014 à 19:22:39

Bien sympa ce recit avec les photos pour revoir la course dans un fauteuil !

Commentaire de Albacor38 posté le 22-04-2014 à 21:53:43

C'est vraiment top ces Go-Pro. La qualité d'image est bluffante et ça donne vraiment du relief au récit.

Enfin encore faut il savoir la porter. Si je tentais l'exercice je pense qu'on ne verrait que mes pieds :)

Surtout sur une journée de bavante comme dimanche.

Au plaisir de te croiser de nouveau Mazbert

Il faut être connecté pour pouvoir poster un message.

Accueil - Haut de page - Version grand écran